AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782370111487
186 pages
Éditions Hélène Jacob (02/06/2014)
3.54/5   24 notes
Résumé :


On regrette tous quelque chose.
On se demande pourquoi on a pris un chemin plutôt qu’un autre. On se demande pourquoi on n’a pas fait d’autres choix. On se demande à quoi aurait pu ressembler notre vie si seulement on avait fait les choses différemment.

Pourtant, ça ne sert à rien de se demander tout ça. Ce n’est pas comme si on allait y changer quelque chose. Ce n’est pas comme si on pouvait y changer quelque chose.

>Voir plus
Que lire après Quatorze minutesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,54

sur 24 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis

Prendre la bonne décision au bon moment n'est pas toujours pas facile et comme souvent, nos actes positifs ou négatifs ont des répercussions sur nos vies. C'est ce que va comprendre Adélaïne au fil de ses dernières quatorze minutes qu'elle va vivre, en pensant à tout ça.

Adélaïne est attach"i"ante, paumée et influençable mais en avançant dans l'histoire on a juste envie de la câliner et de la baffer. Les conséquences de ses choix vont être terribles et le "et si" arrivent toujours trop tard.

Alors ce qui est vraiment intéressant dans ce livre, l'auteure Svetlana Kirilina utilise une formule bien différente de ce que j'aie pu lire jusqu'à maintenant, c'est-à-dire : Un chapitre = un épisode de sa vie soit 1 minute tout en partant du présent jusqu'au passé et du passé au présent. Un épisode retrace un moment important de sa vie. Des personnes qu'elle va rencontrer tout en passant par son adolescence, son enfance, son père et la relation avec sa mère et pour finir, le point de non retour.
Le compte à rebours est enclenché maintenant. Tic tac. Les minutes et les secondes défilent et on panique un peu pour elle tout essayant de comprendre sa vie à travers ses flash-back.

Mais qu'a t-elle fait pour se retrouver dans cette pièce, ligotée sur une chaise avec cette arme pointée sur elle ?

Un petit thriller palpitant, original dans une ambiance bien glauque que je vous recommande chaudement. Belle découverte !!
Commenter  J’apprécie          82
Pourquoi ce roman? Parce que j'en avais entendu beaucoup de bien !

Le roman démarre en force parce que l'auteure l'a construit de façon très intelligente. Nous commençons l'histoire à 23h46. Chaque chapitre se passe 1 minute plus tard et commence par un paragraphe parlant du présent : L'héroïne a été enlevée et est suspendue par les poignets au plafond, attendant qu'on l'exécute. le reste des chapitres raconte les évènements qui l'ont amenée à la situation présente, mais à l'envers. C'est clair ? Non? Quand je me relis, je constate que c'est pas clair, mais... je ne sais pas comment mieux l'expliquer :/

Vous faire un résumé est un peu compliqué parce que l'on vit l'histoire de façon rétrograde (ah ben voilà, ça! c'est plus clair). On découvre peu à peu, mais à l'envers, les évènements qui ont fait de sa vie un enfer et l'ont menée à se retrouver dans cet entrepôt où elle attend de mourir.
L'énorme suspens du roman tient justement à ce défilé rétrograde. On sait les choses terribles qui se passent, mais on ne sait jamais pourquoi sans lire les 3 chapitres suivants. Et il n'y a pas qu'un seul mystère! Une nouvelle énigme apparaît tous les 4-5 chapitres !

J'ai aimé :
J'ai adoré l'héroïne, elle est très attachante. Quand on apprend ce qui est à l'origine de toutes ces horreurs qui arrivent dans sa vie... J'ai pleuré. Oh bon Dieu, j'ai pleuré à chaude larme dans mon lit. J'ai aussi beaucoup aimé le chapitre où Adélaïde imagine sa vie si elle avait posé des choix différents, c'était... magnifiquement rempli de regrets.

Je n'ai pas aimé:

Par contre, certains passages sont un peu creux alors que tout le livre a un rythme très soutenu. Il y a aussi un chapitre, sur la fin, que je n'ai pas vraiment compris. Je ne savais pas où le situer dans l'histoire. Elle se rend sur des tombes, et j'avais l'impression que ça sortait un peu de nulle part, je n'ai pas réussi à le placer quelque part chronologiquement parlant (Bon, ça ne me vaut rien d'écrire des chroniques le matin manifestement... Je ne comprends rien à ce que je raconte :p).
Finalement, j'ai été un peu surprise par la fin. Et je suis incapable de dire si je l'ai aimée ou pas. Elle est brutale, mais pas attendue (Enfin, moi je ne l'attendais pas plutôt)
En conclusion: Un très bon moment de lecture. Je ne suis pas très Thriller, mais celui là m'a beaucoup plus et je l'ai conseillé à toute ma famille.

Le petit plus : Une écriture vraie, poignante et un suspens presque intenable.

Le petit moins : Quelques moments un peu plats.
Commenter  J’apprécie          10
Je viens de vivre une expérience littéraire hors de commun. Je ne vous parlerai pas de l'histoire, vous trouverez résumé et autres chroniques sur le net ; la chose importante à savoir, c'est que l'auteur nous expose les 14 dernières minutes d'Adélaïde.
Ce qui m'a marquée en lisant ce livre ce sont les réactions physiques ressenties tout au long de ma lecture : j'ai cru que j'avais acheté un ticket pour un grand huit. On s'installe avec Adélaïde dans sa vie comme on viendrait s'asseoir dans ce manège maudit et une fois en haut de la structure, après les craquements d'usage (clac, clac, clac), on plonge. Chapitre après chapitre, minute après minute, on s'enfonce avec elle. Attention, je ne vous dis pas qu'on s'identifie à l'héroïne, que c'est plein de pathos, de déprime et tout le tralala. Non. On est là, à côté d'elle, en spectateur et on coule. C'est épuré. C'est brut. C'est juste. le style est comme il faut. On va à l'essentiel, direct. Paf ! On subit. Je n'ai même pas cherché à faire des plans sur la comète tellement j'étais aspirée par l'histoire. Rien. Je n'ai rien vu venir sauf au dernier moment… en lisant les mots, le suspens est parfait. Et quand on pense qu'on va pouvoir enfin respirer. Paf ! On reprend une gifle et là, vous vous dites : non, mais l'auteure n'a pas osée ? Hé bien, si ! Elle a osé. Alors la machine vous aspire de nouveau, vous avez le coeur qui frappe et vous vous maudissez de ne pas pouvoir lire plus vite ; car non seulement vous avez envie de savoir, mais vous avez un besoin urgent de vous réchauffer. Parce que moi, je me suis gelée pendant une bonne partie du roman. Il pleut, il neige, il fait froid et rien dans la vie d'Adélaïde ne réchauffe l'atmosphère. Absolument rien.
Parfois en lisant, nous sommes traversés par de multiples émotions, avec ce roman j'ai été traversée par de multiples sensations, et j'ai adoré. Merci pour cette nouvelle expérience. Enfin quelque chose de créatif, de nouveau et de percutant. Moi, ça m'a fait du bien.
Commenter  J’apprécie          20
La couverture est sombre mais pousse à l'intrigue. Nous voyons un bâtiment sombre dans une nuit noire et cela donne envie de tourner les pages pour savoir ce que ce roman contient.

Au commencement de ce livre, nous savons que ce ne sera pas une partie de plaisir pour notre personnage principal. Nous avons des moments de visions de ses souvenirs. Nous sentons que ce personnage à un lourd passé et pas des plus plaisant. Beaucoup de choses tristes viennent le poursuivre. Quelques petits moments sont bons et nous font un peu plaisir, mais l'auteur ne laisse pas un grand répit de bonheur à son personnage et cela nous attriste beaucoup. Son histoire est terrifiante. de soucis personnels, en soucis dans lesquels il se met, pas un seul moment de répit vient perturber ses malheurs et les atrocités qu'il subit.
Ce livre est assez court, voir peut-être de trop et nous ruine un peu le moral, car il y a très, voir trop peu de moment de bonheur ce qui nous attriste beaucoup.
En plus de cela, l'angoisse est très présente et nous n'avons pas forcément envie de savoir la fin qui ne cesse de se rapprocher au fur et à mesure des pages que l'on tourne. Nous espérons tellement que cette horreur ne viendra pas que nous sommes obnubilés par ça jusqu'à presque en oublier les moments passés dans ses souvenirs.
La fin est terrifiante mais se termine un peu trop bizarrement. Nous aurions voulu avoir un peu plus de descriptions et pas un arrêt si brutal.


Est-ce que j'ai aimé ce livre ?


Autant j'aime beaucoup les thrillers, autant là, j'ai souffert pour le personnage et cela m'a mis le moral dans les chaussettes. Les moments de bonheurs sont beaucoup trop rare à mon goût et cela gâche ce roman qui pour moi, est trop petit. Plus de détails et de développements auraient étés les bienvenus.
Lien : http://lesangdeslivres.blogs..
Commenter  J’apprécie          50
Le livre est globalement divisé en 14 chapitres (pour 14 minutes donc). Chaque chapitre commence par ce qui se produit ou ce a quoi pense Adélaïde durant cette minute puis on suit un de ses souvenirs l'ayant menée jusqu'à cet instant. Paradoxalement, on avance chronologiquement dans le déroulement du temps présent, mais pour ses souvenirs on commence par celui le proche pour retourner à ses souvenirs les plus lointains. Cela donne au livre un style très particulier sans pour autant que ce soit perturbant ou gênant pour suivre l'histoire.

Adélaïde nous fait suivre tous les moments importants de sa vie et rencontrer les personnes qui ont compté pour elle, l'ayant amené d'une manière ou d'une autre là où elle est maintenant. À chaque chapitre, elle nous entraine vers un nouveau mystère concernant sa vie et nous donne toujours envie d'en savoir plus. Elle fait ça de façon très subtile, elle glisse un petit détail, une petite phrase, qui va faire germer un questionnement dans notre tête, mais sans pour autant que cela devienne une obsession au point de ne pas faire attention au reste du récit.

Il n'y a pas longueurs, le texte et l'écriture sont fluides. J'ai trouvé les descriptions bien faites, on imagine bien les scènes ou l'environnement qu'elle décrit sans que ce soit ennuyeux.

Et bien étonnamment pour moi ce livre fut quasiment un coup de coeur. Bien sûr, le résumé me tentait, mais je ne sais pas si vous avez déjà eu cette impression que même si l'histoire vous tente qu'au final vous allez être déçu et ne pas accrocher. de plus, le livre étant défini comme un thriller, j'avais encore plus de doutes (en effet, je ne suis pas du tout une grosse fan de thriller).

Bref, l'histoire est géniale et ne s'apparente d'ailleurs pas pour moi à du thriller. Comme je l'ai dit précédemment, j'ai aimé la manière dont a été structuré le récit et la fin a été étonnante, car je ne m'attendais pas à ça. Je me suis d'ailleurs demandé ce qui se passait et si je n'avais pas loupé un épisode.

Au final, l'auteur reprend la fameuse idée qu'au moment où l'on va mourir, on voit sa vie défiler devant ses yeux et l'illustre d'une très jolie manière dans ce roman.
Lien : http://liliatigreslibrary.bl..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
L’été avait toujours été une période difficile pour maman. C’était généralement à cette époque de l’année qu’elle retombait un peu plus dans la dépression. Et, ce jour-là, j’avais soudain senti sur moi son regard. Je veux dire vraiment son regard, pas juste son ombre.
Je m’étais figée, presque intimidée par ces deux pupilles qui me fixaient. Un moment, j’avais eu envie de dire quelque chose. Mais je m’étais contentée de l’observer en silence. Et puis, son regard avait changé, l’expression de son visage s’était métamorphosée.
J’y lus beaucoup de choses. Du mépris. Des reproches. Beaucoup de reproches. Et puis, je sentis une boule se former dans ma gorge, mes yeux me piquer. Mais le pire, c’est que je n’eus même pas la force de détourner le regard. C’est elle qui regarda ailleurs. C’est elle qui se détourna de moi, une fois de plus.
Commenter  J’apprécie          10
Là, autour de moi, c'était l'automne dans toute sa splendeur. L'or du feuillage se reflétait sur la moindre gouttelette abandonnée par la pluie. Le soleil faisait miroiter l'asphalte et ses flaques dans lesquelles les oiseaux piaillaient joyeusement en se baignant.
Commenter  J’apprécie          40
On avait convenu de ça en se disant que la seule chose à laquelle on devait s’intéresser était le futur. Le futur et rien d’autre. Le passé, le présent, tout ça, on pouvait déjà le toucher, ce n’était pas intéressant. Par contre, le futur…
Le futur était forcément beau, brillant, lumineux. Il était lointain aussi, tellement lointain, presque inaccessible. Et c’était peut-être ce qui m’attirait dans ce concept. C’était un idéal, mais j’aimais qu’il le reste. Penser que ce futur pouvait un jour se transformer en passé et perdre de son éclat était inconcevable.
Commenter  J’apprécie          10
Le jour de mes vingt-trois ans, je décidai que j’allais faire comme tout le monde. J’allais prendre de bonnes résolutions.
Et si, jusque-là, ma vie n’avait été qu’un énorme foutoir, c’était sûrement parce que je n’avais jamais tenté d’y changer quoi que ce soit.
Commenter  J’apprécie          20
Le futur était forcément beau, brillant, lumineux. Il était lointain aussi, tellement lointain, presque inaccessible. Et c'était peut-être ce qui m'attirait dans ce concept. C'était un idéal, mais j'aimais qu'il le reste. Penser que ce futur pouvait un jour se transformer en passé et perdre de son éclat était inconcevable.
Commenter  J’apprécie          11

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2854 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}