AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226311405
97 pages
Albin Michel (14/03/2014)
3.86/5   149 notes
Résumé :
« Souvenez-vous, ça revient sous les traits d'un enfant... »

Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin...

Nouvelle de Stephen King, proposée exclusivement en ebook par Albin Michel, et qui fut ensuite intégrée au recueil "Le bazar des mauvais rêves"
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 149 notes
5
13 avis
4
18 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis

gruz
  17 mars 2014
Novembre 2013 a été un mois historique pour tous les fans de Stephen King, avec sa venue pour la première fois en France et en Allemagne.
Albin Michel nous annonce que l'auteur a décidé de remercier ses fans de l'accueil chaleureux dont il a bénéficié en proposant une nouvelle inédite, en numérique, aux lecteurs de ces deux pays.
Sale Gosse (Bad Little Kid en version originale), nous narre l'histoire d'un homme dans le couloir de la mort pour avoir tué un gosse…
Un pitch assez horrible et une nouvelle à l'ancienne pour le King : sujet dérangeant, ambiance fantastique et un milieu carcéral qu'il a déjà traité par le passé.
Le King n'a pas son pareil pour nous plonger en quelques mots au plus profond d'une atmosphère pesante, malsaine, tout en nous enfonçant dans cette Amérique profonde qu'il connaît si bien. Ce récit en est un nouvel exemple.
Une nouvelle typique de l'univers de l'auteur, de bonne facture, où l'horreur de la situation se confronte aux émotions du protagoniste principal (avec la bonne idée de nous décrire les derniers jours d'un condamné à mort).
Cette histoire ravira les amateurs du genre et de l'auteur, King étant un conteur hors pair (hors peur ?), même si elle ne révolutionne rien.
Une vraie bonne idée que de nous proposer cette nouvelle, même si 3,99 € pour quelques pages c'est un peu cher payé. Mais avec la poule aux oeufs d'or qu'est Stephen King et la passion de ses fans, ce n'est sans doute pas ce prix un peu élevé qui va les freiner. Pour ma part, je ne regrette absolument pas l'investissement !
Lien : http://gruznamur.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Tinaju
  17 septembre 2019
Une nouvelle qui a tout pour faire un excellent roman !
Tout est réuni pour donner un résultat formidable mais trop peu de pages. Il faudrait que Stephen KING la réécrive comme il sait si bien le faire. Avec si peu de pages, la tension n'a pas le temps de monter comme il convient et en tournant la dernière page, on a l'impression d'avoir lu une histoire très plate alors que c'est loin d'être le cas quand on y réfléchit bien.
Bref, un petit aparté dans le monde du King qui laisse un peu sur sa faim.
Pioche de septembre 2019 choisie par bbpoussy
Commenter  J’apprécie          272
odin062
  19 mars 2014
Stephen King nous « offre » la nouvelle « Sale gosse » pour clôturer cette belle aventure débutée en novembre 2013. Il était devant nous, dans une enveloppe de grande simplicité, démontrant de sa repartie et de son humour. Enfin offrir… Albin Michel n'en loupe pas une pour s'en mettre un peu dans les poches en passant ! Mais comme pour les autres critiques, impossible de résister…
Ainsi on se plonge avec grand plaisir dans l'esprit de Stephen King. Cette fois-ci, c'est l'histoire d'un sale mioche, un rouquin avec une satanée casquette à hélice plantée sur la tête. L'image type du gosse qu'on a envie de (tuer) frapper, d'autant plus quand celui-ci vous hante et ne vous quitte plus.
Dans cette courte nouvelle (lecture d'une heure en prenant son temps), King renoue également avec un thème abordé il y a une dizaine d'année Un petit chapitre qui est un condensé de tristesse et de dégout. Je me demande si King a déjà assisté à ce genre de scène pour la décrire avec un tel semblant de réalité.
Au final, c'est un beau cadeau. Une très bonne nouvelle qui se suffit. Rien à ajouter, rien à enlever. On aurait peut-être préféré un recueil ou une nouvelle inspirée par sa visite sur Paris mais bon, on ne va pas trop en demander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
basileusa
  19 juillet 2021
Une nouvelle très sympa de la part d'un de mes auteurs préférés. C'est du classique, il n'y a rien de surprenant mais ça marche très bien pour autant. Car oui, on en voudrait plus, on est totalement dans l'histoire mais c'est déjà la fin ! L'histoire étant courte, je ne conseille pas de lire un résumé. On y retrouve tous les ingrédients d'un bon roman de S.King , sa plume notamment et c'est suffisant pour faire un détour par ce petit roman de moins de 100 pages.
Challenge Mauvais genres 2021
Commenter  J’apprécie          191
Stockard
  21 décembre 2015
Quand Stephen King en personne décide de vous faire un cadeau, il n'est bien sûr pas question de le refuser (bon moi, en fan inconditionnelle du monsieur, je considère chacune de ses sorties comme un cadeau, d'ailleurs je prends à titre personnel chaque petite note aux lecteurs qu'il a presque toujours la bonne idée de mettre en post ou préface... mais là c'est encore autre chose et puis la psychiatrie a fait des progrès énormes ces dernières années) alors allemands et français, pour une fois on a une bonne raison de pavoiser et narguer le reste du monde : Eh oui m'sieurs dames, Stephen King nous a écrit une nouvelle, juste pour nous !!
Une fois accepté, remercié et tout et tout, étudions-le de plus près ce cadeau. A première vue une nouvelle somme toute classique... A deuxième vue aussi. Un maléfique petit môme qui va pourrir la vie d'un autre petit môme et ce dernier aura beau grandir, ça n'y changera pas grand chose...
Comme à chaque écrit du maître, difficile de ne pas céder à la comparaison avec les publications passées et au niveau des nouvelles, on peut dire qu'il nous a offert des perles (je pense surtout aux magnifiques petits bijoux qui parsèment Danse Macabre) alors Sale Gosse, une bonne nouvelle ? Oui. Très bonne ? Oui aussi. Cultissime ? Non bien sûr, mais à cheval donné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
David_J_CollinsDavid_J_Collins   28 janvier 2017
On devait être vraiment rigolos tous les deux – le moustique donnant la main à l’asperge qui faisait rebondir sa boîte à casse-croûte Steve Austin contre son genou croûteux – mais je n’ai pas le souvenir que nos petits camarades se soient jamais moqués de nous ou nous aient taquinés. Oh, ils ont bien dû le faire une fois ou une autre, sinon les gosses ne seraient pas des gosses, mais ça a dû être dans le genre sans malice et sans conséquences. Le plus souvent, une fois que le trottoir grouillait d’écoliers, on entendait plutôt les garçons s’écrier : Hé George, si on se faisait une partie de balle après l’école, et les filles : Hé Marlee, ta maman elle t’a mis des jolis rubans dans les cheveux aujourd’hui. Personne n’a jamais été méchant avec nous. Personne, avant ce sale gosse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MissSherlockMissSherlock   18 mars 2014
Mais même l'idée la plus folle peut s'insinuer dans votre esprit si vous êtes seuls et rongés par le chagrin et que quelqu'un n'arrête pas de retourner le couteau dans la plaie. Elle peut se tortiller comme un ver de vase là-dedans et y pondre ses œufs. Et bientôt, c'est tout votre cerveau qui grouille.
Commenter  J’apprécie          120
odin062odin062   06 mars 2014
Quand le jour approchera, il vous parlera sans s'arrêter. C'est qu'ils commencent à avoir peur figurez-vous. Ils en oublient qu'ils se voyaient entrer dans la salle d'injection la tête haute et les épaules carrées. Ils commencent à réaliser qu'ils sont pas dans un film, qu'ils vont vraiment mourir, et là ils veulent tenter tous les recours possibles.
Commenter  J’apprécie          60
pupucingpupucing   27 mars 2014
Plutôt naïve comme question, non ? C’est comme si vous me demandiez pourquoi un bébé naît avec une malformation de la cornée, comme Ronnie Gibson, alors que les cinquante suivants venus au monde dans le même hôpital sont parfaitement normaux. Ou pourquoi un type bien qui a toujours mené une existence correcte se voit frappé d’une tumeur au cerveau à l’âge de trente ans alors qu’un monstre qui a contribué à superviser les chambres à gaz de Dachau vivra jusqu’à cent ans. Si vous voulez savoir pourquoi des trucs moches arrivent à des gens bien, vous avez frappé à la mauvaise porte. »

T’as tiré six fois sur un enfant en fuite, pensa Bradley, et les trois ou quatre dernières balles à bout portant. En quoi ça fait de toi un type bien, pour l’amour du ciel ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissSherlockMissSherlock   18 mars 2014
D'ordinaire les consultations entre avocat et client étaient limitées à une heure. Un mois avant le petit voyage organisé du client dans la pièce à la table en forme de Y, le temps de visite était allongé à quatre-vingt-dix minutes au cours desquelles l'avocat et son protégé, rendu de plus en plus nerveux par cette valse de la mort mandatée par l'État, discutaient à propos d'un nombre réduit de recours merdiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Stephen King (169) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Par quel livre commencer à lire du King ? Quel premier roman choisir ? Une étudiante de FABLI vous donnent quelques pistes pour plonger dans l’univers du « Maître de l’horreur ».
Livres recommandés :
- Misery - Cujo - Mr Mercedes
autres livres classés : peine de mortVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Sale gosse de Stephen King

Pourquoi George Hallas a-t-il été condamné à mort ?

Il a tué un policier
C'est un poseur de bombes
Il a tué un enfant
Il a tué une mère et sa fille parce qu'il conduisait en état d'ivresse

12 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Sale gosse de Stephen KingCréer un quiz sur ce livre