AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PoisonLady


PoisonLady
  08 février 2015
J'aurai eu bien du mal à aller au bout de Magie Urbaine. L'auteure ne manque pourtant pas de bonnes idées, mais la sauce ne prend pas, et pour plusieurs raisons.

La première, c'est tout d'abord le duo principal, une incroyable paire de têtes à claques aussi insupportables l'un que l'autre. La première chose que l'on remarque chez Pete, c'est son agressivité hors normes dés qu'elle ouvre la bouche. Alors certes, elle en a vu de dures, certes, elle est flic donc c'est "une dure", mais non, trop, c'est trop. Avec un tempérament aussi violent que le sien, on se demande comment une fille pareille peut travailler à Scotland Yard... Bref, le personnage n'est pas crédible pour un sou et horripilante tout au long de l'histoire. Elle aurait pourtant pu être sympathique si elle avait été un poil plus nuancée.
Et puis, il y a Jack. C'est un drogué, qui se comporte en drogué, mais ça, c'est encore l'aspect le plus agréable du personnage. Jack est aussi sacrément orgueilleux, et donc énervant, mais niveau charisme, le résultat est malheureusement très loin de l'effet escompté. Et sachant que ces deux-là ne peuvent pas discuter ensemble sans s'aboyer dessus avant le dernier quart du volume, la lecture est vraiment tout sauf agréable.

Il y a aussi le début du roman, très décousu. Des chapitres courts (de parfois deux pages et demi!), posant certes les bases de l'histoire mais entachant sérieusement l'immersion. le récit devient bien plus fluide dans sa seconde moitié, et l'on retrouve l'envie d'aller au bout, en dépit d'un autre défaut bien présent qui ne cesse de gâcher la lecture.

Si l'auteure a développé un univers intéressant et distille parfois quelques éléments vaguement glauques, elle pêche malheureusement dans les scènes d'action et, un peu plus grave, dans les passages mettant en scène la magie ou les rêves, nous offrant des descriptions plus que sommaires, donnant l'impression qu'elle-même n'a pas une idée bien précise de ce qu'elle essaie de nous décrire. C'est définitivement la plus grosse lacune de l'ouvrage, celle qui rend le tout fade, vague, imprécis.

Bref, suivre des héros plutôt antipathiques dans des aventures certes intéressantes, mais dont ce qui en ferait vraiment le sel a été bâclé, ça ne rend pas la lecture particulièrement agréable. Seul le fait que les 400 pages de l'ouvrage se lisent vite parvient à atténuer un peu le sentiment de déception.
Espérons que la suite relève le niveau, puisqu'il ne manquait pourtant pas grand-chose pour que Magie Urbaine soit bien plus que de l'urban fantasy très moyenne. Celà dit, avoir affaire à de l'urban fantasy pure, c'est déjà un bon point en soi...
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle