AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229003679X
Éditeur : J'ai Lu (05/10/2011)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Amoureuse des animaux et de la nature, Beatrix Hathaway a toujours été plus à l’aise à l’extérieur que dans les salles de bal. Bien qu’elle ait eu droit à sa saison, elle n’a jamais été séduite ni sérieusement courtisée. Elle s’est résignée à ne jamais trouver l’amour. Le temps est-il arrivé pour Beatrix de trouver un homme ordinaire pour s’installer ?

Le capitaine Christopher Phelan est un soldat séduisant qui a décidé d’épouser la meilleure amie de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Nono19
  23 novembre 2015
Beatrix Hathaway ne pensait pas que sa correspondance avec le capitaine Phelan allait la mener aussi loin. Au départ, elle voulait juste faire preuve de gentillesse envers un soldat, c'est tout. Mais le capitaine pense que c'est Prudence, une amie de Beatrix, qui lui écrit et il tombe amoureux de celle-ci sans savoir qu'elle n'est pas la personne qu'il s'imagine (vous suivez :p?). Quand les sentiments s'en mêlent, Beatrix décide de couper les ponts...Lorsque Christopher revient en Angleterre, il se met à la recherche de Prudence Mercer qu'il pense être l'auteure des lettres. Il sera grandement déçu par la superficialité de cette dernière tandis que son attirance pour Beatrix grandit. Parviendra-t-il à comprendre qui est derrière les lettres qu'il a reçues? Saura-t-il laisser la guerre derrière lui?
Et voilà, c'est avec une grande tristesse que je termine cette saga qui m'a fait passer de très bons moments. le tome 4 (avec Leoooo :D) reste mon préféré mais celui-ci est un très bon volume comme le premier que j'avais beaucoup apprécié.
Beatrix est l'électron libre de la famille, dans sa bulle, sujette à des petits vols quand elle est angoissée, très branchée nature et animaux. Je me demandais à quoi ressemblerait son futur époux... Je n'ai pas été déçue!
Christopher Phelan est au départ, un jeune homme beau, arrogant, superficiel mais la guerre le changera beaucoup. Il en revient torturé par ce qu'il a vu et fait, très sombre mais voulant retrouver la jeune femme qui lui a permis de se raccrocher à la vie.
J'ai aimé la première partie du roman écrit sous forme épistolaire. Christopher et Beatrix se livrent déjà beaucoup l'un à l'autre et on sent un lien se créer.
A son retour en Angleterre, il faudra un peu de temps à Christopher pour comprendre qui est qui. Mais surtout, il lui faudra gérer ses accès de rage, ses cauchemars, ... C'est un personnage très touchant.
La famille Hathaway est présente en partie dans ce roman. On ne peut qu'être ravi de retrouver tous ces personnages attachants, drôles et si peu conventionnels. Leo et Cam en tête que j'apprécie particulièrement. Les réparties de Leo m'ont souvent fait sourire. On l'aura compris, c'est mon personnage chouchou tous tomes confondus.
En résumé, un très bon tome qui clotûre cette saga que je ne peux que conseiller car tout y est: aventures, amour, humour, famille,... Un très bon mélange!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Labibliothequedelodie
  26 juin 2019
Il était temps ce tome sur Béatrix ! Elle m'a vraiment fait rire dans les autres tomes avec sa passion pour les animaux alors je voulais vraiment découvrir son histoire !
L'histoire commence par un prologue avec une lettre d'amour écrite pour Christopher non signée où une fille lui demande de revenir.
Ensuite, nous revenons à 8 mois plus tôt, et nous apprenons que Prudence, une amie de Béatrix, correspond avec ce fameux Christopher qui est dans l'armée. Béatrix n'apprécie pas vraiment Christopher parce que les deux fois où elle l'a vu, il n'a pas parlé d'elle en bons termes.
Sauf que Prudence va en avoir assez d'écrire des lettres à Christopher alors Béatrix va prendre le relai en signant au nom de Prudence. Elle va vraiment prendre goût à la rédaction de ces lettres sauf que Christopher n'en sait rien du tout.
Béatrix est quelqu'un de tellement passionné par lex animaux, elle les préfère tellement aux humains, qu'elle doute vraiment se marier un jour. Elle a beaucoup de mal avec ce qu'une femme devrait faire dans leur temps, elle est donc complètement décalée par rapport aux autres femmes. J'ai adoré son personnage, elle m'a énormément fait rire.
Quand Christopher va revenir, il sera bien différent de celui qu'il était avant et que Béatrix n'aimait pas. Il est devenu très froid et n'est pas forcément cordial avec elle.
L'histoire est toujours écrite à la troisième personne, au début du livre les personnages des tomes précédents me manquent vraiment, il faudra attendre un bon moment avant de les retrouver…
En bref, c'est une belle clôture à cette saga, les personnages sont hyper attachants. En revanche, j'ai trouvé que ce tome manquait un peu d'actions par rapport aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TinkerCha
  25 février 2016
Et voilà, j'ai terminé la saga et je suis triiiiste que ce soit fini !!!!
Lisa Kleypas, m'a tout simplement fait rêver avec cette saga ( tout comme avec celle de la ronde des saisons - à lire avant celle-ci on y retrouve des personnages ;) ), je me suis régalé, pas ennuyé un instant, j'ai ri, j'ai été émue, en colère, triste, bref le genre de palette d'émotions qui rend un livre bien complet !
Comme je l'avais pressenti, j'ai adoré découvrir Beatrix, même si j'ai eu un peu de mal au début, car je continuais de la voir toute gamine comme au début de la saga. J'adore sa joie de vivre, sa façon d'appréhender les gens, et de leur trouver des ressemblances avec les animaux. J'aime également sa façon d'être vraie, entière, elle rafraîchit toute la saga avec son caractère. J'ai aimé la découvrir femme, amoureuse, toujours la même. Malgré le fait que sa famille fasse désormais partie de l'aristocratie, ils n'ont pas changé, aucun, et Beatrix la plus " sauvageonne " arrive à rester elle-même également et je trouve ça génial surtout qu'elle évolue dans un monde où ça la rend trop différente des autres et du coup mise à l'écart. Alors que finalement, c'est elle qui mérite le plus d'attention, c'est elle qui apporte plus que les autres bécasses sans cervelle. Un petit coup de coeur pour ce personnage, plein de vie, d'entrain, qui m'a fait rêver et m'émerveillé :D
Quant à Christopher, j'aime beaucoup ce qu'il devient, et qu'il ne cherche pas à changer Beatrix pour qu'elle rentre dans le moule. J'ai aimé qu'il soit fort mais qu'il ait autant besoin de Beatrix pour survivre à tout ce qu'il a enduré. J'ai aimé qu'il ne reste pas celui qu'il était, et qu'il recherche plus que ce qu'il pensait vouloir :) et surtout qu'il ne s'arrête pas aux apparences de ce que demande la société.
Un couple, que j'aurais aimé suivre encore un peu.
Ce tome était extra, pétillant, plein d'amour, d'humour, de bonté, ... une petite pépite dans le genre, tout comme le reste de la saga !!!
Lisa Kleypas s'il vous prend l'envie d'écrire une autre saga et que nous y retrouvons les personnages de celle-ci, je ne réfléchirais même pas à savoir si je la lis ou pas, ce sera fait :D
Lien : http://theworldoftinkercha.e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefun
  14 mars 2017
La saga Les Hathaway se termine en beauté avec ce 5ème tome consacré à Beatrix, la petite dernière de la fratrie. le héros masculin, le Capitaine Christopher Phelas, était totalement inconnu des tomes précédents ce qui apporte une certaine bouffée d'air frais au récit. Quant à Beatrix, nous l'avons connue adolescente pour enfin devenir une jeune femme pleine de bon sens et surtout avec un coeur grand comme ça ! Son amour des animaux n'a pas faiblit au cours des années mais bien évidemment, cela ne suffit pas pour une belle jeune femme comme elle qui a vu ses quatre frères et soeurs faire chacun leur tour un mariage d'amour ! le fait que l'auteure ait choisi d'unir son personnage le plus compatissant et empathique à la souffrance des autres, notamment des animaux, avec un militaire qui va être poussé à faire des choses atroces sur le champ de bataille et qui devra vivre avec une fois de retour à la vie civile est assez pertinent puisque justement Beatrix est certainement la seule femme à la ronde capable d'apprivoiser une bête sauvage, ce qu'est un peu devenu notre beau et fier Christopher…Je peux vous dire que j'ai eu du mal à décrocher de ma lecture tellement j'étais happée par le récit. La personnalité de Christopher est tellement complexe et surtout, il ne faut pas oublier qu'il avait de forts à priori à l'encontre de Beatrix, avant de partir à la guerre et qu'ensuite, il n'avait d'yeux que pour Prudence au fur et à mesure de la correspondance entretenue durant des mois et dont il pensait qu'elle était l'auteure de ces pensées profondes et subtiles sur l'odeur des saisons et les constellations d'étoiles. Ce 5ème tome est un condensé de pur romantisme qui a ravie mon coeur de midinette mais aussi de sensualité vibrante et exaltée comme l'auteure sait si bien la mettre en scène avec une montée de la passion qui monte crescendo pour notre plus grand plaisir ! Je pense que ce couple est mon préféré de la saga, c'est vous dire ! Je vous recommande totalement la saga Les Hathaway, qui est, je le rappelle, le spin-off de la saga culte La ronde des saisons (que je vous recommande aussi bien évidemment !).
Ma note : 18,50/20 - Coup de coeur
Lien : http://lespassionsdeviedefun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gilwen
  10 octobre 2016
Qu'il est bon de se replonger dans les amours tumultueuses de cette famille déjantée ! Des personnages charismatiques, du rythme, de l'humour, des papillons dans le ventre, quelques glapissements, des dialogues qui font mouche et des rebondissements parfois prévisibles, mais qui ne font pour autant pas rouler des yeux... bref je m'amuse comme une petite folle. J'ai en revanche trouvé le dernier opus un tout petit moins entraînant que les précédents (j'aurais aimé un peu plus d'épreuves entre Christopher et Beatrix), mais très bon néanmoins. Les échanges épistolaires apportent une belle petite touche à l'histoire, tout comme le côté "naturaliste" du roman. Pourtant c'était peut-être l'élément qui me tentait le moins à la base
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
viedefunviedefun   14 mars 2017
Christopher s'approcha d'elle lentement, comme s'il craignait qu'elle ne se sauve de nouveau. Il lui empoigna les bras.
— Dites-moi pourquoi vous avez fait cela, articula-t-il d'une voix vibrante de... De haine ? De fureur ?
— Non, inutile de pleurer ! Était-ce un jeu ? Était-ce seulement pour aider Prudence ? Beatrix détourna le regard avec un sanglot de désespoir.
— Non, ce n'était pas un jeu... Prudence m'a montré votre lettre et m'a dit qu'elle n'avait pas l'intention d'y répondre. Mais il fallait que moi, j'y réponde. J'avais l'impression qu'elle avait été écrite pour moi. Je pensais ne le faire qu'une seule fois. Mais vous avez de nouveau écrit, et je me suis retrouvée à vous répondre encore une fois... Puis une autre...
— Qu'y avait-il de vrai dans cette correspondance ?
— Tout ! À part la signature de Prudence. Le reste était sincère. Vous pouvez douter de tout ce que vous voulez, mais pas de cela. Christopher resta silencieux un long moment. Sa respiration se fit plus laborieuse.
— Pourquoi avez-vous cessé ? finit-il par demander. Poser cette question lui était très difficile, elle le sentait. Mais, que Dieu lui vienne en aide, il était infiniment plus difficile d'avoir à y répondre.
— Parce que c'était trop douloureux. Les mots signifiaient trop de choses. Malgré ses larmes, elle s'obligea à poursuivre :
— Je suis tombée amoureuse de vous, et je savais que c'était sans espoir. Je ne pouvais pas prétendre être Prudence plus longtemps. Je vous aimais tellement et je ne pouvais pas... Elle fut brutalement interrompue. Abasourdie, elle se rendit compte qu'il l'embrassait. Qu'est-ce que cela signifiait ? Que voulait-il ? Que... Mais son esprit cessa de fonctionner et elle ne tenta plus de comprendre quoi que ce soit. Il avait refermé les bras autour d'elle. Ébranlée jusqu'au tréfonds, elle moula son corps contre le sien tandis qu'il l'embrassait avec avidité. Ce devait être un rêve... Pourtant, ses sens lui assuraient que l'odeur, la chaleur, la force qui l'enveloppaient étaient bien réelles. Quand Christopher la pressa encore plus étroitement contre lui, elle perdit le souffle. Mais elle s'en moquait. Le plaisir du baiser irradiait en elle, l'étourdissait, et elle protesta avec un gémissement quand il releva la tête. Christopher l'obligea à le regarder.
— « Aimais » ? répéta-t-il d'une voix rauque. Au passé ?
— Au présent, réussit-elle à balbutier.
— Vous disiez que je devais vous trouver.
— Je n'avais pas l'intention de vous envoyer ce billet.
— Il n'empêche que vous l'avez fait. Vous me vouliez.
— Oui. De nouvelles larmes montèrent aux yeux de Beatrix. Il se pencha pour les cueillir d'un baiser. Puis il plongea dans le sien son regard d'un gris non plus glacial, mais d'une douceur veloutée.
— Je t'aime, Beatrix.
Finalement, peut-être était-elle capable de s'évanouir. En tout cas, cela y ressemblait, car ses jambes cédèrent sous elle. Il l'étendit sur le tapis élimé. Après avoir glissé le bras sous sa nuque, il s'empara de nouveau de sa bouche. Beatrix répondit à son baiser avec fièvre. Leurs jambes se mêlèrent et il insinua une cuisse entre les siennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milka2bMilka2b   12 décembre 2014
— Nous avons assuré Phelan que nous serions plus qu'heureux qu'il se charge de toi et de taménagerie, répliqua Léo. Après quoi, il a dit qu'il avait besoin de réfléchir.
— Réfléchir à quoi ? demanda Beatrix. Pourquoi lui faut-il autant de temps pour prendre une décision ?
— C'est un homme, ma chérie, expliqua Amelia avec suavité. Il leur est très difficile de se livrer à une réflexion intense.
— Contrairement aux femmes, rétorqua Léo, qui sont remarquablement douées pour prendre des décisions sans la moindre réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nono19Nono19   18 novembre 2015
- Que racontes-tu? rétorqua Leo. On ne peut pas se fier au jugement de Beatrix.
- Pourquoi?
- Elle est trop jeune.
- J'ai vingt-trois ans! s'exclama Beatrix. Si j'étais un chien, je serais morte.
- Et c'est une femme, insista Leo.
- Je te demande pardon? intervint Catherine. Serais-tu en train d'insinuer que les femmes manquent de jugement?
- Pour ce genre de chose, oui, soutint Leo, qui ajouta en désignant Christopher: Regarde-le, bon sang, on dirait un dieu grec. Tu crois peut-être qu'elle l'a choisi pour son intelligence?
- Je suis allé à Cambridge, répliqua Christopher d'un ton acide. J'aurais dû apporter mon diplôme?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
viedefunviedefun   14 mars 2017
—Comment va Prudence ? l'entendit-elle demander. Le frémissement contenu dans sa voix lui fit mal.
— Bien, je crois. Elle est à Londres pour la saison. Elle hésita avant de préciser :
— Nous sommes toujours amies, mais peut-être plus aussi proches qu'auparavant.
— Pourquoi ? Son regard était alerte, à présent. Manifestement, toute allusion à Prudence vous valait aussitôt son entière attention. « À cause de vous, répondit Beatrix en son for intérieur. Je m'intéresse à vous, et elle s'intéresse à votre héritage. » Elle se força à esquisser un sourire ironique.
— Il semblerait que nous ayons des intérêts différents...
— Vous ne sortez pas vraiment du même moule. Percevant la pointe de sarcasme dans sa voix,Beatrix l'observa avec curiosité, la tête légèrement inclinée.
— Je ne vois pas ce que vous voulez dire. Il hésita.
— Simplement que Mlle Mercer est conventionnelle. Et que vous... vous ne l'êtes pas. Son ton était empreint d'une imperceptible condescendance, qui n'échappa cependant pas à Beatrix. Toute la compassion et la tendresse qu'elle avait pu éprouver disparurent d'un coup quand elle comprit que Christopher Phelan n'avait pas changé sur un point : il ne l'appréciait toujours pas.
— Je ne voudrais pour rien au monde être une personne conventionnelle, répliqua-t-elle. Elles sont en général ennuyeuses et superficielles. Apparemment, il prit cela comme une critique envers Prudence.
— Comparées à celles qui apportent un animal nuisible pour les jardins dans les pique-niques ? Personne ne pourrait vous accuser d'être ennuyeuse, mademoiselle Hathaway. Beatrix sentit le sang se retirer de son visage. Cette attaque directe lui coupa presque le souffle.
— Vous pouvez m'insulter, parvint-elle. Dieu sait comment, à riposter, mais laissez mon hérisson tranquille ! Sur ce, elle fit volte-face et s'éloigna au pas de charge. Albert gémit, puis fit mine de la suivre, obligeant Christopher à le rappeler au pied. Beatrix ne s'autorisa pas un regard en arrière. C'était déjà terrible d'aimer un homme qui ne vous aimait pas en retour, mais c'était bien pire d'aimer un homme à qui vous déplaisiez souverainement. La pensée ridicule lui vint qu'elle aurait aimé décrire à son Christopher l'étranger qu'elle venait de rencontrer. Il s'est montré si méprisant, lui aurait-elle écrit. Il m'a rejetée comme quelqu'un qui ne mériterait pas une once de respect. De toute évidence, il me considère comme une sauvageonne, plutôt folle. Le pire, c'est qu'il a probablement raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElwingElwing   08 novembre 2014
Quand il se tut, il y eut un silence.
Puis Leo se tourna vers Cam.
— Alors ?
— Alors quoi ?
— C'est le moment de nous sortir l'un de tes maudits proverbes de bohémien. Sur les coqs qui pondent des œufs ou sur les cochons qui dansent dans le verger. Tu en as toujours un a dégainer. Vas-y.
Cam lui adressa un regard sarcastique.
— Il n'y en a pas qui me vienne, la, tout de suite.
— Tonnerre ! J'ai du en écouter des centaines, et Phelan n'a même pas droit a un seul ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : romance historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre