AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265099432
352 pages
Éditeur : Fleuve Editions (14/04/2016)

Note moyenne : 2.9/5 (sur 15 notes)
Résumé :
À 20 ans, on largue son copain parce qu'il n'a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d'amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête.
Ian, Paul et Lauren n'ont pas fait d'exception.
Une décennie plus tard, le temps a fait son œuvre et les espoirs les plus fous ont laissé place à La vraie vie.
Aujourd'hui, Paul cherche désespérément l'inspiration pour un deuxième roman dans les bras d'un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  26 octobre 2017
J'ai eu un coup de coeur pour cette lecture, pourtant je me suis dirigée vers celle-ci uniquement grâce à la couverture avec ces personnages constitués de Babybel.
J'ai été emballé par cette histoire de trentenaire Ian, Paul et Laurent que l'on suit en 2004 avec leurs idéaux de travail, amour etc et en 2014 avec ce qu'ils deviennent.
J'ai eu un vrai coup de coeur pour le personnage de Ian qui retourne vivre chez sa soeur jumelle Carol, il va également travailler pour le copain de celle-ci Martin qui bosse dans un call center qui fait des études sur le niveau de bonheur dans la vie des gens.
On tourne les pages avec bonheur avec l'envie d'en savoir plus sur chacun des personnages et la correspondance entre Ian et Laurent rend ce récit encore plus vivant.
Une lecture qui nous montre avec justesse certains déceptions que l'on peut avoir dans la vie entre nos idéaux d'adolescents comme par exemple vivre de la musique dans un groupe de rock et ce qu'il advient dans la vie adulte ou les loyers, factures etc sont de mises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
marnchoups
  17 mai 2016
Fleuve éditions nous gâtent de plus en plus en publiant des romans aux couvertures superbes et au résumé attrayant. Malheureusement, il arrive que le contenu ne soit pas à la hauteur. Et ça a été le cas pour cette lecture. Bien entendu, ce n'est qu'une question de point de vue. Ma critique n'engage donc que moi.
Si j'en crois le résumé, Tant qu'on rêve encore c'est l'histoire de trois amis qui se sont perdus de vus après la fac. Dix années ont passé et la réalité a détrôné les rêves.
Lors de ma lecture, je n'ai pas eu le même aperçu.
2004 -
Tout commence par Lauren qui dresse une liste des pour et des contres pour savoir si elle doit persister à faire vivre le couple qu'elle forme avec Paul. Manque de bol ou fait exprès, Paul va trouver bien en vue sur la table du salon la fameuse liste, ce qui va marquer la fin du couple.
Après une halte de quelques temps chez sa richissime mais exaspérante mère, Lauren décide de suivre une amie qui n'est en fait qu'une copine voir une connaissance pour une année au Canada.
2014-
Ian, musicien raté, débarque d'on ne sait où pour aller habiter chez sa soeur jumelle avec qui il n'est pas du tout proche. Sans un sous, sans emploi, le moral à zéro, il va se retrouver à travailler dans un centre d'appel où le copain de sa soeur, Martin, est patron.
Il mène une vie aussi trépidante que celle d'un poisson rouge mais ce n'est que mon avis.
2014-
Paul est prof à l'université. Trentenaire dégarni, il vit en couple avec Sarah et fantasme sur une de ses élèves. Écrivain d'un jour, il recherche l'inspiration, enfin c'est ce qu'il tente de faire croire, pour un second roman.
Persuadé d'être atteint d'un cancer à cause d'une boule dans la bouche, il traîne sa carcasse de raté au fil des pages.
- - - - - - – - - - -
Mélangez tout ça, ajoutez-y quelques mails datant de 2004, échangés entre Lauren et Ian et vous obtiendrez ce roman.
Plusieurs jours après ma lecture, je n'ai toujours pas compris ce livre. Il est d'une platitude à faire peur.
Les personnages ne sont que des ratés sans aucunes volontés. Tel des moutons, ils agissent comme ils pensent devoir le faire alors qu'ils pensent le contraire. Aucun rebondissement ne vient réveiller l'histoire.
La couverture trouve son explication dans l'histoire et sincèrement, je ne sais pas si je dois être écoeurée ou blasée. Chris Killen a peut-être voulu montrer que les apparences peuvent être trompeuses mais à quel prix. La perte de son lecteur ? En tout cas, il m'a perdu dans les premières pages.
Je me suis accrochée jusqu'au bout, persuadée qu'un sursaut allait venir réveiller l'histoire mais en vain. Tout du long, ça n'a été qu'une succession de scènes sans consistance ni intérêt. L'auteur a cru bon de détailler certaines choses qui en plus de ne rien apporter à l'histoire, m'ont retourné l'estomac. Comme si je n'étais pas assez découragée par ce que je lisais.
Tant qu'on rêve encore est une vraie déception. Je n'ai vraiment pas compris l'intérêt de ce livre ni son but. Il m'a quand même permis de confirmer que les apparences sont trompeuses.
Une belle couverture ne fait pas forcément un bon livre.
Lien : http://lepuydeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
seriephile
  30 avril 2016
La quatrième de couverture ne rend pas justice à ce livre. heureusement pour moi je ne l'ai pas relu avant de commencer ma lecture, de fait je n'ai pas été perturbée par un résumé qui ne correspond pas au contenu du roman que je m'apprêtai à lire.
Oui, il est question de relations humaines virtuelles ainsi que de relations réelles, mais de là à dire les réseaux sociaux et la part de nous que nous mettons en avant sur ces sites est le sujet du livre je ne le crois franchement pas. En tout cas je ne l'ai pas analysé comme cela, et c'est un avis tout à fait personnel.
A mon sens il est avant tout question de trois personnes qui se sont connus jeunes, et que nous voyons évolués à différentes époques de leurs vies. Leurs relations changent et c'est ce qu'ils deviennent qui est au coeur de l'histoire. Cela permet de comprendre leurs doutes, leurs émotions et leurs choix. Il s'agit également d'une réflexion sur le sens que nous donnons à notre vie, ce que nous souhaitons à 20 ans et la personne que nous sommes réellement à 30, parfois bien loin de ce que nous avions espéré. Mais est-ce un bien ou un mal?
Cette lecture m'a laissé un goût amer puisque l'auteur propose un fin un peu brute, j'imaginais que c'était vers cela que nous allions, mais pas que ce serait bâclé en 10 pages.
En bref, je dirais que cette lecture n'a pas été désagréable, moment de détente pas inutile mais pas indispensable non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
clarisse06
  28 mai 2016
Le sujet était prometteur, mais j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre pour autant. Feel-good? Roman satyrique? Nous sommes beaucoup plus proches de la deuxième option!
L'auteur s'attache à nous faire entrer dans la vie de trois protagonistes: Ian, qui cherche désespérément sa voie professionnelle (et une petite-amie), Lauren, qui essaie de se convaincre que le célibat lui convient et Paul, un écrivain paumé sur tous les plans. Ces trois personnages sont plus ou moins liés.
Tout commence en 2004: Lauren plaque Paul, qui a autrefois partagé une chambre à la FAC avec Ian. Lauren ne supporte plus la paranoïa et le côté prétentieux de Paul, elle ne tarde pas à partir un an pour le Canada. de là-bas, elle entame une correspondance par mail avec Ian, qui travaille dans un magasin culturel. Une amitié-amoureuse se dessine, même si aucun des deux ne fait le premier pas.
Dix ans plus tard. Paul est en couple avec Sarah mais la trompe sans vergogne avec une étudiante. Il n'arrive pas à écrire son deuxième roman. Lauren n'a toujours pas trouvé l'amour et travaille dans une association tandis que Ian atterrit chez sa soeur jumelle en attendant de s'en sortir. On les suit dans leur quotidien en attendant qu'ils se croisent à nouveau.
Honnêtement, j'ai bien aimé cette histoire de chassés-croisés de trentenaires qui ne se sentent pas tout à fait à leur place. On tourne les pages très rapidement, on se prend à vouloir connaître la fin, savoir comment ils vont s'en sortir. J'ai surtout particulièrement apprécié Lauren et Ian. L'une subit les pressions de sa meilleure amie pour trouver un mec, l'autre est paumé professionnellement. J'ai adoré les voir évoluer.
Ce que j'ai moins aimé, en revanche, c'est Paul. Il est trash, c'est un sale type et pour moi il était en trop. Je pense que Chris Killen a voulu rendre hommage aux écrivains de la beat generation avec ce personnage, mais franchement il aurait pu s'en passer, ce n'est que mon avis. le problème, c'est que Paul occupe forcément une certaine partie du roman et vu que je n'ai pas aimé ce protagoniste, mon plaisir a parfois été gâché par l'impression que Chris Killen voulait démontrer qu'il pouvait écrire des choses dignes de Kerouac et consors: sexe et drogue. Ce que je déteste en littérature. C'est dommage, car ce roman est vraiment intéressant, malgré un manque d'action. Il pointe du doigt ce qu'on rêve d'être et qui l'on est réellement, notre dépendance aux réseaux sociaux et à l'image qu'ils renvoient de nous. Une belle analyse de notre société actuelle, en somme.
En bref, Tant qu'on rêve encore est un roman intéressant et surprenant (malgré un manque de rebondissements) qui nous parle de nos échecs, sans aucune fioriture. Malgré le personnage de Paul, trop trash à mon goût, j'ai apprécié la compagnie de Ian et Lauren.
Lien : http://www.placedeslivres.ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cassy
  11 avril 2016
Tant qu'on rêve encore est un roman dans lequel on rencontre trois trentenaires que l'on suit à la fois en 2004 et en 2014. Il y a d'abord Paul, qui s'est fait quitter par Lauren en 2004 et qui aujourd'hui est un écrivain dégarni, en proie à la page blanche et en plein doute vis-à-vis de sa relation avec Sarah. Lauren, quant à elle, s'occupe d'un magasin caritatif. Enfin, Ian a perdu son boulot, est complètement fauché et contraint de vivre quelques temps avec sa soeur durant sa recherche d'emploi. Tous trois se sont connus et n'ont plus aucun contact les uns avec les autres.
En regardant la couverture, je m'attendais à un « feel-good book », une sorte de livre-doudou qui met du baume au coeur. Et ça n'a pas été le cas. Pas que j'en sois déçue, mais juste surprise par le contenu. J'ai adoré suivre les personnages, surtout Ian que j'ai trouvé très émouvant et qui me faisait beaucoup de peine. Lauren est plaisante également, on la sent torturée par les mauvais choix qu'elle a pu faire. En revanche, j'ai trouvé Paul abominable, il est le stéréotype du raté qui donne des cours qui n'intéressent personne à l'université, qui lorgne sur les petites minettes, délaisse sa compagne et ne se prend pas du tout en main. Il se lamente beaucoup sur sa condition, ment à tel point qu'il se met dans des bourbiers et n'a pas du tout de morale à mes yeux.
Le roman est à mes yeux captivant, il m'a fait réfléchir sur les choix que l'on fait. Nos personnages avaient plein de rêves à 20 ans, qu'en est-t-il dix ans plus tard ? Est-il trop tard pour changer de vie à 30 ans ? Chris Killen nous enjoint de passer à l'acte, de ne pas avoir peur d'être ambitieux, d'avouer ses sentiments et de profiter de notre vie avant que le temps passe et qu'il ne soit trop tard. Tant qu'on rêve encore n'est pas un roman plein de bons sentiments et encore moins surfait, il ose nous parler d'échec et d'erreurs sans fioritures.
Lien : http://romansurcanape.fr/tan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KhallystaKhallysta   07 juin 2016
[...] il m'avait semblé que c'était ce que les gens faisaient maintenant, se plaindre de tout et de rien, et que c'était à ça que servaient les réseaux sociaux [...]
Commenter  J’apprécie          70
marnchoupsmarnchoups   17 mai 2016
Un soir, alors que Paul était au travail, Lauren ouvrit son carnet de notes sur une page blanche et traça une ligne au milieu. POUR, écrivit-elle sur le côté gauche de la page, et CONTRE sur le côté droit. Elle regarda longuement la colonne vide des POUR, la pointe de son stylo en suspens au-dessus du papier. Au bout de quelques minutes, elle reporta son attention sur les CONTRE.

Angoissé/Paranoïaque, inscrivit-elle presque aussitôt.
Mauvaise haleine
Ne planifie jamais rien
Prétentieux
Dépourvu d'imagination
Travaille dans un bar
Ne m'a jamais procuré d'orgasme


Puis elle s'arrêta, submergée par une culpabilité soudaine, comme si Paul se tenait juste par-dessus son épaule. Elle revint à la colonne POUR et considéra le rectangle vide. Elle tapota le bout mordillé de son stylo contre ses dents de devant et regarda le minuscule salon de leur deux pièces-terrase en location pour trouver de l'inspiration: le poster encadré d'A bout de souffle choisi par Paul, le tapis Ikéa rouge inaspirable, et un peu plus bas cette énorme bougie couleur crème, qui n'avait jamais été allumée.
Ne me tromperait jamais, finit-elle par écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Chris Killen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Killen
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
------------------------------------------------------------------
Le book haul sur mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/02/book-haul-janvier-2016.html
------------------------------------------------------------------
Récapitulatif des livres cités GRAPHIQUE : ? The Art of Tangled de Jeff Kurtti ? Rêves de princesses de Disney ? Gisèle Alain, tome 5 de Sui Kasai ? Arte, tome 3 de Kei Okhubo ? A Silent Voice, tome 5 et 6 de Yoshitoki Oima ? Bride Stories, tome 3 et 7 de Kaoru Mori ? 20 histoires de fées des neiges
ROMANS : (6.43) ? La perle rare de Laura Lee Guhrke ? La belle héritière de Liz Carlyle ? Les traversées de Solange Delhomme ? Personne d'autre que lui d'Erin Butler ? Hors limites, tome 4 : Pour survivre de Katie McGarry ? Dans la peau d'Erica de Michelle Painchaud ? Kayla Marchal, tome 1 : L'exil d'Estelle Vagner ? Tant qu'on rêve encore de Chris Killen ? Les filles au chocolat, tome 5-3/4 : Coeur poivré de Cathy Cassidy ? L'atelier des poisons de Sylvie Gibert ? Jusqu'à l'aube, tome 1 : La hyène de Perrine Rousselot ? Eldorado d'Hina Corel ? Des romances et des mots de Collectif ? Nouvelles Do Brasil de Collectif ? Colocs (et plus) d'Emily Blaine ? Les héritières, tome 1 : Il était une fois un duc de Tessa Dare ? Partir de Tina Selkis ? Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand ? La ronde des désirs impossibles de Paola Calvetti ? L'agence de Madame Evensong, tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson ? Immaculée de Robin Detweiler ? Angelfall, tome 3 : L'ultime espoir de Susan Ee ? le silence de Mélodie de Sharon M. Draper ? André retrouvée de Sophie Kinsella ? Let the storm break de Shannon Messanger ? Grotesque, tome 1 : La belle et le maudit de Page Morgan
------------------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Ins
+ Lire la suite
autres livres classés : trentenairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3969 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre