AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie de Prémonville (Traducteur)
ISBN : 2290352136
Éditeur : J'ai Lu (12/05/2006)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 211 notes)
Résumé :
Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stephanie McCann est un bain de jouvence.

Et comment donner plus sûrement à l'exquise stagiaire l'envie de rester, si ce n'est en lui révélant l'insoluble énigme qui les tenaille et qu'ils gardent jalousement depuis vingt-cinq ans ?

Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
Bobby_The_Rasta_Lama
  03 mars 2018
Saura-t-on jamais quel est le VERITABLE mystère du gamin de Colorado ?
J'enchaîne les petites lectures, en ce moment, histoire de me changer les idées - et cette fois, je me retrouve devant "Colorado Kid", un tout petit roman (disons plutôt une nouvelle) de notre bon vieil ami Stephanus Rex. Un livre qui était considéré, il y a quelques années, comme "rare", voir "introuvable". Et c'est vrai qu'à sa façon, ce livre est une "curiosité".
Comment aborder ? Au bout de trente pages, j'ai toujours l'impression de tenir entre mes mains une daube absolue !
Deux vieux journalistes locaux, Vince Teague et David Bowie (!) racontent à Stephanie, une jeune stagiaire, un fait divers datant de 1980 - un macchabée trouvé sur la plage de leur petite île de Maine - et personne n'a jamais su ce qui s'est VRAIMENT passé...
Je vais quand-même jusqu'au bout, et là, je change d'avis sur le livre. Mais complètement !
Le but de King n'est nullement de nous servir un dialogue à trois voix sur un mystère inexpliqué, donc frustrant. King est un conteur-né avec une prédilection pour les histoires bien abouties ! Mais dans "Colorado Kid", il essaye de mettre le doigt sur nos tendances cartésiennes de toujours vouloir trouver une explication à TOUT. De faire des suppositions, quitte à créer les "légendes urbaines".
Dans ce livre, la véritable solution de mystère est plutôt que "non chaque mystère trouve sa solution". Qu'il y a bien des choses entre le ciel et la terre...
Vince et Dave se penchent sur le cas depuis des années. Ils racontent; Stephanie pose de très bonnes questions (douée, cette petite !), mais ça ne les avance toujours pas d'un iota !
Pourquoi un gars de Denver, Colorado (dont ils trouvent tout de même l'identité) se retrouve mort au petit matin assis sur leur plage, un morceau de steak coincé dans la gorge, avec pour tout un paquet de clopes , une boîte d'allumettes et une pièce de dix roubles dans sa poche ?
Personne ne saura jamais - un fait divers même pas intéressant pour les journaux, car les gens veulent SAVOIR la fin. Toujours.
Est-ce que nos journaleux vont enfin admettre, après tous ces années, que cela va rester un mystère ?
Est-ce qu'un LECTEUR va l'admettre ?
Tapez-moi sur les doigts, mais j'ai fouillé un peu - et je suis tombée sur cette phrase de King relative au "Colorado Kid" - "...en 1980, il n'y avait PAS la chaîne Starbucks à Denver, et ne pensez surtout pas qu'il s'agit d'erreur de ma part...". AH !! Et je viens de réaliser qu'à la même époque, les pièces de dix roubles, cela n'existait pas non plus (c'étaient les petites coupures rouge bordeaux...). Et sachant que King était en même temps à la rédaction de la "Tour sombre"....
Bon, c'est à prendre ou à laisser, comme vous le sentez.
Mais après tout, est il bon de toujours TOUT savoir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2915
kuroineko
  31 juillet 2019
Si vous êtes adepte des histoires bien carrées avec un début, un milieu et une fin nette et franche, ce Colorado Kid risque fort d'être une grande déception. Comme Stephen King l'indique dans sa postface, en créant cette novella, son but ne fut pas de faire oeuvre de conteur, comme dans ses autres romans et nouvelles, mais d'explorer à sa manière les ressorts du mystère, de l'énigme inexpliquée.
Une fois ce postulat de base accepté, force est de constater qu'en la matière, le récit est un petit bijou en la matière. le tout est raconté par Vince et Dave, respectivement 90 et 65 ans, en charge d'un petit hebdo local sur une île au large des côtes du Maine, à leur belle et perspicace stagiaire de 22 printemps, Stéphanie. Bien qu'originaire du Middle West, celle-ci est prise sous les ailes paternelles des deux journalistes. Acceptée, elle peut entendre l'histoire du Colorado Kid, qui débute en 1980, et en profiter pour exercer sa jugeote et son flair.
Alors, il était une fois deux jeunes lycéens amoureux et athlétiques qui se rendaient en courant jusqu'au ferry pour aller au lycée... Pour la suite, à vous de voir...
A mon goût, la novella ne fait pas partie des meilleures prestations de Maître King. Les "pour sûr" réitérés des deux papys et le côté parfois un peu trop surjoué de leurs échanges m'ont un peu fatiguée. En revanche, la construction de l'intrigue se révèle très enrichissante. le fait de placer le lieu principal sur une île est également un atout car King décortique l'aspect "nous/eux" existant entre les îliens et les résidents continentaux. Et puis, une île introduit d'autres contraintes dans la narration.
En somme, pas un King inoubliable mais quelques petites heures agréables au soleil d'août de la Nouvelle-Angleterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
greg320i
  11 septembre 2013
Petit Quid du Kid, ou comment le Colorado vient là dedans fourrer un brin de Maine dans une histoire 'policière' ( parait-il) .
Et oui , c'est plein de questions , rempli d'interrogation . Et pour cause ! Notre jeune amie Stéphanie (visible sur le devant de couverture) , journaliste de son état va devoir bringuer avec deux acolytes ( à l'arrière plan) le temps de 158 pages de retournement de situation , placement d'idées , et autres facilités de déduction .

Elémentaire mon cher Stephen ! Sauf que tu oublie un détail vois-tu... Une histoire sans fin c'est comme une cerise sans queue (selon moi hu hu,,) On y goute bien, on savoure la chose , mais on s'interroge sur la provenance de ce mets . Et on hésite donc à l'avaler aussi facilement .
Car là où le noyau pose problème c'est qu'en dehors de la petite histoire bien gentillette , toute proprette , voir un rien naïve avec tous les jolis sourires des protagonistes qui semble heureux comme Ulysse c'est que le sentiment de vide subsiste . AIE !
- Première constatation: pas d'encadrement ;les personnages " flotte " au hasard ( Tu VEUT un BALLON ?? , il Flotte !! RHAA ! ) et nous tombe comme la pomme de l'arbre sous les yeux incrédule . Nul doute qu'on sent de suite que le roman sera court.
- Deuxième bémol : court en effet mais limité aussi ! re-aie ,, car limité en tout , il ne reste presque rien qu'un dialogue simpliste dans la recherche vaine de la trace d'un " Gamin du colorado " .
- Troisième point ( de côté, ouille !) Décryptage d'un passé étalé dans les années 80, où l'on apprend qu'à l'époque les méthode d'investigation n'était pas aussi aisé sans informatique ( sans blague ??) . Sherlock homes a donc de beau jours devant lui et peut reposer tranquille . ( Ici j'adresse un petit clin d'oeil personnel à ma chère belette2911 LA friande et l'affriolante "Grande amatrice devant l'éternel" du héros de Conan Doyle )

Voilà donc le compteur problématique qui s'arrête , l'intérêt à ce Colorado Kid est sans doute déjà redescendu pour là plupart d'entre vous . Mais le King lui-même l'avoue : on l'aimera,,ou pas ! Il n'y aura pas de juste milieu ;
Mais alors POURQUOI ? Voilà le mot qui revient sans cesse me travailler . de tout tes talents de conteur cher Stephen, quel médiatisation à tu voulu créer avec ce livre 'inédit' qui non seulement se paye au prix fort ( essayer donc de le trouver sur internet ,,) mais n'en paye pas large en plus !
Essai , nouvelle, envie comme çà ,, ? Mettez moi un nom pour le décrire , je ne saurez en dire pire car pourtant , j'aime vraiment le KING.
Voilà donc pourquoi je lui cherche d'éventuelles excuses , mais lui nous les propose carrément en Postface final, voyez plutôt : " Mais si vous me dites que j'ai failli à ma mission et que je n'est pas raconté tout ce qu'il y avait à raconter dans cette histoire, eh bien je vous dirai que vous vous trompez. Et de ça, je suis certain. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
odin062
  23 octobre 2014
L'histoire du Colorado Kid est, on peut le dire un peu déroutante. Déjà, ce livre est devenu un objet de collection et pour la petite histoire, je l'ai retrouvé dans la bibliothèque sans vraiment savoir qu'il était en ma possession depuis près de 5 ans… Ensuite, ce n'est pas un livre de Stephen King comme on en a l'habitude ! On est plus proche des séries « Différentes saisons » ou « Nuit noire, étoiles mortes », soit un King dépourvu de fantastique. Ici tout repose sur le mystère.
Le mystère, c'est cet homme qui est retrouvé mort sur une plage. Pourquoi ? Je n'en sais rien et King non plus. Mais voilà, c'est une histoire qu'on se raconte autour d'un feu de camps ou sur un porche entre journaliste. Une histoire non élucidée qu'il nous faudra terminer.
Comme dans beaucoup de livre « made by King », ce n'est pas la fin qui compte mais l'aventure. Ici l'histoire nous tient en haleine du début à la fin. On s'attache très rapidement aux journalistes hauts en couleurs qui nous content ce mystère. On se confond avec la jeune stagiaire, prenant sa place sans pour autant pouvoir poser de questions.
Ceux-ci dit, la nouvelle a le mérite d'être courte, car plus long, l'histoire ne m'aurait pas donné envie de continuer. Un écrit plutôt bien dosé par le maitre de l'horreur qui nous étonne encore une fois de par ce jolie hommage au questionnements perpétuels qui nous fait avancer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
alberthenri
  25 octobre 2015
"Colorado Kid" est une curiosité.
Un court roman qui présente un mystère, mais sans en donner la solution.
les personnages, deux vieux journalistes, dont l'un est l'homonyme d'un célèbre chanteur anglais, roublards mais très attachants, forment une jeune stagiaire.
C'est à cette occasion qu'ils lui exposent l'énigme du "Colorado Kid".
Une mort restée inexpliquée, une enquête inachevée...
Je pense, qu'il faut voir ce roman comme un exercice de style.
Je n'ai pas été déçu de pas avoir la solution de l'énigme. C'est d'ailleurs le point central de la pertinence du propos de l'auteur, qu'il explique en postface.
Stephen King est vraiment un auteur de grand talent.
Et de ça, je suis certain.
Ps : il parait que ce livre de poche (J'ai Lu N 8012, à 3euros 70) est difficile à trouver, et que des petits malins ont fait flamber les prix.
Moi, je l'ai trouvé à 50 cents sur un vide grenier, vous voyez, tout est relatif...
Commenter  J’apprécie          222
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
secondosecondo   06 août 2019
A un bout de sa vie, on bave, et à l'autre bout on crachote, comme disait M'ma.
Commenter  J’apprécie          10
secondosecondo   06 août 2019
Tea for the Tillerman : littéralement "du thé pour le capitaine du bateau".
Commenter  J’apprécie          00
secondosecondo   06 août 2019
Il est raide comme une planche. Rigor mortis.
Commenter  J’apprécie          00
odin062odin062   23 octobre 2014
Les vieux qui maltraitent les jeunes, quand tout ce que demandent ces jeunes, c’est d’apprendre — pour moi ces gens-là devraient être virés de leurs postes. Bien trop souvent, au contraire, c’est une promotion qu’ils reçoivent, au lieu d’une lettre de licenciement. Ça ne m’a jamais surpris que Dieu ait incliné le monde d’une pichenette, en même temps qu’il le mettait en mouvement. Beaucoup des événements qui surviennent dans notre monde reproduisent cette inclinaison, cette déviance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
odin062odin062   24 octobre 2014
« J'aime quand une femme décide que la cuisine n'est pas un lieu d'esclavage uniquement parce qu'elle travaille pour gagner sa vie.
— J'aime exactement la même chose chez un homme », répliqua Stephanie.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Stephen King (134) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Extrait de "Shining" de Stephen King lu par Julien Chatelet. Editions Audiolib. Parution le 3 juillet 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/shining-9782367628349
autres livres classés : journalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1186 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre
.. ..