AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Résimont (Autre)Maxime Van Santfoort (Autre)Jean Esch (Traducteur)
EAN : 9791035405038
Éditeur : Audiolib (17/03/2021)
Édition audio (Voir tous les livres audio)
3.76/5   319 notes
Résumé :
Les journalistes le savent : si ça saigne, l'info se vend. Et l'explosion d'une bombe au collège Albert Macready est du pain bénit dans le monde des news en continu. Holly Gibney, de l'agence de détectives Finders Keepers, travaille sur sa dernière enquête lorsqu'elle apprend l'effroyable nouvelle en allumant la télévision. Elle ne sait pas pourquoi, mais le journaliste qui couvre les événements attire son attention…

Quatre nouvelles magistrales, dont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 319 notes

La_Bibliotheque_de_Juju
  30 janvier 2021
Il est revenu.
Et si ÇA te rappelle quelque chose, c'est tout à fait normal (private joke entre fans de Stephen).
Le King is back et nous arrêterons ici les phrases en anglais, je vous rassure.
Bon, il faut bien l'avouer, Stephen King a à peine le temps de nous manquer qu'il sort déjà un nouveau livre ! Un des auteurs américains les plus prolifiques de sa génération revient avec un recueil de quatre nouvelles cette fois.
Et s'il est bien un domaine où j'aime le retrouver, c'est bien celui-ci même s'il faut bien le dire, parfois, ses « courts textes » sont l'équivalent d'un roman entier chez d'autres écrivains ! le bougre nous en donne pour notre argent !
Quatre nouvelles donc :
LE TELEPHONE DE M. HARRIGAN, la jolie amitié entre un jeune garçon et son employeur millionnaire, peut-être mon texte préféré du recueil tant le gamin est attachant.
LA VIE DE CHUCK, nouvelle originale, presque cinématographique dans son traitement, en trois actes pour raconter la vie d'un homme ET la fin du monde.
SI ÇA SAIGNE, le plus long teste du recueil qui lui offre d'ailleurs son titre, est une suite de son roman L'Outsider que l'on peut lire aussi indépendamment. On retrouve Holly et son agence de détective, confrontée à une explosion dans un collège.
RAT, ou encore un texte de King traitant d'un écrivain, de l'angoisse de la page blanche avec ce héros qui a publié quelques nouvelles sans jamais arriver à écrire de roman jusqu'au jour où l'idée fuse et qu'un rat entre dans son existence …
Stephen King fait du Stephen King, sans surprise mais avec brio. On retrouve ici les thèmes chers à son coeur que sont les nouvelles technologies, la fin du monde, le personnage de l'écrivain torturé, l'au-delà et le deuil. L'écrivain se fait plaisir, et s'il est parfois un brin bavard, les afficionados ne bouderont pas leur plaisir.
Perso, je suis plus touché par le Stephen King d'il y a quelques années même s'il reste encore aujourd'hui un monument de la pop culture !

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          653
Anais90
  22 mars 2021
Quel bonheur de retrouver Stephen King et de se replonger dans son écriture...
Habituellement, je n aime pas trop les nouvelles et celles de Stephen King sont presque les seules que je lis et donc pour lesquelles je fais exception.
Ici nous avons :
Le portable de M. Harrigan.
Un jeune garçon fait la lecture à un vieux millionnaire, M. Harrigan. Il offre un téléphone portable à ce vieil homme qui de base déteste les nouvelles technologies. Quand M. Harrigan meurt, le jeune garçon l appelle pour tomber sur sa messagerie et entendre sa voix. Il lui raconte également ses déboires... Et réalise que le lendemain, ceux qui lui causent du tort meurent.
Cette nouvelle m a inévitablement fait penser au "portable noir", un nouvelle d un autre auteur. Beaucoup de similitude, notamment ce téléphone vengeur. J aurais aimé que la nouvelle de Stephen King aille plus loin dans l horreur, mais elle m a plu.
La seconde est "Merci Chuck", un nouvelle en 3 parties et construite à l envers. On arrive dans monde apocalyptique (le nôtre, plus tard) où des cratères et volcans poussent, Internet ne fonctionne plus, la télévision non plus, l électricite commence à fameusement poser problème. Cependant, partout on voit une image publicitaire avec un homme au physique de comptable et sur laquelle est écrit "Merci Chuck". Par la suite, on comprend que cet homme est à l hôpital, il est mourant et est entouré de sa famille.
Dans la seconde partie, on découvre que cet homme, lors d un voyage d affaire, s est mis à danser en plein milieu du trottoir devant un artiste de la rue qui jouait avec un chapeau au sol. Une danse endiablée s est poursuivie et de nombreux passants, dont une jeune femme ont danse avec lui. Il savait que ce beau moment resterait a jamais grave dans sa mémoire.
Dans l acte 1, soit la troisième partie, on suit la jeunesse de Chuck et on comprend que dans la pièce sous la coupole située dans la maison de ses parents, il se passait des choses étranges permettant à celui qui y pénétrait de connaître des choses sur l avenir. Quand Chuck y pénétre, il se voit, mourant sur un lit d hôpital.
J ai bien aimé cette nouvelle et la conception de l auteur de dire que dans chaque être humain, il y a tout un univers.
La troisième fois est "Si ça saigne", une suite de l outsider. Après un attentat dans une école, Holly va mener une enquête parce qu il lui semble qu un journaliste présent au moment est faits est suspect.
Cette nouvelle était plus longue, je n ai pas été véritablement transportée. Un peu comme du déjà vu avec l outsider. Mais elle se laisse lire.
Et enfin, la dernière "Rat" qui a été ma préférée.
Un écrivain quitte sa femme et ses deux enfants pour aller écrire dans un chalet qui leur appartient. Ce chalet s avere être assez éloigné et visiblement al placé en cas de tempête. Il n a pas son téléphone avec lui. Lorsqu il écrit, il se sent très bien, mais il n arrive jamais à terminer ses romans. Au bout d un moment il se perd dans le choix des mots et des tournures de phrases. Finalement, il sauve la vie d un rat qui lui propose un marché : écrire la fin de son roman mais qu en contre partie une personne a laquelle il tient meure...
J ai adoré cette nouvelle mais elle m'a donné un sentiment d inachevé. Que s est il passé quand il a écrit le village ? Oui il a brûle le roman, mais pourquoi avoir essayé de brûler la maison en même temps ? Qu est ce qui se cache derrière sa personnalité, même si évidemment vu le marché passé, on comprend.
Enfin voilà, j ai passé un bon moment, et j'adore lire la lettre qu'écrit Stephen King au lecteur en fin de livre. Hâte de le retrouver !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
RChris
  10 février 2021
Ce recueil est composé de 4 nouvelles parues aux Etats Unis le 21/04/2020 sous le titre : "If It Bleeds". “Si ça saigne, qui paraît aujourd'hui, donne son titre au livre.
Cette novella (plus longue qu'une nouvelle mais plus courte qu'un roman) est une suite indépendante de “L'outsider” où la détective Holly Gibney est confrontée à une nouvelle enquête inquiétante.
Dans “Le téléphone de Mr Harrigan”, un étudiant offre un iPhone au retraité pour lequel il fait de petits travaux.
“La vie de Chuck” est l'histoire de la vie de Charles Krantz en trois moments clés de son existence.
Dans "Rat", un écrivain s'isole dans sa maison de campagne loin de tout pour écrire le roman dont il vient d'avoir l'idée.
En s'engageant dans ces nouvelles, vous entrerez dans un univers étrange en suspectant la survenue du fantastique au coin des pages.
L'inattendu, le bizarre des histoires paraissent crédibles dans le quotidien des personnages grâce au charme de la puissance narrative du “King” qui fonctionne avec une palette d'émotions variées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
gruz
  10 février 2021
Stephen King a beaucoup marqué les esprits avec de gros pavés. Mais n'oublions pas qu'il est aussi un maître incontesté dans l'art de la nouvelle et (encore mieux) dans celui des novellas. Entre soixante quinze et deux cent pages en général, qui racontent des histoires tout aussi mémorables.
Comment oublier Différentes saisons, sorti en 1982, qui contient quatre romans courts (comme on est sensé les appeler en français), dont les fabuleux Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank et le corps (adaptés au cinéma avec une immense succès sous les titres Les Évadés et Stand by me).
J'aime aussi à me souvenir d'un recueil plus récent, sorti en 2012, dont on parle malheureusement moins, mais qui est un bijou de noirceur : Nuit noire, étoiles mortes.
L'écrivain revient en 2021 avec Si ça saigne, qui regroupe quatre novellas très variées, dans des styles bien différents, avec le fantastique en point commun. A travers deux textes assez intimistes, un thriller et même une histoire inclassable qu'on pourrait qualifier de post apocalyptique romantique.
Si, pour moi, il est loin d'atteindre la magnificence des deux cités plus haut, ce recueil et ces textes sont excellents. Les idées sont fortes, deux faisant penser à du King « à l'ancienne », une autre dans la droite ligne de ses derniers romans, et une dernière qui montre qu'il sait proposer d'autres ambiances (avec toujours la même sensibilité).
Avec le téléphone de Mr Harrigan, ont est dans du King pur jus, comme on le connaît depuis des décennies, avec une thématique qui a de quoi faire froid dans le dos mais qui marque surtout l'esprit par le lien qui se crée entre un vieil homme et un jeune garçon. L'amitié, sous différentes coutures, est un sujet omniprésent chez l'auteur.
Rat est aussi symptomatique des histoires et questionnements du King. Avec cette histoire d'un écrivain confronté au syndrome de la page blanche. Les descriptions de ce que peut déclencher le fait d'écrire sont passionnantes. Sans aucun doute un texte très personnel.
La vie de Chuck est l'histoire la plus étonnante du recueil, atypique par sa construction en trois parties très différentes. Un texte qui débute comme un récit post-apocalyptique mais se révèle bien plus poétique et sensible qu'il n'y paraît (avec un passage qui m'a fait penser à certaines belles scènes intimes de 22/11/63). Vraiment différent de ce qu'on a l'habitude de lire chez lui, et une histoire qui fait réfléchir.
Et le gros morceau, deux cent pages, Si ça saigne, qui met en scène (et en valeur) un personnage déjà bien connu, Holly Gibney. Une sorte de suite à L'outsider, avec cette Holly rencontrée dans la trilogie débutée par Mr Mercedes. Il y aurait eu la place d'en écrire un roman indépendant, mais le format intermédiaire fonctionne très bien. Un vrai plaisir que de voir cette protagoniste secondaire prendre toute la lumière, tant elle est attachante. Une intrigue dans la lignée de L'outsider, tout en trouvant un angle inédit. Un thriller fantastique très prenant.
Trois des quatre histoires ont déjà trouvé preneur pour une adaptation à l'écran. Seule celle avec Holly Gibney n'est pas encore cooptée par le monde de l'image, mais je ne doute pas qu'elle le sera.
Si ça saigne est un recueil de quatre novellas fantastiques, riches en émotions variées, avec des ambiances bien connues chez Stephen King.
Au final des histoires qui divertissent et marquent par leurs atmosphères au point d'y repenser une fois la dernière page tournée. Ça veut bien un roman !
Lien : https://gruznamur.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
bilodoh
  28 mars 2021
Quatre nouvelles, quatre ambiances différentes, le suspens à la King, assaisonné d'un rien d'humour et de critique sociale.

Dans la première nouvelle « Le téléphone de Mr Harrington », un garçon est engagé pour faire la lecture à un vieil homme riche. Un personnage typique de King, l'apprentissage d'un jeune surdoué qui découvre le monde, la vieillesse et la mort.

La 2e nouvelle, c'est la plus originale, apocalyptique, un peu déroutante. Il vaut mieux ne pas en lire le résumé pour en garder le mystère.

La 3e, « Si ça saigne », c'est le titre du recueil et c'est une suite de la trilogie commencée avec « Mr Mercedes ». On retrouve Holly dans son agence de détectives privés. Lorsqu'une explosion fait un carnage dans une école, un terrible soupçon s'insinue. le charmant journaliste qui couvre l'événement a quelque chose de bizarre. Pourrait-il être impliqué dans l'attentat? La nouvelle est assez longue pour avoir le temps d'assister au combat contre le mal tout en situant la vie de Holly, ses difficultés avec sa mère et son oncle Alzheimer et son amitié avec Jérôme et Barbara.

La 4e, « Rat », est l'histoire d'un écrivain qui peine à compléter enfin un roman. Angoisse, paralysie des mots et des idées, il a déjà subi une grave dépression pendant sa dernière tentative d'écriture. Une nouvelle psychologique, avec des éléments familiers à tous ceux qui un jour ont tenté d'écrire (ne serait-ce qu'une critique sur Babelio…).

Un plaisir de retrouver cet auteur prolifique qui arrive encore à étonner. (Une lecture agréable en regardant la neige tomber...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270


critiques presse (3)
LaLibreBelgique   26 février 2021
Un nouveau recueil de nouvelles confirme que l'auteur excelle dans ce format et saisit encore l'air du temps.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
SudOuestPresse   23 février 2021
Quatre nouvelles dans lesquelles le maître de l’horreur et du fantastique revisite sa géographie intime.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LeParisienPresse   11 février 2021
Tout est dans le titre, ou presque : « Si ça saigne ». Du pur Stephen King. Un recueil de nouvelles, genre très prisé du « Maître de l'horreur ».
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Citations et extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
jlnrochejlnroche   10 octobre 2021
[…] black people can never be American in the same way Italian and Irish people can. Black skin withstands the melting pot. I want to say ... ' He pauses. 'I want to say that discrimination is the father of crime. I want to say that Alton Robinson's tragedy was that he thought that through crime he could achieve some sort of equality, and that turned out to be a chimera. In the end he wasn't killed because he got crossways With Paulie Ricca, Who was Capone's successor, but because he was black. Because he was a nigger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StockardStockard   20 avril 2021
Quand elle conduit, elle garde les yeux fixés sur la route. Dans les films, ces scènes où la personne qui est au volant tourne la tête vers le passager pendant plusieurs secondes pour réciter son texte l'horripilent. Elle a toujours envie de crier : Regarde la route, abrutie ! Tu as envie d'écraser un gamin pendant que tu racontes ta vie sentimentale ?
Commenter  J’apprécie          191
StockardStockard   16 avril 2021
Les échantillons gratuits, c'est très bien, ajouta-t-il, mais si tu leur fais trop de cadeaux, que ce soient des vêtements, de la nourriture ou des informations, les gens considèrent cela comme un dû.
Commenter  J’apprécie          236
ToonToon   23 février 2021
Plus tard, il sera dans l’incapacité de marcher et, à plus forte raison, de danser avec la petite sœur dans Boylston Street.

Plus tard, il sera dans l’incapacité de mâcher et ses repas sortiront d’un mixeur.

Plus tard, il sera dans l’incapacité de faire la différence entre la veille et le sommeil, et il pénétrera dans un univers de souffrances si intenses qu’il se demandera pourquoi Dieu a créé le monde.

Plus tard, il oubliera le prénom de sa femme. La seule chose dont il se souviendra – de temps à autre –, c’est de s’être arrêté dans la rue, d’avoir posé son attaché-case et d’avoir remué les hanches sur le tempo de la batterie, et il se dira que c’est pour ça que Dieu a créé le monde.

Rien que pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lilou08Lilou08   24 février 2021
Drew n’avait jamais connu une telle expérience d’écriture, et lorsque les crocs de la faim l’arrachèrent à sa transe (il n’avait mangé qu’un bol de Quaker Oats au petit déjeuner), il constata, en regardant le bandeau en bas de l’écran de son ordinateur, qu’il était presque quatorze heures, déjà. Il avait mal au dos, les yeux brûlants, mais il éprouvait un sentiment d’exaltation. Une sorte d’ivresse. Il imprima son travail (dix- huit pages, bordel !), et le laissa sur le plateau de l’imprimante. Ce soir, il relirait ces pages avec un crayon à la main, sachant qu’il n’y aurait presque rien à corriger. Un mot oublié ici ou là, une répétition involontaire, une comparaison trop appuyée peut-être, ou pas suffisamment. À part ça, le texte serait propre. Il le savait.
« Comme écrire sous la dictée », murmura-t-il, et il se leva pour se faire un sandwich.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Stephen King (160) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
« Pas moyen de le lâcher ! Plein de suspense, original, ce roman est unique en tout point. » Stephen King.
“Leur domaine” de Jo Nesbø est un thriller complexe, déroutant, à l'atmosphère irrespirable, dans lequel le maître du polar scandinave expose avec un réalisme glaçant les rouages des rapports familiaux pervertis.
*** « Leur domaine apparaît comme un concentré de l'art de Nesbø. Éblouissant par sa finesse narrative et parfaitement déstabilisant par le spectacle qu'il donne des ambiguïtés morales de ses personnages.Une histoire de famille, pleine de bruit et de fureur. » Télérama
« Un éclat de noir absolu… » Les Échos Week-end
« Un huis clos familial gorgé de lourds secrets. » Le Monde des Livres
*** Découvrir Leur domaine de Jo Nesø : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Serie-Noire/Leur-domaine Lire les premières pages : https://bit.ly/3oVaDY4
+ Lire la suite
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1387 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre

.. ..