AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DOGI4
Éditeur : J'ai Lu (30/11/-1)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Premier volume de la trilogie des " 08/15 ".

Mieux qu’aucun document, cette célèbre chronique nous révèle ce qu’était l’armée allemande en 1939.
08/15 est le chiffre qui désigne le fusil-mitrailleur allemand. C’est aussi le symbole de l’esprit militaire prussien qui règne dans les casernes où Hitler forge l’instrument de ses conquêtes. Une discipline de fer et de savantes vexations doivent y transformer les jeunes recrues en combattants d’élit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Shan_Ze
  14 mai 2013
Nous sommes en Allemagne nazie. A la caserne, on se prépare à la seconde guerre mondiale. Herbert Asch est caporal à la troisième batterie sous les instructions de l'adjudant-chef Schultz. Ses activités principales consistent à échapper aux corvées militaires et à jouer au 21 avec ses amis. Malheureusement, son ami Jean Vierbein n'a pas la même chance : il provoque involontairement la colère de Schultz puis d'autres supérieurs, qui le poussent à bout. le caporal Asch décide de se révolter…
08/15 est une mitrailleuse réalisée à la demande du service royal de fabrication des armements. Kirst prend cette désignation d'arme pour nommer sa trilogie dont ce livre est le premier tome. Cette histoire se passe au début de la seconde guerre mondiale mais on n'y parle d'aucun combat, d'aucun affrontement hormis ceux ayant lieu dans la caserne. C'en serait presque burlesque, si on enlèvait le contexte de l'histoire. Ce récit, qui remet en cause le système militaire, est férocement drôle et mais aussi, simplement juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BVIALLET
  19 avril 2012
Le caporal Asch de la 3ème batterie d'artillerie de la Reichwehr, se retrouve quelques années avant la deuxième guerre mondiale, dans une caserne d'une petite ville de Prusse. Il y règne une discipline de fer aussi ridicule qu'inhumaine. Hitler et ses séides y forgent l'instrument de leurs futures conquêtes en usant de méthodes d'un autre temps. Des entraînements épuisants, des vexations incessantes et des corvées injustes s'abattent sur les hommes. L'adjudant-chef Schoultz, une culotte de peau cocue et bornée, prend un malin plaisir à humilier les plus faibles. Dans un premier temps, Asch se contente de tirer le plus possible au flan en profitant de la complicité de son ami Kowalski et du garde-mites Werktreu. Mais les « instructeurs » ayant dépassé les bornes du supportable, il se révolte ouvertement. Cette attitude est tellement inimaginable pour Schoulz et les autres qu'ils le prennent pour un fou et réagissent en conséquence.
Mieux qu'aucune étude ou document sur l'armée allemande de l'avant-guerre, cette célèbre chronique révèle par quels conditionnements (le plus souvent complètement idiots) on transforme de braves gens tout à fait normaux en machines à tuer sans le moindre état d'âme. Rien que cet aspect du livre serait déjà passionnant. Mais Kirst a eu le génie d'y ajouter l'humour, la dérision dans une intrigue abracadabrantesque du plus haut comique. L'examen d'Asch par un major, plutôt chirurgien-boucher que spécialiste en psychiatrie, est un monument humoristique ridiculisant totalement la psychanalyse. On se régale en suivant les péripéties et les tribulations de ce petit homme (08/15 est le symbole du premier fusil-mitrailleur normalisé et également celui du couillon lambda, du blaireau « Dupont Lajoie », tout comme le nom de « Werktreu » qui signifie « fidèle au travail » a été attribué au plus cossard du régiment). Tel un grain de sable jeté dans les rouages d'une mécanique implacable, il arrive à la mettre en difficulté avec les seules armes dont il dispose : l'intelligence, l'ironie et le bon sens. Un régal !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CegesteCegeste   24 août 2014
Alors , vous souhaitez un assassinat?

Pas du tout .Sans compter que ce ne serait pas un assassinat mais une sorte d'acte de légitime défense ,nous ne souhaitons pas que vous soyez touché.Nous n'attacherions d'importance qu'au fait de voir votre peur s'accroître .
Car vous devez éprouver de la peur à la pensée qu'on vous hait tellement qu'il se trouve quelqu'un pour vous prendre comme point de mire et qu'il s'en trouve une foule pour trouver que c'est bien et un bon nombre pour s'en réjouir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BVIALLETBVIALLET   19 avril 2012
- Il y en a un qui a la diarrhée et l'autre des étourdissements.
- Tous les deux veulent couper aux exercices d'infanterie, espèce de noix. Ils connaissent mieux que vous les règles du jeu, Lindenberg. Ils savent exactement ce qui va venir. Perce que, eux, sont faits pour être sous-officiers. Mais vous, vous n'êtes qu'une machine à paragraphes.
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLETBVIALLET   19 avril 2012
Il se rapprocha d'elle. Il l'entoura de son bras et toucha sa chair ferme. Elle tremblait. Elle se pressa contre lui d'un geste maladroit. Elle ferma les yeux et releva la tête. Il lui donna un baiser.
Ses lèvres étaient rigides et ne cédèrent qu'en hésitant. Elle était entre ses bras, comme morte.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
247 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre