AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782757814994
53 pages
Points (27/08/2009)
4.35/5   26 notes
Résumé :

Martin Luther King a dédié sa vie à la lutte contre le racisme et la ségrégation aux Etats-Unis. Le 28 août 1963, au terme d'une marche qui rassemble 250000 personnes, il prononce son fameux discours "I have a dream", véritable hymne à la liberté. La loi sur les droits civils, votée en 1964, établit l'égalité des hommes, quelle que soit leur race, au sein de la nation américaine. En 188... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique

Le 11 mars 1882, à la Sorbonne, dans un discours d'une rare élévation intellectuelle et morale, Ernest Renan enseigne que la notion de race est impropre à définir une nation. En politique, la race est une chimère. L'homme est, avant tout, un être moral et raisonnable qui appartient à la grande famille humaine. On le rapetisse, on réduit sa liberté, à vouloir l'enfermer dans un groupe culturel, l'enserrer dans une prétendue race, le contraindre à se poser avec orgueil face à l'autre, lui-même, sommé de dresser son patriotisme comme un étendard. Oubliant, d'ailleurs, que tout cela a résulté des contingences de l'histoire.

Le discours de Renan n'est toujours pas entendu de nos jours. Si l'on admet que la race n'a pas de sens pour définir un peuple, une nation, en revanche, la culture, la langue, la religion, le territoire d'appartenance, la caste, etc., en constituent des marqueurs polémiques et conflictuels.

Ailleurs, c'est la grande démocratie américaine, pourtant porte drapeau de la civilisation occidentale, qui n'a toujours pas progressé dans cette idée que les êtres humains appartiennent à la même famille, malgré le verbe inspiré du pasteur Martin Luther King lors du rassemblement historique du 28 août 1963, pour les droits civiques, à Washington. Les épiphénomènes politiques de ce pays ont ouvert des fenêtres d'espoir que la réalité a jusqu'ici refermées avec brutalité. Tâchons encore d'y croire avec JRB et KH...

Pat

Commenter  J’apprécie          10

Intéressant, beaux textes.

Le discours I have a dream/J'ai fait un rêve y est en anglais et en français.

Commenter  J’apprécie          30

À lire au moins une fois dans sa vie. Les mots employés sont d'une grande profondeur et témoignent d'un rêve, celui d'un monde de paix, où tous les humains naissent réellement libres et égaux. Des discours qui font réfléchir et permettent de faire le parallèle entre le avant-après.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, quand bien même nous devons affronter les difficultés d'aujourd'hui et de demain, je fais pourtant un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain.
Je fais le rêve qu'un jour cette nation se lèvera et vivra pleinement le véritable sens de son credo : « Nous tenons ces vérités pour évidentes que tous les hommes ont été créés égaux ».
Je fais le rêve qu'un jour sur les collines rouges de Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d'esclaves pourront s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.
Je fais le rêve qu'un jour même l'État du Mississippi, un État qui étouffe dans la fournaise de l'injustice, qui étouffe dans la fournaise de l'oppression, sera transformé en une oasis de liberté et de justice.
Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau mais sur la nature de leur caractère.
Je fais aujourd'hui un rêve !
Commenter  J’apprécie          260
Je suis heureux d'être avec vous aujourd'hui dans ce rassemblement qui restera dans l'histoire de notre nation comme la plus grande manifestation en faveur de la liberté.
Il y a cent ans, un grand américain, dans l'ombre symbolique duquel nous nous tenons aujourd'hui, signait l'Acte d'émancipation. Ce décret capital est arrivé comme la lumière d'espoir d'un grand phare pour des millions d'esclaves noirs marqués au feu d'une cinglante injustice. Il est arrivé comme une aube joyeuse à la fin de la longue nuit de leur captivité.
Commenter  J’apprécie          90
Je fais aujourd'hui un rêve!
Je fais le rêve qu'un jour au fond de l'Alabama, où les racistes sont des brutes, où le gouverneur a la bouche qui dégouline des mots "interposition" et "nullification", qu'un jour, là en Alabama, les petits garçons noirs et les petites filles noires pourront se prendre par la main avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches comme des frères et sœurs.
Commenter  J’apprécie          20

Et cet autre fabuleux discours qui a précédé de plusieurs décennies, celui d'Obama...
Pourtant, à Charlottesville, dans la période récente, le rêve a semblé s'éloigner...
Pat.
Commenter  J’apprécie          20
Je fais aujourd'hui un rêve !
Je fais le rêve qu'un jour au fond l'Alabama, où les racistes sont des brutes, où le gouverneur a la bouche qui dégouline des mots «interposition» et nullification, qu'un jour, là en Alabama, les petits garçons noirs et les petites filles noires pourront se prendre par la main avec les petits garçons blancs Ct les petites filles blanches comme des freres et sœurs.
Je fais aujourd'hui un rêve !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Martin Luther King (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Luther King
Teaser Rentrée Littéraire
Dans la catégorie : RacismeVoir plus
>Science politique (politique et gouvernement)>Idéologies politiques>Racisme (7)
autres livres classés : racismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2761 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre