AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253058038
223 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (11/04/2001)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Le Monstre pleurait comme un petit enfant.
Et le plus grand souci de Georges Corson, dont le seul métier connu était la guerre, serait désormais de lui échapper.
Pour découvrir, avec l'aide d'Antonella, qu'il ne se trouvait ni où ni quand il croyait.
Sinon dans une situation désespérée, au coeur d'un tourbillon spatio-temporel qui devait les jeter en Aergistal, le lieu de toutes les guerres.
Voici l'un des meilleurs romans de Gérard Klein... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
balrog
  19 mars 2014
Le thème de la guerre est globalement bien traité et critiqué dans ce livre, en revanche, j'ai très moyennement apprécié les voyages dans le temps, que j'ai trouvé assez confus. Intéressant mais pas passionnant pour ma part !
Commenter  J’apprécie          152
Rusen
  29 décembre 2015
Gérard Klein est un grand nom de la Science-Fiction française, réputé aussi bien pour ses qualités d'écrivain que pour celles de directeur de collection. Il s'occupe D Ailleurs et Demain pour les édition Laffont et de la collection SF du Livre de poche.
En 1970, il publie Les Seigneurs de la Guerre, un roman assez barré et quasiment impossible à résumer. Même les quatrièmes de couverture des différentes éditions ne s'y risquent pas, c'est pour dire.
En gros, le militaire Georges Corson a pour mission de convoyer un monstre, capable de manipuler le temps, en plein coeur du camp ennemi afin que celui-ci s'y reproduise et foute un bordel pas possible.
Évidement, rien ne se passe comme prévu et Corson se retrouve propulsé dans le futur, ou plutôt dans les futurs, puisque le roman devient un bon gros foutoir temporel dans lequel Corson se voit chargé d'une mission le dépassant complètement...
Les Seigneurs de la Guerre est très rythmé et franchement dense, les paradoxes temporels jonchant le bouquin ne facilitant pas vraiment la tâche du lecteur. Toutefois, si on s'accroche, le roman propose de beaux morceaux de SF, le Monstre étant une créature particulièrement originale, ainsi qu'une belle réflexion sur la guerre et les sociétés humaines.
Les amateurs de Doctor Who y découvriront également, 40 ans avant, deux personnages se croisant à rebrousse temps.
Hello sweetie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
evertoncapt
  28 février 2014
les seigneurs de la guerre est un roman intéressant mais pour être franc je n'y ai pas compris grand chose... Ce livre est trop dense, il aurait nécessité 400 pages de plus.
On pourrait penser que le personnage principal et sa copine manquent un peu d'épaisseur (en grande partie pour des raisons stylistiques) et qu'ils resemblent plus à des échalas codeinés qu'à de véritables héros de roman (Même dans l'action ils semblent plus subir qu'agir). Mais après tout de quoi avons nous l'air face à des forces qui nous dépassent, c'est un peu la condition des héros des sanglantes tragédies grecques... le colonel dont on ne comprend pas bien les visées est quant à lui un personnage plutôt charismatique.
Il y a assurément une beauté certaine dans ce livre qui au fur et à mesure que j'ecris ces lignes me revient. L'absurdité de la guerre dans un univers limité où des hommes parce que c'est leur condition et qu'il ne peuvent s'y soustraire s'entretuent. Des femmes surgelées sont privées d'esprit afin d'assouvir l'appétit des soldats.L'antigravité et "les décalages temporels" offrent une architecture particulière à ce livre qui le fait plus ressembler à une succéssion de tableaux d'une grande puissance, mais pas toujours assortie d'une cohérance lisible.
Compte tenu de mon attachement à la S.F psychadélique j'ai particulièrement aimé la fin de celivre.
http://sfsarthe.blog.free.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nounou89nounou89   06 octobre 2010
Nous nous sommes souvent demandé pour quelle raison nous nous battions, mais jamais, ou pas assez souvent, ou pas assez longtemps, pourquoi nous faisons la guerre.
Commenter  J’apprécie          20
xTHX1138xxTHX1138x   17 février 2020
Le ciel charrie un mauvais grain.
Est-ce aujourd'hui, est-ce demain
Que tous les peuples harassés
Vivront enfin pour s'embrasser ?

Et rataplan et rataplan
Les morts se vengent des vivants.
Chanson de Fréhel
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Lycée de Bagatelle #Le jeu

Où se passe l'histoire ?

Terre
Mars
Lune

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Gérard KleinCréer un quiz sur ce livre