AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Fabienne Durand-Bogaert (Traducteur)Louis Evrard (Traducteur)
EAN : 9782070715664
737 pages
Gallimard (26/09/1989)
4.67/5   6 notes
Résumé :


De ce livre devenu presque légendaire, on ne sait ce qui, aujourd'hui, contribue davantage au prestige : l'intense et sombre rayonnement du sujet, qui plonge au plus profond de la civilisation occidentale et du cœur humain ; l'envergure chronologique et géographique de l'étude ; l'ampleur et la richesse d'analyse qui en font le monument le plus accompli de la méthode iconologique de E. Panofsky, laquelle consiste à déchiffrer la signification d'une œ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
clude_stas
  08 mai 2014
Les trois mousquetaires ? Ce sont : Raymond Klibansky (1905 – 2005), un philosophe et historien français ; Fritz Saxl (1890 – 1948), historien de l'art autrichien, ayant exercé essentiellement à Londres comme directeur du Warburg Institute, pionnier de l'iconographie mythologique et astrologique ; et, last but not least, Erwin Panofsky (1892 – 1968), historien de l'art et essayiste allemand d'origine juive émigré aux États-Unis. A ce dernier, les historiens de l'art sont redevables d'avoir tiré leur discipline vers une dimension supérieure, celle de la science de l'interprétation.
Ils étaient donc trois amis, trois érudits qui décidèrent de faire fichier commun (fichier de bibliothèque, bien évidemment) et, ainsi, fondre toutes leurs connaissances en une seule (mais monumentale) oeuvre commune. Un livre exceptionnel, extraordinaire, passionnant, devenu un ouvrage incontournable, voire légendaire. Son titre est « Saturne et la Mélancolie ». Etant Capricorne, né sous les auspices de Saturne, et ayant la réputation d'être atrabilaire, je me suis donc plongé avec délices dans une édition récente de cette somme. La première version date de 1964 (une excellente année !) et fut rééditée près de de trente fois par la suite. La traduction française, quant à elle, date seulement de 1990.
Les trois savants choisirent la mélancolie comme centre de leurs études, en s'arrêtant à l'aube de la modernité. Ils construisirent, en virevoltant vertigineusement entre les disciplines et les époques, des ponts entre leurs savoirs respectifs. L'art, la philosophie, la littérature, l'astrologie, la médecine, ils parviennent à ordonner cette accumulation de documents et de notions en trois textes d'une clarté inattendue. Ainsi nous apprenons que l'étymologie du mot signifie « bile noire» car la mélancolie est liée à la « théorie des quatre humeurs », passe très vite pour un état anormal, une maladie mentale, et la médecine s'en est très vite emparée. Et cela jusqu'à la Renaissance avec sa relecture des textes antiques (scientifiques et artistiques).
Cependant, Aristote se demanda pourquoi tous les hommes d'exception sont bilieux (mélancoliques). le philosophe grec avait déjà fait le rapport entre la notion strictement médicale et le concept de fureur (merci, Platon !) : la mélancolie devient, dès lors, une qualité, un trait de caractère propre aux hommes d'exception, une marque de génie, en quelque sorte. A la fin du XV° siècle, Marsile Ficin, Italien traducteur, médecin, astrologue, musicien et philosophe (excusez du peu !) va positiver la mélancolie dans « de Vita Triplici » (1489). Et dans la foulée, le néoplatonisme fait l'apogée de Saturne, la planète de la mélancolie, celle liée au dieu qui dévora ses enfants. Bien que sombre et cruel, Saturne est également l'astre qui élève l'esprit de certains hommes (enfin, surtout ceux qui « savent ») vers les cimes sublimes de la contemplation.
Et la dernière partie est un pur plaisir. Elle est consacrée à une gravure sur cuivre d'Albrecht Dürer : « Melancholia I ». Cette oeuvre d'une richesse symbolique exceptionnelle a été l'objet d'un nombre considérable d'études, dont celle-ci par Saxl et Panofsky, par ailleurs, responsable d'une biographie de Dürer. Autour d'une créature ailée, nous trouvons une multitude d'objets (roue, sablier, outils) et de signes, au sens caché. Il y a même un carré magique tracé sur le mur du fond, sorte de défi aux amateurs de mathématiques. Nous sommes là devant le climax de l'ouvrage. Cette étude date de 1923 et elle fut à l'origine des deux autres parties. En effet, son exemplaire étude iconologique nous démontre que cette image, datant De La Renaissance (1514), est saturée de sens : une sorte de rébus, d'énigme pour lettrés intellectuels ayant en leur possession les clefs de sa compréhension.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
meyeleb
  25 novembre 2011
Un ouvrage exceptionnel que celui-ci ! Pour tout savoir (ou presque) sur la place de la mélancolie dans nos civilisations et les significations qui lui sont accordées. On plonge d'abord dans l'histoire d'une médecine ancestrale où l'on considère que le corps est régi par les quatre humeurs dont la fameuse bile noire (spleen en anglais) dont l'excès fait sombrer dans la mélancolie. On remonte peu à peu le temps, pour observer quelle place, quelles peurs elle a suscité. Puis on la retrouve dans la littérature, et enfin dans la peinture, en particulier chez Dürer (toute une partie de l'oeuvre est consacrée à Mélancholia).
Une lecture à la fois savante et accessible, enrichissante, qui invite à s'arrêter plus longuement sur les oeuvres données en exemple, à en comprendre toute la dimension culturelle, mythologique et symbolique.
Commenter  J’apprécie          130


Videos de Raymond Klibansky (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Klibansky

La bibliothèque de Raymond Klibansky au cœur de l'année Philo à BAnQ
Jusqu'au 25 août 2013, BAnQ présente l'exposition « Raymond Klibansky (1905-2005) -- La bibliothèque d'un philosophe » dans la salle d'exposition principale ...
Dans la catégorie : Troubles psychiatriquesVoir plus
>Maladies>Maladies du système nerveux. Troubles psychiques>Troubles psychiatriques (235)
autres livres classés : mélancolieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2632 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre