AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Champidents (21/11/2015)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Perdu au fin fond d’une galaxie, tourne un monde cubique. Oui, oui, parfaitement. Un immense Cube avec ses Faces, ses Arêtes et ses habitants qui vouent un culte à la Grande Coasseuse.

Et dans ce monde étrange peuplé de mordantes à épines et de sauterelles à dents de sabre, le jeune Machin Schauze découvre que son oncle lui a légué un bien encombrant héritage...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Colombedelesperance
  17 janvier 2016
Voici un livre d'un genre que je n'avais encore jamais essayé, et je peux d'ores et déjà vous dire que je n'ai pas du tout regretté mon voyage !
La Septième Face 1 nous embarque dans un monde totalement déjanté où le seul personnage qui possède un peu la même logique que le lecteur se retrouve propulsé dans une quête à laquelle il ne peut pas se soustraire. Machin Schauze est en effet un bien grand peureux qui va être obligé d'aller chercher un truc qui n'est pas supposé exister, sous l'ordonnance de son oncle décédé il y a peu. Au programme ? Mh, des plantes qui mordent, des sauterelles qui en font autant, et autres réjouissances tout à fait rocambolesques !
Bon, déjà, le terme de fantasy burlesque donnait le ton de l'ouvrage. Je n'en avais encore jamais lu, et ça a été un vrai plaisir que de palier à ce manque ! Les règles ne sont pas du tout les mêmes que dans notre monde, et j'avoue que je suis admirative de l'imagination que possède l'auteur ! C'est incroyable !
Nous suivons Machin Schauze tout au long de l'histoire, et le pauvre, il n'a pas fini d'en voir des vertes et des pas mûres. En fait, ce personnage, hormis son prénom peu commun et très attrayant à mes yeux, a tout de l'anti-héros : il n'est pas aventurier pour trois sous, il a peur de tout, surtout ce qui peut ressembler à un végétal, et pourtant, il se retrouve soumis par bien des choses à cette quête à laquelle il ne croit même pas. Et nous, lecteurs, nous sommes ravis et parfaitement amusés de suivre son périple.
Les personnages secondaires, eux aussi, font de l'histoire quelque chose de très agréable. Il y a Kras Poth, aussi nommé le Crapaud, avec son impassibilité et sa logique à toute épreuve (ou presque), qui fait le pendant de Machin, et là, ça devient juste génial. Il est un peu le rabat-joie et il a toujours le bon mot pour remettre notre héros à sa place.
On pourra aussi faire un clin d'oeil à l'oncle qui connaît tellement bien son neveu que sa lettre posthume est juste délectable au possible : on le croirait encore vivant !
En dehors des personnages aussi atypiques que charmants, il y a la plume tout à fait adaptée : elle est à la troisième personne, mais la connivence est tout de suite de mise entre le lecteur et l'auteur. Auteur qui prend d'ailleurs un malin plaisir à torturer son personnage, je crois. Elle nous narre ses aventures avec beaucoup de dérision et c'est un énorme plus pour moi ! C'est fluide, ça se lit très vite et sans pour autant s'adresser directement à nous, on a la véritable impression que tout ceci n'est conté que pour celui qui tient le livre entre ses mains.
Au niveau de l'intrigue, je trouve que c'est très bien fait. L'univers est certes loufoque et surprenant, il n'en reste pas moins que la quête et tout ce qui tourne autour semblent remarquablement bien construits et tout se goupille parfaitement bien, ce qui fait qu'on se laisse porter sans se poser de questions ! C'est épique, tout ça, épique !
Et puis, ne parlons même pas de l'univers dans lequel tout nous fascine et est susceptible de nous effrayer aussi. Je dis bien susceptible, parce qu'à la place de Machin, j'aurais sûrement pété une durite. Toutefois, comme c'est lui qu'on suit, ça reste très drôle et on se demande quelle entourloupe va encore lui arriver. Les propres règles de cet univers sont juste extraordinaires et on sent que l'auteur a quand même buché dessus pour que ça ait un minimum de cohérence !
En conclusion, puisque je ne m'attarderai pas plus longtemps, ce premier tome est une vraie réussite. C'était la première fois que je lisais de la fantasy burlesque et j'ai sincèrement apprécié mon voyage. Machin est un personnage agréable à suite, même s'il n'a rien d'un héros : c'est ce qui fait qu'on l'aime, je crois. Ça et ses « arg » perpétuels ! La plume de l'auteur est parfaite, pleine d'humour et on a l'impression d'être des spectateurs privilégiés… au milieu d'un univers parfaitement incroyable, drôle et loufoque ! Je vous recommande chaudement ce roman !
Ce sera un 17/20 pour moi et un tout grand merci à l'auteur !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nenvyal
  22 février 2016
Merci à l'auteur de m'avoir proposé de donner mon avis.
C'est une bonne surprise. Je me posais pas mal de questions au début et surtout j'essayais de m'habituer à l'écriture ainsi qu'à la tonalité du roman.
C'est burlesque, je n'ai pas arrêté de sourire en suivant Machin Schauze, notre personnage principal. Son caractère est attendrissant. Dans un certain contexte il aurait pu, peut-être énerver mais ici, HA HA je l'adore !
Lors de la mort de son oncle, Machin doit partir chercher la Septième Face car c'est la dernière volonté du mort. Malheureusement, on ne peut pas déroger à cette règle, il va partir contre son gré en compagnie de Crapaud, euuuh Kras Poth. =P
Entre l'un qui ne sait rien et l'autre qui sait pas mal de choses, ha ha on rigole. On aurait pu croire que ça ne fasse lourd et pourtant pas du tout. =p Rigolade en vue !
Comme vous le voyez, avec le nom du héros, Machin Schauze, on se dit que ça promet à l'intérieur du roman. Eh beh oui ! Ces « jeux de mots » n'arrêtent pas et j'ai adoré les découvrir tout au long de ma lecture.
Au début, tu te dis : « mais dans quel monde tu t'es mise ? », « Qu'est-ce qu'est cet univers particulier et ce héros râleur qui fait sourire » ?
Machin râle tout le temps. Jamais content c'est pour ça qu'on se prend d'affection pour lui.
C'est un peureux courageux. Oui, courageux car il y va quand même. Il s'interroge beaucoup et d'ailleurs ça énerve Kras. Leurs dialogues sont cocasses et ça évolue bien. Kras, c'est un peu monsieur « je-sais-tout » et si on n'est pas dans sa logique ou cultivé, il te descend. Ha Ha ! Mais c'est drôle. J'avoue que je râlais car je disais pauvre Machin mais on sourit assez souvent. Machin très peureux au début va s'affirmer au fur et à mesure.
D'autres personnages vont arriver qui sont toujours uniques mais je n'en dis pas plus. Chuuuut !
Le début est un peu long car on se demande ce qu'il se passe et surtout on essaye de comprendre cet univers appelé Cube avec ses Faces. Chaque Face est un peu comme un pays voire un continent mais pas ronde comme la Terre. En tout cas c'est comme ça que je l'imagine. Puis, je rentrais de plus en plus dedans. C'est « doux », ça se lit très facilement et les personnages sont mémorables.
L'univers est très intriguant et fascinant. L'auteur a créé un monde original et burlesque. C'est très différent de ce qu'on connaît mais tellement entraînant, captivant et mordant. MOUHAHAHA ! =D Chaque Face a son propre fonctionnement, son propre environnement. L'imaginer est quelque peu difficile mais c'est bien décrit donc on peut imaginer approximativement.
On s'aventure dans le Cube (le monde), on découvre la faune en partant à la recherche de la mystérieuse Septième Face. Quand on s'approche de la fin, déjà qu'on se posait vaguement des questions. Là l'histoire prend un tournant et ça devient de plus en plus mystérieux. Une aventure qui a ses péripéties avec ses obstacles prend des proportions. Ça se lit très facilement. Svetlana Kirilina a une écriture agréable et dynamique. Ce style d'écriture nous emporte dans ce burlesque tout en étant pas pesant voire pénible. C'est un très bon point. On se laisse entraîner dedans avec Machin et ses péripéties qui nous amusent et nous font découvrir tout un monde qui demande à nous dire bonjour.

Première fois que je mélange la fantasy et le burlesque et je ne suis absolument pas déçue. J'ai adoré découvrir la plume de l'auteur ainsi que cet univers qui nous laisse pas indifférent. C'est particulier, comique avec un monde pas commun, drôle, mordant et unique. Il nous attire et nous laisse tourner les pages pour qu'on sourie tout le temps. Je lirai volontiers la suite surtout que je commençais vraiment à m'éclater.
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissPerle
  12 mars 2016
Je remercie l'auteur, Svetlana Kirilina, pour ce partenariat ! J'ai été ravie de découvrir son roman qui m'intriguait énormément à cause de son résumé...
Dès le début, j'ai été emportée dans ce monde burlesque en compagnie de Machin Schauze, un personnage qui ne se démarque pas seulement par son prénom... Une aventure s'installe avec une quête mystérieuse à résoudre dans un univers innovant que l'on prend plaisir à découvrir du début jusqu'à la fin de notre lecture !
L'histoire est super drôle ! J'ai beaucoup rigolé et souri durant ma lecture... le ton est rempli d'humour et frais : je me suis sentie agréablement bien en compagnie de Machin !
Je suis donc tout de suite rentrée dans l'histoire, fortement intriguée par ce cube et les gens qui y vivent... le cube est un monde complètement différent de la Terre ! Les animaux, les plantes... Un univers riche et épatant ! L'imagination de Svetlana est incroyable : on fait plein de découvertes au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. J'ai été épatée par la création de ce monde ainsi que par le côté fantasy burlesque qui m'a totalement séduite !
J'ai passé un merveilleux moment en compagnie de Machin, un personnage pour lequel j'ai ressenti une grande affection. Loin d'avoir les caractéristiques d'un héros "traditionnel", Machin est plutôt froussard, maladroit et n'inspire qu'à une seule et unique chose : rester chez lui, dans son manoir. Il ne veut pas de la quête de son oncle, mort dès le début du roman... Mais c'est sa dernière requête, et Machin ne peut s'y dérober...
Mais Machin ne part pas seul à la recherche de cette Septième Face, puisqu'il est accompagné de Crapaud ! *J'ai énormément rigolé lorsque j'ai découvert son prénom, en même tant que Machin ! Et la description qu'il a faite de Crapaud... Trop drôle :')* Crapaud est donc l'acolyte de Machin durant ce voyage... Un personnage complètement différent de Machin. Mais au final, ils se complètent vraiment bien, tous les deux !
L'intrigue est très bien menée : j'ai été totalement captivée par la quête de Machin et de Crapaud ! On se demande si cette 7ème face existe ou non, et si Machin va poursuivre jusqu'au bout cette aventure, à la demande de son oncle... A aucun moment je ne me suis ennuyée, et j'ai même complètement dévoré ce premier tome !!!
La fin se finit sur une petite note qui ne peut que nous faire sourire ! Dans la continuité de son roman, Svetlana nous fait rire jusqu'à la dernière page et nous donne qu'une envie : lire la suite des aventures de Machin et de Crapaud !
La plume de l'auteur est pleine de fraîcheur et ravissante à lire ! Les descriptions sont très bien décrites, les dialogues sont captivants... Svetlana nous transporte complètement dans son univers grâce à son style léger et fluide, sans prise de tête. J'ai été vite séduite, du début jusqu'à la fin de ce premier tome !
La couverture n'est pas magnifique, je trouve, mais elle accroche aux yeux ! Rien que le titre est intrigant... Une couverture originale, tout comme l'histoire qui se cache derrière !
Pour finir, je n'ai qu'une envie : que vous lisiez ce livre ! L'auteur nous offre un récit drôle, fantastique, mystérieux que j'ai été heureuse de découvrir et avec lequel j'ai passé un super moment ! de nouveaux mots, de drôles de personnages, une écriture pleine de fraîcheur et ravissante à lire... Que demander de plus ?
Un coup de cœur pour un personnage attachant et un univers loufoque, innovant et mystérieux !
Lien : http://un-univers-de-livres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Erikia
  28 février 2016
https://erikia.wordpress.com/2016/02/28/la-septieme-face-tome-1-et-la-grande-coasseuse-crea-le-cube/
Lorsque l'auteur m'a proposé son livre j'ai étais réellement intrigué par le résumé du livre. Ce livre m'a semblé se différencier des autres par son univers totalement loufoque et cocasse et je ne m'étais pas trompé ! On démarre l'histoire avec Machin Shauze, le nom m'a tout de suite fait sourire et on a très vite des explications sur l'origine de son prénom. Je dois avouer qu'au début l'auteur a créé un univers si atypique et unique en son genre que j'ai étais facilement perdu et un peu déstabilisé, mais au fil de la lecture j'ai réussi à me familiariser avec l'univers et les termes. Mais je n'aurais pas été contre à de petites explications au premier chapitre. Si le décor a été un peu complexe, on arrive facilement à s'immerger dans l'histoire grâce au point d'humour que l'auteur dispose tout au long du Roman et en commençant par son héros ou plutôt antihéros.
Machin est tout sauf l'image même du héros que l'on peut se faire avec ses reprises verbales continuelles et son attitude à l'opposé du valeureux sauveur on comprend tout de suite le personnage, il est râleur et a peur de tout. Mais on s'attache à lui à ses dépens car il a réussi à me faire sourire plus d'une fois ainsi que les personnages secondaires. Son fidèle équipé c'est d'ailleurs un crapaud ! Kras Poth qui lui non plus n'a pas vraiment le profil d'un héros nous charme par sa personnalité unique. Concernant l'histoire, j'ai bien aimé ce principe de retrouver la septième face d'un cube alors que normalement il en possède six. Tout au long de cette quête on rencontre des créatures étranges et farfelues. On est donc embarqué dans une histoire vraiment surprenante car on va alterner entre cours de botanique, des rencontres aussi folles les unes que les autres et des moments d'humour.
J'ai bien aimé le style de l'auteur, mais encore une fois j'aurai préféré un peu moins que certains passages soient chargés d'information et d'autres ou on est dans le flou total car je me sentais un peu perdu par moments, mais les touches d'humour étaient là pour me remettre dans le bain.
En conclusion, ce livre a été une bonne découverte car c'est une histoire tout à fait originale et remplie d'humour !
Lien : https://erikia.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jupsychokiller
  05 avril 2016

Je me suis laissée porter par cette histoire loufoque où l'auteur dresse un décor étrange pour un univers totalement déjanté et cubique. Une chose est sûre, Svetlana ne manque pas d'imagination. Elle en a même à revendre. Son héros, ou plutôt anti-héros, Machin va en faire les frais puisqu'il va devoir exécuter la dernière volonté de son oncle, et tuteur. Alors bien sûr, s'il n'était question que d'arroser les Mordantes, charmantes plantes, notre anti-héros n'aurait sans doute pas râler (quoique…). Hélas, il est plutôt question pour Machin de faire un tour sur les six faces du cube sur lequel il vit dans l'espoir de pénétrer dans la Septième Face…
Résultat, Svetlana nous entraîne dans une chasse au trésor où il faut trouver les six clés nécessaires à l'ouverture d'un coffret, nécessaire pour pénétrer dans la Septième Face. Si au départ, l'histoire nous emporte dans un tourbillon un peu fou où Machin fait preuve d'un immense courage, où il insupporte son compagnon de voyage, la seconde partie ne s'avère pas aussi palpitante. En fait, la Septième Face souffre d'un léger problème de rythme. Au bout d'un moment, l'intérêt n'est plus aussi fou, il s'essouffle car une sensation de tourner en rond nous anime à l'idée de ne chercher que des clés. Il ne reste dès lors qu'à espérer que l'auteur fera preuve d'imagination dans son second tome pour créer de la surprise afin de ne pas tomber dans une chasse au trésor routinière, qui pourrait bien provoquer un ennui certain à plus ou moins long terme.
En conclusion, ce premier tome de la Septième Face réussit à intriguer grâce à son univers déjanté, ses personnages atypiques. Il ne reste plus qu'à espérer que le second tome saura effacer le défaut du rythme du premier car cette saga a tout pour devenir une référence en matière de fantasy burlesque. A découvrir !

Lien : http://encore-un-chapitre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MissPerleMissPerle   12 mars 2016
Machin trouvait que la volonté n'était pas toujours suffisante et que parfois, il fallait aussi mettre la main à la pâte.
Commenter  J’apprécie          00
MissPerleMissPerle   12 mars 2016
Un ange passa, faillit se faire arracher une aile par une tortue à ressorts qui gambadait par là, et repartit en jurant.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : burlesqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14773 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre