AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : La Dragonne (01/01/2008)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Casa luna, paisible planète perdue dans le vide sidéral : les femmes et les hommes y vivent heureux, travaillant le jour, forniquant la nuit, sous la douce férule de leur souverain. Mais une crise vient troubler leur insouciance : l’ensemble de la gent masculine est frappée de stérilité, menaçant l’espèce d’extinction. Seul l’empereur s’avère fécond, interdisant de fait les plaisirs de la chair à ses sujets. Fort heureusement, la Résistance s’organise…

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
AV
  01 août 2012
J'ai découvert « le Prince, la lune et les fornicateurs » à une foire du livre, via l'enthousiasme absolu d'une responsable de stand qui, les yeux brillants et écarquillés, me promettait un conte philosophique drôle, satirique, osé, etc., etc., se passant sur la lune et avec un empereur « entre Jacques Chirac et Dark Vador ». le tout était dit d'une traite, avec un entrain qui l'empêchait de reprendre sa respiration. Bon, ça sentait l'accroche un peu trop travaillée mais après tout, vu le contexte, c'était normal… et je suis repartie avec le livre.
L'histoire se passe donc effectivement sur la Lune -rebaptisée Casa Luna-, dans une société tranquille voire un peu endormie, où le peuple partage son temps entre le travail, le sommeil et la fornication. Un jour, problème, les casaluniens mâles se découvrent stériles… à l'exception de Lul de Faltenin, empereur effacé qui se limite à exécuter ce que ses conseillers lui demandent de faire. Dès lors, la planète est embarquée dans une spirale où le statut de la fornication (tantôt obligatoire, tantôt diabolisée) change en fonction des conséquences économiques qu'elle peut entraîner ou des avancées scientifiques faites sur le sujet qui, au-delà de l'infertilité en tant que telle, devient la cause nationale, la préoccupation première, l'obsession qui mènera Casa Luna à sa perte.
A la fin de cette lecture, que dire ? Bonne question. L'histoire est courte et se lit facilement même si je lui trouve certaines longueurs. Voilà. C'est triste mais ce que je pense du livre tient en une ligne.
Sinon je n'ai pas esquissé l'ombre d'un sourire et je n'ai pas du tout aimé la fin. A la limite je pourrais encore juste rajouter que le style de l'auteur est plutôt agréable mais ne me laisse pas non plus un souvenir indélébile. Un côté positif est que, malgré le sujet, le tout a le mérite de ne jamais tomber dans la vulgarité.
Tout ça pour dire que, davantage que le livre, je garderai certainement plus longtemps en mémoire le speech de la personne qui me l'a vendu et qui a peut-être involontairement biaisé mon jugement en me faisant espérer quelque chose de quasi révolutionnaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tagrawla
  18 février 2017
On a plus ou moins de plaisir à découvrir et à faire découvrir un livre. Concernant ce petit ouvrage, on a très envie de le faire lire à tout le monde. Non qu'il s'agisse d'un chef d'oeuvre : je parlerai plutôt de friandise.
Le Prince, la lune et les fornicateurs n'est pas vraiment un roman, mais plutôt un conte moderne. Il était une fois, dans un temps lointain, un royaume où tout le temps libre est utilisé pour se laisser aller à la fornication, au grand désespoir de l'Intendant qui décide de trouver tous les moyens possibles de lutter contre cette activité improductive en combattant l'existence même de l'érection. Avec pareil sujet, il eut été aisé de sombrer dans la vulgarité, dans l'érotisme à deux sous ou dans les lieux communs insupportables : Florent Kieffer évite pourtant tous ces écueils pour nous offrir au contraire un récit plein de finesse et d'humour.
Évidemment, ça n'est pas un conte pour enfants : destinés à celles et ceux qui ont au moins une vague idée de ce qu'est le désir sexuel, l'histoire n'aurait aucun intérêt pour des petits. Mais de par sa forme, et malgré le sujet traité, il s'adresse tout de même à la part d'enfant qui sommeille dans chaque adulte. C'est frais et réjouissant. C'est très facile à lire, si bien qu'il est accessible même aux lecteurs débutants, sans ennuyer les lecteurs confirmés : une vraie gageure pour un auteur !
Comme beaucoup de contes, il délivre une sorte de morale, mais une morale qui explose les cadres rigides que l'humanité n'a eu de cesse de dresser autour des questions de sexualité. On ne regrettera que le rôle secondaire réservé aux femmes dans ce récit, néanmoins, on rit assez pour pardonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarieTinet1
  26 juin 2017
Les premières pages sont assez sages. On y découvre un monde assez similaire au nôtre, mais qui a la particularité d’être très centré sur l’acte sexuel ! Première petite bizarrerie. Le rythme rapide laisse filer les pages et nous arrivons un peu plus loin dans le récit… L’élément déclencheur, qui nous informe que l’empereur est le seul homme fécond et donc le seul à pouvoir sauver sa planète de l’extinction, va progressivement amener du déjanté !
Dans la deuxième moitié du récit, on passe vraiment dans du déjanté ! Au rendez-vous mutations assez… particulières ! Je ne vous en dis pas plus pour ceux qui veulent lire ce petit roman français qui sort définitivement des sentiers battus ! J’ai aussi beaucoup aimé la toute fin, qui surprend d’une part, mais est aussi implicitement très drôle !
Une lecture à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui vous surprendra, ne vous laissera pas indifférent ! Une bonne idée lecture pour ceux qui veulent « autre chose » ! Vous voulez le lire ? Vous l’avez lu ? N’hésitez pas à nous faire part de votre avis dans les commentaires !
Lien : http://marie-tinet.alphasync..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
AVAV   18 juillet 2012
Dans tous les laboratoires de l'Empire, dans toutes les universités et les unités de recherche, il fallait séance tenante se remonter les manches, prendre son élan, et d'un seul coup de rein, magistral et définitif, reléguer l'érection aux oubliettes de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          80
MarieTinet1MarieTinet1   26 juin 2017
De nouveaux monuments furent progressivement érigés sue les places, dans les squares et à tous les carrefours : bites, phallus, génitoires rotatifs et phosphorescents, pylônes, péristyles, kiosques, poteaux érectiles, fontaines priapiques à débit séquentiel. […] Enfin, un peu partout, les fidèles purent allumer gratuitement des verges de paraffine à la gloire du Grand Fornicateur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : contes philosophiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
234 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre