AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253820075
Éditeur : Le Livre de Poche (03/04/2019)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Bien que Scott Carey ne semble pas changer, il perd incessamment du poids. Etrangement, il pèse le même poids avec ou sans vêtements, peu importe leur poids.
Ne voulant pas subir d'examens médicaux, il ne veut prévenir personne, si ce n'est son docteur en qui il a confiance.

Dans la bourgade de Castle Rock, Scott se lance dans un combat contre ses voisines lesbiennes dont le chien fait régulièrement ses besoins sur sa pelouse. L'une de ses vois... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  04 avril 2019
Un très court roman de Stephen King, qui ne donne pas le frisson, non, non ! loin de là… Mais par contre quel pamphlet !!
Franchement Donald n'a qu'a bien se tenir , parce que franchement si là Stephen n'a pas voulu lui mettre le nez dans ses idées loufoques ( a lui et a ses partisans bien sûr). L'homosexualité aux Etats Unis se porte assez mal et Donald ne fait rien pour que ça s'arrange, bien au contraire.. disons que si il pouvait construire un mur contre les homos il le ferait.
A Castle Rock les conservateurs sont en majorité.. et ce couple de lesbiennes vient s'installer pour ouvrir un restau et elles sont plutôt mal reçues… surtout depuis l'annonce qu'elles étaient mariées.
Mais je crois aussi, du moins c'est comme ça que je l'interprète qu'il attaque Trump ou plutôt les démocrates (Puisque le président américain ne s'est jamais positionné ouvertement) sur l'euthanasie. Scott qui maigri de jour en jour, sait qu'a un moment ou l'autre il devra partir.. que sa mort est inéluctable [.
Donc même si je n'ai pas été retournée par le côté fantastique de l'histoire, j'ai adoré cette leçon de morale très juste et très bien faite… et puis il y a une certaine douceur et une certaine poésie dans l'écriture de Stephen , ce qui rend ce conte très touchant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          703
Stelphique
  09 avril 2019
Ce que j'ai ressenti:
▪️Encore une page, encore un kilogramme…
Un kilo de moins et une page en plus, pour découvrir le talent du King…100 kilos de moins et 140 pages en plus, pour apprécier tout le génie du Maître du fantastique. Il est un phénomène incroyable qui touche Scott Carey, un phénomène inexplicable mais invisible, et pourtant bel et bien, déstabilisant. Perte de poids et dénonciation de l'intolérance sont au centre de cette nouvelle inédite.
Alors, on ne va pas se refuser cette petite gourmandise, cette Élévation face à ses idées plombantes, en plein climat sensible social et politique, de l'Amérique actuelle…Vous prendrez bien, un peu de plaisir, puisque ça ne fera pas bouger les chiffres sur votre balance ?
"La gravité est l'ancre qui nous entraîne au fond de la tombe."
▪️Encore une course, encore un effort…
Deux voisins qui courent après une Elévation des mentalités, en apprenant l'amitié… Une course passionnante où notre rythme cardiaque risque de sentir quelques ratés et des variations en masse…Scott et DeeDee vont devoir dépasser leurs petites querelles, les limites de leurs corps, et quelques rumeurs virevoltantes…Bienvenue à Castle Rock, où les apparences sont parfois trompeuses et où l'homophobie fait rage, au coin de la rue…
Vous feriez bien un petit entraînement physique et mental, avec ce duo de choc, pour dépasser quelques lignes de clichés, euh , d'arrivées?
"La vie est ce qu'on en fait et l'acceptation est la clef de toutes nos affaires."
▪️Encore une étincelle, encore une étoile…
J'adore les histoires de Stephen King. Courtes ou longues. Je sais qu'il va m'emporter avec ses petites paillettes de surnaturel, son imagination pétillante et son oeil avisé sur les problèmes de société. En refermant ce petit livre, j'en ai encore les étoiles plein les yeux! Ce final entre poésie et amitié était de toute beauté!
Allez, vous savourerez bien un peu de cette lecture, garantie sans prise de poids, mais hautement réjouissante…
"Tout mène là, songea-t-il. A cette élévation. Si c'est ce qu'on ressent quand on meurt, on devrait se réjouir de partir."
Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
kuroineko
  06 avril 2019
Avec Élévation, le maître ès horreur range sa plume d'épouvante pour offrir une novella pleine de fraîcheur et d'émotions.
Scott, solide gaillard d'1,90 m, 42 ans et divorcé, voit les chiffres sur la balance décroître, sans que son apparence change (même sa petite bouée de confort au-dessus du jean). Un vrai mystère pour lui comme pour son vieil ami Bob, médecin à la retraite.
L'histoire se déroule à Castle Rock, bien connu de tous les lecteurs de Stephen King. Outre cette énigme de poids qui disparaît, il est question des préjugés voire des propos injurieux et haineux de la petite ville à l'encontre d'un couple de restauratrices, ouvertement lesbiennes et mariées. Entre parenthèses, l'homophobie n'a pas de frontière et le texte me touche particulièrement alors qu'en France, on déplore trop d'actes de violences (verbales et physiques) à l'encontre des personnes LGBT. Qu'on laisse les gens aimer et s'aimer comme ils veulent, que diable! Je referme ma parenthèse.
Une histoire de King sans amitié, ce ne serait plus du King puisque c'est un thème qu'il aborde dans nombre de ses récits et qui rappelle combien la chaleur de vrais amis fait du bien. Ça paraît plan-plan dit comme ça mais la vraie amitié ne court pas toujours les rues.
Tout ça pour affirmer que ce court texte du maître de Bangor offre un agréable moment de lecture, émouvante et pétillante. Un petit coup de dents par-ci par-là à Trump, que l'auteur ne porte pas dans son coeur (ni à son poste actuel en 2016) et à l'Amérique qu'il représente et que Stephen King égratigne déjà depuis plusieurs décennies.
Continue de nous faire peur ou rêver, Stephen, tu le fais tellement bien!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Antyryia
  09 avril 2019

Ce n'est pas la première fois que le héros d'un roman de Stephen King perd du poids chaque jour.
Rappelez-vous de la peau sur les os, le roman qui a permis de découvrir quel célèbre auteur se cachait sous le pseudonyme de Richard Bachman.
Une malédiction gitane était alors à l'origine de l'amaigrissement affolant du personnage principal, Billy Halleck, dont les kilos s'évaporaient dangereusement.
C'est également ce qui va se passer pour Scott Chase.
Grand gaillard d'1m95, un bon quintal de muscles même s'il commence à devenir ventripotent, Scott n'a à quant à lui souffert d'aucun maléfice. Pourtant, tous les jours, il pèse 500 grammes de moins que la veille.
Mais il ne maigrit pas.
Plus étonnant encore, il pèse exactement le même poids nu ou habillé.
Il pèse exactement le même poids même en portant des haltères.
"Personne ne pèse le même poids nu qu'habillé. C'est aussi immuable que la gravité."
Son ami, médecin retraité, lui propose de faire des analyses plus poussées, mais Scott n'a aucune envie de devenir une bête de foire.
Et puis au fond, tous deux savent que son cas est unique et qu'ils ne trouveront aucune explication rationnelle.
"C'est comme si tu avais autour de toi un champ de force qui repousse le poids."
Mais le processus est-il irréversible ? Que se passerait-il si un jour Scott ne pesait pas davantage qu'une plume ?
Donc rassurez-vous, King n'a pas fait un copié-collé de son roman d'horreur publié en 1984.
Et même si la touche de surnaturel est omniprésente, elle est cette fois au service d'une intrigue bien plus humaine.
Un drame aigre-doux qui parfois fait sourire, parfois révolte, et laisse derrière lui une douce amertume, un pincement au coeur.
La petite ville de Castle Rock n'est pas réputée pour son ouverture d'esprit.
Sans penser à mal, juste dans le cadre des bonnes relations avec les riverains, Scott va demander à ses voisines de bien vouloir ramasser les besoins de leurs chiens qui apprécient beaucoup sa pelouse et y déposent de réguliers cadeaux odorants.
Mais pour Deirdre, sa demande s'apparente à une remarque désobligeante de plus, une réflexion gratuite que Scott n'aura de cesse de vouloir refermer, avec une réussite toute relative.
Elle et sa timide épouse Missy forment un couple lesbien, elles sont mariées, et refusent de s'en cacher.
Mais à de rares exceptions près, c'est toute la population de Castle Rock qui boycotte leur restaurant, qui les raille, qui désapprouve leur attitude.
Si encore les deux pestiférées ne s'affichaient pas ainsi en public, ça passerait peut-être à la limite, mais trop c'est trop.
Et notre héros, bien involontairement, leur a fait croire qu'il ne valait pas mieux.
Comment se faire pardonner ? Et comment intégrer ces deux horribles homosexuelles dans une communauté qui ne veut pas d'elles ?
Ce court roman parle tout simplement de la différence.
Qu'elle soit liée à la religion, à la couleur, à l'orientation sexuelle ou à une inexplicable perte de poids, peu importe.
Cette différence qui fait que certaines personnes nous regardent différemment, comme si nous n'étions pas normaux.
"Pourquoi se lamenter de ce qu'on ne pouvait changer ? Pourquoi ne pas l'accepter ?"
Que faire contre les préjugés, quand le regard de l'autre se limite à une caractéristique ?
"Elles ne se résument pas forcément à leur orientation sexuelle."
Elévation est une novella également pleine de tendresse, avec cette envie démesurée d'aider son prochain et de faire évoluer les mentalités en leur apprenant la tolérance.
En peu de pages, le lecteur passe par toute une gamme d'émotions, tant il s'attache aux différents personnages, partage leurs incompréhensions, leurs joies et leurs peines.
C'est un petit conte fantastique dont le titre, à prendre au sens propre comme au figuré, n'aurait pu être différent.
Certes pas l'oeuvre majeure de Stephen King, mais un récit qui laissera tout de même des traces arc-en-ciel.
Quand les larmes de pluie se mêlent aux rayons lumineux du soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
gruz
  10 avril 2019
Stephen King pèse lourd dans le monde de l'édition. Et le sujet du poids semble être source d'imagination pour lui. Après La peau sur les os écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman, le revoilà avec une nouvelle histoire d'un homme qui perd peu à peu ses kilos.
Élévation n'a pourtant rien à voir avec cet autre roman. Sorti directement en petit format chez le livre de poche, c'est une courte histoire que nous propose le maître, une novella de 160 pages où l'émotion est prégnante.
Castle Rock, terrain de toutes les aventures, où le fantastique est présent dans le quotidien des habitants depuis des décennies grâce à King. le costaux Scott Carey a un « petit » soucis : chaque jour il maigrit davantage et son poids ne varie pas sur la balance, qu'il s'y présente en caleçon ou lesté de charges.
Élévation est une distrayante histoire qui prouve combien Stephen King sait manier les émotions, donner du souffle à ses personnages et créer une atmosphère en quelques lignes. Ceux qui ne l'imaginent que dans l'horreur ne peuvent pas être aussi éloigné de ce qui fait l'essence de l'écrivain, sa capacité à susciter l'émoi, le trouble, la passion, le malaise, l'ébranlement, la chaleur humaine (liste non exhaustive…) en peu de pages.
Ce récit est tout aussi optimiste qu'il est triste. Car, plutôt que de sombrer dans la dépression à l'idée de se retrouver sans poids, voilà que le personnage pèse au contraire sur la vie de ses voisines. Un couple de jeunes homosexuelles mis de coté par la communauté, dont la position sociale et le regard porté par les autres vont changer grâce à Scott Carey.
Est-ce vraiment un paradoxe de devenir physiquement de plus en plus léger, et de ne plus avoir le fardeau du monde sur les épaules tout en se préoccupant de ses congénères ?
Élévation est un récit sur l'acceptation, l'intégration, le respect des différences. Profondément touchant et humain, où l‘amitié si chère au Stephen King prend une place prépondérante.
Cette histoire, où se mélange tristesse et bons sentiments, est particulièrement émouvante et son final a de quoi tirer quelques larmes d‘émotions.
Et puis, il y a quelques coups de griffes à la société américaine actuelle et à Trump, assez bien sentis, qui achèvent de rendre cette histoire encore plus sympathique.
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AriAri   10 avril 2019
Pourquoi se lamenter de ce qu'on ne pouvait pas changer ? Pourquoi ne pas l'accepter ?
Commenter  J’apprécie          60
lyokolyoko   03 avril 2019
Mon coach du lycée s'arracherait les cheveux s'il entendait ça. Il disait toujours que le mérite n'a rien a voir avec la place à l'arrivée.
Commenter  J’apprécie          271
lyokolyoko   03 avril 2019
Scot avait failli éclater de rire, ce qui aurait été de mauvaise diplomatie - à la Trump.
Commenter  J’apprécie          230
ludi33ludi33   01 avril 2019
Une idée lui vint alors, comme il lui venait souvent ses idées les plus amusantes : presque entièrement formée, n'ayant besoin que de quelques réglages et d'un peu de vernis. Une idée amusante n'était pas forcément bonne, bien sûr, mais il comptait bien mettre celle-là en œuvre pour voir le résultat.
Commenter  J’apprécie          40
Entre2LivresEntre2Livres   30 mars 2019
Quoique le mot heureux fût trop faible: ce qu'il découvrait en explorant les limites ultimes de sa résistance, c'était un autre monde. Tout mène là, songea t'il. A cette élévation. Si c'est ce qu'on ressent quand on meurt, on devrait se réjouir de partir.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Stephen King (136) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Extrait de "L'Outsider" de Stephen King lu par Philippe Résimont. Editions Audiolib. Parution le 17 avril 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/loutsider-9782367628547
autres livres classés : maineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1170 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre
.. ..