AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782700710427
Éditeur : Aubier Montaigne (08/01/1992)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La Bataille d'Arminius (Die Hermannsschlacht) est une pièce de théâtre en cinq actes écrite en 1808 par Heinrich von Kleist.

La pièce a pour toile de fond la bataille de Teutoburg qui a eu lieu en l'an 9 apr. J.-C. entre les Romains et les tribus germaniques, dans la forêt de Teutoburg. Le principal protagoniste, Arminius, dont le nom a été germanisé en Hermann, est considéré comme un héros germanique. Ses aventures ont inspiré de nombreux dramaturges... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sachenka
  10 mai 2016
Une autre pièce de théâtre de Heinrich von Kleist. Et cette fois encore, il revisite l'histoire. Il nous fait remonter jusqu'à l'Antiquité romaine. Et dans le plus esprit des tragédies. Hermann, prince des Chérusques (Arminius pour les Romains), reçoit un ultimatum du prince des Suèves, Marbod. le général romain Quintilius Varus, gouverneur de la Germanie, lui offre son soutien. Mais Hermann voit derrière son double jeu, les Romains espèrent diviser les Germains pour mieux les asservir alors il décide secrètement de s'allier son ancien rival. Donc, Hermann envoie en secret un émissaire auprès de Marbod et, ensemble, ils préparent le guêt-apens : la Bataille de Teutoburg. Ce sera une des pires défaites de l'histoire romaine, trois légions seront anéanties. À la fin de l'engagement, Hermann, qui se préparait à rendre hommage à son ancien rival, se voit plutôt offrir la suprémacie des Germains.
On a vrament affaire à une pièce d'une autre époque. D'abord, l'intrigue, qui est très classique dans sa construction et lente à s'installer. Ensuite, tous les personnages, incluant les très nombreux Germains, barbares, s'expriment avec fluidité, dans le même langage : grandiloquent et démontrant une grande culture. Et ça m'a agacé ! Bon, Arminius a vécu une partie de sa vie dans l'Empire romain, ça s'explique un peu, mais les autres ? Un chef barbare ne devrait pas s'exprimer ainsi. Mais bon, si on met de côté tout ce genre de détails, qu'on les accepte, on peut se concentrer sur l'histoire, on a affaire à une intrigue intelligente finement. Ajoutons à cela des combats épiques, des doubles trahisons, et même un peu de romance et nous nous retrouvons avec une grande oeuvre. Autrement dit, la pièce a quelque chose de très Shakespearien.
Hermann / Arminus est une figure historique importante, libérateur des Germains, l'incarnation de la fierté de tout un peuple. Bref, le héros par excellence. À l'époque de la présentation de la pièce, au tout début du XIXe siècle, on assiste à l'éveil du nationalisme allemand ou pan-germanique. Très important alors que les troupes napoléonniennes malmènent les Allemands et les Prussiens sur tous les fronts… La Bataille d'Arminius arrive à point nommé et beaucoup de parallèles peuvent s'appliquer entre les deux situations. Cette pièce de Kleist demeure un grand classique du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
dbacquet
  20 mai 2019
Cette pièce de Kleist a été écrite en 1808, alors que la Prusse était occupée par les Français de Napoléon, dans un climat d'insurrection et d'exaltation nationale. C'est surtout grâce à Tacite que nous connaissons les épisodes qui ont inspiré Kleist, lequel y ajoute son style de voyant romantique faisant resurgir des forêts les anciennes divinités germaniques. Arminius, aussi connu sous le nom de Hermann le Chérusque, d'abord l'allié des Romains, défit ceux-ci lors de la bataille de Teutoburg, en usant d'une grande duplicité à leur encontre en s'alliant avec d'autres chefs germains. Arminius apparait donc comme un homme rusé et parfois féroce. Kleist décrit les désordres de la guerre en même temps que les passions humaines, les trames du destin autour de personnages marqués par une certaine ambiguïté. C'est le cas ici d'Arminius mais aussi de Thusnelda, sa femme. Kleist une fois encore m'impressionne avec ce drame très vif.
Commenter  J’apprécie          330


Videos de Heinrich von Kleist (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Heinrich von Kleist
Heinrich von Kleist par Marthe Robert : Anthologie étrangère (1962 / France Culture). Par Marthe Robert. Réalisation : Georges Gravier. Tableau : Anton Graff, “Heinrich von Kleist”, 1808. Diffusion sur la Chaîne Nationale le 24 janvier 1962. Présentation des Nuits de France Culture : « Critique littéraire, essayiste et traductrice, Marthe Robert, disparue en 1996, est célèbre pour ses essais sur Kafka, ses travaux sur Freud, Cervantès, Flaubert ou les frères Grimm. Dans l’un de ses livres les plus connus “Roman des origines et origine du roman”, paru en 1972, elle s’appuyait sur un concept freudien, “le roman familial du névrosé”, pour éclairer le projet romanesque dans son ensemble. On le sait moins, l’un de ses premiers ouvrages, publié en 1955, est un essai consacré à l’œuvre de Heinrich von Kleist (1777-1811). À propos de l’auteur de “La Cruche cassée”, du “Prince de Hombourg”, de “La Petite Catherine de Heilbronn” et de “La Marquise d’O...” elle écrivait ceci : “L’œuvre de Kleist est le domaine privilégié du malentendu, non seulement parce que le malentendu en est le principal ressort, mais parce que, manquant presque toujours son but avoué, elle répond avec une rigueur infaillible a des intentions d’un tout autre ordre, sur lesquelles Kleist ne s’est que peu ou incomplètement exprimé.” En 1962, pour la série “Anthologie étrangère”, elle proposait une sélection de textes de l’auteur allemand et mettait en regard sa vie et son œuvre. Et c’est l’un des héros les plus saisissants de Kleist, les plus ambigus et les plus terrifiants aussi, peut-être, qu’elle posait comme le double de l’auteur, j’ai nommé : Michael Kohlhaas. »
Avec les voix de Loleh Bellon, Roger Blin, Jean-Roger Caussimon, François Chaumette, Pierre Constant, Marguerite Coutant-Lambert, Jacques Degor, Françoise Fechter, Raymond Jourdan, Jean-Pierre Lituac, Geneviève Morel, Monique Morisi, Jean Muselli, Jean Négroni, Dominique Paturel, Henri Poirier et Lucien Raimbourg.
Source : France Culture
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
762 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre