AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782207131640
304 pages
Denoël (11/02/2016)
3.48/5   299 notes
Résumé :
Imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et vulnérable, que l'on vient d'arracher de force à la douceur de son foyer pour la jeter dans une camionnette crasseuse. Elle est seule, terrifiée... Maintenant, imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et manipulatrice de génie, que l'on vient de jeter à l'arrière d'une camionnette crasseuse. Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l'enfant q... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (101) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 299 notes

Une jeune fille de 16 ans et enceinte de 8 mois est enlevée aux abords de son lycée. Ses ravisseurs n'ont qu'un objectif en tête : son bébé. Mais voila, Lisa n'est pas une jeune fille comme les autres qui face à un rapt et une séquestration, supplierait, pleurerait.. Oh non... Lisa est capable de faire fi de ses émotions et de mettre son intelligence en action afin d'une part de se libérer, et d'autre part de se venger...

Quand j'ai lu le résumé en quatrième de couverture, j'ai été conquise ! Un thriller se proposant de prendre le contrepied du genre avec cette fois-ci une victime psychopathe et émotionnellement pauvre et des ravisseurs également dans la même veine. Quelle déception !!! Nous nous retrouvons face à un roman où les ravisseurs sont intellectuellement faibles, la jeune fille séquestrée, Lisa ne permet pas au lecteur la moindre empathie. L'effet attendu de départ d'un duel de psychopathes se transforme en roman à la limite du gag. J'ai vraiment déchanté ! 😵

En effet, le récit se fait tout d'abord à deux voix. D'un côté, Lisa, jeune fille de bonne famille qui a tout pour être heureuse. Elle est belle, blonde, intelligente, riche, heureuse... Son seul problème vient de sa capacité à désactiver ses émotions. de l'autre, nous avons l'enquête relatée par l'inspecteur Liu. Dans les deux cas, le ton employé rend l'aspect thriller caduc et donne vraiment la sensation d'être tombé dans un mauvais scénario de film de seconde zone.

L'intrigue est calamiteuse et invraisemblable. 🙄Elle se compose de successions de "coïncidences" permettant au récit d'avancer. Ainsi, nous avons par exemple, un fermier vendant sa voiture à au ravisseur, lequel aurait utilisé les toilettes de sa maison avant de partir. Ce fermier s'absente et ne revient qu'au moment où l'inspecteur le contacte et permet un recueil d'empreintes (les toilettes n'ayant jamais été utilisées). Ce fermier ensuite va à chaque fois être l'élément déclencheur dans l'avancée de l'enquête ... Plus risible et idiot, on ne peut pas.

En ce qui concerne les personnages. On est dans un cirque tout simplement ! Entre l'inspecteur de police au passé étrange, sa collègue dérangée... et côté ravisseurs, le docteur alcoolique, l'homosexuel aimant le maquillage, le couple de voleurs/collectionneurs d'objet parfait .... Sans oublier notre "héroïne", miss perfection qui fait tout parfaitement... vous avez le choix ! le lecteur au final ne s'approprie pas l'histoire et n'éprouve aucun attachement avec ce qui est relaté.

Enfin, le suspens est inexistant donc on oublie également cette sphère. Dès les premières pages, nous comprenons que Lisa s'en est sortie, que son bébé également. Quel est alors l'intérêt ???? le seul élément intéressant concerne la présence de Dorothy, seul personnage plus ou moins normal qui malheureusement est sous-exploité. C'est le seul personnage qui apporte un peu de tenue au récit.

Pour résumer : un thriller au résumé alléchant et atypique qui se révèle au final sans grand intérêt. Tout nous est dévoilé rapidement et le lecteur doit juste se contenter de suivre les invraisemblances du récit. Je me suis ennuyée en le lisant... Pourtant le style est agréable, l'écriture fluide. Dommage... parce que le concept de base était vraiment prometteur 😫

Commenter  J’apprécie          766

Court roman, qui m'avait emballée par sa quatrième de couverture mais...qui m'a finalement laissée de marbre.

Le sujet semblait pourtant excitant ! Nous avons ici une jeune fille de 16 ans, enceinte jusqu'au cou, qui se fait enlever sur la route par une camionnette et garder en captivité dans une maison, perdue quelque part. C'est long avant d'en savoir plus sur le, la ou les ravisseurs et leurs motivations et pendant tout ce temps, la jeune rumine, ce qui est tout-à-fait normal. Mais j'ai été déçue par le déroulement de l'histoire, qui tourne en rond plus qu'autre chose et où il ne se passe pratiquement rien. On est constamment sur des charbons ardents, on a hâte que quelque chose survienne et ce quelque chose n'arrive jamais. Oui, elle est brillante et calcule plus vite qu'une machine, mais...à part cela, sa vengeance m'a parue bien simpliste, si toutefois on peut parler de vengeance...Celle-ci m'a laissée un goût amer, insatisfaite. L'histoire aurait eu le potentiel de tourner en quelque chose de beaucoup plus !

La jeune fille n'est par ailleurs pas un personnage attachant. Elle est froide, calculatrice, antipathique, ne panique jamais; son attitude me paraît peu crédible pour son âge et l'état dans lequel elle se trouve. Elle ne nous fait rien ressentir. On en sait également trop peu sur qui elle est, où cela se passe, etc. J'aurais aimé que cet aspect soit mieux développé, aussi bien du côté de la victime que du, de la ou des ravisseurs. C'était sans doute voulu pour conserver justement le sentiment de détachement qui en ressors mais pour moi, cela n'a pas fonctionné. Même le personnage principal reste dans l'ombre, alors qu'on voudrait une héroïne.

Niveau écriture, le style dans l'ensemble est pas mal, je ne trouve rien à redire. C'est vraiment le manque d'action qui déçoit ! On s'attend à plus et au final, le tout tombe à plat, comme un ballon qui se dégonfle tout seul. On s'ennuie. Bref, une lecture qui passe vite pendant et qui laisse indifférent après.

Cela peut être une lecture intéressante à condition de ne pas avoir d'attentes. Pour ma part, le résumé a peut-être été un peu trop prometteur, ce qui explique ma déception générale. Dommage car il y a aurait eu de la matière à exploiter à souhait !

Commenter  J’apprécie          348

Pour écrire un bon thriller psychologique, il faut de la méthode. Shannon Kirk en a, indéniablement. Pour rendre crédible un bon thriller psychologique, il faut un personnage fort. L'auteure en a méthodiquement construit un, qu'il est difficile d'oublier.

Encore une histoire de séquestration, me direz-vous. Encore un huis-clos tel qu'on en a déjà lu des valises pleines. Oui, sauf que… Sauf que Shannon Kirk est une sacrée maligne. Avec du vieux, elle arrive à proposer du neuf, à chambouler les règles, renverser les codes du genre. Et ça, c'est très fort.

Pauvre jeune fille de 16 ans, enceinte jusqu'au yeux, kidnappée et encellulée en attendant qu'elle donne la vie. Stop ! On rembobine. Tous les faits énumérés dans ma précédente phrase sont exacts, reste à en supprimer ce qui tient de l'affect.

Car la jeune fille en question est tout sauf une pauvre adolescente sans défense, manque de bol pour ses kidnappeurs. Elle est, au contraire, un personnage calculateur, loin du cliché de la pauvre victime. C'est la grande idée du roman, plonger l'acteur principal dans une situation où son mental très particulier va la faire réagir autrement qu'attendu.

Cette jeune femme, surdouée de la survie, est une scientifique dans l'âme, un vrai ordinateur vivant. Elle va construire pas à pas sa méthode, la Méthode 15-33.

Shannon Kirk a modelé un thriller psychologique de très haute tenue, fourmillant d'idées, admirablement construit et formidablement mis en scène. Pour un premier roman, la réussite est assez impressionnante. Tous les ingrédients sont présents pour que le lecteur s'immerge dans une ambiance qui l'empêche de lâcher le livre.

Écrite à la première personne (bien sûr), l'intrigue est savamment orchestrée et l'auteure est parvenue à construire une histoire et des personnages vraiment marquants, y compris les secondaires, y compris le duo qui mène l'enquête.

C'est un petit exploit que de nous faire ressentir une telle empathie envers un personnage principal qui en est presque dénué. Enfin, c'est un peu plus compliqué que cela, mais il serait criminel d'en dire davantage sur cette demoiselle et son mental hors-normes.

Méthode 15-33 m'aura bluffé de bout en bout, alors que je pensais avoir déjà tout lu dans le genre. Ce retournement des codes est proprement jouissif et place ce roman dans le lot de ceux à lire d'urgence si vous aimez le genre.


Lien : https://gruznamur.wordpress...
Commenter  J’apprécie          350

Une jeune fille, 16 ans, enceinte de 7 mois, est kidnappée. Mais celle-ci, complètement dépourvue de sentiments et scientifique au plus profond d'elle, va échafauder minutieusement un plan d'évasion : La méthode 15/33.

En parallèle, nous suivons l'agent spécial Roger Liu et de sa partenaire Lola dans cette enquête d'enlèvement.

Le manque d'empathie du personnage principal m'a assez gênée...

Moi qui suis si sensible, j'attache énormément d'importance aux sentiments divers ressentis...je dirais même que plus ils sont poussés à l'extrême, plus je prends du plaisir à ma lecture.

Il est primordial pour moi de s'attacher aux personnages, de les aimer profondément, de les haïr, d'avoir peur pour eux, de retenir son souffle à des moments cruciaux de l'histoire...Mais, ici, tout est réglé comme sur du papier à musique ! Invulnérables, ils avancent grâce à de savants calculs, des sens surélevés. Scientifiquement, mathématiquement, méthodiquement...

Tout cela a donc manqué cruellement de suspens pour moi...

Sentiment mitigé, donc.

Je n'avais encore jamais lu un livre de la sorte ! Bon point pour son originalité ! Et malgré tout, il y a une certaine perversité dans l'envie et l'esprit de vengeance. Mon intérêt pour ce thriller réside là dessus !

Intéressant à découvrir ! ... Mais inutile de se précipiter...

Commenter  J’apprécie          340

Lisa n'est pas une adolescente comme les autres. Non seulement elle est enceinte à 16 ans, mais elle est aussi particulièrement intelligente et perspicace.

Lorsqu'elle est kidnappée, loin de paniquer, elle analyse tout et plutôt que de déprimer, elle ourdie dès le premier jour son plan pour s'évader... mais aussi pour se venger.

En parallèle, l'agent du FBI Roger Liu enquête sur la disparition de jeunes filles, toutes enceintes également.

A mon avis :

Si le descriptif de l'histoire est aussi court, c'est bien parce que celle-ci est somme toute assez simple à expliquer. On se retrouve une fois encore dans un des classiques du genre, celui de l'enlèvement et de la séquestration (Cf. par exemple "Séquestrée" de Chevy Stevens, "les Morsures de l'ombre" de Karine Giébel, etc.)

Premièrement, côté suspense, il faudra repasser puisque l'on sait dès le début que la jeune fille kidnappée s'en sort. En effet, elle parle à la première personne plusieurs années après les faits.

Deuxièmement, côté construction de l'intrigue, rien de nouveau, la fille kidnappée, le flic sur l'enquête... Peu de surprises et de rebondissements.

Tout l'intérêt du récit repose donc sur la façon dont l'héroïne se sortira de ce pétrin. Et si c'était un homme il s'appellerait Mc Gyver.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un peu de mal à entrer complètement dans ce récit. Même si l'écriture est fluide et que je n'ai pas ressenti de longueur, il m'a paru assez improbable et rocambolesque.

Enfin, le rôle des agents du FBI manque de consistance et presque d'intérêt, tout comme le fond de l'intrigue, trop simpliste, avec une fin trop plate à mon goût.

S'agissant du premier thriller de Shannon Kirk, gageons que le suivant sera plus fouillé.

Pour d'autres avis sur d'autres lectures, abonnez-vous à mon blog :

https://blogdeslivresalire.blogspot.com

Merci


Lien : https://blogdeslivresalire.b..
Commenter  J’apprécie          360

Citations et extraits (65) Voir plus Ajouter une citation

Je pense que, parfois, on s’empêche d’aboutir à des conclusions inévitables parce qu’on n’est pas prêt pour accomplir la tâche qui en découle. Notre vue refuse de voir nos prises de conscience. Par exemple, ma mère, qui a pourtant elle-même porté un enfant, a refusé d’admettre que sa propre fille était enceinte de sept mois jusqu’à ce que l’obstétricien la confronte à la vérité. Peut-être que notre esprit nous empêche de relier les points pour qu’on ne s’aventure pas sciemment vers le danger avant d’être prêt. Je devais être prête le vingtième jour, parce que j’ai enfin achevé mon plan tout entier en une vision de boule de cristal. Jusqu’à ce jour-là, je n’avais mis en place que quelques pièces du puzzle. Je croyais être plus résolue que jamais, mais ce n’est qu’en envisageant la couverture comme une arme que j’ai réalisé jusqu’où je m’apprêtais à aller pour nous libérer, mon bébé et moi, et me venger.

Commenter  J’apprécie          310

Mon premier visiteur est venu le troisième jour. Probablement un médecin, il avait les doigts froids. Je l'ai étiqueté "le Docteur". Mon deuxième visiteur est venu le quatrième jour, accompagné du Docteur qui a annoncé : " Elle se porte bien, tout compte fait." D'une voix étouffée,l'autre a dit : " Alors c'est elle ?" Je l'ai étiqueté " M. Perspicace".

Commenter  J’apprécie          150

J'imagine qu'il y avait entre eux des différences majeures, mais avec mon oeil d'investigateur je les ai tous regroupés en une seule catégorie : innocents, mariés, à la retraite. Bienveillants aussi : presque toutes les épouses ont pleuré en apprenant les raisons de notre venue, et elles donnaient des petites tapes sur le côté de leur van comme si elles le punissaient d'être le frère d'un kidnappeur.

Commenter  J’apprécie          70

S'il y a bien un talent que j'ai pu perfectionner quand j'étais enfermée (qu'il ait germé par une intervention divine, par osmose après avoir vécu dans le monde métallique de ma mère, grâce aux enseignements de mon père en matière d'auto-défense ou encore par l'instinct naturel inhérent à mon état de santé), c'était le fait de me comporter en vrai général: une attitude calme, froide, hostile, calculatrice et vengeresse.

Commenter  J’apprécie          60

Si vous me demandiez aujourd’hui, dix-sept ans après, quelles fleurs poussaient le long de la bretelle d’autoroute à la sortie 33, je vous répondrais : des marguerites mêlées à une bonne dose de piloselles orange. Je pourrais vous peindre le ciel, d’un bleu-gris brumeux avec des taches de boue. Je vous rejouerais aussi les changements subits, comme la tempête qui a éclaté deux minutes et quarante secondes après que nous avons dépassé la bordure fleurie, lorsque la masse noire au-dessus de nos têtes s’est fendue en une averse de grêle printanière. Vous verriez alors les grêlons gros comme des pois qui ont forcé mon ravisseur à se garer sous une passerelle, à s’exclamer « bordel de merde » trois fois, fumer une cigarette, envoyer valser le mégot et reprendre la route trois minutes et dix secondes après l’impact du premier morceau de glace sur la carrosserie de cette camionnette criminelle. J’ai transformé ces quarante-huit heures de détails du trajet en un film que je me suis repassé en boucle chaque jour de ma captivité, analysant chaque minute, chaque seconde, la moindre image, pour trouver des indices et des atouts.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Shannon Kirk (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shannon Kirk
Payot - Marque Page - Shannon Kirk - Méthode 15-33
autres livres classés : enlèvementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre