AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Olivier de Broca (Traducteur)
ISBN : 2253058157
Éditeur : Le Livre de Poche (01/11/1991)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 521 notes)
Résumé :
Il fut leur inspiration. Il a transformé leur vie à jamais…

A Welton, un austère collège du Vermont, dans les années 60, la vie studieuse des pensionnaires est bouleversée par l’arrivée d’un nouveau professeur de lettres, M.Keating.
Ce pédagogue peu orthodoxe va leur communiquer sa passion de la poésie, de la liberté, de l’anticonformisme, secouant la poussière des autorités parentales, académiques et sociales.
Même si le drame - le suic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  17 novembre 2016
Ce roman, si on le lit à 20 ans, on se dit, oui je veux faire comme le dit ce poète, à travers la voix du professeur de littérature :
"Cueille les moments d'aujourd'hui sans te soucier du lendemain!"
Puis, quand on le relit à 50 ans, l'angle de vue a changé, comme si on était debout sur le bureau de la salle de classe de Mr Keating. Ce n'est pas si simple.
Les mots de Todd m'ont captivée aujourd'hui plus qu'hier.
"La vérité est comme une couverture qui nous laisse les pieds froids...On a beau la tirer à nous dans tous les sens, elle ne couvrira jamais entièrement...Du jour où on entre dans ce monde, vagissant, à celui où on le quitte, agonisant, on ne peut que s'en couvrir la tête et gémir, pleurer ou hurler !"
Même si ma vision a changé, j'aime toujours, sinon plus, ces mots, qui ont le pouvoir de changer le monde, au moins dans nos rêves.
Commenter  J’apprécie          680
Junie
  04 janvier 2013
Le Cercle des Poètes disparus est d'abord un film. Réalisé par Peter Weir en 1989 sur un scénario original de Tom Schulman, qui reçut à cette occasion l'Oscar du meilleur scénario. On notera au passage que ce même scénariste a pondu le scénar de l'inoubliable "Chérie j'ai rétréci les gosses", une oeuvre majeure du 7è art.....Nobody's perfect!
Le film a eu un succès planétaire, tant au box office qu'auprès des critiques. Des hordes d'adolescents ont appris des répliques par coeur et visionné le film en boucle. Lire de la poésie, avec le corollaire "vouloir changer le monde", a eu les effets dévastateurs que l'on sait: effondrement de Wall Street et du capitalisme, chute de toutes les dictatures, Tennyson et Mallarmé remboursés par la sécu, statues de Walt Whitman dans tous les collèges.
Le livre de Mme Trucmuche n'a été publié qu'après, histoire de bien profiter des retombées commerciales du film et de l'engouement suscité.
Comme des millions de spectateurs, j'ai adoré regarder Keating-Robin William lors d'une soixante douzième rediffusion la semaine dernière à la télé, c'est presque aussi beau que Sissi Impératrice, les crinolines en moins.
En conclusion, nous saluons la belle réussite de ce film intelligent qui repose principalement sur un scénar très habile et un acteur qui croit à son personnage.
Et puis pour une fois, c'est pas Rambo ou Schwarzy qui sauvent le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4512
Alyxiel
  09 novembre 2013
Que de force et de poésie dans cet ouvrage!!
Tiré du film éponyme (Oscar du meilleur scénario en 1990), ce livre relate très fidèlement le film de Peter Weir.
Mr. Keating, un professeur de littérature va enseigner de manière peu orthodoxe et avec des manières originales, comment penser par soi-même et mettre un peu de poésie dans nos vie. Dans une société rigide et élitiste des années 1960, dans une Amérique qui prône la réussite, ce poète va réveiller les consciences de ses élèves.
Le film m'avait bouleversé et révolté. Mais au fil des années, j'avais un peu oublié... Prise dans le mouvement conformiste de la vie.lire le livre m'a rappelé qu'il ne fallait pas se contenter des idées préconçues qu'on nous livre tous les jours.
Ô Capitaine, mon Capitaine!
Réveillez-vous!
Sucez la moelle de la vie
"Cueillez dès maintenant les roses de la vie
Car le temps jamais ne suspend son vol
Et cette fleur qui s'épanouie aujourd'hui
Demain sera flétrie."
CARPE DIEM
Commenter  J’apprécie          422
OumG
  26 juillet 2017
Voici donc le livre dont est tiré le film !
En fait non. Plouf. Fumble ! Grrrr. C'est le contraire. C'est le film qui a été couché en roman après coup. Trop tard. Je l'ai. Alors j'ai préféré revoir le film. La dernière fois, je ne connaissais pas Whitman. Ni Thoreau. Ni même Lincoln.
Mais j'ai lu certains chapitres pour comparer. C'est écrit un peu comme on cuisine au McDo (le McDo c'est appétissant seulement sur les photos). Ici c'est pareil. Ce n'est qu'une transcription littérale et séquentielle des scènes du film. Sans style et sans goût. Mais le pire, ce sont les différences. Par exemple. La relation d'amitié entre le prof de latin et Keating est complètement transformée. Un roman moins subtil qu'un film. Trahison !
Ainsi disparaît une des meilleures répliques du film.
McAllister: « Show me the heart unfettered by foolish dreams and I'll show you a happy man »
Keating: « But only in their dreams can men be truly free. 'Twas always thus and always thus will be. »
McAllister: … … Tennyson ?
Keating: No, Keating
Mon jugement sur ce livre est donc : si vous tenez vraiment à le lire, revoyez plutôt le film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4013
darkmoon
  03 mars 2014
Ô, capitaine, mon capitaine..."
Le cercle des poètes disparus nous immisce dans l'univers des élèves de l'académie de Welton. Cette année-là, Monsieur Keating, professeur de lettres, fait ses débuts en tant qu'enseignant. Il va ouvrir les yeux de la plupart de ses élèves. Certains veulent vivre leur passion, d'autres connaître l'amour... Ils cherchent tout simplement la liberté dans le système trop autoritaire et conformiste de l'académie. Un roman devenu au fil du temps indissociable du concept du "Carpe Diem." Et pour démontrer la force du concept, quoi de plus antagoniste qu'un système éducatif basé sur les très conservatrices valeurs "tradition, honneur, discipline, excellence". Dans ce roman, Mr Keating essaye de nous prouver que" le prodigieux spectacle continue et que tout le monde peut y apporter sa rime." Cette rime, elle vient de l'intérieur, des sentiments les profonds et non d'une mise en forme rigide, mathématique et dénuée d'authenticité. Mais ce cercle de doux rêveurs est très vite rattrapé, tragiquement fauché même, par la réalité et la force du système établi. Reste que les principes de Mr. Keating ont gagné les coeurs, à condition de se souvenir que toute révolte doit être menée avec intelligence.
Malgré tout "Le Cercle Des Poètes Disparus" ne décolle pas, la faute à un rendu qui parait quand même naïf. Comme quoi trop de bons sentiments finissent par desservir. Et cela même si la dernière partie du roman se teint (judicieusement) de noirceur et nous évite un happy-end renforçant le côté lisse de l'histoire.
Au final, il reste une lecture assez agréable, avec des expressions qui restent : « C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité » et un personnage à jamais ancré dans la mémoire collective. En effet, quel étudiant aujourd'hui ne rêverait-t-il pas d'avoir un Mr Keating comme professeur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
mimipinsonmimipinson   23 mars 2012
Et ne restreignez pas la poésie au seul langage. La poésie est présente dans la musique, dans la photographie, voir dans l’art culinaire-partout où il s’agit de percer l’opacité des choses pour en faire jaillir l’essence à vos yeux. Partout où ce qui est en jeu, ‘est la révélation du monde. La poésie peut se cacher dans les objets ou dans les actions les plus quotidiens mais elle ne doit jamais, jamais, être ordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
OumGOumG   26 juillet 2017
Pour comprendre pleinement la poésie, nous devons d’abord devenir familiers avec son mètre, sa rime et ses figures de style, puis poser deux questions : 1) Avec quel art l’objectif du poème est-il rendu et 2) quelle est l’importance de cet objectif ? La question 1 évalue la perfection du poème, la 2 son importance. Une fois répondu à ces questions, déterminer la grandeur du poème devient une chose relativement simple. Si l’on reporte le résultat de perfection du poème sur l’axe horizontal d’un graphe, et que l’on reporte son importance sur l’axe vertical, alors en calculant la surface totale de la zone on obtient une mesure de sa grandeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          155
NorthangerNorthanger   04 janvier 2013
Le Cercle des Poètes Disparus était une société dont les membres se fixaient pour objectif de sucer toute la moelle de la vie. C'est par cette expression de Thoreau que nous ouvrions la séance. Nous étions une poignée à nous réunir dans la vieille grotte indienne et, chacun à notre tour, nous lisions Shelley, Thoreau, Whitman - ou nos propres vers - et, dans l'enchantement du moment, ces poètes exerçaient leur magie sur nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
wiggybiswiggybis   08 octobre 2011
Messieurs, nous portons tous en nous ce désir d'être accepté; mais tâchez d'encourager ce que vous portez d'unique ou de différent, même si vous devez pour cela vous faire taxer d'excentrique. Je cite Frost: "Deux routes se sont offertes à moi; j'ai choisi la moins fréquentée et ça a fait toute la différence."
Commenter  J’apprécie          240
OliphantOliphant   15 octobre 2012
Comment nous défaire des préjugés, des coutumes, des influences de toutes sortes ? La réponse, jeunes et tendres pousses, est qu'il faut sans cesse s'efforcer de changer de point de vue.
Commenter  J’apprécie          390
Video de N.H. Kleinbaum (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de N.H. Kleinbaum
"Le cercle des poètes disparus" (vo "Dead poets society") - 1989 Réalisé par Peter Weir Avec Robin Williams, extrait
autres livres classés : leçon de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de N.H. Kleinbaum (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
579 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre
. .