AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Delord-Philippe (Autre)Béatrice Gartenberg (Autre)
ISBN : 2253041815
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1987)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 328 notes)
Résumé :
Les Territoires sont peuplés de chimères, de bonnes fées et de démons. Nul n'y entre, pas même un enfant, sans risquer de perdre sa vie et son âme... Une, plage déserte, quelque part sur la côte Est des Etats-Unis. Jack Sawyer, douze ans, scrute l'horizon, tourmenté... Sa mère se meurt d'un mal inconnu, et jack désespère de pouvoir l'aider. Le vieux Speedy Parker, joueur de blues devenu gardien de parc d'attractions, lui révèle l'existence d'un autre monde, qu'il ap... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
31 juillet 2015
Jack Sawyer a douze ans. Alors qu'il a déjà perdu son père, il comprend que sa mère est malade et qu'elle cherche à le cacher, ce qui explique cette fuite depuis la Californie pour échapper à Morgan Sloat, l'ancien partenaire de son époux. Sa rencontre avec Lester Speedy Parker va bouleverser l'existence de jeune garçon : il découvre les Territoires, monde parallèle au sien où de nombreux humains ont leur Double. S'il veut sauver sa mère, il doit se rendre dans ce pays inconnu et dangereux et s'emparer du Talisman. Cet artefact a le pouvoir de guérir sa maman, mais aussi la reine Laura DeLoessian qui se meurt dans les confins des Territoires. « Chez eux la magie remplace la physique, n'est-ce pas ? Une monarchie agraire qui utilise la magie à la place de la Science. » (p. 241 et 242) Dans sa quête vers l'ouest entre ici et là-bas, Jake devra affronter de nombreux dangers, Morgan Sloat et son Double se lançant à ses trousses dans les deux mondes.
Je ne connais pas Peter Straub, mais je connais Stephen King et je l'ai bien retrouvé ici, notamment dans sa façon de gérer le rythme de l'intrigue, l'enchaînement des péripéties et l'évolution de la personnalité du héros. Impossible de ne pas penser au jeune et courageux Jake du cycle de la tour sombre, cet enfant convaincu que d'autres mondes existent et n'hésitant pas à franchir le portail qui les sépare. Je n'ai toutefois pas été vraiment convaincue par ce roman qui me semble déjà plutôt adressé aux jeunes lecteurs. Manque de bol, je commence à m'éloigner de ma première fraîcheur. Mais ce qui m'a surtout gênée, c'est que Jack est davantage en danger dans son monde que dans les Territoires. J'en veux pour preuve les longs épisodes dans le bar-restaurant et dans le pensionnat. À côté, les Territoires n'ont plus qu'un aspect vaguement inquiétant et même la menace du Double de Morgan Sloat m'a semblé être un pétard mouillé.
Toutefois, tout n'est pas à jeter dans cet univers médiéval fantastique. J'ai apprécié l'idée de l'interconnexion des deux mondes : il n'y a pas seulement un portail qui les relie, mais également des responsabilités. « Je crois que nous devons être très attentifs à ce que nous faisons là-bas. Je crois que n'importe quel changement important, véritable, que nous leur apportons peut se retourner contre nous et avoir, ici, des répercussions terribles. » (p. 243)
Je garde la suite de cette histoire pour une autre fois et je m'en vais de ce pas découvrir un autre roman du King.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
greg320i
08 avril 2012
Romanesque,titanesque,les qualificatifs ne suffisent plus et sont insuffisants à décrire ce roman unique (écrit conjointement) magique (très inspiré fantasy) et poétique en diable (l'histoire d'un jeune garçon pour sauver sa mère) . Pas besoin d'aimer S.King ou P.Straub pour pactiser à ce livre, je dirai même qu'il faut le lire indépendamment du fait qu'il soit à l'honneur d'un des meilleurs faiseur de roman . Car + qu'une histoire, c'est un conte moderne,une véritable envolée dans un univers beau,riche,passionnant et vibrant comme les émotions qui vont en découler ici. Amitié déchirante, situations périlleuses et jamais un temps mort pour laisser le lecteur délaissé ou perdu dans le + spectaculaire voyage qu'accomplira Jack sawyer notre héros ici . Voilà l'équation savante et très reussite pour avoir le plaisir de voguer et s'ennivrer pendant ce sauvage et romantique ' Talisman des territoires ' qui, s'il totalise 1200 pages (quand même!)sera achevé et terminé avec le respect et la fierté d'avoir su nous faire réver .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Kloliane
21 mars 2016
Il est bien difficile de mettre des mots sur les livres qui vous ont touchés. Tant de choses à dire et si peu de temps...
J'ai lu la première fois ce livre lors que j'avais 14 ans. Sans rentrer dans les détails, j'avais comme seule échappatoire mes livres. Tout mon temps libre était utilisé par mes lectures avec pour fond sonore ma radio. Je lisais depuis deux/trois ans du Stephen King (oui, c'est bien jeune. Et non, je n'étais pas une adolescente perturbée. Mais, je ne suis pas un exemple à suivre. C'est selon la sensibilité et la mentalité de chacun). Lors des courses hebdomadaires, je me suis prise d'intérêt pour "Le Talisman" à cause de sa couverture. Elle m'intriguait beaucoup. Je n'imaginais pas, encore, dans quelle aventure je me lançais...
Aujourd'hui, j'ai encore cet exemplaire avec moi. On a tous les deux vieillis, mais notre lien est toujours aussi fort. Et pour cette chronique, enveloppée de nostalgie, je rejoins de nouveau Jack sur les routes.
Jack est un jeune garçon de 12 ans, vivant dans une station balnéaire hors saison, avec sa mère Lily Sawyer, ancienne actrice des séries B des années 60. Seul sur une plage, il se demande quelle est la raison qui pousse sa mère dans cette fuite à l'autre bout des Etats-Unis (Les appels incessants de l'associé de son défunt mari, Morgan Sloat? La maladie ? La mort ?). La peur de perdre sa mère l'envahit peu à peu. Que va t-il devenir sans elle ?
Une solution va surgir lors de sa rencontre avec Lester Speedy Parker, qui restaure les attractions d'un grand parc fermé durant la période scolaire. Mais ce vieil homme lui semble très familier et utilise le surnom que lui donnait son père "Jack la vadrouille". Il va lui ouvrir les yeux sur les mondes parallèles, appelés Territoires (Terres où la magie est encore présente) dont chacun à son double et lui parler d'un objet unique, le talisman, qui a le pouvoir de la sauver. Puisant dans son courage et après une séparation riche en émotion avec sa mère, Jack, à peine 12 ans, part pour réaliser sa quête sachant qu'elle sera longue et non sans danger, en direction de l'Hôtel Noir, l'Azincourt.
Mon dieu ! Rien qu'en y repensant, j'ai des frissons. Les sentiments que j'ai ressentis à l'âge de 14 ans, me reviennent sous forme de vagues de plus en plus fortes. Nous suivons le voyage épique de ce jeune héros charismatique, à travers les Etats-Unis, et dans les Territoires où la magie est reine, dont chaque action chez l'un à une répercussion sur l'autre. La narration, à la troisième personne, s' alterne entre les aventures de Jack et les petites interludes sur Morgan Sloat et son alter ego, Morgan Orris, qui, parallèlement, fait le même trajet que notre héros. Dans ces petits passages, le véritable visage de cet homme se dévoilera pour laisser place à un antagoniste prêt à tout pour obtenir le pouvoir du Talisman.
Nous avons droit aussi à une belle palette de personnages secondaires marquants: Speedy Parker à l'image du mentor, Wolf et sa célèbre citation "Je vais courir avec la lune", Richard, l'ami d'enfance de Jack (qui j'avoue, pourra vous agacer à certains moments), ainsi que les sbires de Sloat ( l'immonde Osmond accompagné de son fouet et son alter égo le Révérend Gardener, et son fils sadique, Reuel/Elro). Chacun ont une place importante dans ce récit. Vous ressentirez de l'empathie et de l'amitié pour les uns et un total dégoût pour les autres.
Et que dire des Territoires! Leurs descriptions vous emportent dans un monde fantasmagorique, à l'air pur, aux paysages envoûtants mais cachant divers dangers. de même que les routes traversant les Etats-Unis où se dérouleront des scènes qui marqueront votre imaginaire (L'horrible Foyer du Soleil, le collège de Richard et l'Azincourt).
Roman écrit en duo par Stephen King et Peter Straub, ce récit épique à marquer de nombreux lecteurs dans le monde, dont moi. Leurs plumes combinées nous livre une histoire Fantasy pleine d'intrigues et de rebondissements. L'enchaînement des événements donneront un final qui m'a prise aux tripes. Oui, au tripes! Pendant un bref instant, je me suis retrouvée à la place de Jack et j'ai ressenti les sentiments qui l'ont traversé. C'était fort, perturbant et... magique. Mon amour pour la plume de King a été renforcé et mon attrait pour les livres de Peter Straub a débuter à la fin de ma lecture.
Vous pouvez qu'être toucher par l'histoire de ce garçon qui se bat pour sauver sa mère, être éblouis par les Territoires dont vous rêverez de connaître, et désirer vivre une aventure qui vous ferez sortir de votre quotidien... Bref, un livre qui vous fera rêver.

CONCLUSION:
"Le Talisman" est arrivé à un moment de ma vie où je désirais m'évader de la réalité. Il a réussi à me chambouler au point de pleurer et de sourire, à accompagner mes pensées lorsque j'allais au collège et encore tellement de choses que je n'arrive pas à exprimer car cela touche trop à mon intimité.
Alors que j'approche de la fin de ma chronique, je ne peux m'empêcher d'être émue. Des années après, être encore touchée par ce livre, prouve l'impact qu'il a eu sur moi. Quelques personnes reprocheront des petites longueurs mais avec tous les événements que vivra Jack, je les considère comme les seuls instants où notre jeune héros peut souffler et évacuer le stress et le chagrin qui l'envahit sur cette route difficile.
La plume de ces auteurs, qui ont marqué la littérature américaine, m'a envoûtée à jamais. J'espère que si vous lisez ce roman, leurs mots vous emporteront dans une des plus belles quêtes que j'ai connu. Ce roman peut être lu autant par les adolescents que les adultes. Je préfère vous prévenir que certaines scènes peuvent heurter les plus sensibles.
Ce livre fait partie de mes coups de coeur qui restera à jamais gravé dans mon imaginaire et je suis très contente de l'avoir partager avec vous.

Lien : https://klolianebooks.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KrisPy
12 juin 2014
Le Talisman est un roman écrit à quatre mains - Stephen King et Peter Straub.
Ils ont créé là un "master-piece", un véritable chef d'oeuvre de littérature fantastique.
Jack Sawyer et sa mère, malade, actrice sur le déclin, partent pour la côte Est, hors saison, s'installer dans un grand hôtel du bord de mer. Sa mère passant ses journées dans sa chambre à fumer des cigarettes et à se faire du souci, Jack erre sur la plage. Il rencontre un vieil homme aveugle, ressemblant à un vieux musicien de blues, qui le fait passer dans un autre monde, un monde parallèle au nôtre : les Territoires. Un monde où la magie remplace la technologie, où des loups-garous gardent des troupeaux de vaches, où les hommes volent avec de vrais ailes, et où une reine se meurt...
Dans ce monde et dans le nôtre, Jack va traverser les Etats-Unis pour partir à la recherche du Talisman, un objet qui pourrait sauver la reine des Territoires, mais aussi sa mère par la même occasion.
Sautant de l'Amérique réaliste et cruelle aux merveilleux Territoires ensorcelés et dangereux, Jack va vivre des aventures incroyables et terribles. Ce voyage initiatique à la Tom Sawyer va le mener au bout de ses limites.
Ce livre, lu, lu et relu, est pour moi une éternelle source de plaisir. L'histoire et les personnages sont riches, intenses, immortels.
Bravo Messieurs Straub et King, de la littérature fantastique comme ça on en veut encore et encore...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
hellza24
14 août 2014
Jack Sawyer est un garçon de 12 ans. Il est "grand pour son âge", certes, mais c'est un jeune garçon comme les autres, que sa mère a traîné dans une station balnéaire qui tourne au ralenti hors saison, plutôt que de reprendre l'école. Parce qu'elle va mourir, Jack l'a compris.
Une rencontre avec Speedy Parker, qui veille sur le parc d'attraction désormais fermé, va l'entraîner dans une périlleuse aventure à travers tout le pays, à travers les Territoires : des univers parallèles aux nôtres, où certains êtres humains ont un "double".
L'injustice, le froid, la faim, le danger omniprésent de la route : ce jeune garçon va tout endurer sur son long trajet.Des ennemis de toutes sortes se dressent entre lui et son but.
On retrouve dans ce roman un thème cher à Stephen King : le fanatisme religieux. Au cours de sa quête, Jack est ramassé pour vagabondage par un shérif, qui le vend à un camp de "redressement" pour adolescents à problèmes. C'est sans aucun doute le passage du livre qui m'a le plus tordu les tripes ! C'est angoissant au possible, et quand l'action explose dans la violence vengeresse, c'est une vrai libération ! Si j'avais osé, j'aurai bien sauté ces chapitres là, tant l'enferment dans l'extrémisme et l'abêtissement dirigé étaient étouffants !
Jack aura deux adjuvants lors de son voyage : Wolf, un loup garou, et Richard , son cousin. Ceux sont deux personnages à la fois énervants et attachants. Ils ne sont pas de trop, au contraire : ils obligent le héros à tenir bon, à les porter et à se surpasser, tandis qu'eux sombrent, se découragent.
Tout paraît démesuré : ce road movie d'un jeune de 12 ans à peine à travers tous les EU, le fait qu'il trouve des petits boulots, les épreuves abominables auxquelles il est confronté...Et pourtant cela choque à peine : on est emporté , à peine surpris , par cette quête qui paraît démente. J'ai relu ce roman avec beaucoup de plaisir.
PS réservé à ceux qui l'ont lu :
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

Les critiques presse (2)
Elbakin.net13 octobre 2014
Un bon moment que ce deuxième tome au final, qui gagne à être moins long que le premier, et dont la moindre des récompenses n’est pas de livrer quelques indices sur l’Entre-Deux-Mondes…
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Elbakin.net13 octobre 2014
Un roman tout à fait lisible quoiqu’un peu long donc, même si l’amateur de Fantasy pure et dure ne sera pas forcément à la fête…
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations & extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
KrisPyKrisPy12 juin 2014
Jack sentit son estomac se retourner en imaginant ce que l'on devait éprouver au sommet de cet édifice branlant qui oscillait dans le vent.
JAMAIS je ne ficherais les pieds sur ce truc-là, se dit-il, même pas pour un million de dollars.
Et maintenant, ce qu'il redoutait depuis qu'il avait vu des hommes en haut de la tour arriva : l'un d'eux tomba.
Jack se leva d'un bond. Son visage atterré avait l'expression de tous ceux qui bouche bée ont assisté au cirque à une acrobatie qui tourne au vinaigre - l'acrobate qui tombe et se retrouve en petit tas informe sur la piste, le trapéziste qui rate son trapèze au vol et tombe avec un bruit mat sur le filet, [...]
Oh zut, oh merde, oh...
Les yeux de Jack s'agrandirent soudain et sa bouche s'ouvrit encore davantage - jusqu'à ce qu'elle touche presque sa poitrine -, remonta dans les coins et s'épanouit en un sourire incrédule, médusé. L'homme n'était pas tombé, le vent ne l'avait pas poussé. De chaque côté de la plate-forme il y avait des espèces d'avancées qui ressemblaient à des plongeoirs - et l'homme avait tout simplement marché jusqu'au bout d'une de ses planches souples, et sauté. A mi-chemin, quelque chose avait commencé à se déployer - un parachute, s'était dit Jack, mais il n'aurait jamais le temps de s'ouvrir.
Mais ce n'était pas un parachute.
C'était des ailes.
Quand il se trouva à environ quinze mètres des hautes herbes, l'homme ralentit. Puis remonta. Il volait vers le ciel maintenant, les ailes s'élevant si haut qu'elles se touchaient presque - comme les deux huppes du perroquet à deux têtes qu'il avait vu à la foire - et redescendaient ensuite avec une force fantastique, comme les bras d'un nageur à la fin d'un sprint.
[...]
Du sommet de la tour un deuxième homme s'élançait maintenant, puis un troisième, et un quatrième. En moins de cinq minutes, il dut bien y avoir une cinquantaine d'hommes volants, faisant des figures compliquées mais précises, passant et repassant au-dessus de la tour, retombant de l'autre côté, faisant des huit, retournant à la tour, se posant sur la plate-forme, et recommençant.
Ils virevoltaient, dansaient, se croisaient dans l'espace. Jack, ravi, se mit à rire avec délices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SiabelleSiabelle07 octobre 2014
Il eut l'impression de voir un éclair traverser le regard de l'homme, comme si ça lui rappelait quelque chose.
- Il est noir - c'est un Noir, avec des cheveux blancs. Son visage est marqué de rides profondes et il est maigre comme un clou. Mais il est beaucoup plus costaud qu'il m'en a l'air.
- Un Noir ? Tu veux dire un homme à la peau sombre.
- C'est-à-dire que les Noirs ne sont pas vraiment noirs. Tout comme les blancs ne sont pas vraiment blancs.
- Un homme à la peau sombre qui s'appelle Parker ?
L'officier relâcha son étreinte.
- Ici, on l'appele Parkus. Ainsi tu viens de...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
KrisPyKrisPy13 juin 2014
C'est alors qu'il vit le paysage au milieu des photos de femmes nues, et l'espace d'une seconde, il en oublia de respirer.
C'était aussi une photographie, et qui semblait s'approcher de lui, comme en relief. Une longue plaine d'un vert vif s'étendait au pied d'un massif de montagnes basses. Au-dessus de la plaine et des montagnes, le ciel était profond et transparent. Jack pouvait presque sentir la fraîcheur de ce paysage. Il connaissait cet endroit. Il n'y était jamais allé, pas vraiment, pourtant il le connaissait. C'était un des paysages du pays des Chimères.
- C'est drôlement beau, hein ?dit Speedy, et Jack revint sur terre.
Une Eurasienne, le dos tourné vers l'appareil, lui tendait son derrière en forme de coeur et lui souriait par-dessus l'épaule. Oui, se dit Jack, en effet.
- C'est un très bel endroit, ajouta Speedy. C'est moi-même qui l'ai accroché. Toutes ces belles filles étaient déjà là quand je suis arrivé ici. Je n'ai pas eu le courage de les arracher du mur. Elles me rappellent un peu l'époque où moi aussi je vadrouillais.
Jack leva sur Speedy un regard surpris et le vieil homme lui fit un clin d'oeil.
- Vous connaissez cet endroit, Speedy ? demanda Jack. Enfin, vous savez où ça se trouve ?
- Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. ça pourrait être en Afrique - quelque part au Kenya ou tout simplement dans ma mémoire. Assieds-toi, mon petit Vadrouilleur. Prends le fauteuil, c'est plus confortable.
Jack tourna le fauteuil pour pouvoir continuer à regarder la photo du pays des Chimères.
- C'est en Afrique ?
- C'est peut-être pas si loin de nous. C'est peut-être un pays où on peut aller - chaque fois qu'on en a envie, enfin, si on a vraiment envie d'y aller.
Jack se rendit soudain compte qu'il tremblait, et depuis un moment. Il ferma les poings et sentit le tremblement se déplacer jusqu'à l'estomac.
Il n'était pas sûr d'avoir envie de revoir le pays des Chimères mais il posa sur Speedy qui avait pris place sur la chaise d'école un regard interrogateur.
- Ce n'est pas en Afrique, n'est-ce pas ?
- Ma foi, je ne sais pas. ça se pourrait. Moi, j'ai un nom pour ce pays. Je l'appelle les Territoires.
Jack leva les yeux sur la photographie - la longue plaine vallonnée, les montagnes basses et brunes. Les Territoires. C'était bien ça ; c'était comme ça que ça s'appelait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SiabelleSiabelle22 février 2015
Il aperçut un couloir tendu de toile lâche et entendit des poules caqueter quelque part, de l'autre côté. Un homme nu, à l'exception d'un pagne sale autour des reins et de sandales rudimentaires, maigre à faire peur, mettait du foin dans le râtelier d'une stalle avec une fourche en bois. À l'intérieur, un cheval pas plus haut qu'un poney Shetland les regardait avec un air de chagrin. Il avait déjà dépassé la stalle, quand l'esprit de Jack fut enfin capable d'accepter ce que ses yeux avaient vu : le cheval avait DEUX TÊTES.
- Euh, dit-il. Est-ce que je peux retourner jeter un coup d'oeil à...
- On n'a pas le temps...
- Mais ce cheval avait....
- Pas le temps te dis-je ! Puis élevant la voix il hurla : - et si je t'attrape encore à traîner au lieu de faire ton travail, tu en recevras le double !
- Non, cria Jack ! (en vérité, il commença à penser que la plaisanterie avait assez duré). Je jure que je ne recommencerai pas. Je t'ai promis de ne plus désobéir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SiabelleSiabelle07 octobre 2014
Son regard fut alors attiré par un immense rouquin, nu jusqu'à la ceinture, qui tournait sur lui-même comme une toupie. Il tenait un objet long et lourd dans ses bras tendus. Puis il s'arrêta brusquement en lâchant l'objet, qui vola longtemps avant de tomber et de rebondir sur l'herbe - c'était un marteau.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Stephen King (115) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Fin de ronde - Stephen King : le trailer .Dans la chambre 217 de l?hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau. Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi? http://www.albin-michel.fr/ouvrages/fin-de-ronde-9782226328717
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1019 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre