AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yvan Jacquet (Traducteur)
ISBN : 2723419002
Éditeur : Glénat (01/03/1995)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 156 notes)
Résumé :
Gally est le prénom d'une charmante petite cyborg, autrefois conçue à des fins guerrière. Abandonnée par ses créateurs dans une décharge publique, ce n'est que bien des années plus tard qu'un passionné de cybernétique la découvre et la remet en état. Amnésique, Gally part en quête de retrouver son identité dans un monde où l'utopie est de rigueur.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Louis_LUCAS
  18 mars 2016
Lorsque le premier tome de Gunnm est sorti en 1995 chez Glénat, le paysage du manga en France était beaucoup moins défriché qu'il ne l'est aujourd'hui. En dehors de quelques titres phares comme Dragon ball, Akira ou City hunter, l'amateur de bandes-dessinées japonaises avait peu d'os à ronger. Les éditeurs misaient donc sur des mangas de qualité afin d'attirer un public qui allait permettre au fil des années de hisser la France au second rang des pays consommateurs de bulles nippones. Ecrit et dessiné par Yukito Kishiro, Gunnm est une série qui peut s'apprécier de deux manières différentes. La série est en effet sorti en deux versions, l'une en neuf tomes avec un véritable final et l'autre en six tomes grand format avec une fin ouverte qui a permis au mangaka de donner vie à une suite intitulée Gunnm: Last order. Lorsque débute ce premier tome, le Docteur Daisuke Ido découvre dans une décharge la tête d'un androïde humain qu'il baptise Gally. Bio-mécanicien, il lui donne rapidement un corps et laisse la jeune femme découvrir le monde dans lequel il évolue. Violente, pauvre et dangereuse, la vie à Jéru est régie par les Hunter warriors, des chasseurs de primes qui nettoient les rues de ses sujets les plus agressifs. Dans cet univers peu engageant, Gally part à la recherche de son passé et se découvre rapidement des aptitudes pour le combat, réminiscences de souvenirs enfouis dont elle a toutes les peines du monde à faire ressortir la moindre bribe. Dans ce premier tome, Yukito Kishiro parvient à nous faire oublier la brutalité permanente en développant un imaginaire fouillé qui recèle de pistes pour les prochains tomes. Zapan, Koyomi, la vie sur Zalem, la relation père/fille entre Ido et Gally sans oublier bien sûr son éveil au combat, tous les éléments inhérents à Gunnm sont mis à plat dans ce premier volet. Les dessins sont magnifiques et laissent transparaître à chaque trait le désespoir de la population de Jéru y compris dans l'état d'esprit de Makaku dont les raisons des agissements criminels s'expliquent par un rejet de la société. Gally est une héroïne magnifique, déterminée et impulsive qui avance dans l'obscurité avec pour seul guide Ido et les vagues souvenirs qui lui restent. Ce tome s'achève alors que Gally a réussi à prendre le dessus sur Makaku mais ne laisse rien deviner de l'issue finale du combat, une question qui sera résolue au début du second volet de la série. Depuis de nombreuses années, une adaptation cinématographique du manga se murmure autour du nom de James Cameron mais le projet, maintes fois repoussé, revient régulièrement hanter les débats. Inutile de préciser que l'attente des fans est d'autant plus grande que Gunnm: Last order compte déjà dix-neuf tomes chez nous et que l'adaptation animée des 1990's était plus que décevante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zazaone
  25 octobre 2013
Série culte parait-il ? Qui plus est, fiston a les 9 tomes sur son étagère ?
En voiture Simone ! Culturons-nous !
Si à la fin du premier tome, j'ai envie de lire la suite, mon avis reste cependant mitigé. Gunnm est quand même un manga de baston avec violence gratuite tendance gore (donc à ne pas mettre entre toutes les mains mais ça, c'était plutôt évident dès le départ) Je ne suis pas certaine que les combats soient au service de l'histoire. J'ai autant le sentiment inverse : l'histoire est là pour présenter des scènes de baston.
De même le lieu et l'époque. C'est vrai, l'idée d'anticipation d'un monde, d'un lieu de "société'" qui est une décharge d'un autre monde privilégié, super ! Ce n'est pas sans me rappeler le film District 9. Mais dans le tome 1, l'exploitation du lieu, de la "société" est vraiment simpliste : la loi du plus fort ou Tue pour ne pas être tué ou pire... tue parce que ça te fait plaisir, parce qu'ainsi tu te sens exister. Mouaif... Vous permettrez que je n'adhère pas. le bébé Koyomi est pour moi assez révélateur. Un bébé, tout seul dans un bar. le taux de mortalité étant très élevé, je me demande si les humains ont le temps de se reproduire ! Faut-il encore qu'ils aient les pièces d'origine et non leur remplacement mécanique. Un bar... Comment se fait-il que des "rues" soient présentées ? Elles sous-entendent un désir de bâtir et non de détruire, d'organisation, de travail... En fait, le bébé Koyomi n'est là que pour servir de prétexte à Gally pour poursuivre son adversaire dans les égouts (et varier ainsi les situations de combat)
Par contre, les persos principaux sont intrigants, attachants et le graphisme est tout simplement Wouah ! (commentaire hautement technique n'est-ce pas ! ^^)
Pour l'instant, je crois voir ce qui en fait un très bon manga (même si c'est dans un style que j'apprécie peu). Je ne vois pas encore le côté exceptionnel. Ou alors je suis une vieille bique, ce qui est tout autant possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
moertzombreur
  15 septembre 2014
Batailles 1 à 6
L'ange rouillé : Récupération / le sens du combat : L'éveil / La déchirure : Valeurs / Berserker : Résurrection / Descente aux enfer : Responsabilité / L'ange conquérant : Conflit
Daisuke est un réparateur de robots, androïdes et autres cyborgs, en parcourant Kuzutetsu, la "décharge" de Zalem, cité perchée dans les nuages, il trouve par hasard une cyborg au cerveau encore intact, elle n'a ni bras ni jambes, elle est amnésique ; il la nomme Gally. Si le début fait penser à Pinocchio, l'histoire sombre vite dans une noirceur inquiétante. Daisuke, personnage lumineux et souriant le jour, se comportant comme un père avec sa nouvelle trouvaille, devient à la tombée du jour un chasseur impitoyable, un soir Gally va le suivre et découvrir la vérité. D'abord sur elle-même, elle utilise instinctivement une technique de combat qui ne correspond pas à son modèle cybernétique, de plus elle découvre que Daisuke pourchasse en fait des criminels en échange de primes, c'est un hunter warrior. Ainsi la première trame est plantée, Gally va vouloir suivre le chemin de son mentor, et croise sur sa route Makaku, un cyborg psychopathe. le look de Gally, corps de jeune
femme, ses grands yeux très glamour, sa chevelure brune opulente, sa tenue en cuir noir plutôt moulante dans les derniers chapitres, tout ces éléments contrastent fortement avec ses capacités de combat. La violence est extrême, gore et sanglante, le danger est partout, et les talents réparateur de Daisuke vont être essentiels. Gally évolue et devient une véritable guerrière. le trait de l'auteur est précis, très dynamique, faisant des combats des moments vraiment incroyable. (à suivre)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
chroniquesdurenard
  01 juin 2017
Gunnm , prononcé Ganmu est une série de mangas crée par Yukito Kishiro et publiée en France en 1995. Ceux qui aiment les cyborgs et les combats vont véritablement trouver leur compte en s'attelant aux 9 tomes qui composent la saga. Courte série donc – ça change des récits interminables de certaines oeuvres dont je tairais le nom par peur des représailles – qui retrace l'histoire d'une femme forte et conquérante. Hé oui, On aime bien les héros féminins ici… Qui puis-je ?
Le premier opus de la saga plante le décor. Alors qu'une catastrophe naturelle est responsable de l'extinction d'une grande partie de la civilisation, la planète se divise en deux lieux bien distincts : Zalem, une ville suspendue où cohabite l'élite du monde et Kuzutetsu, une décharge terrestre où survivent les plus démunis. Une dichotomie d'autant plus marquée que la terre est synonyme d'affrontement, de violence, de règlements de compte et de pauvreté.
C'est dans cet endroit quelque peu lugubre que va renaître Gally, une femme cyborg récupérée dans la décharge par Ido, un brillant mécanicien et accessoirement chasseur de prime à ses heures perdues. Qui est donc cette femme machine ? Amnésique, notre héroïne accroc à l'adrénaline et à la baston tente de le découvrir et de donner un sens à sa seconde existence, n'en déplaise à son sauveur.
L'histoire construite sur une dystopie n'est certes pas vraiment originale (encore faut-il se replacer dans le contexte de l'époque où les mangas n'avaient pas encore envahi nos étagères) mais fait du bien. En effet, ça canarde de partout, ça éclabousse et ça tâche ! Un bon bouquin rempli de puissance et de vitesse en somme.
En plus, on appréciera les personnages principaux autant que les gros méchants qui ont des caractéristiques bien à eux et une histoire à raconter. Sans pitié, l'auteur n'a aucune velléité à tuer des innocents, des chiens tout mignons ou des bébés. Un bien fou, vous dis-je !
Belle découverte donc que je recommande aux lecteurs qui ont besoin de se défouler et de croire que le peuple d'en bas peut se rebeller contre les riches du haut.
Lien : http://www.chroniquesdurenar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Tachan
  31 décembre 2018
Gunnm est un titre à part pour moi. C'est le premier manga qu'on m'a acheté alors que je n'avais même pas 10 ans. Oui, mes parents n'étaient pas trop regardant sur mes lectures ^^! A l'époque, j'avais été complètement envoutée par cette histoire ultra violente qui me donnait l'impression de me trouver dans un "film de grands". C'était futuriste, vif, incisif et je n'avais jamais lu ça. Qu'en reste-il 20 ans plus tard ?
Gunnm est toujours aussi culte. C'est un manga qui me fait toujours autant rêver. Il a beau être très dur, violent, cru et même dérangeant. Je suis ébahie dès ce premier tome par la qualité de conteur et de dessinateur de Kishiro dont Gunnm fut le premier titre. Pour une première oeuvre, c'est assez bluffant. Dès les premières pages, la mise en place est faite et il déroule ensuite son univers avec une grande facilité.
Celui-ci est un mélange de steampunk et de cyberpunk avec des influences marquées à Frankenstein, Mad Max, Orange Mécanique, Metropolis ou encore Blade Runner. C'est sombre, c'est sale, c'est violent. Nous sommes dans la décharge d'une cité volante où les humains survivent comme ils peuvent, beaucoup en se faisant transformer en cyborg. L'un des derniers humains purs jus de la zone, le Dr Ido, tombe par hasard sur la tête d'une superbe cyborg. Il tombe direct sous son charme et décide de lui redonner un corps sans savoir dans quoi il s'embarque.
Gunnm, c'est l'histoire de cette cyborg, Gally, qui a perdu la mémoire et s'est de suite attachée à son "créateur". On va donc la suivre dans ses aventures. Des aventures d'emblée très violentes, puisqu'on part dans les entrailles de Zalem, à chercher un serial killer. Gally va devenir une hunter warrior et se livrer aux combats les plus fous pour protéger ceux qu'elle aime, tout en perfectionnant son art du combat qui semble lui venir de ses souvenirs oubliés.
Gunnm est donc une oeuvre à mi-chemin entre la philosophie et le combat à outrance. Les réflexions sur le corps, l'esprit, l'âme sont très intéressantes et font vraiment réfléchir. Elles nous permettent également de s'attacher vite et irrémédiablement à l'héroïne au coeur de ce voyage. Les combats, eux, sont orchestrés de main de mettre. La mise en scène est saisissante. C'est fluide, vif et incisif. J'en ai rarement vu des mieux dessinés et des plus intenses. C'est un vrai régal visuel et c'est bluffant pour un si jeune auteur à l'époque. Aujourd'hui encore, ils n'ont pas pris une ride.
Ce premier tome est une excellente mise en bouche. On rentre rapidement dans l'univers et on en saisit vite les enjeux. On sait qu'on est dans une histoire futuriste crade où il y aura des combats et du mystère mais aussi beaucoup d'émotion et de la réflexion. Gunnm est pour moi un titre très complet qui a très bien vieilli et qui mérite sa place d'incontournable.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
EnkiEnki   25 août 2014
GALLY : Quel est ce bruit ?
IDO : C'est le soupir des tubes qui relient Zalem aux usines, ici au sol. C'est dû aux changements d'altitude de Zalem, eux-mêmes causés par l'attraction gravitationnelle de la lune.
GALLY : Quel bruit horrible… On dirait les gémissements d'un millier de personnes ...
Commenter  J’apprécie          170
BlackDaemonBlackDaemon   19 août 2013
makaku: Je te veux... Et ja vais t'avoir! Je n'oublierai jamais cette agonie lorsque j'ai perdu mon œil... mais je ne vais pas te tuer...Ce que je veux, petite chose... C'est t'arracher chaque membre et faire de toi un pendentif vivant hurlant que je porterai avec délice! Il ne peux y avoir plus grande joie que t'entendre ta voix suppliante à chaque instant de la journée! Alors? Que penses-tu de mon idée?
Gally : ... Oooh... si tordu... si vicieux... si triste... Si la douleur est la seule chose qui te fasse ressentir le "Bonheur", alors nous ne sommes pas au-delà du bien et du mal... C'est lamentable...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EnkiEnki   26 août 2014
IDO : " Gally " ! A partir de maintenant tu t'appelles Gally !
GONZU : Hé attends… C'était pas le nom de ton chat… Celui qui est mort le
mois dernier ? C'était pas un mâle ?
Commenter  J’apprécie          120
humanhuman   05 août 2011
Alors Gunnm...c'est super et très décevant en même temps c'est super car tout les ingrédients sont là pour se délecter d'une vision chirurgicale sur la cybernétique avec des personnages très travaillés, c'est par moment très adulte et puis...tout à coups ça retombe dans le manga stupide de combat presque à la bioman...comme un vieux flan pourquoi?

Et surtout...c'est quoi cette merde de Last Order?

L'Auteur à pourtant un putain d'énorme potentiel.
Existe t'il une version plus adulte de Gunnm?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnkiEnki   26 août 2014
IDO : Là-haut, c'est Zalem, la cité dans les airs… Ils nous ont toujours regardés de haut !
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Yukito Kishiro (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yukito Kishiro
Gunnm Mars Chronicle - Trailer
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2616 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..