AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505085188
168 pages
Éditeur : Kana (26/06/2020)
3.62/5   21 notes
Résumé :
Depuis que les zombies sont apparus en ville, tout est parti en vrille. Jin, un homme dans la vingtaine, fait de son mieux pour survivre seul dans ce chaos. Un jour, alors qu'il approche d'une petite bourgade, il croise un chat blanc, déambulant, nonchalant, au milieu des morts-vivants. Inquiet de le voir si vulnérable, Jin sauve le chat des griffes des zombies à ses trousses. Peut-être pour le remercier, le chat blanc guide Jin vers la maison de ses maitres, un cou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LireEnBulles
  03 juillet 2020
Walking Cat est un Seinen en trois tomes écrit et dessiné par Tomo KITAOKA, lancé en 2018 dans le magazine de prépublication Manga Action de l'éditeur Futabasha (Dans l'intimité de Marie, Je veux manger ton pancréas, Kings Game, le Mari de mon frère). L'histoire est celle de Jin Yahiro, un homme seul dans un monde post-apocalyptique où les zombies sévices. Mais par un concours de circonstances, le voilà rejoint par un compagnon de route peu habituel, Yuki, un chat blanc. C'est donc ensemble qu'ils se lancent dans un périple à la recherche de Satoko, l'épouse de Jin, dont il a perdu la trace… ce félin pourrait-il devenir la boussole de Jin ?
Disons le d'entrée, pour que tout le monde comprenne bien comment je perçois le thème des zombies. Cela ne m'intéresse absolument pas. Je ne suis pas fan de The Walking Dead, ni en comics, ni en série télé. Je suis totalement hermétique aux zombies, cela m'ennuie. Et navré si vous êtes un zombie et que vous lisez ceci. C'est donc un peu sceptique et à l'aveugle que je me suis lancée dans Walking Cat, nul besoin de préciser à quoi fait référence le titre, vous l'avez déjà compris. Toutefois, ayant une assez grande confiance dans ce que peuvent proposer les éditions KANA j'ai voulu essayer. Puis on est jamais à l'abris d'une surprise, non ?
Walking Cat est un récit tranche de vie dans un monde où l'espèce humaine a été presque complètement éradiquer. Être transformé en mangeur de cervelles, c'est la dernière tendance dans le monde Jin. La rencontre entre Yuki et lui se fait dès la première page. Les chapitres sont relativement courts et directs dans ce qu'ils présentent. On a généralement Jin qui sauve soit quelqu'un, lui-même ou Yuki d'une attaque de zombie. C'est assez linéaire et on se demande un peu où veut en venir le mangaka. Pourtant, après un chapitre revenant sur la provenance du félin, certaines choses deviennent plus claires. le chat se présente un peu comme un guide spirituel ou “le fil du destin” de Jin, dont le souhait est de retrouver sa femme. de périple en périple, le lien entre l'homme et le chat se précise et devient plus agréable. Avoir une boule de poiles aussi mignonne qui nous ronronne dans les oreilles est une meilleure méthode de relaxation qu'une séance de yoga. Alors quand on place cela dans le contexte du manga avec un homme désespéré et seul face à la mort, on est encore plus convaincu de son efficacité. Si le début est assez brouillon dans ce qu'il cherche à raconter, petit à petit les pièces s'emboîtent et offrent un récit touchant. C'est notamment dans les deux derniers chapitres que le récit prend son envol et offre un moment poignant. L'idée est simple, mais Tomo KITAOKA l'exécute avec intelligence et sensibilité. le scénario ne donne pas d'explication sur la cause de la présence des zombies, et le héros lui-même ne semble pas en savoir plus que nous. Toutefois, cela n'est pas dérangeant à la lecture, puisque l'on passe aisément outre pour nous concentrer sur l'amitié entre Yuki et Jin. Cette relation est le coeur du récit, et c'est ce qui va nous rendre le héros attachant. Lui, aura souvent des petites attentions pour le chat, alors que ce dernier sera fidèle à sa nature : indifférent, ou presque. Il y a quelques situations comiques, notamment une en particulier qui suit la rencontre amoureuse de Yuki et d'une femelle chat. le rythme est lent, et peu de choses s'y passent globalement à part le fait de tuer des zombies. Encore une fois, c'est réellement dans les deux derniers chapitres que KITAOKA donne plus de profondeur à son histoire. Yuki est clairement le protagoniste principal de l'intrigue, comme un clin d'oeil au fait que les chats ont tendance à nous voir comme leur compagnon et non comme leur maître. Même quand Jin se retrouve au premier plan de l'action, on aperçoit Yuki en fond en train de faire tout autre chose, étant simplement un chat quoi. Yuki se place aussi comme béquille émotionnelle et psychologique de Jin, puisque sans lui l'homme aurait déjà sombré dans la folie. le récit nous le fait bien comprendre, en tout cas. Ne parlons même pas de la fin qui nous frappe en pleine face, aussi bien dans sa narration que dans la construction des scènes.
Pour le dessin, on peut oublier le côté gore des récits zombieques puisque rien de tout ça ici. Il y a un côté sale, oui, mais jamais rien de choquant. Quelques passages sanglants ici et là, mais le mangaka a plutôt opté pour un rendu plus clair et propre. C'est fluide dans sa construction, malgré un rythme parfois un peu lent dans sa narration. le design n'est ni trop recherché ni trop simple. Yuki est sublimé par un trait léger mais maîtrisé, et les humains sont plus dans du réalisme avec une pointe de maladresse mais qui colle bien au genre. Attention ce n'est pas un reproche, mais au début de la lecture le style peut rebuter un chouïa. L'édition en lui-même est dans la lignée des ouvrages de la collection Big Kana de l'éditeur, avec une traduction cohérente de Pascale Simon (Fool's Paradise, Black Butler, Sawako, etc).
En conclusion, malgré un début assez brouillon et peu enjoué, la lecture de ce tome 1 s'est avérée plaisante et surprenante notamment grâce aux deux derniers chapitres. Walking Cat met en avant le lien thérapeutique qui peut exister entre un humain et un animal d'une manière très simple. Yuki devient rapidement un animal et protagoniste très attachant tandis que Jin se révèle être un homme déterminé. Vu le cliffhanger de fin, je peux vous dire que je trépigne de savoir comment la suite va se construire car Tomo KITAOKA redistribue toutes les cartes pour nous laisser dans le noir total. À découvrir !
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesecondsouffle
  13 septembre 2021
Le monde est en plein chaos, les humains sont pour une grande partie devenue des zombis, ne reste plus qu'une poignée d'entre eux qui tentent tant bien que mal de survivre. Ils sont chaque jours confrontés à ces créatures et doivent à tout prix faire attention à ne pas se faire mordre, ce qui les mettrait dans le même état qu'eux. Dans le premier tome nous suivons un homme nommé Jin qui erre dans les rues à la recherche de survivants pouvant le mener jusqu'à l'île où se réfugient ces derniers et y retrouver sa femme. Lors de ses vadrouilles il fera la rencontre du petit chat Yuki qui deviendra son compagnon de route et le notre dans les trois tomes. Ayant atterri in extremis sur l'île, Jin a juste eu le temps de déposer Yuki, qui trouvera une nouvelle maîtresse au nom de Kaoru. Alors que l'île était le repère qui assurait une vie tranquille aux survivants, des réfugiés contaminés ont fait irruption et le chaos est aussi vite survenu. Il ne reste plus qu'une solution : s'enfuir. Malheureusement le petit Yuki se perdra en route et sera finalement retrouvé par son dernier maître Fûta. le petit chat aura vécu bien des aventures et des rencontres fortes en émotions dans cet atmosphère de terreur que subit la population.
Une petite saga en trois tomes que j'ai trouvée très sympa ! Lors du premier tome j'étais un peu perplexe car il y avait très peu de dialogue, j'ai finalement été rassurée à partir du deuxième où il y a plus de personnages et où les dialogues se font donc plus nombreux. Nous suivons le parcours des trois maîtres de Yuki (qui se sont beaucoup attachés à lui) qui tentent de survivre mais d'autant plus celui de Yuki qui est présent à chaque tome et toujours bel et bien vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MassLunar
  23 août 2020
"Une apocalypse en trois tomes "... Une petite précision en 1ère de couv' qui pourrait ravir les amateurs de séries post-apo sans prises de têtes mais qui veulent tout de même un peu de matière. Ce premier volume de Walking Cat est plutôt satisfaisant dans le genre. Après, soyons honnête, pour qui a déjà vu ou lu un peu de zombie dans sa vie, vous serez pas surpris. le background de Walking Cat est archi-éculé : survivant, zombie à deux à l'heure, désespoir, mort, drame, zombie à deux à l'heure, mort, survie, etc... le schéma se répète mais l'important au final ce n'est pas le contexte mais plutôt la ballade. Comme souvent dans ce récit de genre sauf que cette ballade est suivie du point de vue d'un chat.
Alors le chat ne parle pas. C'est un véritable chat dont l'auteur Tomo Kitaoka a su donner une véritable personnalité. Yuri, c'est son prénom, est un matou attachant et détaché de la menace zombie qui l'entoure. Entre humour et émotions, sa rencontre avec un survivant est juste passionnante à suivre. Walking Cat comme le titre le souligne , c'est donc une ballade, les pérégrinations de ce matou, accompagné par son maître , qui l'emmène à rencontrer bon nombres de personnes et à travers divers endroits. On ne s'ennuie pas et cette ballade ne laisse pas de marbre. Tomo Kitaoka (premier titre publié en France) possède un dessin réaliste , peut-être un peu maladroit sur certaines poses et proportions, notamment au niveau du visage de son héros. Les zombies sont bien travaillés mais nous n'en restons pas moins dans un design très classique. L'épingle du jeu vient du fameux chat dont les poses, la nonchalance, le réalisme accordé à ses mouvements est plutôt bien pensé. C'est d'autant plus drôle que c'est en décalage évident avec cette bonne atmosphère post-apo. Ce chat rendrait presque le titre paisible si ce n'est un final assez inattendue. D'ailleurs, on peut noter le bon rythme de l'écriture qui se permet même de jouer avec quelques petits flash-backs et sur un récit pas forcément linéaire.
Par contre, je me dois de signaler un certain soucis au niveau éditorial. A vérifier avec d'autres exemplaires mais il semble que Walking Cat souffre d'un problème de pagination. Il y a comme un saut de pages et une répétition de chapitres. Au départ, je pensais que c'était voulu, que c'était une séquence répétée ( celle du docteur qui prend la voiture) mais a priori vu le souci de pagination, j'en doute. Il se peut même qu'un chapitre soit manquant. Personnellement, cela ne m'a pas gâché la lecture (que j'ai trouvé cohérente) mais voilà cela peut-être un peu gênant en terme de visibilité. Dans l'attente donc d'une réimpression totale et sans bavure...
Malgré un petit souci éditorial qui sera sans doute rectifié à l'avenir, ce premier volume de la trilogie Walking Cat nous offre une ballade décalé, apaisante et drôle dans un monde peuplé de zombies et cela grâce à un chat attachant et nonchalant. le scénario se permet d'être finement écrit et de proposer quelques rebondissements marquants. le début d'une apoCATlypse sympathique comme tout. C'est Chat qui est bien ! Bon, j'arrête avec les jeux de mots pourris...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pommerouge
  06 juillet 2020
J'adore les chats et comme toute propriétaire, je suis complètement gaga des miens. du coup, un manga post-apocalyptique, moi qui adore ses univers, plus un chat, que demander de plus ?
Ici on retrouve le personnage de Jin. C'est un homme d'une vingtaine d'années, qui fait ce qu'il peut pour survivre dans le chaos qu'est devenu son monde depuis l'apparition des zombies. Ce dernier est à la recherche de sa femme.
Sur sa route, cet homme va faire la rencontre d'un chat nommé Yuki. Il va le sauver d'une mort certaine, face à des zombies. Il ne sait pas réellement pourquoi il fait ça, mais il décide d'emmener cet animal avec lui. Ce chat sera sa compagnie dans ce monde devenu fou.
J'aurais vraiment pu beaucoup aimer cette histoire si seulement… Si seulement je n'avais pas eu deux chapitres en double et trois chapitres manquants. Une personne qui a lu ce manga a eu le même souci et je trouve ça bien triste, car du coup, je n'ai pas pu découvrir la totalité de l'histoire que nous proposait ce premier tome.
En soi, l'univers de l'histoire est plutôt classique, mais sympathique. Ce chat est un peu le compagnon idéal pour lutter contre la solitude à laquelle fait face cet homme dans ce monde post-apocalyptique.
En bref, un premier tome, dont l'histoire est intrigante. Pour autant, je n'ai pas pu l'apprécier à sa juste valeur, à cause de cette erreur d'impression, que j'ai cité un peu plus haut.
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13
jujugribouille
  05 octobre 2020
Dans un monde envahit par des zombies Jin tente de survivre. L'homme qui n'a pas revu sa femme depuis l'invasion des morts vivants, veut la retrouver à tout prix.
Il croisera la route de Yuki, un chat blanc à qui il sauve la vie.
A partir de là, les deux crée des liens et partagent de bons moments au milieu de ce monde post-apocalyptique.
Jusqu'où pourront-ils aller dans ces conditions? Jin trouvera t-il sa femme?
Si les histoires de zombies sont devenues monnaie courantes, le héros n'avait jamais été un chat (à ma connaissance). Car ici, c'est bien le chat le héros, et non l'humain.
Un manga qui navigue entre survie, émotion et humour.
Un premier tome sympa pour ce manga prévu en 3 volumes.
Lien : https://www.7bd.fr/2020/06/w..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
MangaNews   25 novembre 2020
Si la formule du manga pouvait paraître facile à première vue, ce premier tome de Walking Cat demeure finalement une petite réussite dans son genre, ce grâce à son équilibre correct entre le manga de chat et celui de zombies.
Lire la critique sur le site : MangaNews
BDGest   16 septembre 2020
Cet épisode de démarrage surprend et intrigue, car sous son apparence classique de récit post apocalyptique horrifique, il relate une relation humain-félin tout à fait intéressante et prometteuse, au vu du rebondissement final.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pommerougepommerouge   04 juillet 2020
Il a l'air d'avoir trouvé un pote avec qui il s'entend bien.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : zombiesVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1026 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre