AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090175663
Éditeur : Serge Safran éditeur (06/04/2017)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Gwangsu se marie. Il épouse Sonyong qu’il aime éperdument depuis le premier jour de leur rencontre, treize ans plus tôt. Mais le jour de leur mariage, au moment où Sonyong lance son bouquet d’orchidées à Jinu, son meilleur ami, Gwangsu constate que l’une des tiges est brisée.
L’image l’obsède, le hante, il l’interprète comme un signe, symbole douloureux de son échec marital. Confronté à l’attitude étrange de Jinu, romancier verbeux aux allures de philosophe e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zazy
  16 juin 2017
« Tout a commencé, pensait Gwangsu, à cause d'une orchidée phalaenopsis. »
Revenons quatre mois en arrière. Gwangsu épouse celle qu'il aime depuis les bancs du lycée, Sonyong. Bouquet classique avec orchidées, lancement du bouquet en direction d'une demoiselle d'honneur. C'est à ce moment que le jeune marié s'aperçoit qu'une fleur est cassée et qu'elle tourne la tête vers Jinu… Mauvais présage ? C'est ce qu'il pense. La jalousie va creuser son sillon.
Le jour du mariage, juste avant que, conformément à la tradition, Sonyong lance le bouquet à sa demoiselle d'honneur, Gwangsu remarque que la tige d'une orchidée est cassée. Là, patatras, « Gwangsu s'était mis dans la tête que quelque chose ne tournait pas rond dans a cérémonie de ce mariage ». Mauvais présage ? Plus le jeune marié tourne cette image dans sa tête, plus cela lui semble devenir catastrophique.
Au fait, parlons de Jinu. C'est le meilleur ami de Gwangsu, romancier, sûr de sa prestance, butinant de fille en fille, de femme en femme sans s'attacher. Il fut, d'ailleurs, le petit ami de la jeune mariée.
La jalousie, le doute s'immiscent dans l'esprit du jeune marié. Sonyong ne serait-elle pas encore éprise de Jinu ? Tout au long du livre KIM Yeonsu dissèque ce sentiment de jalousie, d'autant que Jinu semble vouloir s'attacher à Sonyong qui lui échappe de par son mariage avec son meilleur ami. Leur amitié résistera-t-elle à cette tornade de jalousie. Gwangsu saura t-il répondre à cette affirmation « Dire je t'aime, cela signifie qu'on a compris qui on est. Cela veut dire qu'avant d'aimer l'autre, on s'aime d'abord soi-même ». Pas certaine d'être entièrement d'accord avec cela. Peut-être l'amour nous conduit-il à ce connaître et s'aimer soi-même.
L'amour, la jalousie, des sujets éternels que l'auteur dissèque au scalpel sans épargner personne, avec quelques pointes de sel d'humour caustique et un brin de sucre de poésie (asiatique ?).
Un livre qui ne se lit pas d'une traite, que j'ai pris plaisir à déguster. J'y ai trouvé presque la continuité de la vie d'homme entamée avec « L'étoile du chien qui attend sont repas », une société coréenne qui hésite entre la vie communautaire (et non en communauté) et la primauté du je.
« Ce qu'il faut accuser, c'est l'amour avec un grand A, celui que les gens de la génération de Jinu ont porté à leur patrie, amour d'ailleurs toujours vivace. »
Fi des couvertures orange des Editions Serge Safran. Pourquoi ? C'est une question que j'ai posée à Serge Safran. Voici sa réponse
« En fait pour les couvertures il s'agit d'une évolution de la charte graphique suite aux réactions (surtout) des libraires.
On peut penser avec eux que les livres se vendent mieux avec une couverture a priori plus attractive.
Cela se discute car c'est le contenu qui prime, bien entendu, mais ce sont eux qui vendent et savent que la majorité des gens achètent d'abord d'après la couverture. »
Vous avez raison, c'est le contenu qui prime et les nouvelles couvertures ont ce brin d'élégance qui me sied.

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
clothildekcb
  21 juin 2018
"Tu m'aimes donc, Sonyong ?" sortit en 2017 en France est un roman de l'auteur Coréen Kim Yeonsu, paru en 2003 en Corée du Sud sous le titre de "Sarangirani, Sonyonga".
Ce roman est en réalité une grande réflexion sur les sentiments et en particulier l'amour. L'auteur nous fait réfléchir sur le véritable sens des sentiments à travers des personnages simples et accessibles (une bande d'amis diplômés dans les années 80, habitants de Séoul, plutôt de classe moyenne).
La réflexion sur le sentiment complexe de l'amour nous fait prendre conscience que notre réalité peut être influencée par les souvenirs, les perceptions et le vécu de chacun. Lorsque l'on ne parvient pas à comprendre l'autre, le doute s'installe puis la jalousie. Aimé l'autre c'est aussi avant tout s'aimer soi-même.
La narration du roman de Kim Yeonsu est aussi très poétique. L'histoire nous permet également une immersion rapide dans la société sud-coréenne.
Vous pouvez retrouver ma critique de "Tu m'aimes donc, Sonyong ?" directement sur mon blog Korean Coffee Break.
Lien ci-dessous.
Lien : https://www.koreancoffeebrea..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
clothildekcbclothildekcb   21 juin 2018
« Même si on aime l’autre de toutes ses forces, il reste toujours en elle, en lui, des zones d’ombre. »
Commenter  J’apprécie          20
clothildekcbclothildekcb   21 juin 2018
« La jalousie, c’est comme un virus, elle a besoin d’un hôte pour survivre. Ce n’est pas un sentiment autonome, mais un corollaire de l’amour. »
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : jalousieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3444 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre