AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexis Tadié (Éditeur scientifique)Louis Fabulet (Traducteur)Charles Fountaine-Walker (Traducteur)
ISBN : 2070308774
Éditeur : Gallimard (26/05/2005)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 158 notes)
Résumé :
Les foules de l'Inde victorienne, ses gares, ses trains surpeuplés, ses routes poussiéreuses... Le racisme, la ségrégation, le colonialisme brutal d'un Empire au faîte de sa puissance... Voix, langues, castes et religions mêlées comme dans une rumeur d'océan... Kipling, à 35 ans, se replonge dans ses souvenirs d'enfance, avec tendresse et nostalgie. Pas à pas il suit la quête initiatique du jeune Kim et de son guide, vieux lama dont la simplicité d'esprit confine à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  10 septembre 2014
A travers ce grand roman d'aventures, Rudyard Kipling nous dévoile l'Inde britannique tout entière. Couleurs, odeurs, rumeurs... tous nos sens sont en éveil ; paysages, personnages et usages... tous nos repères sont brouillés ; rien n'est dissimulé, des multiples croyances et traditions indiennes, à ceux qui emboîtent le pas à Kim, ce "faux indigène", orphelin, fils de colons irlandais, poussé comme une mauvaise herbe dans les rues sales et encombrées de Lahore et qui voit son existence complètement bouleversée à l'aube de son adolescence.
"Je suis Kim. Je suis Kim. Et qu'est-ce que Kim ?"
Kim est avant tout un sahib, c'est à dire un fils de Blanc, et de ce fait, même si son père est mort, pour la communauté anglaise (et maçonnique) des Indes, il ne peut vivre à sa façon, comme un de la plus basse caste, sans loi ni foi, sans instruction. Il doit impérativement entrer dans une école et apprendre un métier qui lui permette de rendre service à l'Etat en temps voulu, histoire de lui renvoyer l'ascenseur... Kim, lui, n'aime rien tant que sa liberté et "tracer la route" en vagabond. Méconnaissable sous ses loques de mendiant, il part à la recherche d'une rivière sacrée en compagnie d'un vieux lama tibétain (le moine, pas l'animal, hein !) et devient son chela (serviteur-disciple). Une amitié hors norme se lie jour après jour, épreuve après épreuve, entre l'adolescent et le vieillard... Là seulement commence l'aventure.
La complexité de ce roman vient de ce qu'il ne se contente pas de narrer le parcours initiatique d'un enfant puis d'un jeune homme dans un pays colonisé, en tous points différent de la lointaine Angleterre. Au-delà du romanesque, c'est une approche ésotérique et ethnologique qui tend à mettre en avant le rôle fondamental joué par la loge maçonnique dans la construction et la structuration des Indes britanniques. le "Grand Jeu" - auquel Kim en tant que fils de franc-maçon est destiné à prendre part dès son éducation prise en main - teinte tout le récit des couleurs de l'action, de l'espionnage et de l'aventure. Pour Kipling qui connaît son sujet et son pays sur le bout des doigts, la narration est donc intuitive, elle coule de source ; pour l'humble lectrice du XXIème siècle que je suis, elle s'avère bien plus ardue.
Je ne dirai pas ne pas avoir apprécié ce roman mais je ne prétendrai pas non plus qu'il m'a emportée. J'ai aimé le dépaysement qu'il m'a offert et les connaissances variées sur l'Inde qu'il a mises à ma portée, cependant son style très particulier et son rythme assez saccadé ont quelque peu malmené mon intérêt qui parfois est allé croissant et à d'autres (longs) moments a décliné vertigineusement.
Heureusement, la dernière partie de l'oeuvre qui se passe quasiment exclusivement dans les hautes montagnes de la chaîne Himalaya m'a ravie et j'ai vraiment senti que cette apogée s'était laissée mériter et conquérir, comme lorsqu'on souffre dans l'ascension d'un sommet.
Une lecture marquante donc, mais moins accessible qu'il y paraît.

Challenge NOBEL 2013 - 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
ladesiderienne
  19 février 2014
CHALLENGE NOBEL 2013/2014 (10/15)
Décidément, ce challenge aura plus rimé pour moi avec culture qu'avec plaisir de lecture. Je suis vraiment peinée de ne pas avoir apprécié ces auteurs Prix Nobel à leur juste valeur et Rudyard Kipling va s'ajouter à la liste.
le début de ce roman initiatique était pourtant intéressant, dans cette Inde sous domination britannique, en compagnie du jeune Kim, en plein apprentissage de la vie, aidé dans sa recherche d'identité par un Lama tibétain qui lui, était en quête d'une rivière aux vertus mystiques. Scrupuleusement, je suis allée consulter l'explication de chaque mot dans le lexique en fin de livre et puis lorsque le roman d'aventures s'est teinté d'espionnage, j'en ai perdu le fil, parvenant avec peine à le terminer.
Qu'en ai-je retenu ? Les deux personnages principaux sont attachants : Kim en synthèse de cette Inde multiculturelle et ce Lama en symbole de sagesse et de tolérance : quant à leur attachement, c'est une ode à l'amitié entre les peuples et les religions. Mais voilà, le style d'écriture est touffu, compliqué, avec de nombreux termes difficiles à saisir, des références aux diverses religions, aux multiples castes, réservés à des spécialistes dont malheureusement je ne fais pas partie. 4/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
frankgth
  26 août 2012
Lorsqu'un jeune garçon débrouillard comme seuls peuvent l'être ceux qui ont été abandonnés à eux même croise la route d'un vieux Lama à la poursuite de son dernier rêve, commence un merveilleux voyage initiatique à travers une Inde haute en couleur.
Ce roman, qui est principalement un fabuleux voyage dans cette incroyable Inde de fin de 19ème siècle, réussi à nous accrocher en adjoignant aux descriptions indispensables au genre des histoires d'espionnages qui nous tiennent en haleine tout du long, tout en conservant le sentiment d'émerveillement grâce un ton toujours positif et enjoué derrière ce jeune Kim à la foi inébranlable en sa bonne étoile et son Lama déconnecté des réalités de la vie quotidienne.
Un vrai moment de bonheur, d'évasion et de poésie, et certainement l'un des chefs d'oeuvre de son auteur.
Commenter  J’apprécie          220
Missbouquin
  03 décembre 2014
Le roman de Rudyard Kipling est devenu, un siècle après sa parution en feuilleton aux États-Unis, un véritable classique. On y découvre le jeune Kim, fils d'un soldat irlandais, qui se retrouve orphelin et grandit dans les rues poussiéreuses de l'Inde de la fin du XIXe siècle. Bruni et tanné par le soleil, il se fait facilement passer pour un petit hindou, même si au fond de lui-même il sait qu'il est Européen. Un jour il rencontre un étrange lama, à la recherche d'une mystérieuse rivière. Décidant de l'aider, Kim se trouve mêlé aux événements qui frappent le continent indien, en particulier liés au conflit larvé entre Russie et Grande-Bretagne se disputant l'Asie. Roman d'apprentissage par excellence, Kim est aussi roman d'aventures, roman d'espionnage et roman spirituel ! En effet, au travers de toutes les expériences du jeune Kim, à travers l'Inde multiculturelle, ce dernier est en réalité à la recherche de son identité, disloquée entre l'héritage de ses parents et cette terre indienne qu'il aime tant (recherche qui renvoie à celle de l'auteur, né en Inde et sommé d'accepter une identité anglo-indienne alors que par la suite il n'y a passé que peu de temps …).
« Je suis Kim. Je suis Kim. Et qu'est-ce que Kim ? » Cette question revient sans cesse dans le roman, comme une antienne sans cesse répétée.
Partir à la suite du lama, dans sa propre quête initiatique, va d'ailleurs le conduire bien plus loin qu'il ne le pense dans la réponse à cette question.
A l'aise partout et avec tout le monde, il est également la figure typique du gamin des rues, malin et débrouillard, qui se sort de toutes les situations, en particulier par sa profonde connaissance de la psychologie humaine.
« En atteignant l'âge de déraison, il apprit à éviter les missionnaires et les hommes blancs de mine sérieuse qui lui demandaient qui il était et son métier. Car Kim ne faisait rien, ce dont il s'acquittait avec un succès immense. »
Cependant, si Kipling ne nie pas toute la réalité du pays, il en dresse tout de même un portrait biaisé, non objectif : celui d'un sous-continent heureux d'être sous la domination anglaise. Une accusation sans cesse réitérée, Orwell n'hésitant pas à le juger comme un « prophète de l'impérialisme britannique ». Malgré cela, c'est aussi un témoin essentiel pour comprendre l'état d'esprit des Britanniques pendant la période coloniale. Et cela n'empêche pas de reconnaître son génie narratif qui lui donne toutes les lettres de noblesse nécessaires pour être reconnu comme un grand écrivain, récompensé par le Nobel de Littérature en 1907.
Un génie qu'il démontre dans chaque page de son Kim, nous entraînant dans l'Inde de son enfance, une Inde en cours d'industrialisation forcée, en remorque de l'Empire britannique. Une Inde qu'il décrit magnifiquement, de Delhi aux contreforts de l'Himalaya. Une Inde encensée par Kim, qui aime ce pays plus que tout et plus purement que tous, car il refuse de choisir un camp.
« Contemple, Saint Homme – la grand-route, c'est l'échine même de tout le pays de Hind. Elle est en grande partie ombragée comme ici, par quatre rangées d'arbres (…) Ici cheminent toutes les castes et tous les hommes de la terre. Regarde ! Brahmanes et chumars, banquiers et chaudronniers, barbiers et bunnias, pèlerins et potiers – le monde entier qui vient et s'en va. Cela me paraît un fleuve qui ne m'emporte plus, me laisse au bord comme un tronc d'arbre après la crue. »
En conclusion, un beau roman, bien ancré dans son époque et qui nous sert donc de document sur l'Inde de ces années-là, même s'il est à prendre avec précaution, et n'est parfois pas facile d'accès pour un lecteur du XXIe siècle. Néanmoins un classique assurément à découvrir.
PS : j'ai aussi appris que « le jeu de Kim », jeu de mémorisation bien connu des centres de loisirs, vient de ce roman, où il est décrit.
Lien : http://missbouquinaix.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
ladyoga
  01 octobre 2013
Un jeune orphelin de Lahore, d'origine irlandaise, part à travers l'Inde, en compagnie d'un moine bouddhiste, â la recherche d'une source jaillie â l'endroit où se planta une flèche lancée par le Bouddha.
Mêlé à une affaire d'espionnage, séparé de son compagnon, il traverse diverses épreuves avant de retrouver le moine et la source.
Une superbe peinture de l'Inde anglaise, mêlant la philosophie aux aventure, peuplée de personnages inoubliables.
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   13 septembre 2014
- Et à la fin qu'est-ce que tu deviendras ?
- A la fin, je mourrai.
- Et après ?
- Je m'en remets aux Dieux. Je ne les ai jamais tracassés de prières. Je ne pense pas qu'ils me tracasseront. Ecoute, j'ai remarqué, au cours de ma longue vie, que les gens qui assaillent continuellement Ceux d'En-Haut de plaintes, de rapports, de meuglements et de pleurs, sont rappelés en hâte [...]. Non, je n'ai jamais importuné les Dieux. Qu'ils s'en souviennent et me gardent une retraite paisible [...].
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Gwen21Gwen21   20 août 2014
L'Inde est pleine de saints hommes qui balbutient en d'étranges idiomes des évangiles inconnus ; prophètes courbés comme des sarments dans la flamme de leur propre zèle ; rêveurs, discoureurs, visionnaires : tel qu'il en a été dès le commencement et qu'il en sera jusqu'à la fin.
Commenter  J’apprécie          200
Gwen21Gwen21   10 septembre 2014
- [...] Tu ne peux à la fois choisir la Liberté et te faire l'esclave du plaisir de vivre.
Commenter  J’apprécie          640
Gwen21Gwen21   31 août 2014
[...] à contempler le vaste univers qui se déroulait sous ses yeux, il paraissait bien que plus un homme sait de choses, mieux cela vaut pour lui.
Commenter  J’apprécie          280
Gwen21Gwen21   27 août 2014
- [...] Il n'y a pas de plus grand péché que l'ignorance. Souviens-t'en.
Commenter  J’apprécie          460
Videos de Rudyard Kipling (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rudyard Kipling
Bande annonce du film Mowgli : La Légende de la jungle (2018), nouvelle adaptation cinématographique du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le livre de la Jungle

Comment le garçon se fait-il appeler?

Pierrot
Mowgli
Morane
Mowe
Denis

4 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de la jungle de Rudyard KiplingCréer un quiz sur ce livre
.. ..