AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351809122
Éditeur : Taïfu Comics (23/04/2015)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
[RESERVE A UN PUBLIC AVERTI]

Satou est un père célibataire qui essaye de s'occuper de son jeune fils, Rintarou, tout en travaillant. Il fait bientôt la connaissance de son voisin, Takahashi, un étudiant gay très à l'aise avec les enfants, qui lui propose son aide. Touché par cette proposition, Satou commence à se sentir attiré par Takahashi, mais fait tout pour maintenir de la distance entre eux et ne pas avoir de problèmes. Cependant, la situation se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
agenet
  02 août 2015
Pour commencer, je ne connais pas grand chose du yaoi, c'était donc une découverte pour moi. Après tout, la masse critique babelio est une excellente occasion pour apprendre à connaître de nouveaux genres. Ma critique est donc celle d'une néophyte en la matière.
J'ai été surprise, je ne m'attendais pas vraiment à ça (je ne sais pas à quoi je m'attendais au juste, en fait). le dessin est plutôt agréable (quoique parfois de qualité un peu irrégulière), par contre l'histoire est très... fleur bleue? Guimauve? le sujet se prêtait vraiment à approfondir certains points qui sont à peine évoqués, de petits nuages gris vite dissipés dans une intrigue pleine de bons sentiments. Deux ou trois scènes pour justifier le "public averti" et qui m'ont du coup semblées un peu en décalage avec le ton gentillet du reste.
Aucun vrai problème à surmonter pour les personnages (même la mère du petit garçon s'efface d'elle-même parce qu'il est heureux comme ça et on n'en parlera plus). Quant au côté yaoi, je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres mangas du genre, mais je me suis plusieurs fois dit lors de ma lecture qu'en fait, on mettrait un prénom féminin à l'un des deux personnages du couple (le plus jeune, j'ai oublié son nom), ça ne paraîtrait pas étrange tant ce personnage est féminin, aussi bien dans les traits que dans le comportement (et jusqu'à l'image bien traditionnelle du couple, puisqu'il est aussi le plus jeune, le plus petit en taille...). Bref, un peu trop stéréotypé à mon goût.
Je reste donc sur une note mitigée. Oui, c'est sympa, c'est une histoire gentille quand on veut lire une amourette, quelque chose de facile et de pas déprimant, mais ça en va pas au-delà alors qu'il y a le potentiel pour, tant dans l'intrigue que dans le dessin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Sharon
  09 juillet 2015
Merci à Babelio et aux éditions Taïfu Comics pour ce partenariat.
Tout d'abord, je voudrai souligner que le quatrième de couverture semble raconter toute l'histoire, mais il n'en ai rien : il pose simplement la situation initiale de ce manga.
"Réservé à un public averti" : oui, ce manga est un yaoi, mais, en dépit de quelques scènes "chaudes", pas très différentes de celles que l'on trouve dans d'autres yaoi, nous restons tout de même dans un registre très fleur bleue, pour ne pas dire guimauve.
Satou vient de divorcer, sa femme l'a trompé, quitté pour un autre, et il n'est pas question qu'elle revoit son fils. Ou plutôt si, elle le reverra, deux fois, sans en avoir vraiment le droit, et son fils, si jeune, fera le choix de ne pas la revoir. Est-ce ainsi que les divorces se passent au Japon ? Je ne sais, j'aimerai, du coup, simplement en savoir plus. En tout cas, son divorce ne fait pas tant souffrir Satou que cela, il a su s'organiser pour s'occuper de son fils, et son seul problème est de ne pas savoir cuisiner. Je me dis, implicitement, que sa femme était davantage sa bonne que sa compagne.
Satou emménage, et n'est pas insensible aux charmes de son jeune voisin. Il est gay, il vient de rompre avec son petit ami qui le battait. le sujet ne sera pas développé, et pourtant, il était intéressant. Il ne faut à Satou et à Takahashi que fort peu de temps pour se rapprocher, et vivre leur histoire, aidé en cela par Rintaro, le fils de Satou, qui veut "une maman". Je pourrai vous dire qu'il est courageux de parler de l'homoparentalité, des difficultés pour un jeune enfant d'avoir un papa et une maman qui ne sont pas vraiment de sexe opposé et d'être l'objet de railleries de la part de ses camarades de classe. Même si le sujet a le mérite d'être posé, je regrette la manière un peu trop facile dont il est traité, puisque Rintaro a très vite un copain de classe qui veut faire de lui "sa femme". J'aime bien enfoncer des portes ouvertes : les homosexuels n'ont pas forcément des enfants homosexuels.
Quant à Takahashi, il a dû faire face à un autre problème. Non, je ne vous parle pas du très séduisant professeur bisexuel qui enseigne à l'école de Rintaro - il est dessiné avec des traits si féminins que je l'avais pris pour un personnage féminin. Non, je vous parle du fait que ses parents l'ont rejeté - enfin, son père surtout - et qu'il n'a pas vraiment gardé de liens avec eux. Cependant, le problème est tout de même moins grave que pour les jeunes gays qui se retrouvent à la rue et/ou se suicident, je me dis que ce manga est vraiment très rose. Sans doute une des caractéristiques du genre.
Une suite existe... avec Rintaro et son meilleur ami devenus adolescents.
Lien : http://wp.me/p1EW7i-1uv
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lecturesdemistigris
  10 juillet 2015
J'ai lu ce manga dans le cadre de la masse critique babelio. Je remercie donc Babélio et les éditions Taifu comic pour cette découverte.
J'étais très curieuse de découvrir un manga Yaoï après ma lecture d'"un amour de méduse" qui m'avait bien plu.
L'histoire présente les grandes étapes de la reconstruction de la vie sentimental d'un jeune père de famille divorcé: une nouvelle rencontre, le retour de l'ex-femme, l'école de son fils... qui sont abordés dans chacun des chapitres. J'ai trouvé intéressante cette présentation des différentes étapes et des questionnements qui vivent pour un nouveau couple.
Satou le jeune père de famille divorcé est beau, virile et un peu macho, Rintarou le fils est adorable et Takahashi le jeune étudiant est très sensible, fragile et un peu efféminé: vous l'aurez compris les personnages sont un peu cliché.
Par contre les personnages ne sont pas parfaits, en effet l'auteur aborde des aspects de la culture japonaise à travers les relations familiales ou l'école par exemple, qui ne mettent pas toujours nos héros à leur avantage.
J'ai apprécié le graphisme avec ses dessins détaillés centrés sur les personnages très beaux, aux cheveux et aux yeux magnifiques.
Pour conclure,j'ai bien aimé les situations assez réalistes, le graphisme très esthétique et le petit côté fleur bleue par contre deux choses m'ont gêné: certains passages de l'histoire véhiculent des clichés et d'autre part il y a quelques scènes pornographiques auxquelles je ne m'attendais pas du tout (quand on s'attend à lire une bluette gay ça surprend!), donc vous l'aurez compris ce n'est pas une lecture à mettre entre toutes les mains mais à réserver à un public averti comme indiqué sur la couverture.
Lien : http://leslecturesdemistigri..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rickiss
  23 avril 2015
Un manga plutôt bien dessiné, agréable à lire.
Cette petite histoire d'amour, sans prétention, n'échappe pas à quelques clichés et une certaine dose de bons sentiments, mais la tendresse qui unit les personnages et l'humour amené notamment par les enfants permet de passer un sympathique moment de lecture.
Sans révolutionner le genre, ce manga peut sans aucun doute plaire aux amateurs d'histoires d'amour sincères et légèrement guimauves. Pour ma part, je ne dis pas non à ce type de mangas de temps en temps ; )
Commenter  J’apprécie          30
Mateiva
  05 septembre 2015
Un manga tout mignon, tout doux et tout chouchou.
L'histoire d'un père fraîchement divorcé, qui fait la connaissance de son jeune voisin, et dont, au fil des jours, l'attirance et la tendresse montent crescendo. Alors bien sûr, il hésite, se pose des questions, se fâchera avec son fils à cause de cette attirance qu'il veut rejeter, mais, il craquera, et alors sa vie prendra un autre tournant.
Bien évidemment, ce récit est très rose bonbon, gentillet, mais plein d'humour et de tendresse. Quelques aspects des difficultés pour un couple homosexuels sont abordés, mais seulement effleurés, rien n'est vraiment détaillé. Les sentiments et l'émotion sont présents pour moi, car j'ai eu de la peine parfois pour Takahashi, mais aussi pour Rintarô, bien que je comprenne les réactions de Satô.
Le personnage de Rin est vraiment adorable, un enfant très gentil, un peu naïf, mais tellement attachant.
L'humour est omniprésent, j'ai beaucoup apprécié les échanges entre Satô et Takahashi.
Au niveau des illustrations, elles sont parfaites, très explicites et tout à fait délicieuses. Un très beau travail, et c'est ce qui fait tout le charme d'ailleurs, car l'humour de certaines scènes est renforcé par les illustrations.
Voilà, j'ai passé un bon moment, bien que court, mais tout de même agréable, sans prise de tête.
Une histoire douce, sans prétention, une délicieuse pose bisounours.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BulledEncre   01 juillet 2015
Le trait de la mangaka est simple, fin et élégant. Les personnages ont les traits expressifs et le tout agrémente le récit avec une agréable simplicité.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   27 mai 2015
Une bluette sur le thème de l’homoparentalité toute mignonne, d’une naïveté assumée pas désagréable.

Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SharonSharon   08 juillet 2015
En réalité, le plus dur pour moi après le divorce, ça a été de faire la cuisine. Je ne suis pas doué.
Commenter  J’apprécie          42
autres livres classés : HomoparentalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Kyo Kitazawa (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
675 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre