AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845634781
Éditeur : My major company books (04/11/2010)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Les tribulations hilarantes d une Frenchie à Hollywood,le seul endroit au monde où tout est possible...Inès Valente a un rêve : travailler dans le cinéma. Et comme elle n a pas l habitude de faire les choses à moitié, elle plaque tout et intègre en tant que stagiaire une des plus grandes agences de stars de Hollywood.À l Agence, les carrières se font et se défont en quelques heures. Propulsée assistante du Grand Patron, Inès approche des étoiles. Cannes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
iris29
  17 octobre 2016
Une excellente surprise ...
Ne vous fiez pas au titre un peu" harlequinesque" ou à la couverture pas très distinguée , ce livre est bien mieux qu'il n'y parait !
Il raconte le parcours d'une jeune femme ambitieuse de 30 ans et des poussières , dans la jungle Hollywoodienne .
Inés Valente est avocate à Paris , après un début de carrière prometteur , elle décide de tout plaquer et de s'envoler pour la Cité des Anges . Nouveau pays , nouveau départ , elle sera stagiaire , payée 400 $ (à Hollywood , c'est la clochardisation assurée ...) , son ambition est de devenir agent . Mais les places sont chères ... harcèlement, invisibilité , mépris, humiliations,concurrence entre collègues ,coloc' à moitié folle etc... Rien ne lui sera épargné !
Bien sûr, on a déjà vu ça dans d'autres romans ( la jeune fille qui commence sa vie professionnelle et qui en bave ) , la particularité est que celui-ci se passe dans la mecque du cinéma , que c'est très bien documenté et réaliste . L'auteur âgée de 33 ans, travaille dans ce milieu , ,on sent qu'il s'agit davantage d'un témoignage que d'un roman ...
Je suis fascinée par l'histoire d'Hollywood , sa création , les coulisses , alors forcément ce roman m'a plu , mais pas besoin de s'y connaitre en cinéma pour apprécier . L'héroïne est intelligente , parle quatre langues couramment , bosse 18h par jour ... de quoi casser le mythe de la Blonde écervelée qui peaufine son bronzage en Californie ...
Ce livre a été édité grâce au soutien des internautes . Ils ne se sont pas trompé , c'est une excellente surprise .
( Dans le même style , et dans le même décor , vous pouvez enchaîner avec Les Assistants de R L Williams ...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
emeralda
  20 juin 2011
La narratrice, Inès Valente, n'attend pas et commence sur les chapeaux de roue. Elle nous dit que la vie c'est comme une partie de carte (d'autres disaient que c'était comme une boîte de chocolat - "Forrest Gump"). En lisant ces quelques lignes, je pense immédiatement à une publicité qui passe encore sur nos écrans. le thème est le poker et la voix off est celle de Patrick Bruel (gros joueur). Je suis certaine que vous voyez maintenant celle que je tente d'évoquer car même s'il en existe plusieurs versions, la devise finale reste la même. Pour celles et ceux qui ne voient pas du tout de quelle campagne de pub il s'agit, voici des liens pour vous rafraîchir la mémoire :
- http://www.youtube.com/watch?v=nIMBD2qrPT0
- http://www.youtube.com/watch?v=OgIANHuDmIU&NR=1
Bref, tout ceci pour vous dire que peu importe le jeu que l'on a entre nos mains, rien n'est jamais perdu d'avance. C'est une vision optimiste de la vie qui me plait. Il est vrai que parfois avec une bonne dose de volonté et aussi un peu de chance, on peut réaliser des miracles ! D'ailleurs regardez Cendrillon, avec un simple petit coup de pouce de marraine la bonne fée et de madame la chance, elle a tout gagné ! Ben oui, 100% des gagnants du loto avaient tenté leur chance !
L'humour est là dés le début du récit et j'ai enchainé les sourires, voir même quelques gloussements (pas glamour, mais véridique). de bonnes références cinématographiques (que je connaissais et ça c'était important), mais aussi de séries télévisées et autres bien de ma génération (j'ai un an de plus que l'auteur, ceci expliquant sans doute cela) font que certaines "images" étaient très parlantes et fort drôles. Sans doute suis-je au coeur de la tranche d'âge des lectrices visées par ce roman. Pas de problème pour moi du moment que c'est bien fait que j'y prends du plaisir.
Inès Valente, notre guide, m'a beaucoup plu. Elle est vive, un brin maladroite, pleine de bonne volonté et de bon sens, doit ronger son frein car elle ne manque pas de caractère alors qu'elle se retrouve dans des situations disons délicates. Elle s'en sort en général, mais à quel prix ? Elle joue le jeu jusqu'au bout et après tout elle fait son bonhomme de chemin plutôt pas mal ! Elle avance ses pions, ne s'économise jamais, en bave franchement au point qu'on se demande vraiment ce qu'elle est venue faire là alors que sa vie n'était pas si moche que cela auparavant. Qu'est-ce qu'elle est venue faire dans cette galère ?! Il est certain que je n'aurai pu en faire autant. Je n'ai pas sa patience. Britney, sa colocataire, m'aurait rendue folle. Jamais je n'aurai pu supporter cette psycho-rigide plus de deux heures sans commettre l'irréparable ! Quant à Glen, je crois que je lui aurait fait avaler son bridge dès la première semaine… Et non, je ne suis pas du genre violente, mais comme Inès le souligne, il y a des situations qui font que vos plus bas instincts refont surface vivement.
Ecriture fluide et actuelle qui confère une certaine légèreté à cet ouvrage alors qu'Inès, elle, croule sous le poids de ses nouvelles responsabilités.
Lecture agréable, très agréable même. On se laisser entrainer de bon coeur par le rythme de folie que notre héroïne suit tant bien que mal. Quelle santé quand même !
Inès cumule les petites et les grandes galères. On peut même dire qu'elle les accumule au-delà de la descence, mais jamais elle ne se laisse démonter. Là où très franchement je serai allée me pendre, elle relève la tête et fait face. Chapeau ! Bon, on reste dans le domaine de la fiction donc c'est plus facile, mais quand même.
L'enchaînements des évènements, son avancement au sein de l'Agence font peu crédibles (trop rapides), mais peu importe, c'est plaisant à lire. Cette surenchère est attractive, plus rien ne nous étonne. Enfin, je vais vous dire que parfois la vie réserve bien des surprises et ce qui paraissait encore incroyable la veille se réalise le lendemain. Alors pourquoi pas après tout ? Soyons fous et soulignons encore une fois qu'Inès saisit toutes les occasions possibles et imaginables.
La plupart des personnages sont très stéréotypés. Guère surprenant, ni même dérangeant. Cela colle au style du livre sans que je puisse véritablement vous expliquer le pourquoi du comment. C'est un tout qui encore une fois fonctionne parfaitement alors pourquoi chercher midi à quatorze heure ?
Et puis sous couvert de la légèreté se cache quand même des sujets plus graves comme l'effacement des personnalités propres à chacun au sein des grands groupes (nivellement, standardisation de la façon de penser…), l'exploitation voir même presque l'esclavage des salariés (voir des cadres sans horaires avec des cadences infernales au mépris de leur vie sociale ou/et familiale), les pressions, le harcèlement, le déni de soi, l'humiliation, la perte de toute dignité…etc.
je pense pouvoir dire que ce livre est un coup de coeur. Une excellente surprise qui cachait bien son jeu sous un emballage édulcoré. L'humour et le ton n'enlèvent rien à cet ouvrage que je vous conseille vivement de découvrir. Voilà un auteur en devenir qui sans vous dégoûter complètement du septième art, vous fera quand même voir l'industrie du cinéma américain (voir mondial) sous un angle beaucoup moins glamour, mais plus réaliste. Tout n'est pas à prendre au pied de la lettre, mais on est souvent loin des strass et des paillettes. C'est du cinéma (?!).
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vertescollines
  04 janvier 2016
Très bon roman....Une histoire simple d'une avocate dans l'imbroglio des agences de stars d'Hollywood....Que de méprise....Que de travail....Que de mépris face aux salariés....Le ton est juste. L'histoire est crédible. L'avocate s'en prend plein la tête mais reste optimiste avant de démissionner. le monde cruel du cinéma a frappé. le personnage est sympathique et il nous force à la suivre : réussira-t-elle dans ce monde cruel ? Oui mais en s'imposant et en changeant les normes, et aussi à la fin en s'apercevant que le jeu n'en vaut pas forcément la chandelle....et que parfois son travail est apprécié par des extérieurs et pas par ses supérieurs....A méditer dans toutes les professions. Nul n'est prophète en son royaume. A lire pour les fans d'Hollywood et de cinéma.
Commenter  J’apprécie          10
maudg
  11 avril 2011
Elena Klein a l'étoffe des grandes. Elle marque son originalité par la richesse de sa culture cinématographique et artistique, qui font de ce livre non pas une simple histoire banale sans fond ni forme, mais un véritable chef d'oeuvre littéraire. Elle nous livre un divertissement honorable en nous rappelant qu'il faut vivre ses rêves.
Commenter  J’apprécie          10
xleax
  03 janvier 2014
Bon livre, que j'ai lu avec plaisir, seulement la fin m'a un peu déçue et est flou, dommage, très déçu de la fin.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
vertescollinesvertescollines   04 janvier 2016
Je racontai l'incident à Chloé et Amélia.
- Mais Inés, ce n'est pas normal ! Il ne faut pas que tu te laisses faire !
- je le sais, mais qu'Est-ce-que vous voulez que je fasse ? ce type ne cesse de ma rappeler qu'il contrôle non seulement ma carrière, mais également ma carte verte....et que si je lui obéis pas au doigt et à l'œil, je peux faire mes valise !
Elles sont restées interdites.
- Mais tu ne peux pas aller voir Ron ?
- Pour lui raconter quoi ? Que Glen m'a fait venir dan sa suite et qu'il était torse nu ? Qu'il m'a fait la gueule à la soirée desGolden Globes parce que j'ai préféré rentrer chez moi dans ma voiture plutôt que d'aller avec lui dan sa limousine ? Qu'il me force à aller chez Armani pour lui donner mon sentiment sur ses costumes ? Déjà que Ron n'accorde que trente secondes de temps de parole à Steven Spieielberg, vous imaginez le temps qu'il m'accordera !Je vais l'énerver plus qu'autre chose...Ou il va me prendre pour une trouble maker et je me ferai virer ! Et vraiment, après tout le travail que j'ai fait...Non,il faut que je tienne bon jusqu'à ce qu'il s'en aille, que je reste low profile encore quelques mois! Ou alors...je ne sais pas...Il faut que j'y réfléchisse calmement, mais le problème est que je n'ai pas ne seconde à moi pour y voir clair !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
iris29iris29   18 octobre 2016
( A propos du manoir d"Hugh Heffner , créateur de Playboy , à Los Angeles )
Les paroles de l'acteur Peter O'Toole me sont revenues en mémoire : " C'est ce que Dieu aurait construit s'Il avait eu de l'argent ."
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   17 octobre 2016
Le lendemain, le voiturier [...] m'a escortée jusqu'à un 4x4 couleur sable, garé au premier étage . En prenant place derrière le volant de cet engin surdimensionné , je me suis fait l'effet d'être une petite fille aux commandes d'un Boeing 747 .
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   16 octobre 2016
On naît tous égaux en droits . La plus belle foutaise que j'aie jamais entendue .
Commenter  J’apprécie          192
emeraldaemeralda   20 juin 2011
Son regard s'est animé instantanément et il m'a tendu sa carte de visite. J'ai lu avec stupeur : "James Von Frankenstein, Acteur". Aussitôt après mon départ de Paris, mon père avait jugé bon de m'envoyer par e-mail des articles décrivant des crimes plus abominables les uns que les autres, tous commis à Los Angeles. Il était convaincu que l'ensemble des tueurs en série de la planète y avait trouvé refuge et qu'il fallait que je sois sur mes gardes. sa paranoïa devenait contagieuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Elena Klein (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elena Klein
Vidéo de Elena Klein
autres livres classés : hollywoodVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5298 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre