AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Charles Le Blanc (Traducteur)
ISBN : 2743605871
Éditeur : Payot et Rivages (07/01/2000)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Soren Kierkegaard
Crainte et Tremblement
Si l'homme n'avait point (la conscience éternelle, si au fond de toutes les choses il n'y avait qu'une puissance sauvage et bouillonnante qui produit tout, le grand et le futile, dans le tourbillon de passions obscures ; si Salis se cachait de toutes choses comme d' un vide sans fond que rien ne peut combler, que serait alors la vie sinon la désespérance ?
Soren Kierkegaard

Kierkegaard cons... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mercutio
  27 janvier 2015
Ecrit sous un pseudonyme, ici Johannès de Silencio, comme nombre de ses ouvrages philosophiques, Crainte et tremblement est une sorte de plaidoyer dialectique et lyrique de Soren Kierkegaard en faveur de l'individu et de l'absolu de la foi.
L'individu kierkegaardien, son intériorité et son subjectif, font plus que se différencier du général dans l'éthique de Hegel, soumis aux règles de la morale et du devoir, rationnellement justifiés par l'Etat. Ils s'y opposent .
Kierkegaard illustre sa conception en analysant l'attitude silencieuse d'Abraham en marche pour sacrifier Isaac, injustifiable aux yeux de l'éthique, seulement compréhensible au regard de sa foi et son amour de Dieu, encore qu'inimitable selon l'auteur. Abraham, ce chevalier de la foi, au terme de son infinie résignation, en intime proximité avec Dieu, fait le choix de l'absurde, contrairement au héros tragique, figuré dans l'ouvrage par Agamemnon, justifié, lui, par l'éthique, applaudi par tous y compris celles qui pleurent.
A côté, ou plutôt en soutien, de la contestation du système hégélien dans lequel la religion n'est qu'une étape précédant la philosophie, alors que pour lui la foi -plutôt que la religion dont il critique le vécu administratif- ne peut être surpassée. Kierkegaard, derrière le masque de Johannès de Silencio, est aujourd'hui réputé s'impliquer personnellement dans la démonstration, ayant recours à certaines situations amoureuses qui mettent en jeu la résignation et le silence, pour lui exemplaires de la problématique. Les exégètes y ont vu la trace de son amour pour Régine Olsen et la rupture qu'il a lui-même provoquée.
Tout cela ne m'a pas semblé limpide, ni passionnant, mais fulgurant, élitiste, ironique, romantique, voire un tantinet exalté. L'oeuvre d'un génie probablement, en opposition avec les pensées dominantes religieuse et philosophique de son temps, apparaissant quelque peu illuminé à l'esprit trop étroit qui est le mien.
Cela aurait-il été plus clair si j'avais d'abord assimilé Hegel, à supposer que je sois sorti de cette épreuve ayant encore toute ma raison? Je n'en suis pas sûr. Car il faut, je pense, pour apprécier pleinement le propos, et malgré l'écriture qui semble solliciter la raison, être prêt et capable de s'en libérer pour s'immerger dans l'univers de pensée de l'auteur, vibrer en harmonie, entrer en résonance.
Il faudrait me refaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NMTB
  30 janvier 2019
C'est un livre plutôt théorique sur la foi, ce qui ne l'empêche pas d'être aussi lyrique et d'inventer des histoires d'amours, d'inspecter des tas de situations possibles. Il s'inscrit dans la théorie des trois stades de Kierkegaard : esthétique, éthique et religieux ; il y est question de l'angoisse, de l'absurde, des paradoxes, des rapports du général au particulier, etc. C'est un livre assez court qui résume bien l'ensemble de l'oeuvre sans entrer dans les détails.
Johannès de Silentio se situe lui-même dans le stade éthique, c'est-à-dire qu'il se voit comme un « chevalier de la résignation » et non comme un « chevalier de la foi », c'est un homme raisonnable incapable d'accepter l'absurde. Il analyse l'histoire d'Abraham sans pouvoir le comprendre, tout en l'admirant comme un véritable « chevalier de la foi ».
Tout est mouvement dans ce livre. Kierkegaard le finit d'ailleurs en citant la fameuse phrase d'Héraclite : « on ne peut entrer deux fois dans le même fleuve. » Et on comprend que cette phrase lui ait plu. Elle est digne de lui. Tout est mouvement, aller vers le général, retour vers l'individu et toujours un changement. Résignation à la Loi, à la morale, mais sans s'y arrêter confortablement, car devenir un chevalier de la foi c'est à la fois se mettre personnellement et directement sous les ordres de Dieu, mais également courir le danger de confondre Dieu et le Démon. C'est l'histoire du sacrifice d'Isaac, Abraham obéit en toute confiance à Dieu au risque de commettre un horrible infanticide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sarah_DD
  03 juin 2008
Stigmate de mon passage par des options en philo. Il serait malhonnête que j'en fasse un commentaire, mais oui je le dis: je l'ai lu attentivement (d'accord j'étais obligée, mais quand même).
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
peloignonpeloignon   03 février 2013
[Les professeurs] vivent dans leurs pensées, ils ont une existence assurée, une position solide et des opinions fermes au sein d’un État bien organisé; des siècles, voire des millénaires les séparent des secousses de l’existence... L’œuvre de leur vie est de juger les grands hommes et de le faire selon le résultat. Une telle attitude envers la grandeur trahit un alliage d’orgueil et de misère : d’orgueil parce que l’on se croit appelé à juger; de misère parce que l’on n’éprouve pas fût-ce la moindre affinité entre sa vie et celle des grands hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          690
peloignonpeloignon   15 janvier 2013
Chacun restera dans le souvenir, mais chacun fut grand selon son espérance. L'un fut grand dans l'espérance du possible; un autre dans l'espérance de l'éternité; mais celui qui espéra l'impossible fut de tous le plus grand. (55)
Commenter  J’apprécie          720
JacopoJacopo   02 janvier 2019
Quand l’enfant doit être sevré, la mère aussi n’est pas sans tristesse en songeant qu’elle et son enfant seront de plus en plus séparés, et que l’enfant, d’abord sous son coeur, puis bercé sur son sein, ne sera plus jamais si près d’elle. Ils subissent donc ensemble ce bref chagrin. Heureuse celle qui a gardé l’enfant ainsi auprès d’elle, et n’a pas eu d’autre raison de chagrin.
Commenter  J’apprécie          20
NMTBNMTB   27 janvier 2019
Les sectaires s'assourdissent mutuellement à grand bruit, tiennent par leurs cris l'angoisse à distance, et cette compagnie de gens hurlant en foire croient assaillir le ciel et suivre le chemin du chevalier de la foi ; mais celui-ci, dans la solitude de l'univers, n'entend jamais une voix humaine ; il va, seul avec sa terrible responsabilité.
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   18 février 2019
Si l’homme n’avait pas de conscience éternelle, si au fond de toutes choses il n’y avait qu’une puissance sauvage et bouillonnante, produisant toutes choses, le grand et le futile, dans le tourbillon d’obscures passions ; si le vide sans fond, que rien ne peut combler, se cachait sous les choses, que serait donc la vie, sinon le désespoir ?
Commenter  J’apprécie          10
Video de Sören Kierkegaard (1) Voir plusAjouter une vidéo

Sören Kierkegaard, ou l'écharde dans la chair
Evocation biographique et littéraire du penseur danois Soeren KIERKEGAARD, composée d'entretiens avec des spécialistes de l'auteur, et de lectures de textes de KIERKEGAARD.
Sont ainsi abordés sa relation avec son père et son ancienne fiancée, Regine OLSEN; sa philosophie pessimiste et son conception de la vérité; l'influence de son enfance protestante; le personnage du séducteur; son...
Dans la catégorie : DanemarkVoir plus
>Philosophie occidentale moderne>Scandinavie>Danemark (13)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre