AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820514684
39 pages
Éditeur : Brage (17/03/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.19/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade… ni même parmi les vivants.

Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’ils n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir…

Stephen King,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  09 juillet 2015
Cette année , Stephen fait plus que jamais parler de lui!!!Et quel régal!!!
Cette nouvelle est encore la preuve que le King a une imagination plus que débordante…Il aurait pu facilement la transformer en un livre riche et plus qu'intéressant, mais non, il nous montre l'étendue de son immense talent dans moins de 40 pages, juste une petite friandise à déguster entre deux pavés édités! Il m'impressionnera toujours cet homme: d'où lui vient cette inspiration foisonnante??? Comment fait-il pour surprendre ses lecteurs quelque soit le format du livre???
Je suis bien sur , une fois de plus conquise par cet opus, même si les nouvelles sont en général pas mon style de lecture, celle ci était bien menée. Je me suis laissée prendre au jeu du grand Maitre et j'ai beaucoup apprécié cette chute! Bon évidemment, si quelques petites explications sur ce « lourd » passé que je soupçonne n'aurait pas été de trop, Stephen et son acolyte Stewart arrivent à laisser une porte ouverte (grinçante, cela va de soit) pour mieux nous laisser imaginer les frasques de cet Evers…Et finalement, ça fait presque aussi peur!
En bref, une bonne lecture express mais efficace!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
LiliGalipette
  27 février 2016
Dean Evers est veuf depuis peu. Son épouse lui manque terriblement. Pour occuper ses soirées, il regarde des matchs de baseball à la télévision et ne peut s'empêcher de se moquer des pitres qui font tout pour attirer l'attention des caméras. « Regardez-moi. […] Je passe à la télé, donc j'existe. » (p. 4) Un soir, au troisième rang du stade Tropicana Field, il aperçoit le visage d'un homme qui ne devrait pas être là. le lendemain, c'est un autre homme qui surgit de la foule, un homme qui n'a rien à faire là ! « J'ai assisté à ses funérailles. » (p. 8) de soir en soir, il y a de nouvelles personnes qui le regardent et l'interpellent à travers l'écran. Dean devient-il fou ? Totalement sénile ? Enfin, un soir, Dean aperçoit un visage qu'il reconnaîtrait entre tous. Il faut qu'il en ait le coeur net : direction le stade !
Si cette nouvelle ne brille pas par son originalité – l'au-delà qui fait coucou à un vieux schnock en fin de parcours, c'est assez rebattu –, elle est cependant chargée d'émotions et de sentiments que l'on peut qualifier de bons si l'on est cynique, mais que je préfère voir comme salutaires. Il n'est jamais trop tard pour faire un examen de conscience et tenter de faire amende honorable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gr3nouille2010
  17 juillet 2014
J'étais impatiente de découvrir ce titre, comme toujours avec les livres de Stephen King, mais je dois dire que cette fois, je suis déçue...

Dean Evers est veuf et passe particulièrement son temps à regarder des matchs de baseball depuis que sa femme Ellie est morte. Un soir, alors qu'il regardait un match à la télé, il aperçoit le dentiste de sa jeunesse qui devrait être bien trop âgé à l'heure actuelle pour être en vie... Les autres soirs, il aperçoit d'autres visages, uniquement des gens qu'il a connu...

Je ne sais pas si c'est parce que l'histoire est courte que je suis déçue (puisqu'en roman elle aurait été sûrement plus développée) ou si c'est parce qu'elle est simplement décevante par rapport à ses autres titres... En tout cas, je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant chez Stephen King d'habitude : de la tension, du suspense, le profil psychologique des personnages très poussé et une chute surprenante... Non, je n'ai rien retrouvé de tout ça, quoiqu'il y a bien un peu de tension quand Evers voit le premier visage mais dès que l'on passe aux autres, on comprend petit à petit la fin et toute la magie disparait...
Il y a une pointe de fantastique mais rien de bien transcendant, elle n'est qu'à peine visible par la tournure que prend l'histoire mais elle n'est pas très développée. Enfin, la chute, que l'on voit arrivée facilement, tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. C'est peut-être le manque de suspense qui enlève tout l'intérêt...

Evers est un personnage intéressant au départ et, vu ce qui arrive au fur et à mesure de la lecture, il n'aurait pu que continuer à l'être mais j'ai trouvé, une fois de plus, qu'il n'étais pas assez fouillé. On sait beaucoup de choses sur lui : ses petites habitudes, ce qu'il ressent, mais, psychologiquement, je l'ai trouvé un peu plat. On ne ressent strictement rien pour lui, il parait mou.

Une nouvelle qui se lit, certes, très vite, qui n'est pas non plus désagréable mais qui laisse un gros goût de manque une fois terminée. Une lecture qui s'oubliera vite pour ma part...
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Toon
  17 avril 2014
Excellente nouvelle dans le plus pur style de Stephen King où l'on retrouve plusieurs petites histoires dans l'histoire. Elle se situerait entre sa première phase d'écriture (je revisite les poncifs du genre) et sa seconde (je me créé mon univers perso).
Beaucoup de référence au baseball en général et à l'équipe de Tampa Bay en particulier, mais pas besoin de connaître pour l'apprécier. Les termes sont pour une fois très bien traduits (je suis un fan de ce sport).
Les joueurs cités existent réellement , notamment David Ortiz qui vient de défrayer la chronique suite à une photo twittée avec le Président Obama. Il est également fait état "d'Ichiro": il s'agit d'Ichiro Suzuki qui jouait effectivement avant 2012 avec Seattle mais qui est passé chez les NY Yankees depuis.
Commenter  J’apprécie          50
Kenehan
  23 juin 2014
Après "Sale Gosse" c'est la seconde nouvelle de Stephen King que j'ai lu récemment. N'ayant pas encore trouvé le courage de me plonger dans l'un de ses nombreux romans, je fais un peu le tour de ses écrits les plus courts et les plus récents.
SI j'avais plutôt accroché à "Sale Gosse", c'est moins le cas ici. le sujet est intéressant, c'est bien écrit mais je me suis lassé vers le milieu pour au final l'abandonner. Et si j'ai pu terminer ma lecture quelques mois plus tard, c'est simplement parce que j'ai du mal à laisser les lectures inachevées.
C'est un peu dommage que l'on devine rapidement vers où l'histoire nous amène, ça gâche quelque peu le plaisir. A moins d'être un grand fan de Stephen King au point de ne rien louper de ses productions, il est difficile de ne pas flancher avant la fin, et ce malgré le peu de pages.
Le baseball n'étant pas trop ma tasse de thé non plus, je me suis vite ennuyé à lire les évocations des différents matchs. Seul le côté fantastique aurait pu me tenir en haleine s'il n'était pas aussi prévisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 mars 2014
S’il était possible d’emprunter une machine à voyager dans le temps pour s’empêcher de faire les conneries qu’on a faites au collège et au lycée, alors, Boldu, mon pote, il y aurait une telle demande que cette machine ne serait pas libre avant le XXIIIe siècle.
Commenter  J’apprécie          60
PiertyMPiertyM   23 octobre 2014
L'argent ne fait pas le bonheur, mais il permet de supporter le malheur dans un certain confort.
Commenter  J’apprécie          111
ToonToon   18 avril 2014
...Quand c'étaient les Sox ou les Yanks qui débarquaient, le Tropicana Field était plein à craquer...

illustration avec cette petite vidéo, qui permettra aux curieux de voir à quoi ressemble le Trop' et où Dean Evers a pu s’asseoir:

http://mlb.mlb.com/mlb/gameday/index.jsp?gid=2014_04_17_nyamlb_tbamlb_1&mode=video&content_id=32159635&tcid=fb_video_32159635
Commenter  J’apprécie          20
KelsoKelso   15 juillet 2014
On dit que le rire est le meilleur des remèdes, mais Dean Evers estimait que la meilleure des vengeances était de survivre à ses ennemis.
Commenter  J’apprécie          50
LiliGalipetteLiliGalipette   27 février 2016
« Peut-être qu’on ne peut pas enregistrer les fantômes, pas plus qu’on ne peut voir les vampires dans un miroir. » (p. 17)
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Stephen King (150) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser…
Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.
Featherbank. Si charmante et calme en apparence.
Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.
On l'appelait l'Homme aux murmures.
Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.
Et si tout recommençait ?
Alex North est né et vit à Leeds. "L'Homme aux murmures" est son premier roman.
« Brillant ! Pour tous les lecteurs de Thomas Harris et de Stephen King.» Booklist
« Poignant et terrifiant.» Entertainment Weekly
Traduit de l'anglais par Brigitte Remy-Hébert
Retrouvez les informations sur notre site internet : http://bit.ly/2whEiRK
Suivez-nous sur : Facebook : https://www.facebook.com/editions.seuil/ Twitter : https://twitter.com/EditionsduSeuil Instagram : https://www.instagram.com/editionsduseuil/
+ Lire la suite
autres livres classés : base-ballVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1271 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre

.. ..