AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Crimson Wolf tome 1 sur 4
EAN : 9782351428894
192 pages
Kurokawa (10/04/2014)
2.78/5   18 notes
Résumé :
Dans un monde où réalité et cauchemars sont mêlés, Ayame, une jeune fille mystérieuse armée d’un poing américain en argent massif se lie à Yôichi, un lycéen doux et craintif comme un agneau…

Elle est un chaperon rouge, lui, la source de son pouvoir.

Ensemble, ils luttent contre les démons des hommes, tentant de préserver l’humanité de leur mieux. Mais face à ce destin qu’il n’a pas choisi, Yôichi parviendra-t-il à préserver son innocenc... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique

Je remercie sincèrement les éditions Kurokawa ainsi que Babelio pour ce partenariat. Ce manga est un petit bijou en devenir, parce que ce premier tome pose des bases très intéressantes, il est doté d'un univers complexe et captivant.

L'univers est très sympathique à se mettre en place. Très philosophique en quelque sorte, parce qu'il évoque nos rêves, notre personnalité intérieure « notre loup », il parle du bien et du mal de manière réelle. Ici, un mystérieux assassin s'en prend à des lycéens, donc on a également du policier. Il y a un peu de surréalisme lorsque l'on aborde la partie « magique » du manga. Dès qu'Ayame devient le chaperon rouge, les dessins ont ce côté effrayant et surréaliste, cauchemardesque même. On peut croire que c'est brouillon, en effet, il y a une foule d'informations à digérer pour être certain d'avoir tout compris, mais qu'est-ce que c'est prenant. Fascinant.

L'intrigue nous dévoile deux jeunes adolescents, d'un côté Yôichi et de l'autre Ayame. Ils sont radicalement opposés et pourtant ils vont devoir se lier pour mettre fin aux meurtres des lycéens. Ayame est un chaperon rouge et Yôchi lui est très utile pour chasse les loups du corps des humains. Cette partie de rencontre, d'enquête est très passionnante à lire, on voit se poser d'excellentes bases. Par la suite arrive deux autres protagonistes, la soeur jumelle d'Ayame, Yûka et sa source de pouvoir Masato. Ces deux derniers vont apparemment mettre des bâtons dans les roues de nos héros, j'ai hâte d'en savoir plus, ils ont l'air intéressants.

En tout cas, le scénario est bien mené. On suit avec fluidité les répliques des différents protagonistes, on cerne ces caractères variés grâce aux dialogues. C'est très bien écrit, la plume est agréable à lire sans pour autant être complexe ou simpliste. On prend plaisir à suivre cette histoire qui reprend le mythe du chaperon rouge, on a même une référence aux frères Grimm. le conte est présent par des occurrences, le contenu est tout de même plus mature et plus sombre, plus violent également ; par conséquent, il ne s'adresse pas aux plus jeunes.

Les dessins sont vraiment beaux. La partie réaliste est bien traitée, les lieux et les objets sont aisément identifiables, les traits sont soignés. le character design est sympathique, il est facile de reconnaître les personnages, même les jumelles sont différentes. Je suis absolument fan de la version Chaperon rouge de chacune, ce sont deux formes très belles et bien dessinées, les vêtements sont super. La partie surréaliste est également prenante dans ses détails. On a un travail sur la construction des formes, les textures, car le rendu est totalement effrayant et psychédélique.

Les protagonistes sont attachants. Mystérieux aussi. On sent que le premier tome sert d'introduction à la série, il présente rapidement les personnages et les liens de base. Yôchi est attachant, on compatit à son sort, bouc émissaire malgré lui, il tente de devenir plus fort. J'aime beaucoup sa manière de réfléchir, son humour, il se construit grâce à sa rencontre avec Ayame. Celle-ci est très franche, trop, elle me fait énormément rire. En revanche quand elle devient le Chaperon rouge, elle devient terrifiante, je suis convaincue qu'elle évoluera au contact de Yôchi. C'est une jeune fille très secrète, j'espère en apprendre plus sur elle. J'ai de l'affection pour Hibari ou pour le père de Yôchi, qui me fait bien rire également. J'ai hâte de connaître plus finement Yûka et Masato, actuellement, je ne les aime pas beaucoup, mais leurs histoires me permettraient de mieux les comprendre.

En conclusion, je suis très enthousiaste sur l'avenir de cette série. le conte du Chaperon rouge est revisité de manière moderne et sombre, avec des touches philosophiques et humoristiques. Les idées sont bien exploitées pour un premier tome, on a beaucoup d'ingrédients pour qu'il devienne addictif. L'univers est complexe et captivant, les personnages sont attachants, l'histoire est bien menée, c'est une agréable surprise. Je remercie une fois encore les éditions Kurokawa et Babelio pour ce manga.


Lien : http://la-citadelle-des-livr..
Commenter  J’apprécie          30

J'ai découvert ce livre lorsque je faisais ma sélection pour une Masse Critique. Je n'avais pas été sélectionnée cette fois-là, mais, comme toujours, cela m'a permis de découvrir de nouveaux livres à ajouter à ma (longue) liste de lecture.

Donc, concernant ce premier tome de Crimson Wolf : la première chose à dire, c'est que je n'y ai pas compris grand chose ...

L'histoire est assez confuse.

En fait, on y suit un jeune garçon, nommé Yoichi, qui n'ose jamais dire ce qu'il pense, ni se rebeller, même quand il en a très envie.

A côté de ça, arrive une jeune demoiselle mystérieuse, Ayame, qui est tout le contraire : elle ne sait pas faire autrement de dire ce qu'elle pense et faire ce qu'elle veut.

Au cours de l'histoire, on découvre qu'Ayame est en fait un Loup, mais qui est représenté en Petit Chaperon Rouge, qui a besoin d'un Agneau (Yoichi) pour l'aider à ne pas perdre le contrôle lorsqu'elle combat d'autres Loups (qui sont en fait des Loups déguisés en Agneaux).

Vous suivez ? Parce que ça se complique !

En effet, on ne comprend pas très bien l'intérêt de cette alliance, puisqu'au final Ayame se plaint que Yoichi la bride trop pendant les combats, l'affaiblissant dans un même temps, et Yoichi ne semble rien piger (comme nous) de ce qui se trame.

Sur ce, s'ajoute Yuka, la soeur jumelle maléfique et sanguinaire, qui veut battre sa soeur pour devenir le véritable Petit Chaperon Rouge ...

Rien compris !

L'idée de base était bien (équilibre bien/mal avec un duo Loup/Agneau), mais semble plutôt être un prétexte à des combats sanguinolents et, au final, plutôt sans intérêt. L'histoire est tellement confuse que l'auteur ou le traducteur est parfois obligé de faire une explication de texte (en ajoutant des explications entre parathèses).

Bref, je n'ai absolument pas accroché, mais comme j'avais acheté le tome2 en même temps que le premier, je vais continuer pour voir si les choses s'éclaircissent un peu ...

Commenter  J’apprécie          10

[ 2.5/5 ] Seishi Kishimoto - frère jumeau du papa de Naruto - revisite ici le conte du petit Chaperon Rouge. Ce premier tome s'ouvre sur une scène de crash aérien. On y voit une jeune femme enceinte, affublée d'une cape, seule survivante de la catastrophe. Elle accouchera de jumelles, comme le père de Yôichi nous l'apprend quelques pages plus loin. Yôichi vit dans un temple où la discipline est assez importante, mais pas au point de l'écraser. Ce n'est pas le cas de certains de ses camarades de classe qui prennent un malin plaisir à justement écraser leur poing dans sa figure. Yôichi joue au fanfaron dans sa tête, mais ne fait rien dans la vraie vie. Lâche et pleurnichard, il attend que quelqu'un d'autre résolve le problème à sa place. Heureusement, Hibari, son amie d'enfance, est là pour le recadrer quand cela devient nécessaire.

Ce même jour, une nouvelle élève arrive dans la classe de Yôichi : Ayame Akatsuki. Très petite, froide et décalée, on sent d'emblée qu'elle cache quelque chose. Serait-elle liée aux récentes agressions de lycéens à la sortie des cours ? Mais Ayame semble avant tout être un Chaperon Rouge des temps modernes. Elle a pour mission de chasser le loup dans l'âme des hommes qui se sont égarés. Un brin psychopathe, Ayame a besoin d'un innocent, un agneau, pour ne pas définitivement virer de bord. Elle jette son dévolu sur Yôichi, et alors qu'ils combattent des monstres difformes issus des travers des Hommes, leurs souvenirs s'entremêlent sans encore trop en révéler.

Le concept tenait la route, tout comme le crayonné de Seishi Kishimoto. J'ai malheureusement eu du mal à m'immerger dans cet univers. La première scène m'a paru confuse, je ne savais pas forcément comment l'interpréter. le design chaotique des « Loups », qu'Ayame fait sortir à coup de poing américain en argent, n'aide pas à y voir plus clair. Ça part un peu dans tous les sens et les actions de combat manquent alors de fluidité. Il faut faire très attention pour savoir exactement qui fait quoi, où et comment.

La morale de fond laisse un peu à désirer, sachant que personne n'est pur et innocent à 100%. Comme on dit , l'Homme est un loup pour l'Homme et on porte tous une part d'ombre en nous. Est-ce une raison valable pour se retrouver plongé dans un état végétatif ou carrément se faire tuer ?

L'arrivée de la jumelle d'Ayame en fin de tome laisse présager de jolis rebondissements au niveau de l'intrigue, mais Crimson Wolf n'aura pas su d'emblée me convaincre...

NOTA BENE : La série est déjà terminée au Japon et comporte 4 tomes.


Lien : https://dragonlyre.wordpress..
Commenter  J’apprécie          30

Yoichi est un lycéen craintif et doux comme un agneau. Chaque jour il se fait harceler par de voyous de sa classe jusqu'à l'apparition d'Ayame, une mystérieuse jeune fille à l'aspect frêle qui va lui donner un coup de poing (avec un poing américain) et va révéler le loup tapis en lui.

Un premier tome intéressant jouant sur le thème du petit chaperon rouge.

J'aime beaucoup lire des reprises de contes ou de légendes, ce qui fait que généralement j'attends beaucoup de l'intrigue... ici, n'ayant pas tout de suite identifié la référence au conte, je n'ai pas particulièrement été déçue. J'ai même été agréablement surprise, et n'en ai que plus aimé le manga lorsque j'ai fait le rapprochement.

Yoichi est attachant et se rapproche beaucoup du "monsieur tout le monde" lycéen qui essaie de se faire oublier de ses camarades et que l'on trouve généralement bizarre. Il apparaît pour son père comme étant la réincarnation de bouddha mais est loin encore d'en avoir l'envergure et de remplir ses attentes. Il est donc facile de s'identifier à lui et pour une fois, c'est un homme qui est fragile !

A l'opposée de lui les femmes sont des battantes (Ayame et Hibari son amie d'enfance). Ayame paraît fragile, toute petite et un peu perdue. Cependant, elle n'a peur de rien et défonce tout. Elle est en fait vraiment dangereuse ... mais je n'en dis pas plus.

Bref, un début de série avec une intrigue un peu bizarre mais intéressante et de beaux personnages.

Commenter  J’apprécie          10

Yôichi préfère se faire malmener plutôt que répondre aux brimades que lui réservent ses camarades. Mais un agresseur s'en prend aux élèves de son lycée, une nouvelle élève,Ayame, fait son apparition et la lune devient rouge !

L'affrontement est inévitable. A qui se lier, à qui se confier ? Dans un monde d'apparence, comment savoir qui est loup et qui est agneau ?

"L'histoire dans laquelle le petit chaperon rouge dévore le loup va pouvoir commencer !"

Un manga aux tonalités gothiques qui flirte avec les contes de notre enfance en leur donnant une couleur des plus sombres. La couverture semble elle-même constellée d'hémoglobine...

L'action est de tous les instants avec des combats qui s'enchaînent. L'intrigue est dense et complexe et demande au lecteur une vraie réflexion. Car en réalité chaque personnage (ou presque) parait avoir en lui à la fois un loup et un agneau. Qui va gagner ?

La notion de dualité est au coeur de l'histoire, chaque être possédant plusieurs masques. Dès lors où est le bien et le mal ? Comment juger les autres et avec quelle sanction ? Un premier tome énigmatique, symbolique et décapant !


Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation

- Tiens, hier c'était la pleine lune...

- Mais oui c'est vrai ! On dit que les crimes et les déclarations d'amour augmentent les soirs de pleine lune !

- Quoi ? Même les déclarations ? Je suis d'accord sur le fait que la pleine lune influe sur les marées, mais là...

- Tu ne sais pas que le corps humain est composé de près de 66% d'eau ?

Commenter  J’apprécie          30

Celui qui m'effraie... c'est celui qui cache qui il est vraiment !

Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Video de Seishi Kishimoto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Seishi Kishimoto

Bande-Annonce Blazer Drive
Découvrez Blazer Drive, le nouveau manga de Seishi Kishimoto, disponible aux éditions Kurokawa ! www.kurokawa.fr
autres livres classés : dualitéVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1225 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre