AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Peters (Traducteur)Valérie Morlot-Duhoux (Traducteur)Julie Sibony (Traducteur)
EAN : 9782743610081
309 pages
Éditeur : Payot et Rivages (21/09/2002)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Au départ, il s'agissait d'une simple commande : quelques réactions jetées à chaud dans les pages d'un journal, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

Puis l'article s'est transformé en une longue réflexion sur ce drame, pour finalement donner naissance à de vrais petits bijoux d'essais, drôles, justes et sensibles.

La célèbre romancière américaine (auteur de "L'Arbre aux haricots" ou, plus récemment, de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
tantquilyauradeslivres
  07 juin 2015
[...]
Barabara Kingsolver a été sollicitée pour écrire ses réflexions suite aux attentats du 11 septembre et c'est ainsi qu'est né ce recueil. elle nous fait part alors de son amour pour son pays mais également de la consternation qui la saisit pourtant à propos de la société dans laquelle elle vit et de son malaise suite à certaines décisions politiques, notamment à propos de la guerre en Irak (suite à cela, elle a d'ailleurs été accusée de "ne pas être patriote").
Elle écrit également à propos de divers sujets, dont certains, chers à son coeur, sont présents dans nombre de ses romans. Ainsi, la protection de l'environnement tient il une place importante parmi ces essais : "Quand nous, les humains, décidons d'appliquer notre volonté, nous sommes tragiquement efficaces. Après avoir épuisé toutes les grandes plaines, nous avons maintenant entrepris de brûler les forêts tropicales afin de dégager des pâturages pour le boeuf des fast food, décimant chaque année un nouveau morceau grand comme le Tennessee, après quoi il ne nous restera nulle part où aller. "
On ressent, à travers son écriture, l'amour et le profond respect que voue l'auteur à la nature. Je ne peux qu'admirer la manière dont elle milite pour ce en quoi elle croit, la manière dont elle sensibilise ses filles tout en leur laissant faire leurs propres choix et en les laissant réfléchir par elles mêmes.
Si la politique des Etats-Unis et la protection de l'environnement tiennent une grande place dans ce livre, d'autres sujets y sont également abordés tels que des réflexions autour des guerres et de la violence, de la fusillade du lycée de Columbine, des personnes sans-abris, de la télévision, du fait de permettre aux petites librairies indépendantes de fonctionner...
L'amour pour la famille de l'auteur est également présent dans ce livre. On ressent toute la tendresse et l'amour qu'elle éprouve pour elles lorsqu'elle mentionne ses filles. Les chapitres sur les lettres qu'elle écrit à sa mère et à sa fille aînée sont magnifiques: "Voici un secret que tu dois connaitre à propos des mères: nous vous espionnons. Oui. nos enfants. Cela commence à la naissance. Les premiers mois , nous passons vingt trois heures par jour à tenter de vous endormir, reconnaissante que vous ne compreniez pas encore les mots car on arrive à épuiser tout le répertoire de berceuses et à chanter "fais dodo,ma fille,mon calvaire, fais dodo, sinon t'auras bobo". Et quand finalement vous vous assoupissez, que crois tu que nous fassions? Nous allons lire un livre? non, nous restons penchées sur votre berceau et nous vous regardons en pensant "seigneur, ces petits ongles. Ces cils. D'où vient donc cette créature parfaite?""
Barbara Kingsolver, à travers ce livre, nous pousse à réfléchir, à revoir notre manière de vivre, de consommer, de penser, à prendre conscience de ce que l'être humain inflige à la planète mais également à lui même. Qu'elle nous parle d'écologie ou de violence, on sent qu'elle s'interroge, cherche des solutions, des explications au monde dans lequel nous vivons. J'aime sa manière de penser, tout autant que sa manière de l'écrire.

Lien : http://tantquilyauradeslivre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fabikeru
  03 novembre 2018
C'est mon livre de chevet. Je peux le prendre quand je n'ai plus rien à lire ou quand ce que je lis m'ennuie. Et je suis sûre de ne pas être déçue. Je choisis une nouvelle au hasard et je me plonge dans la prose de Barbara Kingsolver. Ce peut être une fable écologique qui nous donne envie de nous promener des heures dans les bois. Ce peut être une histoire de famille : B. Kingsolver prend l'exemple de ses filles…
Et le style nous fait penser que nous faisons tous partie de la même famille et que nous devons continuer à nous battre pour préserver nos plus belles valeurs : la fraternité, le respect des autres, l'amour de la vie et de la nature…
Commenter  J’apprécie          00
jeromejeromejeje
  13 janvier 2018
Réjouissant grâce au style direct, aux expériences parlantes
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
isanneisanne   02 septembre 2020
En matière de biens matériels, je ne semble pas être capable d'éprouver un quelconque désir pour les moindres téléphone portable ou télé satellite, ni l'envie de conduire rien de plus sexy qu'une voiture luxueuse couleur poussière, plus vieille que l'âge combiné de mes deux enfants. Mes goûts sont plus extrêmes : je veux la poésie des grives ; je veux des montagnes.
(...)
C'est un privilège que de vivre, ne serait-ce qu'une partie de sa vie, à proximité de la nature. C'est même un privilège, apparemment, que de savoir que la nature existe tout court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
isanneisanne   31 août 2020
Ce qui est nouveau, c'est que nous en savons maintenant tellement sur le monde, ou du moins sur la partie du monde qui explose si spectaculairement à n'importe quel jour donné, qu'il nous reste le sentiment désespérant que le monde tout entier explose, en permanence. D'après moi, c'est exactement l'intention et les propos des journaux télévisés. Nous voyons tellement, comprenons si peu, et en même temps on nous dit tellement sur Ce Que Nous Pensons, en tant que population sondée minute après minute, que chacun commence à avoir l'impression qu'écouter un minimum ce que lui dit son propre coeur est complètement superflu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bartholomewbartholomew   02 juillet 2017
l'inculture scientifique est un problème qui me préoccupe, qu'il dérive d'un manque d'éducation scientifique ou de non scientifiques qui traitent ce genre de considérations par dessus la jambe. La littérature devrait autant informer que divertir, et, surtout ne pas faire de dégâts.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Barbara Kingsolver (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Kingsolver
Marie-Madeleine Rigopoulos et Delphine Valentin présentent le nouveau roman de Barbara Kingsolver : Des vies à découvert.
Retrouvez les éditions Rivages Sur notre site : https://www.payot-rivages.fr/rivages/ Sur Facebook : https://www.facebook.com/EditionsRivages Sur Twitter : https://twitter.com/editionsrivages Sur Instagram : https://www.instagram.com/editionsrivages/
Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Essais (33)
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox