AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747067513
Éditeur : Bayard Jeunesse (03/05/2017)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 88 notes)
Résumé :
"Avez-vous déjà observé un tigre ?
Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles d'acier capables de traquer n'importe quelle créature.
Pourtant lorsqu'il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne."

Un DIABOLIC n'est pas un humain.

Un DIABOLIC est programmé pour être fidèle envers une seule personne.

Un DIABOLIC n'existe que pour protéger son maître. Quitte ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (65) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  27 avril 2017
Je remercie Babelio et les éditions Bayard pour ce livre qui fut pour moi, hélas, une déception.
Cette science-fiction pour "Young Adult" a pourtant été encensé outre-Atlantique et dans plusieurs pays européens selon les critiques anglaises, allemandes et néerlandaises que j'ai pu lire.
L'idée de base est aussi innovante qu'attrayante : présenter en héroïne une fille crée génétiquement et sans émotions et qui, conditionnée pour devenir une musculeuse tueuse enragée, va être attachée à une personne dignitaire qu'elle doit préserver coûte que coûte.
Némésis est une telle "Diabolic" dont la tâche consiste à veiller sur Sidonia, la fille d'un sénateur. Comme ce dernier ne cache pas ses idées politiques déviantes, l'Empereur convoque Sidonia à la cour pour la garder en otage, mais c'est Némésis qui va prendre la place de sa protégée...
Cette cour impériale se situe sur une armada de vaisseaux considérables, reliés les uns aux autres, dans l'espace, mais en dehors des multiples artefacts futuristes, l'ambiance y est bel et bien digne d'une prépotence et d'une somptuosité du 17ème siècle... apparences, frivolité, vacuité, manigances, fomentations et brutalités cruelles (avec quelques scènes explicites).
Beaucoup de descriptions d'habillements, de coiffures, de danses en apesanteur et de l'Étiquette à respecter en présence des "nobles"... m'ont profondément ennuyées.
J'aurais préféré pouvoir lire un peu plus d'observations scientifiques, or il y en a peu parce que pour une raison, que je ne dévoilerai pas ici, la science a été banni de cet Empire qui subsiste grâce à la robotique sur laquelle il se repose.
Et c'est là où le bat me blesse sérieusement. Qu'on laisse aux bots et machines les soins de l'entretien, soit, mais ne faut-il pas un minimum de connaissances et savoir-faire pour manipuler des ADN's afin de concevoir des êtres vivants ?
En outre, Némésis a été façonnée sans sentiments, mais quand elle rencontre son prince charmant, les émotions vont presque aussitôt déferler. Alors, oui, l'auteure veut nous amener, pas à pas, à admettre que sa "machine-à-tuer" est capable de s'humaniser, mais j'ai eu du mal à digérer ce brouet sentimental réchauffé.
Némésis est donc une jeune femme faite de contradictions qui se questionne constamment, mais j'avais beau lire attentivement ses exploits et ses interrogations sur ce qu'elle estime être réellement, je n'ai ressenti aucun émoi et je suis passée à côté de sa juste colère...
Un Space-opéra dystopique qui -au moins pour moi- n'a rien de souverain, pouvant être lu comme un "standalone", bien que la dernière page mentionne : "to be continued..." ça sera alors whitout me.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Gaoulette
  16 mai 2017
Note : 5/5
DIABOLIQUE ET COUP DE COeUR
J'arrêterai de dire que je ne suis pas fan de la science-fiction. Car avec le premier roman de S.J Kincaid experte en la matière aux USA, je viens de me prendre une sacré claque. J'ai dévoré ce roman qui est un parfait mélange de science-fiction, dystopie et romance young-adult.
Humanoïde et galaxie : Bienvenu dans un roman où la Terre n'existe plus. La civilisation est éparpillée dans la galaxie. Les humains manipulent tout, rien de naturelle même la drogue, les animaux, leur tenue surréaliste. Némésis est une Diabolic crée en lien avec une aristocrate Sidonia pour la protéger. On voit ce nouveau monde sous son regard et elle nous explique les différentes populations et coutumes.
Politique : Dans le premier tome de cette saga, on plonge en plein dedans. Manipulation des médias, dilapidation des caisses de l'état, dictature, complot. Tout y est pour happer le lecteur et le rendre complétement accroc. D'Ailleurs j'ai adoré que l'auteure se focalise sur ce thème pour le moment et garder la romance pour plus tard.
Tolérance : le message véhiculé par l'auteur est vraiment fort. La tolérance sur les personnes différentes de nous. Accorder notre confiance. Marcher main dans la main. le parcours de Némésis est fabuleux et triste. A travers son regard, on constate le regard haineux des personnes et celle qui sont prêtes à tout. Il me tarde qu'une chose, connaitre l'évolution de son acceptation.
Personnages forts et ambigus : Némésis jeune femme qui découvre la vie et l'accepte. Beaucoup de questions se posent pour la suite : comment va-t-elle s'intégrer ? Comment va-t-elle devenir une femme ? Quelle sera sa place à côté de Tyrus ? D'ailleurs lui personnage encore énigmatique à ce jour pour mon plus grand plaisir. Maintenant qu'il a obtenu ce qu'il voulait, qui est-il vraiment ?
Idéaux : Avec S.J Kincaid on est bien au-delà de roman de science-fiction. Elle nous pousse à la réflexion sur le pouvoir du gouvernement, les différences sociales, les pratiques barbares, l'esclavage, la soumission, le refus à certaine connaissance. Avec ses mots adaptés à son roman, médicament devient medibots, esclave devient exalté, bourgeois devient grandiloquie, personne lambda devient excédent…..
Préparez-vous à rentrer dans un monde galactique et vivre en apesanteur ! A lire et dévorer ! Avatar le retour….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Aryia
  12 mai 2017
De toute ma vie de lectrice, j'ai rarement ressenti un soulagement aussi profond que celui que j'ai éprouvé en tournant la dernière page de ce livre. Ce n'est pas qu'il m'ait déplu, bien au contraire, ce roman de science-fiction a été un véritable coup de coeur. Ce n'est pas non plus qu'il soit difficile à lire, puisqu'il se dévore comme un gâteau au chocolat. Non, ce n'est rien de tout cela : si j'ai littéralement poussé un grand soupir de soulagement après avoir lu le dernier mot, c'est que jusqu'à la dernière seconde, on est persuadé que la plus grande tragédie de l'univers va se jouer devant nos yeux effarés, sans que l'on ne puisse rien y faire, alors on a le coeur qui bat tous les records de vitesse et notre souffle coupé par l'angoisse. Alors, forcément, quand le dénouement est moins terrible que cela n'était redouté, on ne peut que se sentir libéré d'un lourd fardeau pesant sur notre petit coeur fragile de lecteur émotif !
Comme toutes les Diabolics de l'Empire, Némésis a été conçue artificiellement et a été programmée chimiquement pour n'être attachée qu'à une seule et unique personne, la jeune Sidonia, fille de sénateur, qu'elle protégera envers et contre tout sans n'avoir d'autre but dans la vie que de sauvegarder la vie de cette dernière. Alors lorsque Sidonia est convoquée à la cour par l'Empereur, qui voit d'un très mauvais oeil les idées révolutionnaires du père de la jeune fille, c'est Némésis qui va s'y rendre à sa place. Elle va devoir jouer fin pour garder sa véritable nature secrète, déjà parce qu'usurper la place d'un membre de la noblesse est passible de mort, mais surtout parce que, sous l'effet d'un récent décret, les Diabolics sont désormais interdits et devraient tous avoir été éradiqués par leurs propriétaires … La tâche est d'autant plus délicate que les complots foisonnent à la cour, que les apparences sont toujours trompeuses et qu'elle se découvre une part d'humanité jusqu'alors insoupçonnée qui va lui jouer bien des tours …
Un Empire intergalactique en pleine décadence, régi par une religion omnisciente qui interdit toute curiosité scientifique, menacé par l'obsolescence des vaisseaux et autres machines des temps anciens que nul ne sait réparer. Une intrigue politique infiniment alambiquée, composée de multiples complots imbriqués les uns dans les autres, qui fait tourner le lecteur en bourrique : à qui se vouer ? de qui se méfier ? qui sont les gentils, qui sont les méchants ? y a-t-il des gentils et des méchants ? Des personnages hauts en couleurs, à la personnalité riche et complexe, aux facettes multiples et paradoxales, qui fascinent et qui intriguent, qui brouillent les pistes et qui font s'écrier « enfin des personnages authentiques, qui ne multiplient pas les forces ni les faiblesses, qui oscillent en permanence entre des moments de triomphe et de doute, de gloire et d'échec ! ». L'auteure nous offre ici un univers construit, qui accueille une intrigue pleine de rebondissements et de coups de théâtre, portée par des personnages tout en finesse et en surprises, et elle a fichtrement bien réussi son coup !
La grande originalité de ce roman est de nous proposer une héroïne non-humaine : Némésis est une Diabolic, une humanoïde conçue artificiellement qui a subi une programmation lui ôtant une grande partie de son libre arbitre puisqu'elle est chimiquement forcée à s'attacher à Sidonia et à tout mettre en oeuvre pour la protéger. Mais voilà qu'au fur et à mesure de son quotidien à la cour, au fil des rencontres et des conversations, le regard et le coeur de Némésis vont progressivement s'ouvrir à quelque chose de bien plus vaste que cette amitié puissante mais artificielle au départ : les sentiments, les émotions, la beauté … et aussi, peut-être, un sentiment d'injustice mêlé à un formidable cri du coeur, « je veux être libre, vivre ma vie pour moi-même et pas uniquement pour elle ». L'évolution de Némésis tout au cours du récit ouvre la voie à de nombreux axes de réflexion : peut-on s'affranchir du conditionnement de notre éducation ? comment s'accepter tel que l'on est, en dépit du regard et du jugement des autres ? J'en passe, et des meilleures, car la liste de questionnements que fait naitre ce roman pourrait facilement atteindre à elle-seule plusieurs pages !
Que dire des personnages secondaires, sinon qu'ils servent avec brio cette intrigue hors du commun ? Tout comme Némésis, le lecteur apprend progressivement à les connaitre, ou du moins, à tenter de cerner leur personnalité, leur objectif, leur honnêteté … Si vous aimez les romans dans lesquels on ne sait jamais à qui faire confiance, dans lesquels les coups de théâtre sont légions, entrainant ainsi un bouleversement total de l'échelle « ami-ennemi », alors Diabolic est fait pour vous. Vraiment. Même plusieurs jours après la fin de ma lecture, il y a encore certains personnages dont je ne sais que penser : d'un côté on a terriblement envie de croire en leur « gentillesse » (si on peut utiliser ce terme lorsqu'on parle d'un roman constitué à 90% de complots et autres machinations politiques), mais de l'autre on a peur de se laisser aller à cette confiance, car jusqu'à la dernière phrase, l'auteur joue avec nos nerfs en faisant passer chaque personnage de chaque côté de la balance plusieurs fois ! Et toujours en faisant progressivement monter la tension dramatique, obligeant ses pauvres lecteurs à lire sans pouvoir s'arrêter afin de pouvoir, enfin, souffler un bon coup et reprendre son souffle une fois le point final dépassé.
Vous l'aurez compris je le pense, ce livre est un mémorable coup de coeur, qui a réussi le petit miracle de me faire complétement sortir de ma panne de lecture (même s'il me reste encore l'étape des partiels à passer pour pouvoir retrouver un rythme de lecture normal). de la science-fiction de dingue (un empire intergalactique, tout de suite, ça pose un contexte de folie) avec des complots politiques, des considérations philosophico-religieuses, des machinations, de l'action, des grands moments d'adrénaline, mais aussi d'émotions, des rebondissements qui font littéralement sursauter, des frayeurs à couper le souffle ... et une histoire d'amour très compliquée et très loin du coup de foudre … tous les ingrédients étaient réunis ! Et comme l'auteure est bonne cuisinière de roman, elle l'a fait mijoter tout juste ce qu'il fallait pour enclencher le coup de foudre. Alors, quelle belle surprise ce fut de lire ce discret « to be continued » après les remerciements : même si ce volume s'autosuffit parfaitement, je serai ravie de retrouver Némésis dans un second tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
totopinette
  03 octobre 2018
Comme la plupart des lecteurs, j'avoue m'être fait alpaguer par ce roman grâce à sa couverture et à son mystérieux résumé. Je pense que c'est une lecture qui plaira beaucoup au public visé, c'est-à-dire aux jeunes adultes.

Pour ma part, j'ai eu un problème à envisager les personnages principaux de cette oeuvre tel de jeunes adultes. Tout au long de l'intrigue, ils ne sont restés, pour moi, que de jeunes adolescents d'une quinzaine d'années. L'auteur a eu beau donner à Tyrus des facultés intellectuelles indéniables, mais pourtant quelque chose continuait à m'inspirer la juvénilité. En refermant le roman, j'ai compris que cela venait en réalité de l'histoire qui s'est laissée manger par une romance d'adolescents. L'histoire d'amour évoquée semblait tout droit sorti de l'imaginaire d'une jeune demoiselle rêveuse. Les échanges n'étaient pas assez mûrs, pas assez adultes et donc pas assez réalistes. Est-ce que c'était lourd ? À mes yeux, oui ! Surtout avec la morale de la fin : l'amour l'emporte toujours … Si c'était réellement le cas, le monde se porterait peut-être mieux. 

Au niveau des personnages, j'ai trouvé qu'ils manquaient de précisions, de fignolages. Donia m'a semblé inexistante … un « excédent » ! Pas de caractère, pas de particularité, peu de jugeote … Inutile, en somme. Némésis est intéressante, mais là encore, j'ai un problème. Elle a été créée telle une chose … Comment diable une chose peut-elle devenir, d'un coup de baguette magique, vivante ? le processus est trop rapide, à mon sens. Il m'aurait fallut plus d'état d'âme, plus de doutes, plus de cruauté (parce que cruelle c'est ce qu'elle est) … C'est un personnage principal qui m'a vraiment semblé bâclé. Et puis pourquoi, elle, qui a une force physique au-dessus de tout homme, veut-elle supprimer l'empereur en le poignardant ? Il y a plus efficace quand on est sensé savoir faire ce qu'elle sait faire … Autre question qui m'est venu, pourquoi faire intervenir la Science pour créer de tels êtres alors que ceux-là même qui osent croire en elle se font traiter d'hérétiques ? Encore une fois, c'est flou. Les explications sont trop légères. Au final, le seul personnage qui en valait véritablement la peine, c'était Tyrus. Il avait une personnalité développée digne d'une vraie personne et non d'un flou personnage de fiction. Il était complet ! Ce qui me fait dire que le roman n'a pas le bon nom, parce qu'on se souvient de lui et non pas de la Diabolic.
D'ailleurs, heureusement qu'il était là pour attiser ma curiosité parce que j'ai eu un mal fou à m'imaginer leur monde. Où sont les descriptions ? Où sont les petits détails qui nous font nous créer un monde ? J'avais l'impression qu'on me donnait une feuille blanche avec l'unique dessin de trois personnages. Une oeuvre qui pouvait donc être belle mais qui s'est contentée des grandes lignes. Pourtant chaque détail compte, d'autant plus dans un monde de science-fiction comme celui-ci.

La science-fiction d'ailleurs est un genre compliqué à maîtriser. Ne fait pas du Star-Wars qui veut ! Je m'attendais à des explications sur les galaxies, les planètes … les trous noirs. Les trous noirs, oui ! Parce qu'ils sont évoqués … ou plutôt effleurés. L'auteur ne s'est même pas donné la peine de s'informer sur ce phénomène. Elle a préféré détourner le sujet. Bravo, belle esquive ! Mais pourquoi en parler, alors ? La science-fiction demande une maîtrise complète du sujet pour qu'on puisse s'y accrocher, et là, il y a un grand manquement.

La lecture n'est pas désagréable, mais ça manque de détails … Qu'est-ce que la peinture d'un bateau s'il ne flotte pas sur les eaux sous un ciel menaçant ? Les détails sont importants. Quoiqu'il en soit, pour un jeune public, je pense que ça reste convenable. Pour ma part, il ne me laissera pas un souvenir intarissable … je l'oublierais aussi vite que je l'ai lu, je pense ! Dommage que cette belle esquisse n'ait pas été achevée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
colorandbook
  29 mai 2017

Merci à la maison d'édition et au site Babelio pour l'envoi de ce livre et leur confiance.
Note 17/20
Avis : Ce livre m'a beaucoup plu dans l'ensemble, mais je dois avouer que par moments, il y avait des longueurs, qui étaient cependant nécessaires car l'univers que l'auteur à crée est très riche. J'ai adoré tout cet univers crée par l'auteur qui est très complet et riche. J'ai étais vraiment prise dans ma lecture, malgré que le roman fasse presque 600 pages je ne l'ai pas vu défiler tellement l'histoire est rythmée.
Ici, on retrouve une histoire de science-fiction jeunesse, dans un futur qui pourrait être réaliste. Petit à petit l'auteur nous livre les secrets de son univers grâce aux voyages que notre personnage principal va faire. Une histoire riche en rebondissements, en émotions et en actions. Une histoire prenante et très complète.
Les personnages sont plutôt attachants et sympas à suivre, même si parfois je ne les ai pas toujours compris et j'ai trouvé leurs réactions un peu stupide. Nous avons ici une grande palette de personnages mais les personnages principaux sont quand même bien travaillés et attachants bien que parfois agaçants.
La plume de l'auteur est très agréable à lire. Elle est fluide, riche et rythmée.
En bref, c'est un livre qui m'a plu malgré quelques petites longueurs qui ne m'ont pas empêchée de rentrer pleinement dans ma lecture, car elle servent le récit. J'ai passé un bon moment, et j'ai ressenti quelques émotions durant ma lecture.

Les personnages :

Nous retrouvons ici principalement Neémésis
On découvre dans un premier temps Némésis, qui est une "Diabolic", un humanoïde qui ne possède pas d'âme. Créé pour tuer et n'avoir de sentiments que pour son maître, Némésis est intelligente, vive, loyale, forte. C'est un personnage qui évolue tout au fil du roman. Je me suis vraiment attachée à ce personnage.
Puis on à les maîtres de Némésis ,
Dominés par le sénateur von Empyrée, qui est un homme droit, sûr de lui, un vrai battant. Malheureusement le régime mis en place dans cet univers est dirigé par une religion que l'homme ne cautionne pas, ce qui fait de lui un mécréant.
Sa femme la sénatrice von Empyrée est beaucoup plus croyante, elle ferait tout pour sauver sa famille. Intelligente et calculatrice, c'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié.
Leur fille Sidonia est la maîtresse de Némésis. Elle a été conçu pour protéger la petite. C'est une jeune fille douce, têtue, loyale, gentille et intelligente. Elle est aussi très réfléchie, elle a ses propres croyances et elle fait tout pour parvenir à ses fins.
Il y a aussi La famille Domitrien
l'empereur Domitrien est le chef de cet univers. Calculateur, froid, égocentrique, manipulateur, il fait passer ses propres intérêts avant ceux du royaume et il est prêt à tout même au pire pour assoir son pouvoir.
Sa mère Cygna est toute aussi détestable que lui si ce n'est pas pire. Elle est dominatrice, méchante et vraiment très calculatrice elle aussi. C'est vraiment un personnage qu'on aime détester.
Tyrus le neveu de l'empereur. Au premier abord, il paraît fou et ingérable mais derrière cette façade se cache un jeune homme très intelligent et calculateur. Il a sa propre idée de l'empire dans lequel il vit et grâce à sa ruse il réussi à se placer comme premier héritier de l'empereur.
On a aussi quelques personnages secondaires, comme par exemple Néveni une amie de Némésis qui habite la planète Lumia, ou encore les autres familles puissantes du royaume.

L'histoire:
Quand l'histoire commence, on découvre Némésis une jeune diabolic qui a été créé pour protéger Sidonia Empyrée. Toute sa vie elle animera et protégera la fille. Mais dans cet univers galactique où seule la foi du vif cosmos est acceptable et où les sciences et la culture ont été banni, qui sont dominés par un empereur tyrannique, le danger règne.
Lorsque l'empereur découvre que le sénateur Empyrée est un mécréant et un traître, il décide de forcer Sidonia à le rejoindre au Chrysanthème. Une lourde menace plane alors sur la jeune fille. La famille décide alors d'envoyer Némésis à sa place.
Némésis qui ne possède aucune humanité ni aucun sentiments devra alors se faire passer pour la jeune fille innocente et naïve qu'est Sidonia. Arrivée sur place, elle va faire une rencontre qui pourrait bien changer le cours de sa vie et de sa destiné. Entre complots, manipulations, actions et rebondissements, cette histoire ne va pas cesser de vous surprendre.
En bref, nous avons ici une histoire palpitante, et un univers très riche. Les drogues sont beaucoup mises en avant ainsi que l'évolution humaine, la vanité, l'argent, le pouvoir et la manipulation. C'est un roman qui ne révolutionne pas le genre mais qui est très bien travaillé.

L'auteur:
J'ai trouvé la plume de S.J Kincaid agréable à lire. Je l'ai trouvé fluide et surtout très complète. Un très bon rythme, une plume incisive qui nous plonge au coeur de l'action du roman. L'auteur a su aussi jouer sur les sentiments et sur des thèmes très importants.

Conclusion :
Je vous le conseille, j'ai passé un très bon moment de lecture et surtout je n'ai pas vu les 600 pages défilées. Malgré quelques longueurs j'ai aimé l'univers riche créé par l'auteur, l'histoire en elle-même, les personnages et la plume. Rien ne m'a réellement déçu.
Les personnages sont assez nuancés pour moi surtout qu'ils évoluent beaucoup tout au long du roman. Ils sont très attachants et même si parfois je n'étais pas en accord avec eux j'arrivais tout de même à comprendre leur choix.
L'histoire est très plaisante. Remplie d'action, de rebondissement, de suspense. Mais ce que j'ai aimé par dessus tout dans ce roman, c'est l'univers crée, entre une religion propre, de nombreuses "sortes" d'humanoïdes et un univers galactique, merveilleux et riche. Cet univers est bien travaillé et surtout assez détaillé pour que je réussisses à me le représenter. Un très bon roman
Lien : https://colorandbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   23 avril 2017
Je savais que la plupart des planètes n'offraient pas les conditions optimales pour la vie humaine. Peu d'entre elles fonctionnaient en autarcie, et la plupart dépendaient de ressources acheminées par l'espace – dont la grandiloquie avait la maîtrise absolue –, et de matériel prêté par cette aristocratie. C'est donc uniquement pour survivre que les excédents étaient contraints à servir la noblesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Carole94pCarole94p   22 mai 2017
Il me caressa la joue.
- Regarde-moi, dit-il.
Je prie une vive inspiration et repoussai les sensations déroutantes qui m’assaillaient. Lorsque je relevai la tête, ses yeux débordants d’intelligence semblaient me transpercer, voir au plus profond de mon être.
- Tu es extraordinaire, répéta-t-il. Est-ce égoïste de ma part de ne plus penser qu’à t’avoir pour moi ?
- M’avoir pour vous… comment ça ? bafouillai-je.
Un drôle de sourire se peignit sur ses lèvres.
Puis il m’embrassa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MelMMelM   29 mai 2017
- Je comprends, fit doucement Tyrus. La vie était plus facile pour vous lorsque vous étiez liée à Sidonia Empyrée.
- Plus facile ? répétais-je.
- Oui. Vous connaissiez votre but dans la vie. Et maintenant, vous ne savez plus où vous allez. Vous devez affronter la question qui se pose à nous tous : quel chemin dois-je prendre ? Que dois-je faire ensuite ? C'est terrifiant de se rendre compte que ce sont nos propres décisions qui façonnent notre destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
manguymanguy   29 avril 2017
- Avez-vous déjà observé un tigre ? Je vous parle des vrais spécimens, de ceux que l'on trouve au Chrysanthème. Pas des espèces de gros matous que nous avons ici. Ils sont tout en muscles et possèdent une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, et pourtant, lorsqu'ils traquent leur proie, lorsqu'ils chassent... leur force immense leur confère plus de grâce que n'en ont les plus délicates des créatures. Ça c'est Némésis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
auredamauredam   02 juin 2017
J'ai vu l'espace dévoreur, et je sais quel sort vous risquez de connaître dans un futur proche. Je sais pourquoi vous souhaitez faire sécession. L'empire s'emploie depuis toujours à supprimer la technologie et la science qui sont nécessaires à votre survie,et ces régressions ont pour seul but de préserver le pouvoir de la grandiloquie. Ceux qui remettent cette politique en question sont accusés de blasphème et d'hérésie, d'insulte envers la foi hélionique, une religion brandie comme un gourdin par des hommes mesquins et minables dépourvus de véritables croyances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Video de SJ Kincaid (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de SJ Kincaid
Découvrez le book trailer du roman Diabolic de S.J. Kincaid édité par Bayard éditions. En librairie à partir du 3 mai 2017.
Un Diabolic n'existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d’autres.
autres livres classés : humanoïdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2621 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..