AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360120314
352 pages
Éditeur : La ville brûle (06/11/2012)
2.5/5   2 notes
Résumé :
Des Grecs aux Mayas, des Chinois aux Dogon, d'Anaximandre à Einstein en passant par Buffon, Cyrano de Bergerac, Lemaître, Queneau et tant d'autres encore... tous ont tenté de percer le mystère de la création de l'Univers.

Récits mythologiques, cosmogonies traditionnelles, fictions et science-fiction, poésie, bande dessinée... les sources qui éclairent notre vision de la création de l'Univers sont multiples et ne se limitent pas aux travaux scientifiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SciencesInfuses
  18 novembre 2016
Pour la forme, ce beau livre offre des illustrations en petit nombre mais exceptionnelles et utiles comme la superbe reproduction de l'atlas céleste de Dunhuang daté de la fin du 7ème siècle de l'ère chrétienne. Si la première de couverture a sa raison d'être et attire l'oeil (à raison!), j'ai trouvé dommage qu'au contraire des noms des commentateurs, les noms des auteurs commentés soient difficilement lisibles.
Pour le contenu, 22 astrophysiciens donnent au lecteur leurs commentaires sur des textes issus de la littérature au sens large qui les ont inspirés à un moment donné de leur parcours de vie et/ou de recherche. Divisé en quatre variations (mythologiques, fondatrices, modernes et libres), ce livre peu commun ouvre différents univers au lecteur. Outre des textes parfois méconnus comme la « petite cosmogonie portative » de Raymond Queneau, « Eurêka » d'Edgar Allan Poe ou le « Huainan zi » de Liu An, le livre transmet le souhait de chacun des astrophysiciens commentateurs de réconcilier les sciences – et plus particulièrement ici l'astronomie et l'astrophysique – avec des textes issus de la mythologie ou de la littérature comportant souvent de belles intuitions. Il n'en demeure pas moins qu'à l'instar du constat d'une séparation en occident entre sciences et littérature les textes occidentaux mentionnés sont ou ont été déconsidérés par les milieux scientifiques. L'exercice des commentateurs a donc consisté à montrer que les intuitions de Queneau, Poe ou encore Kant se sont révélées opérantes dans les recherches des 20ème et 21ème siècles. Les « variations mythologiques » renforcent d'autant ce malheureux constat puisqu'au contraire des textes occidentaux fonctionnant comme autant d'exercices de pensée sans lendemain direct, les mythologies Dogon (Mali) et du Huainan (Chine) ont été des exercices de pensée qui se sont concrétisés matériellement soit par l'entremise de la construction d'un observatoire astronomique à une date probablement située entre le 14ème et le début du 20ème siècle (Pays Dogon au Mali) soit par la consignation des observations astronomiques dès le 2ème siècle avant l'ère chrétienne (Huainan zi en Chine).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SciencesInfusesSciencesInfuses   11 novembre 2016
Un observatoire africain.
Lors de la mission réalisée en 1998 dans le village de Sanga, une intéressante question nous était posée. Germaine Dieterlen avait consigné l'existence d'un lieu désigné par les Dogon comme polio kommo ("la caverne du traversement") à partir duquel s'opérait l'observation de Sirius. Sur les lieux, le point d'observation était situé au travers d'une étroite ouverture aménagée sous une grande dalle de pierre faisant face à différents rochers. Deux de ces rochers, à une distance d'une trentaine de mètres, étaient désignés par les Dogon comme le rocher du Soleil et de Sirius. Hormis la taille de la dalle de pierre, le lieu est loin d'être spectaculaire, mais un relevé géographique très simple a permis de montrer que la direction de chaque rocher correspond à un alignement très particulier. Vu depuis la dalle, les deux rochers sont situés très exactement dans la direction d'apparition de Sirius et du Soleil au jour précis de l'année où l'étoile se lève juste avant le Soleil, ce que les astronomes désignent sous le terme "lever héliaque" puisque le nom du dieu grec Hélios désigne le Soleil.
Autrement dit, le relevé du lieu démontre qu'il s'agit d'un observatoire sous sa forme rudimentaire, c'est à dire un ensemble d'alignements suffisamment précis pour servir de repères à un point précis de l'année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SciencesInfusesSciencesInfuses   10 novembre 2016
Jean-Marc Bonnet-Bidaud: L'Europe occidentale est si bien parvenue à forger une histoire des sciences la mettant en scène exclusivement, en dehors de toute influence extérieure, que l'appréciation des démarches intellectuelles qui pouvaient dans d'autres parties du monde aboutir à une autre vision du monde que la sienne en est devenue presque impossible.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Étienne Klein (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Étienne Klein
Rodolphe Burger : La musique électrique des sphères (La conversation scientifique / France Culture). Diffusion sur France Culture le 23 janvier 2021. Par Étienne Klein. Photographie : Rodolphe Burger © Ben Pinard. « Voici le chant des étoiles / Car nous sommes nous-mêmes les étoiles... » Rodolphe Burger ("Le chant des pistes"). La conversation scientifique a pour anagramme « ton octave caresse l’infini ». Cette coïncidence n’est-elle pas aussi un joli clin d’œil ? Et même une invitation à parler de musique ? Sur la scène du Théâtre de la Ville, nous accueillerons Rodolphe Burger. Nous ne ferons pas que parler. Il chantera, aussi. L'émission est diffusée en direct du Théâtre de la Ville - Espace Cardin et également retransmise sur le site duThéâtre de la Ville.
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : astrophysiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
348 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre