AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pere Perez (Illustrateur)
ISBN : 1939346797
Éditeur : Valiant Entertainment LLC (25/08/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
New York Times best-selling writer Matt Kindt (The Valiant, RAI) and Harvey Award nominee Pere Pérez (Archer & Armstrong) rebuild the world’s most elite super-team one member at a time!
The United have left Unity decimated — a member lost, a terrible secret revealed, and the entire world turned against them. Not Harada, not Dr. Silk, not even the mighty Armor Hunters left the team as fractured as this! Now, Unity must decide where their place is in this new w... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  13 mai 2017
Ce tome fait suite à The United (épisodes 12 à 14, 0, + Harbinger: Faith) qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu avant. Il comprend les épisodes 15 à 18, initialement parus en 2015, écrits par Matt Kindt, dessinés et encrés par Pere Pérez, avec une mise en couleurs de Brian Reber pour les épisodes 15 à 17, et d'Andrew Dalhouse pour l'épisode 18. Les couvertures sont réalisées par Raúl Allén (é15), Glenn Fabry (é16), Lewis Larosa (é17), et Pere Pérez (é18).
Épisode 15 - Au terme d'une mission non explicitée du groupe d'intervention d'Unity, Ninjak quitte ses 2 coéquipiers (Eternal Warrior & Livewire) juste à la fin d'une bataille éprouvante, et regagne son vaisseau. Il est vraiment mal en point et s'effondre sur le lit médicalisé. le pilote automatique le ramène à son château en Angleterre et il est pris en charge par Violet Wake, une ex-espionne qui fait office de médecin personnel de Colin King. Dès le lendemain, il est assailli par ses hommes d'affaire qu'il repousse rapidement. Puis il prend son petit déjeuner face à un individu venu chercher un financement pour la construire d'armures cybernétiques. Il reprend ses rendez-vous d'affaire, puis accepte une petite mission de séduction proposée par Neville Alcott, l'agent de liaison d'Unity. Épisode 16 - L'histoire passe cette fois-ci à ce qu'a fait Gilad Anni-Padda (Eternal Warrior) après cette bataille si éprouvante. Lui aussi avait subi des blessures importantes et il est parti à Tokyo pour les panser et se remettre. Il s'est rendu dans son appartement tokyoïte, puis auprès d'une jeune demoiselle à qui il avait une histoire de bataille datant de plusieurs siècles, à raconter.
Épisode 17 - C'est au tour d'Amanda McKee d'occuper le premier rôle. Elle rentre vers New York à bord de GIN_GR. Après avoir demandé à ce dernier de se camoufler, elle va se reposer dans son appartement. Puis elle se rend dans une agence d'adoption d'enfants pour voir une petite fille en particulier. Elle s'arrange ensuite un rendez-vous galant pour se changer les idées. Épisode 18 - Il s'agit de l'affrontement qui a mis les 3 membres de l'équipe Unity dans un tel état qu'ils doivent récupérer. Ils ont affronté un individu appelé Malgam, sous la supervision de Charlie Palmer (Gunslinger), le responsable de terrain des H.A.R.D. Corps.
Depuis le premier tome, le lecteur a constaté que Mat Kindt choisit sciemment de raconter des histoires d'équipe dont la forme dépare de tous les récits de ce genre assez codifié dans les comics de superhéros. Il n'est donc pas plus surpris que ça que le premier épisode soit en fait une histoire de Ninjak, comme une sorte de nouvelle indépendante de la série Unity. le scénariste avait déjà montré auparavant qu'il se sert de la série Unity pour développer Ninjak et prouver qu'il peut supporter une série mensuelle à son nom, ce qui fut fait, à commencer par Weaponeer. Il se dit qu'il s'agit d'un intermède pour montrer ce que fait l'un des membres entre 2 missions. Matt Kindt s'amuse comme à son habitude avec les capacités extraordinaires de Colin King, ses gadgets et une forme de désinvolture, celle d'un individu conscient de l'excellence de ses capacités et de l'avantage qu'elles lui donnent sur la majeure partie de l'humanité. Il est donc divertissant de le voir asticoter rapidement le démarcheur en quête de financement, ses hommes d'affaire empressés, ou encore la superbe femme qu'il manipule à sa guise, sans grande difficultés.
Pere Pérez réalise des dessins descriptifs propres sur eux, avec des traits de contours nets et précis. le lecteur peut examiner le détail du costume de Ninjak, toujours un peu trop baroque pour être vraiment pratique, les costumes stricts des hommes d'affaire, le beau décolleté de l'ambassadrice, les costumes plus opérationnels des intrus dans la demeure King. Il voit également le visage tuméfié de Colin King qui ne guérit pas comme par enchantement. Il laisse promener son regard sur les différents environnements, des pièces spacieuses et luxueuses du manoir King, à la belle salle du restaurant où dînent King et son invitée, en passant par les rues de Londres. Il constate que les pièces du vaisseau de Ninjak sont trop grandes pour être crédibles et que d'une manière générale les lieux et les personnages sont un peu trop propres sur eux pour être totalement réalistes, les dessins étant à l'unisson de ces aventures plus grandes que nature.
En entamant le deuxième épisode, le lecteur comprend que Matt Kindt a vraiment décidé de sortir du moule des récits d'équipe de superhéros puisqu'il est également consacré à un seul membre, et le lecteur se doute bien qu'il en sera de même pour le troisième, en se demandant de quoi sera fait le dernier. Pour ce deuxième épisode, le scénariste prend les 2 caractéristiques principales du personnage et lui construit une nouvelle sur mesure. Son immortalité lui permet de guérir facilement et de relativiser ses souvenirs. le lecteur sourit en voyant Gilad Anni-Padda avoir du mal à situer certains souvenirs, tout en comprenant qu'à cette échelle de temps, certains moments doivent perdre de leur acuité. La deuxième caractéristique réside bien sûr dans ses capacités au combat qu'il met ici au service d'une guerrière étonnante, au cours du Japon médiéval. Avec élégance, le scénariste lie les fils narratifs (temps présent et temps passé) avec une autre situation donnant du sens à ces remémorations.
Bien sûr, Pere Pérez dessine de la même manière que dans le premier épisode : une approche réaliste avec une forme de simplification qui n'est pas antinomique d'un bon niveau de détails. L'évocation du Japon médiéval est entre des décors de carton-pâte et une vraie poésie générée par les costumes d'époque et les moulinets élégants avec un katana. La représentation du temps présent montre une rue de Tokyo évoquant les quartiers animés, ainsi qu'un restaurant de sushis conforme aux caractéristiques de ce type d'établissement. le lecteur ressent une forte admiration pour l'artiste en découvrant un dessin pleine page dans lequel Gilad monte les escaliers de son triplex, passant d'un étage à l'autre, dans une coupe formidable, mettant en valeur l'aménagement intérieur de l'appartement, ainsi que son mobilier et les éléments de décoration.
Avec le troisième épisode, le lecteur découvre ce que le membre le plus normal (elle n'est ni une ninja multimillionnaire, ni une immortelle) de l'équipe fait de son temps libre. Les dessins de Pere Pérez sont parfaits pour montrer un monde normal, proche de la réalité, avec des bâtiments ordinaires, des êtres humains du quotidien, un appartement spacieux mais meublé avec retenue, un Toyo Harada impressionnant, tout en restant humain, un restaurant moins luxueux que celui fréquenté par Colin King. Amanda McKee a un corps athlétique, sans muscle surnuméraire ou gonflé hors de proportion, se comportant en individu ordinaire. Matt Kindt montre quelques pans de la vie d'une femme bien équilibrée, soucieuse des autres dans le quotidien, comme elle peut l'être sur le champ de bataille, attentionnée et assurée. À l'exception de GIN_GR, c'est la seule à ne pas disposer de sa série à son nom, et le lecteur apprécie que le scénariste puisse étoffer ce personnage, à sa guise, en cohérence avec son caractère tel qu'il transparaît lors des missions. Comme elle l'indique, elle est la seule des 3 a de ne pas être une aventurière professionnelle, à ne pas être dépendante de ce style de vie rendu plus intéressant par l'adrénaline.
Arrive le dernier épisode qui dévoile ce qui a conduit Neville Alcott à accorder, voire à un imposer, un temps de repos aux membres d'Unity. L'affrontement en lui-même n'est pas passionnant, Kindt récupérant un ennemi d'un tome précédent, et le lecteur connaissant déjà l'issue du combat. En outre, ce combat se déroule dans un désert, ce qui permet à Pere Pérez de s'économiser sur les arrière-plans, laissant Andrew Dalhouse les habiller avec des effets spéciaux d'explosion et d'énergie. Ce dernier épisode se lit rapidement et ne vaut que pour l'explication du repos forcé imposé par Alcott, assez ironique dans son fondement, car le lecteur a pu découvrir par avance comment Colin King, Gilad Anni-Padda et Amanda McKee l'ont ressenti. Par contre cet épisode confirme la logique de la construction du récit où le début est placé en conclusion pour un bel effet narratif.
Encore une fois la lecture de ce tome est dispensable par rapport à la continuité de l'univers partagé Valiant, ou du point de vue de l'intérêt des affrontements. 2 étoiles pour des épisodes sympathiques, mais sans grand rapport avec une aventure d'une équipe de superhéros. le lecteur peut aussi apprécier le divertissement bien réel que constitue ces 4 récits presqu'indépendants, le savoir-faire du scénariste qui donne la place aux 3 superhéros d'exister, chacun disposant de son épisode pour ce faire, et de la structure narrative originale qui fait sens à l'issue de ces 4 épisodes. 4 étoiles pour le lecteur à la recherche d'une lecture un peu différente de l'ordinaire des superhéros, ce qui reste la raison d'être de l'éditeur Valiant, avec des dessins professionnels et consistants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Matt Kindt (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matt Kindt
Le 26 juin, le polar graphique de l'année s'achève ! le Tome 3 de Grass Kings arrive déjà, scénarisé par Matt Kindt et dessiné par Tyler Jenkins, le nouveau prodige de la bande dessinée américaine. Une découverte, une claque graphique, un must.
autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
456 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre