AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Barbaste (Traducteur)
ISBN : 2266144715
Éditeur : Pocket (02/03/2006)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 764 notes)
Résumé :
Sa devise? Je dépense donc je suis. Sa vision du devoir conjugal? Choisir LA bague indémodable. C’est insensé et pourtant Becky Bloomwood va se marier ! Et inutile de dire que les préparatifs s’annoncent… catastrophiques : très vite, se pose la délicate question du lieu où célébrer l’union.

Dans le jardinet ridiculement british de papa, avec tente bariolée et robe de mariée qui vous fait la silhouette "d’une saucisse dans un chausson de pâte feuillet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  24 juillet 2018
L'accro du shopping dit oui est probablement mon préféré de cette série signée Sophie Kinsella. D'ordinaire, je préfère ses romans indépendants aux tomes de cette série. Pour autant, en refermant ce livre qui est une relecture, je me suis faite la réflexion que comme l'auteure s'était amusée à l'écrire, je m'étais amusée à lire ce récit rocambolesque des aventures de Becky Bloomwood, future Brandon. Surtout que cela traite d'un mariage et je trouve toujours ce thème bien adapté pour la chick lit. Il est vrai que pour une indécise comme Becky, l'organisation d'un mariage est quelque chose qui peut prendre tout de suite une tournure bien particulière.
Dans cette aventure, on retrouve les caractéristiques de la série qui me plaisent véritablement. Premièrement, la narration se fait dans la tête de Becky et se retrouver immergée dans ses pensées qui fusent, s'attardent sur des choses anodines et leur font prendre un tournant capital ou juste hilarant... voilà qui est rafraîchissant à chaque fois. Avec ses défauts et ses qualités, l'auteure nous rend une héroïne humaine et drôle malgré elle. Deuxièmement, les petites annonces et courriers qui se glissent en toile de fond dans le récit pour nous rappeler les "bévues secondaires mais nombreuses " de Becky sont toujours aussi bien tournées. Sophie Kinsella use de cette pratique tout en l'innovant.
Et enfin, l'intrigue est toujours aussi haletante. Peu de longueurs et surtout toujours des catastrophes qui pointent le bout de leur nez. Becky a un don pour se retrouver ficelée dans un guêpier inextricable. Même en sachant le dénouement ( qui est quand même quelque chose à la première lecture), je suis toujours impressionnée par les idées farfelues mais distrayantes de l'auteure pour sortir son héroïne de la mélasse dans laquelle elle est embourbée. Je me souviens qu'à ma première lecture, je m'attendais à ce que Becky n'arrive pas à trouver sa robe, à se décider sur tel ou tel détail. Mais Sophie Kinsella a vu plus haut
Je finis en remerciant Chabe37 de me l'avoir pioché dans le cadre de Pioche dans ma PAL juillet 2018.
Pioche dans ma PAL juillet 2018
Challenge Multi-défis 2018
Challenge 50 objets
Challenge le tour du scrabble en 80 jours
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Aline1102
  12 août 2013
Depuis près d'un an, la vie de Becky Bloomwood semble devenue très sereine. Elle s'épanouit dans son travail de conseillère vestimentaire chez Barney's et vit avec Luke dans un charmant petit appartement de West Village.
Nos deux tourtereaux rentrent en Grande-Bretagne le temps d'un week-end, afin d'assister au mariage de Suze et de Tarquin, des amis de Becky. C'est à l'occasion de cette cérémonie que Luke demande à Becky de l'épouser.
"Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants". Avant de connaître ce traditionnel épilogue de contes de fées, Becky va devoir endurer un véritable parcours du combattant ! Ce n'est pas de tout repos, la préparation d'un mariage.
Les parents de la jeune femme s'attendent à la voir se marier chez eux, à Oxshott. Becky est leur fille unique et les Bloomwood sont prêts à mettre les petits plats dans les grands pour que leur enfant ait le plus beau des mariages. Mais Elinor, la mère de Luke (et véritable Carabosse), entend faire parler de son fils et donc d'elle-même. Pas question donc de se marier dans un trou perdu d'Angleterre ; le mariage aura lieu à l'Hôtel Plaza, où la future belle-mère de Becky organise une luxueuse cérémonie.
Entre les deux, le coeur de Becky balance. Elle veut faire plaisir à ses parents en choisissant le mariage anglais. Mais le mariage de princesse que lui concocte Elinor la tente beaucoup...
Comme toujours, notre accro du shopping a tendance à laisser les choses aller un peu loin avant de réagir. Becky a l'habitude de jouer à l'autruche pour éviter les problèmes et conflits éventuels : elle enfonce sa tête dans le sable et attend que la tempête se calme. Un double mariage organisé des deux côtés de l'Atlantique est justement le genre d'ennuis que Becky souhaite éviter ; elle ne veut pas décevoir sa mère, mais elle ne se sent pas capable d'affronter Elinor, donc elle se tait.
Que dire de Luke et de son complexe d'Oedipe (ou presque) ? Il est agaçant dans ce volume, c'est vraiment tout ce que je peux dire de lui. Comment ne se rend-il pas compte des manoeuvres de sa mère, qui lui offre un beau mariage simplement pour faire parler d'elle ? Incompréhensible...
Un passage que j'ai particulièrement apprécié et qui plaira à toutes les gourmandes : la séance de dégustation des gâteaux de mariage de Becky. La simple description qu'en donne Sophie Kinsella donne envie d'en manger une petite bouchée de chaque. Toute petite, la bouchée, parce qu'à 1000 $ le gâteau, le prix d'une part entière deviendrait vite indigeste !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Zinaida
  04 octobre 2014
Sophie Kinsella pour : L'accroc du shopping dit oui !
Et c'est quand qu'elle décède siouplaît ? J'dis ça, j'dis rien mais c'est juste histoire d'arrêter le massacre quoi ...

Je ne m'étais jamais laissé tenter par ce genre de bouquin mais j'avais envie de lire quelque chose de léger, qui fait sourire et te change les idées ! Résultat des courses, vous l'aurez compris, c'est : raté, raté et encore raté ! Les triples buses qui me servent de copines m'avaient dit que « l'accro » était celle qu'il me fallait, « Bon c'est certain ce n'est pas Proust mais tu vas te marrer ! » HUHUHU ... Ah ouais ? où ? quand ? comment ? quelle page ? quelle ligne ? Y a moyen d'avoir une précision parce que j'ai comme l'impression d'être passée à côté d'un truc là ... Bon j'avoue c'est de ma faute, j'ai pas lu les cinq dernières pages ça devait se trouver là les scènes cultes en fait :/ Je ne sais même pas comment j'ai fait pour aller si loin ... déjà page une, deux, trois, quatre, cinq ... au moins tout ça ouais, (des longueurs, des longueurs c'est le maître mot de Kinsella c'est pas possible autrement !) la Cruche de Becky avec son mini bar de merde sur le trottoir ... en plein coeur de New York j'avais envie de l'exploser ! Réussir à me gaver plus qu'une oie en si peu de temps c'est du lourd parce que je suis plutôt du genre tenace ... mais là je jubilais rien qu'à l'idée que peut-être page 6, une voiture déboulerai, qu'il y aurai une énorme fusillade et qu'elle se retrouverai avec un bout de tête, genre une oreille ou un oeil, et un bras droit en moins la Becky ! (Le gauche elle en a besoin pour la bague oubliez pas elle se marie ... on ne va pas faire les garces quand même ...) Bah non rien de ce genre, même pas un petit malin pour lui foutre un coup de pied aux fesses pour qu'elle se retrouve la face ratatinée dans sa saleté de mini-bar ... Dommage en plus c'est son super futur mari qui aurait été content lui qui ne supporte plus les achats de sa serial shoppeuse oulala pfff Je savais bien qu'il s'agirait d'une succession de clichés sur les nanas in the wind (hum) mais j'imaginais que cela serait bien fait avec humour décapant, critique ironique de notre société, style d'enfer et tout et tout ! Bein que dalle ! C'est long, lent, creux, déjà vu, lourd, chiantissime quoi !
Une preuve avec un mini extrait déjà bien trop long :s slurp :
En me réveillant le lendemain matin, je me sens drôlement bien, épanouie, contente de moi. Je reste lovée contre Luke, forte de mes résolutions.J'ai compris quelles sont mes priorités. Rien ne pourra plus me faire changer d'avis.
- Luke ? dis-je, tandis qu'il amorce un mouvement pour sortir du lit.
- Mmmmm ?
Il se retourne et m'embrasse, tout tiède, et câlin et tendre.
- Ne t'en vas pas. Reste. Toute la journée.
- Toute la journée ?
- On pourrait dire qu'on est malades. D'ailleurs, je me sens un peu barbouillée.
- Ah bon ? Barbouillée d'où ?
- De... du ventre.
- Il m'a l'air normal, ce ventre, dit-il en jettant un oeil sous la couette. Tout à fait normal. Désolé... Tu n'auras pas de mot d'excuse.
- Rabat-joie.
Je l'observe sortir du lit, enfiler un peignoir et marcher vers la salle de bains.

Une fois qu'on a lu ça on a tout lu ^^ Ah oui petite précision le livre fait 471 pages :)
Bref !
Je recommande tout de même ce livre à :
- Paris Hilton,
- Un suicidaire qui n'a pas trouvé l'ultime argument pour passer à l'acte, le voici ://
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
melenny
  20 avril 2016
Et j'enchaîne ! Je viens de terminer ce troisième tome de l'accro du shopping et cette fois, elle dit oui ! Et Becky me fait encore beaucoup rêver...
Dans ce roman, Becky et Luke organisent leur mariage. Ce sera le plus beau de l'Amérique. Enfin non, de Londres. Vous l'aurez compris, notre héroïne s'est encore mise dans un sale pétrin... Deux possibilités de mariage s'offre à elle. Ahh...Becky. Incapable de choisir entre le luxe et le raisonnable. On voyage de boutique en boutique pour préparer le mariage. le choix de la robe, la liste des cadeaux, les bijoux, la décoration...Il ne reste plus qu'à choisir le continent ! Comme si cela ne suffisait pas, Becky doit se coltiner la froide Elinor (l'odieuse future belle-mère). Je crois qu'avec tous ces problèmes, il y a longtemps que j'aurais fait une crise d'angoisse.
J'ai encore une fois adoré l'humour de l'auteur. J'ai dévoré ce troisième livre tout aussi vite que les deux premiers. J'ai mainte fois eu envie de prendre le téléphone et d'appeler Robyn pour soulager Becky...mais comme toujours elle s'en sort grâce à ses petites combines bien trouvées. On termine le livre avec pleins de roses et de robes de mariée dans la tête... On peut rêver un peu ! J'ai parfois eu l'impression d'être plongée dans un téléfilm de l'après-midi. Oui bon, des fois j'aime bien regarder... ! Mais heu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fee-tish
  24 avril 2012
Troisième volet de la célèbre saga de L'accro du shopping, où Sophie Kinsella revient avec une plume à la fois drôle et tendre et un personnage principal toujours aussi pétillante et délurée.
Et c'est avec un véritable plaisir que j'ai retrouvé Rebecca Bloomwood, plus amoureuse que jamais de Luke Brandon, avec qui elle a émigré aux Etats-Unis. Un bel homme, un job de rêve, une meilleure amie qui tombe enceinte et… une demande en mariage ? Eh bien oui ! Becky et Luke vont faire le grand saut et se lier l'un à l'autre officiellement. Mais tout ne va pas se passer exactement comme notre héroïne le souhaiterait. Avec une personnalité comme la sienne, les préparatifs vont tourner au cauchemar. Et pour cause : sa mère décide d'organiser le mariage en Angleterre, dans la maison familiale. Becky est ravie. Mais voilà qu'Elinor, la belle-mère hautaine et bourgeoise, décide d'engager une des meilleures organisatrices de mariages de New-York pour une cérémonie digne des plus beaux contes de fée.
Le problème est que Becky ne sait que choisir. A sa mère, qui s'est engagée émotionnellement et financièrement, elle ne peut se résoudre à dire que sa folie des grandeurs l'encourage à se marier en Amérique. D'un autre côté, la famille n'est-elle pas plus importante pour elle que le luxe du Plaza ? Peu à peu, les jours passent et les préparatifs des deux mariages se déroulent en parallèle. Comment Becky va-t-elle finir par s'en sortir ?
Encore une fois, Sophie Kinsella a su me transporter et me détendre, avec un personnage hilarant et des situations cocasses. Après un deuxième volet assez similaire au premier, j'avais un peu peur de reprendre le même schéma et de recommencer. Mais non, ce tome-ci est bien différent des deux précédents et amène un souffle nouveau à la saga, qui s'affirme comme un incontournable de la chick-lit anglaise.
Après avoir lu maintenant la moitié des aventures de Becky, je ne peux que vous encouragez à vous plonger dedans, si tant est que la littérature chick-lit vous plaît.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
AnouschkaAnouschka   06 septembre 2011
Regarder ce que les gens portent sur eux et en dresser la liste comme dans un magazine de mode, je l'ai toujours fais. Et je pensais que j'étais la seule, mais, une fois installé à New York, je me suis rendu compte que tout le monde là-bas faisait ça .

La première fois que vous rencontrez quelqu'un, qu'il s'agisse d'une dame ou d'un portier, ils vous détaillent de la tête aux pieds en moins de trois secondes. Avant même qu'ils vous aient salué, vous les voyez calculer le montant exact, au dollar près, de ce que vous avez sur le dos. J'appelle ça le ''COUP D'OEIL MANHATTAN''.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
balooobalooo   13 décembre 2010
Nous atteignons l'autel où Tarquin attends avec son garçon d'honneur. Il est aussi grand et maigre que d'habitude, et son visage me fait toujours autant penser à celui d'une hermine, mais je dois reconnaître qu'il a tout de même fière allure avec son kilt et sa bourse à la ceinture. Et maintenant qu'il contemple Suze, éperdu d'amour et d'admiration, mon nez recommence à me picoter. Tarquin se tourne un peu, croise mon regard et me sourit nerveusement - je lui réponds d'une petit sourire embarrassé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AnouschkaAnouschka   06 septembre 2011
Vous ne choisissez pas votre robe, vous la RENCONTREZ. Vous avez rencontré l'homme de votre vie... Et maintenant, le temps est venu de rencontrer votre robe. Car je peux vous l'assurer, cette robe vous attend. Ce sera peut-être la première que vous essaierez... ce sera peut-être la vingtième. Mais lorsque vous enfilerez cette robe-là...Vous saurez que c'est ELLE, exactement comme lorsqu'on tombe amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Son29Son29   24 mars 2013
Car, mis à part, le problème "Elinor", tout se passe à merveille.

La preuve, j'ai fait ce test dans "Maisons et Mariages" qui s'intitule "prête pour le mariage?" et figurez-vous que nous avons obtenu le maximum de points.
Le résultat disait : "Félicitations ! Vous formez un couple amoureux, engagés l'un vis-à-vis de l'autre, capable de surmonter les problèmes. le courant passe bien entre vous et vous avez un point de vue identique sur la plupart des sujets."

Bon, d'accord, peut-être ai-je "un peu" triché.

Par exemple, à la question "Quel est l'aspect de votre mariage qui vous rend le plus impatiente?" j'étais sur le point de répondre (a) : "Choisir mes chaussures", quand j'ai vu que la réponse (c) : "M'engager pour la vie", rapportait dix points, alors que la réponse (a) n'en rapportait que deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   05 août 2017
Tu as dit que nous n'étions sur cette planète que pour très peu de temps. Et au final - qu'est-ce qui compte ? Savoir que quelques chiffres sans importance ont été équilibrés dans un bilan, ou savoir que tu es devenu ce que tu voulais être ?
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Sophie Kinsella (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Kinsella
Sophie Kinsella : "Je suis de nouveau tombée amoureuse de Becky..."
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les petits secrets d'Emma.

Comment s'appelle le petit ami d'Emma.

James
Connor
Franck
Paul

10 questions
141 lecteurs ont répondu
Thème : Les petits secrets d'Emma de Sophie KinsellaCréer un quiz sur ce livre
.. ..