AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Bookycooky


Bookycooky
  07 avril 2016
Takeshi Kitano écrit comme il filme. Farceur intrépide, il nous raconte avec beaucoup de simplicité,dans un langage brut, son enfance dans l'après-guerre, dans les quartiers misérables de Tokyo.

A travers des petites anecdotes, sans suite chronologique,il nous croque par écrit et par petits dessins malicieux, son papa peintre en bâtiment, ivrogne et violent à ses heures,qui teste ses mélanges de pots de peinture sur la porte de leur maison;sa maman trés sévère,mais probablement grâce à qui, il pu faire des études; ses amis ,dont la plupart baignent dans la même misére, pourtant heureux , avec lesquels il s'amuse à chasser les grillons, convoiter les toupies, ....un chenapan qui profite de la vie et ne recule devant rien pour réaliser ses grands rêves d'enfant, comme posséder un porte-cartes en plastique où ranger les photos des sumos et joueurs de base-ball....

Son langage d'enfant qui s'adresse à un interlocuteur invisible, adoucit les descriptions de l'enfer d'une vie de famille et d'un environnement assez sordide.Mais c'est de l'aigre-doux, comme dans ses films,derrière l'humour à la Kitano, la violence n'est jamais loin. Il termine avec un épilogue touchant,"Je voudrais préserver indéfiniment ma sensibilité d'enfant.Aussi mature, aussi riche que je devienne, je veux rester intégre.,fidèle à moi-même, à ma vérité."
Commenter  J’apprécie          494



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (46)voir plus