AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919186136
128 pages
Éditeur : Wombat (10/02/2012)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 30 notes)
Résumé :
« Qu’il est dur d’être un garçon ! » Tel pourrait être le sous-titre de ce recueil de trois histoires, mettant en scène des enfants et des adolescents, écrites par Takeshi Kitano à l’aube de sa carrière de cinéaste.

Dans « Tête Creuse », deux frères se remémorent avec des bonheurs variés la fête des sports de l’école primaire ; mais ils s’accordent à reconnaître le courage de leur champion, surnommé Tête Creuse, qui avait voulu concourir malgré la gri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  29 mars 2012
Avant de devenir un cinéaste reconnu mondialement (Lion d'or à la Mostra de Venise pour son film Hana-Bi en 1997), Takeshi Kitano a beaucoup écrit, notamment des nouvelles. Les trois histoires contenues dans le recueil Boy ont été publiés au Japon en 1987. Elles ont toutes pour héros des adolescents lambda aux parcours parfois chaotiques. Dans la première, deux frères devenus adultes se souviennent d'une fête des sports de leur école où l'un d'eux, réputé pour sa nullité en éducation physique, avait failli contre toute attente remporter une épreuve d'athlétisme. Dans la seconde, ce sont encore deux frères qui, suite à la mort de leur père et à un déménagement à Osaka, se font maltraiter par leurs nouveaux camarades de classe. Seule échappatoire à ce douloureux quotidien, une passion commune pour l'astronomie qui les poussera, un soir glacial, à quitter leur foyer pour aller observer Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel après le soleil. La dernière nouvelle est un récit d'initiation assez classique où un collégien fugueur rencontre une jeune fille délurée qui lui procurera ses premiers émois.
Difficile d'être un garçon dans les récits de Kitano ! Entre violence, tendresse et sensibilité, le propos est empreint d'une nostalgie douce-amère. le format de la nouvelle correspond parfaitement au style de l'auteur, tout en subtilité. C'est ce que j'aime dans ce genre si particulier : on brosse un portrait comme on peint une aquarelle et on laisse les héros en suspend, figures éphémères qui ne font que traverser l'écran...
Un beau recueil où l'innocence de l'enfance est souvent malmenée par la dure réalité.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Soukiang
  10 janvier 2019
Derrière le comédien aux multiples facettes se cache aussi un écrivain talentueux, s'il est déjà l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages en tout genre (roman, autobiographie, livre d'arts, poésie etc ...), seuls quelques-uns ont été traduits en France dont Boy que je vous présente ...
Un recueil de 3 nouvelles, à l'instar de la plupart de ses films devant et derrière la caméra, la part autobiographique n'est pas anodine, l'importance de replonger dans le passé pour observer ce que l'on est devenu aujourd'hui, ses différentes influences, d'abord celle des parents, l'école et les fréquentations, trois textes courts mais porteurs de messages forts et symboliques.
Dans la première nouvelle intitulée Tête Creuse, comment réussir dans la vie quand on n'a peu d'aptitudes à réussir ses études ? Trouver le courage et la patience nécessaire à user les bancs de l'école en attendant son heure ...
Chaque personne qui vient au monde a des talents cachés, au fil du temps, l'apprentissage et l'inspiration vous font découvrir ce que vous êtes, dans cette incertitude d'un avenir limité, il est des surprises qui pourraient venir frapper à votre porte.
L'histoire de deux frères qui vont se retrouver après une longue absence et s'apercevoir que les apparences sont souvent trompeuses ...
Pour Nid d'Etoiles, l'auteur ne cache pas sa fascination pour les sciences, encore une histoire de deux frères dont les liens se tissent devant la violence exercée à leur encontre à l'extérieur, quand le deuil frappe à la porte de leur maison, un jour, ils devront apprendre à se serrer les coudes, à perdurer la mémoire de l'absent, cette figure emblématique qui forge le caractère et la personnalité qu'ils deviendront plus tard.
Un récit très émouvant, le plus beau texte des trois, la fracture du passé, cette brutale rupture est devenu un moteur quotidien pour puiser et s'émanciper un peu plus tôt que prévu, un peu plus vite que l'innocence se consume dans les jours qui passent, un peu plus haut pour observer ... une étoile, celle qui les fera poser les principes fondateurs d'un futur en marche.
Enfin, dans Okamé-san, un jeune lycéen se dispute avec son père pour un fugue de tous les possibles, de toutes les couleurs, il apprendra à ses dépens, rien n'est jamais tracé pour suivre instinctivement une passion dévouée, entre la violence urbaine et une improbable rencontre, la quête de sentiments nouveaux, la découverte d'une terre nouvelle empreinte d'une culture historique, c'est la brutalité du monde adulte qui s'inscrit devant ses yeux, comment Ichirô poursuivra son voyage de toutes les sensations, de tous les champs du possible ?
Une plume tout en subtilité pour décrire la perte de l'innocence, la mélancolie qui est insufflée dans le regard des jeunes protagonistes, le décalage entre leur monde idéaliste et l'autre versant, celui des adultes, l'existence laisse des traces où que les pas nous mènent, quelque soit les pays et les cultures, dans ce tourbillon aux multiples coloris, dans la musique douce et nostalgique, cette notion de perte est immuable à tout être humain, pas d'âge, pas de limite, pas de zone toujours aux petits soins, chacun devra composer, trouver sa propre voie, travailler, affiner et imposer ses convictions, si fortes et fragiles à la fois, l'égarement volontaire et l'amour vont de pair pour comprendre combien l'amour des siens est indispensable, en famille ou à l'extérieur de son refuge, franchir les obstacles sont des épreuves incontournables pour avancer dans la vie, pour grandir et forger son dessein.
Comme un pied de nez aux affres du destin, Kitano n'oublie pas ses notes teintées d'humour qui allège quelque peu le ton souvent très ombrageux dans lequel ses personnages évoluent, des scènes burlesques, des situations totalement loufoques venant troubler la course vers d'autres horizons, Boy creuse le futur de plusieurs personnages, comme l'infini de toutes les opportunités à venir, de tous les rêves à faire perdurer et les concrétriser, un jour ...
L'enfance est un vivier intemporel dans la littérature pour capter des particules instantanées, entre stupeur et effroi, entre innocence et récolte, entre désirs et indépendance, entre enfermement et liberté, entre insouciance et responsabilité, la frontière sera inéluctablement réduite au rythme du temps languissant à cet âge de l'adolescence, le cycle infernal et éternel se poursuit.
L'auteur japonais en propose un portrait tout en finesse avec Boy, un recueil magique et émouvant !
Une très belle traduction de Silvain Chupin pour pénétrer un peu plus au coeur de l'univers fascinant et passionant de Takeshi Kitano, une personnalité sensible et attachante, impatient de revoir ses principaux films qui ont fait l'objet d'une récente remasterisation en haute définition, hâte de vous les faire partager, celui que j'ai découvert, un jour, à travers Sonatine, Mélodie mortelle, un soir de 1997 grâce à l'émission de Jeanpierre Dionnet, Cinéma de quartier, un choc cinématographique, une révélation, une idole, une figure essentielle du payage artistique.
I ❤️ Takeshi Kitano.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Shan_Ze
  04 février 2016
Boy parce que le garçon est le centre de ces trois nouvelles. Trois histoires basées sur les souvenirs d'enfance, que ce soit autour d'une course d'école, de l'astronomie ou d'une rencontre avec une jeune fille au coeur de Kyoto, on découvre la culture japonaise de façon tendre et savoureuse. La vérité n'est pas édulcorée et avec une pointe de dérision, Kitano montre comment se forge la maturité dans l'enfance. Une lecture très plaisante que j'ai plus apprécié que La vie en gris et en rose, autre livre de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          60
ATOS
  30 avril 2012
Libfly nous donne l'occasion de découvrir les Editions WOMBAT ! Voici trois nouvelles de Takeshi Kitano, réalisateur, acteur, peintre, écrivain japonais.
Boy, c'est trois histoires de mômes pas vraiment à l'aise dans leur costume d'enfant, paumés face au monde étrange des adultes, eux mêmes à l'étroit dans le kimono empesé des règles sociales nippones.
Ils sont fragiles les mômes de Kitano, ils sont doux, ils ont la tête dans les étoiles, ils ne rendent pas les coups qu'ils reçoivent. Ils ne leur répondent pas parce qu'ils ne les comprennent tout simplement pas. Boy, c'est trois histoires, trois histoires pas si différentes que cela. le point commun de ces trois gamins ? Ils sont tous les trois en marche. Et c'est à leur démarche que l'on reconnaît la force incroyable de l'enfance.
Une très belle découverte, en effet.
Astrid SHRIQUI GARAIN
Commenter  J’apprécie          30
nounours36
  27 mai 2014

Trois fictions rapides à lire sont présentes dans cet ouvrage de Kitano.
Elles ont pour thème commun l'adolescence, de la difficulté de grandir, de se trouver malmené par les gros bras de la classe ou les bandes.
On retrouve de la sensibilité, de la tendresse et une révolte chez ces jeunes qui ont du mal à trouver leur place.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   18 janvier 2016
Cette nuit-là, papa nous a expliqué à quelle distance les étoiles sont de la Terre et quelle taille elles ont. Il y avait des étoiles situées à des milliers d'années-lumière dont chacune correspond à la distance parcourue par la lumière en une année. J'avais pensé à ce mot que je venais d'apprendre : "infini". Mais ce n'était pas l'infini comme dans "ce serait bien d'avoir une quantité infinie de chips". C'était un infini qui, quand j'y réfléchissais, me donnait mal à la tête. Un infini qui faisait peur. Je m'étais agrippé au cou de papa.
C'était ma première rencontre avec une étoile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox