AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Karine Chesneau (Traducteur)
ISBN : 2207254917
Éditeur : Denoël (02/06/2005)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Kazuo est mal parti. Il a perdu son travail, sa petite amie l'a plaqué pour un autre et il est rongé par de grandes interrogations métaphysiques. Lorsqu'il tombe par hasard sur une étrange communauté religieuse, il s'y accroche désespérément, comme à une bouée de sauvetage. Pourtant, ça sent l'arnaque. Le maître spirituel est un filou, et son adjoint un baratineur sans scrupule. Quant aux adeptes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jovidalens
  12 juillet 2014
"Quand je vous regarde, vous me paraissez très heureux. J'envie votre calme..." : c'est par ces mots qu Kazuo, jeune homme se retrouvant sans petite amie et sans travail, exprime son désir de rejoindre une secte après avoir assisté à une séance de guérison "bidon". Il est à un tournant de sa vie, se pose des questions métaphysiques et saute sur cette occasion, qui à ses yeux, va lui permettre de "réfléchir à toutes sortes de questions, et partager des idées. Sur ce qu'est dieu, par exemple, ou sur le sens de l'existence de l'homme".
Normal ! Une envie, un besoin largement partagé par tout individu qui après quelque épreuve essaie de "faire le point"!
La pensée qu'il va se mettre dans la gueule du loup ne m'a même pas effleuré l'esprit : l'écriture est simple, déjà pleine de tendresse pour les personnages de ce roman. On le pressent : ce n'est pas une secte perverse, juste une petite affaire, sorte de PME du prosélytisme !
Avec Kazuo, jeune homme ouvert à toute opportunité, d'une moralité sans trop de barrière, Takeshi Kitano décrit l'envers d'une secte avec un humour pince-sans-rire, à la limite du cynisme.
Kazuo c'est un pinocchio sans naïveté qui rencontre un Renard, et un des plus madré, duquel il accepte d'apprendre. Apprendre le pouvoir des mots et des gestes, accepter d'être manipulé pour manipuler. Il constate les malversations mais s'en arrange en toute simplicité. Il constate aussi, que dans cette secte d'autres s'y investissent avec un projet d'aider leurs concitoyens, avec une moralité probante, et surtout, qu'il existe un réel besoin de ses concitoyens pour ce type de "service".
Ecriture facile à lire, légère et drôle, qui se révèle lucide, et compatissante malgré le côté sombre de la pensée de l'auteur.
Tous les humains ont besoin de "conseils", espèrent des éclaircissements sur le pourquoi de leurs vie et tentent de trouver auprès de professionnels (religion, coaching, psys de tout acabit ?) des réponses qu'ils ne savent pas trouver et/ou affronter.
Mais aussi, en faisant le choix de gérer une secte, derrière l'attrait mercantile, il peut y avoir, aussi, une vrai question métaphysique
Les premières pages s'ouvrent sur ce conte où un vieil homme recueille un aiglon et l'élève pour qu'il prenne son envol, tandis qu'un enfant recueille et soigne un pigeon ramier. L'un et l'autre choisiront le même lieu pour relâcher leurs protégés. Et l'aigle fera sa proie du ramier. En prémices, l'auteur nous raconte-t-il le futur de Kazuo, gourou en devenir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Rhodopsine
  18 février 2013
Kazuo, un peu désoeuvré, entre dans une secte. Pas une secte méchante, non, pas de lavage de cerveau, pas de rupture avec la société, mais peut-être une nouvelle religion? Mais tout de même, un peu bizarres, les guérisons miraculeuses (l'explication ne tarde pas), un peu vénal le trésorier, un peu passif le gourou...
Vraiment, les membres de la secte ne sont que des humains ordinaires... Alors quand le jeune Kazuo a l'occasion de devenir le gourou, pourquoi pas. Un récit très distancié et critique sur la religion, ou plus exactement l'image de la religion, sur les heurts et le quotidien d'une communauté au Japon, et un dénouement inattendu. A essayer!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
jovidalensjovidalens   12 juillet 2014
A un moment précis de sa vie, on peut basculer du paradis à l'enfer. Ou le contraire. [...]
L'homme est décidément un drôle d'oiseau. Jamais il ne sombre définitivement dans le chagrin, ni ne baigne définitivement dans le bonheur. Le moindre changement de situation peut le faire passer d'un extrême à l'autre. Et dieu. De qu'el côté se trouve-t-il, s'interrogeait-il.
Commenter  J’apprécie          40
RhodopsineRhodopsine   18 février 2013
-Comment vas-tu t'en sortir si tu es aussi mou? Voilà combien d'années que la religion te fait bouffer?Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des fidèles sont bourrés de désir qu'il suffit de susciter à fond. Il n'y a aucun lien entre la vérité divine et la vie des gens ordinaires. Dieu, c'est un exercice mental, un point c'est tout.
Commenter  J’apprécie          40
jovidalensjovidalens   12 juillet 2014
Sache que si on lui en donne l'occasion, un être humain peut accomplir ce qui lui paraissait impensable. Il y croit, et il le réalise. Cette vieille femme a été témoin de plusieurs de nos guérisons. Y croire lui a suffi pour guérir.
Commenter  J’apprécie          50
jovidalensjovidalens   12 juillet 2014
Il n'y a aucun lien entre la vérité divine et la vie quotidienne des gens ordinaires. Dieu, c'est un exercice mental, un point c'est tout. Cela n'a absolument rien à voir avec le fait de vouloir améliorer son existence, de devenir heureux. Ce n'est pas parce que tu as compris la vérité divine que ton salaire mensuel va augmenter à partir de demain. Au contraire, plus tu connais la vérité, moins tu réussis socialement. Depuis la nuit des temps, jamais les revenus d'une personne pieuse n'ont augmenté. Celui qui a envie de prospérer ne croit pas en dieu, il ne croit qu'en l'argent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jovidalensjovidalens   12 juillet 2014
L'art d'utiliser les imbéciles, c'est comme utiliser une paire de ciseaux : même mal aiguisés, ils peuvent couper si on sait bien s'en servir ; manipulés correctement, les imbéciles aussi peuvent être efficaces.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Escrocs et escroqueriesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre