AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Gunnm - Édition Originale tome 1 sur 9
EAN : 9782344017548
224 pages
Glénat (19/10/2016)
4.35/5   54 notes
Résumé :
Au cœur de la décharge dans laquelle il vit, un cybernéticien retrouve les restes d une jeune androïde. La ramener à la vie marque le début d'une saga qui va bouleverser l'ensemble du système solaire.

Gunnm, l'une des œuvres fondatrices du manga en France n'était plus disponible suite à un conflit de l'auteur avec son premier éditeur. La voilà enfin de retour dans une édition au plus proche de l' œuvre créée par l'auteur : format 130 x 180, sens de le... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 54 notes
5
10 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ayant appris que les six premiers tomes de cette série allaient être adaptés au cinéma, c'est mon mari qui, voulant me mettre dans l'ambiance, m'a rapporté cet ouvrage de la médiathèque afin que je m'imprègne de l'atmosphère et c'est en partie chose faite même si il ne m'a rapporté que les trois premiers volets que je vais m'empresser de découvrir. Je dois dire que rien ne m'aurait incité à découvrir ce genre de lecture mais comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Daisuke Ido, l'un de nos protagonistes, découvre un jour un buste de femme dans ce qui s'appelle "La décharge" à Zalem. Voyant que la tête réagissait encore, Daisuke va décider de la réparer et de lui fournir un corps. Voyant que cette dernière ignore jusqu'à son nom, il va alors l'appeler Gally en hommage à son chien qui est passé de vie à trépas le mois dernier mais bref, ceci n'est qu'un détail. Notre héroïne est née, ou du moins est-elle revenue à la vie serait-il plus judicieux de dire. Aussi, Daisuke va-t-il tout faire pour qu'elle ait les membres les plus parfaits qu'il soit mais les choses ne vont pas se passer comme il l'avait espéré, notamment en raison de Makaku, un cyborg extrêmement puissant et dangereux qui se nourrit notamment de la force de ses adversaires en leur suçant le cerveau...bref, autant dire que c'est un vrai vilain lui...

Gally sera-t-elle assez forte pour déjouer les plans machiavéliques de ce dernier ? Une série qui commence bien et me donne vraiment envie de lire la suite, même si pour le coup, en tant que trouillarde que je suis, je ne suis pas sûre d'aller voire le film au cinéma ! Avis aux amateurs ou passionnés, vous me raconterez...

Commenter  J’apprécie          401

Ido Daisuke est cyber mécanicien. Il est assisté par son ami Gonz. Dans une décharge, quand il est à la recherche de pièces de rechange, il trouve une jolie tête féminine, rouillée, qui doit avoir trois cents ans. Sous le charme du visage candide, il ramène le crâne dans son atelier car il sait que le cerveau du vieux robot est intacte. Il réactive le cerveau de la belle mécanique et la baptise Gally en attendant qu'elle retrouve la mémoire. Peu à peu, il lui reconstruit un corps. Gally est maintenant autonome mais ne se souvient pas de son passé. Une nuit, elle suit Ido et découvre son côté sombre. Elle pense qu'il est un tueur en série et l'empêche d'agresser une femme. Il s'avère que la femme est un cyborg monstrueux et que c'est elle le serial killer. Instinctivement, elle défend Ido en utilisant une technique d'art martial qu'elle semble parfaitement maîtriser. Ido lui apprend qu'en plus d'être mécanicien, la nuit, il est chasseur de prime. Gally va s'inscrire pour le devenir aussi. Ensemble, ils vont affronter le tout puissant Makaku, craint de tous les chasseurs. Au premier combat, Gally arrive à blesser le monstre mais finit démembrée. Son cerveau est intact. Ido est aussi blesser mais décide coûte que coûte d'offrir un nouveau corps à sa nouvelle alliée et amie. Un corps créer pour la guerre. Il doute s'il fait bien. Gally remise sur pied ignore encore la puissance qui sommeille en elle. Elle tente de fédérer tous les chasseurs de prime pour éliminer Makaku, lui aussi doté d'un nouveau et puissant corps. C'est alors que le monstre sanguinaire, mangeur de cerveau, arrive pour se venger de nos deux héros…

L'historique de ce manga culte des années 90 semble avoir été en dents de scie. Glénat a eu la bonne éditée de le réédité dans sa version originale et mieux encore, à partir d'aujourd'hui, de rendre le premier épisode disponible en version numérique. Dès les premières pages, on comprend pourquoi, ce manga, au même titre que « Ghost In The Shell ». Les dessins n'ont pas trop vieilli et je le trouve moins vintage que Ghost qui lui, date des années 80. Sous un visage candide, sans doute cet air là qui a attendri Ido, l'héroïne cache dans sa mémoire enfouie un mystérieux passé qui nous interpelle. Dotée d'un nouveau corps, Gally se révèle et nous révèle d'impressionnantes qualités de combattante. Mais elle semble aussi dotée d'un coeur (au sens figuré) juste. Son passé est-il sombre ou lumineux ? Peut-être que nous en apprendrons un peu plus dans la suite de cette série qui au premier opus s'annonce passionnante et addictive. C'est violent, extrêmement violent mais les personnages, leurs attitudes, les scènes de combats sont merveilleusement croqués. le trait est juste et le scénario solide. Un manga hors du temps, qui n'a pas pris une ride contrairement a « Bastard !! » que j'ai entamé et dont j'ai décroché au deuxième tome en négligent d'en faire une critique. Me voilà donc engagé dans une belle série, une de plus. Décidément, je n'arriverai jamais au bout de ma bibliothèque numérique mais c'est tellement tentant des découvertes comme celle-là.

Commenter  J’apprécie          110

Glénat frappe fort en rééditant des classiques incontournables de manga SF. Après la réédition de Akira, voilà qu'arrive Gunnm en version dite « Originale » et une série dérivée « Gunnm : Mars chronicle ». (Il est a noté aussi tout récemment la réédition de « the ghost in the shell »).

Bref, pour les personnes comme moi, intéressées par les mangas mais sans y être particulièrement passionnées, voilà donc une bonne opportunité d'accéder à ces incontournables.

Et Gally, l'héroïne de Gunnm, est vraiment une femme exceptionnelle en de nombreux point !

Le dessin :

Yukito Kishiro possède une trait magnifique, remarquablement travaillé et élégant. Il sait sublimement conjuguer grâce et violence à travers son dessin.

Qui imaginerait qu'une femme paraissant aussi frêle et fragile que Gally soit en fait l'une des guerrières les plus redoutables que le monde connaisse ?

L'auteur transmet aussi d'incroyables émotions, impressions et sentiments via son tracé. Il en jouera fortement pour afficher les contradictions comportementales de Gally, mais aussi pour exprimer bon nombre de sentiments des autres acteurs comme l'étonnement, la folie, la satisfaction, l'inquiétude, la certitude etc… L'épaisseur de ses traits varie aussi beaucoup pour intensifier l'action, donner de l'accélération, mettre en relief le premier plan, détailler en abondance un background etc… le jeu d'ombre et lumière est superbe et rend la lecture très agréable.

Les effets sont ultra-dynamiques et nous plongent littéralement dans les brillants combats de cette amazone hors pair !

Les trames sont classiques et bien utilisées, pas de surabondance.

Ce dessin est vraiment impressionnant. Gally passe instantanément de petite fille innocente à une femme hyper-déterminée et sûre d'elle, pour redevenir une jeune enfant la seconde d'après…

Les quelques pages colorisées sont splendides et mettent bien en place l'ambiance de l'environnement. Dommage que tout le manga ne soit pas colorisé…

Le scénario, le découpage :

Les bases du scénario sont très simples :

Gally, jeune cyberfille amnésique, cherche à savoir qui elle est tout en profitant de la (nouvelle) vie qui s'offre à elle, submergée par tous les sentiments qu'elle peut éprouver, et quitte à tenir tête à sa « famille »… Bref la vie d'adolescente transposée dans un futur fictionnel!

Cette thèse de départ ouvre alors d'innombrables opportunités sur lesquelles l'auteur va rebondir, avec ce désir de vivre, ces émotions et sentiments grandissants impliquant toutes les contrariétés que nous connaissons, la maturité approchant etc… Et Yukito Kishiro sait très bien transposer tout cela dans un univers SF violent et dur, ce qui est remarquable et permet vraiment de mettre en avant un aspect plénitude, tranquillité, vérité etc... , recherché par notre héroïne en proie à tous les tourments de jeunes femmes, en plus de son amnésie.

L'autre versant de ce postulat permet aussi de mettre en avant la force de caractère, voire la force tout court, que beaucoup de femmes ont !

Ce petit brin de fille ne se démonte pas le moins du monde face à la difficulté autant physique que morale, et se voit affronter des hommes semblant dix fois plus puissants qu'elle.

Le découpage est remarquable aussi, alternant phase de calme, accélération et montée en action, plein feu sur des combats, puis redescente en phase de sérénité… le format des cases varie en fonction de la phase dans laquelle l'auteur nous emmène, entre le rectangulaire classique pour les états d'équilibre, et des cases plus saccadées et fantaisistes pour accentuer les combats. Bref les techniques de découpage sont formidablement exploitées et surtout à bon escient !

Les figures de style d'onomatopées sont parsemées avec justesse et les textes n'envahissent pas le graphisme notamment sur les impressionnantes scènes de lutte, afin de nous laisser admirer l'évolution de cette égérie qu'est Gally.

Pour résumer, que l'on soit fan ou non de manga, cette série est juste un must-have !

Et quelle que soit notre génération, on prendra toujours plaisir à lire (ou relire) les aventures de cette demoiselle atypique.


Lien : http://www.7bd.fr/2017/03/gu..
Commenter  J’apprécie          120

Quelle joie de retrouver enfin en édition originale la série culte Gunnm. La parution française à toujours été chaotique, et je suis ravi que Glénat ré-édite cette saga culte des années 90. Au même titre qu'Akira ou encore Ghost in the Shell, Gunnm est un manga qui est une référence dans le genre.

Pour ceux qui n'auraient pas encore lu Gunnm (même dans les anciennes éditions) nous suivons ici Daisuke Ido, un cyber-mécanicien qui vit dans ce que l'on appelle La Décharge. En cherchant diverses pièces de récupérations, il va un jour tomber sur le buste et la tête d'une jeune fille qu'il va baptiser Gally.

D'où vient-elle ? personne le sait, sans doute est-elle un déchet de Zalem, la ville flottante qui déverses tout ce dont elle ne veut pas sur La Décharge. le destin de Gally va être incroyable, chaque tome apportera son lot de nouveautés et fera grandir ce personnage.

On est dans un univers mécanique, les robots, les cyborgs et androïdes sont monnaie courante, la loi du plus fort est la meilleure, il n'y a d'ailleurs pas de police, et très vite, Gally se retrouve à devenir une chasseuse de prime comme Ido. Elle aura donc des ennemis puissants à affronter et les combats seront assez variés, car le coté mécanique apporte de nombreuses possibilités.

Ce premier tome pose des bases qui peuvent paraitre simple aujourd'hui, mais il faut replacer cela dans le contexte de l'époque pour pleinement apprécier ce manga. de plus, ce n'est que le premier tome d'une saga incroyable qui va gagner en maturité de chapitres en chapitres.

De plus, cette version que nous propose Glénat est vraiment très réussie. Tout comme elle l'avait fait avec Dragon Ball, elle ressort un titre majeur de la culture manga dans une édition au plus proche de la version originale. Nous avons également droit à 15 planches en couleurs de toute beauté disséminés tout au long du volume.

À posséder absolument pour tout fan du genre.


Lien : http://xander22.skyrock.com/..
Commenter  J’apprécie          170

Oh comme je suis faible, je lis sur la couverture « édition originale », je feuillette à peine et je craque direct ! Et ça vaut le coût ! Bon en même temps, je me dis que je suis dans une période lecture-découverte de mangas cultes qui sont en plus réédités (« Akira », « The Ghost in the Shell »), alors craquer pour « Gunnm » ; c'est tout parfaitement normal que je m'y plonge, non ?! (On a les excuses que l'on peut.)

« Gunnm », qu'est-ce ? Sur une Terre dévastée où la très grande majorité des humains, cyborgs et robots vivent près d'un énorme tas de déchets rejetés par une île flottant au-dessus d'eux, Zalem. Toutes les bonnes ressources sont manufacturés dans des factories, basées sur Terre, et envoyées sur cette 'île. Tandis que les habitants ne récoltent que les restes… Cette île c'est un peu une importante question de ce manga : qu'est-ce ? qui y vit ? pourquoi et comment ça vole ? Enfin, pour ma part, ça me travaille.

Mais l'autre question importante est : qui était Gally avant de devenir… Gally ? Gally est une androïde amnésique retrouvée dans un monceau de déchet par Daisuke Ido. Doc' cybernéticien, il gagne principalement sa vie, non seulement en réparant des individus, mais aussi en en chassant. Il est chasseur de primes (warrior-hunter dans ce monde). Voire même ce que l'on pourrait appeler un blade runner ! Eh oui, il semblerait que l'auteur ait été pas mal inspiré par l'oeuvre cinématographique de Ridley Scott. Ce n'est d'ailleurs pas la seule référence faite au film, il suffit de voir la première case avec l'ouverture du film…

Donc, Gally ? Ido la répare, lui trouve un corps apte à ses capacités. Car si elle n'a plus de mémoire, des réflexes, ça, elle en a toujours dans sa mémoire vive ! Pour donner un exemple aux bédéphiles, c'est un peu comme XIII : survivre et/ou tuer un individu, ça, ça reste ! La comparaison, cependant, s'arrête là. Pas d'assassinat, pas de complot louche.

Le scénario en lui-même n'a peut-être pas une grande originalité. Mais cela vaut pour le début. On se laisse aisément entrer dans l'histoire. Directement intéressé par cette androïde pour qui retrouver sa mémoire est loin d'être sa priorité. Gally va vouloir protéger/aider l'homme qui l'a fait renaître mais aussi explorer le monde qui l'entoure. Et pour cela, elle va commencer par décider de mener sa vie par elle-même : devenir une warrior-hunter et combattre les pires êtres possibles. Tout en restant curieuse, protectrice, candide ! Gally est une androïde féminine et badass (y a pas de doute sur ce point) mais elle a des sentiments : peur, bonté, joie. du genre à pointer les travers de la société. du genre à toujours s'attaquer à plus fort qu'elle, ce qui se révèle être tout à fait le cas !

En plus de ça, Gally est attachante et terriblement charmante ! En cela, elle est bien aidée par les dessins de Yukito Kishiro. Il n'y pas que l'histoire qui tienne la route, les dessins aussi ! C'est fin, précis, dark, glauque, gore ! Persos et décors valent le coup d'oeil. C'est précis sans donner l'air de trop en faire. Cela se lit et se regarde.

Et puis, faut avouer, c'est une bonne réédition : quelques planches couleurs, traduction directement effectué du japonais au français (pas comme à une époque du japonais à l'anglais puis au français) et évidement sens de lecture original.

Est-ce utile d'ajouter que les tomes suivant vont être lus bien rapidement ?!

Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Sceneario
31 octobre 2016
L'ambiance cyber punk dystopique est extrêmement sombre et violente dans cette série, toutefois on tombe rapidement sous le charme de cette héroïne aux reflets doux et candide.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

"_Tu as raison Gally...C'est toi qui as raison ! Quelle prétention de vouloir diriger ta vie...ou celle de qui que ce soit ! Ta vie t'appartient..."

Commenter  J’apprécie          80

- Je dois réparer son corps, mais avant toute chose... Je sais ! A partir d'aujourd'hui, tu seras "Gally" !

- Mais... C'est pas le nom de ta boule de poils qui a claqué le mois dernier ? Et puis, c'était un mâle d'ailleurs...

- On s'en fiche. C'est uniquement temporaire, jusqu'au retour de sa mémoire.

Commenter  J’apprécie          20

Je vais te donner un corps digne de toi… digne d’une guerrière… un corps d’acier pour résister au combat… qui pourra ôter une vie d’un seul doigt.

Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Yukito Kishiro (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yukito Kishiro
À l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée 2020, Marius Chapuis, Commissaire d'exposition, journaliste à Libération, vous présente l'exposition « Yukito Kishiro : Gunnm, L'ange mécanique » à l'Espace Franquin.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/recherche?requete=Yukito%20Kishiro
Notes de Musique : Youtube Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : cyborgsVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4275 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre