AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265088994
Éditeur : Fleuve Editions (12/05/2010)

Note moyenne : 2/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Certaines histories se répètent à travers les siècles et, Stéphanie en est convaincue, elle est elle-même victime de la "malédiction de Pénélope". Elle a beau être une jeune femme bien de son temps avec un job dans une grande maison d'édition, une thèse à terminer et des amies adorables, un fil mystérieux la relie à une ère plus lointaine où une épouse modèle attendit patiemment le retour de son héros. Car oui, comme bien d'autres amoureuses, Stéphanie passe son tem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Aethel_Lataniereauxlivres
  04 février 2014
Cela s'est sûrement fait remarquer à force mais la chick-lit est mon petit péché mignon et je suis en général bonne cliente quand je lis un titre du genre, et pourtant avec toute la bonne volonté dont je suis capable (c'est à dire pas énorme, faut être honnête !) il y a des fois où je tombe sur des livres mauvais du début à la fin et je n'arrive tout simplement pas à trouver un seul point positif et "Toutes des Pénélopes !" en fait parti !
Tout d'abord, difficile de vous faire un résumé de l'histoire pour la simple et bonne raison qu'il n'y en a pas ! Stéphanie auto-surnommée (ça se dit ça ?!) "Pénélope" est passionnée de mythologie grecque, passe son temps plongée dans ses séries télé et à attendre désespérément que son petit ami (dont j'ai oublié le prénom mais qui est surnommé "Ulysse") lui accorde un peu de temps ou au moins l'appelle ou la textote. Voila le plus gros de l'histoire, alors oui l'héroïne a des amies (bien plus marrantes qu'elle d'ailleurs), un boulot, une thèse à rédiger, et un nouveau collègue canon, mais voila c'est tellement au second plan et traité en quatrième vitesse que cela ne m'a pas du tout intéressée !
J'ose espérer que nous ne sommes pas toutes des "Pénélopes" car cela serait bien triste (et l'image de la femme en prendrait un sacré coup dans les narines !), Stéphanie est juste une pauvre fille lamentable qui n'est pas fichue de s'en sortir sans son crétin de mec, qui ne voit pas qu'il la traite comme un meuble et que quand elle reçoit enfin un sms de lui va relire le message en boucle tout l'après-midi, je comprends très bien qu'on se languisse de quelqu'un mais là c'est pitoyable tellement c'est extrême, d'autant que son Ulysse est une andouille, alors ouvre les yeux pauvre fille, largue le et fais quelque chose de ta vie, punaise !
Si encore il n'y avait que cela qui clochait chez cette héroïne cela pourrait, à la limite, aller mais en plus d'être une vraie carpette elle est en plus affreuse, par exmple avec son chien "Télémaque", alors oui c'est Ulysse qui lui a offert alors qu'elle n'en voulait pas, il passe son temps à faire des bêtises comme réduire les oreillers en charpie ou des choses moins ragoûtantes, je sais ce que c'est d'avoir un chien bête comme ses pattes (moi j'en ai deux à la maison !) et je comprends qu'elle soit énervée par moment mais de là à ce qu'elle espère que son chien meurt cela me reste en travers du gosier (et pourtant mes deux boules de poils en font des conneries mais je n'ai jamais eu ce genre de pensée !), si encore c'était dit de façon ironique cela ne me poserait pas de problème (après tout moi je menace mes chiennes de les coller à la SPA à la prochaine connerie mais elles savent que je suis pas sérieuse... et du coup elles continuent de mettre le boxon !) mais là ce n'est même pas du second degré, cette cruche se dit "hmm et si je laissais la fenêtre ouverte pour que Télémaque saute ?!" ou "Hmm et si je laissais la porte ouverte pour que le chien s'échappe et se fasse écraser par une bagnole ?!" c'est juste horrible, je ne sais pas, peut-être que c'est vraiment de l'humour et que c'est écrit de façon maladroite par l'auteure mais même si c'était censé être drôle à ce moment, cela le devient beaucoup moins quand ce pauvre Télémaque se fait vraiment rouler dessus... Bref une héroïne à jeter (aux requins, si possible !), probablement une des pires que j'ai pu croiser dans un livre (et pourtant j'en ai vu des quiches !).
Cette héroïne est tellement insupportable qu'elle ruine le livre à elle toute seule, j'ai vraiment du mal à voir ce qu'aurait pu donner l'histoire sans toutes ses jérémiades, cela aurait peut-être pu être meilleur, peut-être pas, en tout cas là c'est vraiment un flop pour moi.
Le pire c'est qu'il n'y a même pas de quoi se consoler avec les autres personnages, à par les deux copines de Stéphanie qui auraient pu être sympa à suivre mais qui au final sont juste là pour faire joli, les autres sont fades et ne donnent pas envie de les connaître.
Bref, une lecture que je n'ai vraiment pas apprécié, c'est vide, les personnages sont ratés, ce n'est pas drôle et c'est même énervant, à oublier très vite !
Lien : http://au-fil--des-pages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29
  20 octobre 2015
Les comédies chick-lit contrairement à ce qu'on pourrait croire ne sont pas facile à écrire. C'est un subtil dosage de superficialité , d'humour, et de crédibilité. Là , nous avons une auteur à la très grande culture(diplômée de Science Po) qui nous embarque dans une histoire avec énormément de références à la mythologie Grecque (et qui à mon avis s'est un peu perdue...en chemin! )
Stéphanie (alias Pénélope) est en couple avec un c....surnommé Ulysse qu'elle attend tout le temps , tout en mettant la dernière touche à sa thèse. Son petit ami, pour qu'elle se sente moins seule, lui a offert un chien nommé Télémaque, (Le boulet!) qui passe son temps à détruire chaussures, canapés etc, et à la rendre "chèvre". Grace à une amie ,elle passera un entretien d'embauche dans une maison d'édition et va rencontrer Cupidon, Mais c'est dur de quitter Ulysse .
Une galerie de personnages tous surnommés en référence à des Dieux de L'Olympe ( ce qui fait 2 noms par personnages à retenir ! ), des références très nombreuses et très datées à la culture télévisuelle (Dallas, Sex & the city, La petite maison dans la prairie, Les feux de l'amour...)
Trop de références tue le rythme de l'histoire, et nuit à la crédibilité et l'identification.
On pardonnera cet étalage de culture, mais cela reste une comédie un peu ennuyeuse et indigeste pour la lectrice que je suis et qui avait juste envie de rigoler un coup!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
nekomusume
  27 décembre 2011
je ne savais pas quoi prendre à la bibliothèque cette semaine et le titre comme la 4eme de couv me paraissait intéressant, surtout pour moi qui aime la mythologie.
au final, un truc vite lu, vite oublié aussi à mon avis, avec des personnages qui ont 2 appellations minimum, ce qui contribue à tout embrouillé; des références mythologiques basiques, voire brouillonnes et même erronées (Arès, dieu des enfer?). aucune surprise, tout est trop prévisible.
je ne sais pas si je recommencerai à prendre un livre au hasard...
Commenter  J’apprécie          70
AnaisValente
  15 avril 2012
"Le dimanche, on lit au lit".
Vous connaissez bien sûr toutes l'histoire de Pénélope, qui attendant son Ulysse de mari en tissant, tissant, tissant et tissant encore.
Bon, ça, très peu pour moi. Enfin ça dépend... disons qu'attendre mon mari désespérément, que nenni. Par contre attendre des mois que l'hommedemaviequil'ignore réalise qu'il m'aime, là, je suis championne. Mais je me soigne, le dernier en date, j'ai pigé très rapidement que c'était vain (snif snif snif).
Donc, notre héroïne du jour, j'ai nommé Stéphanie, est une Pénélope en puissance. Elle attend désespérément le bon vouloir de son homme, trop occupée par son job et qui sait quoi d'autre... genre blondes à forte poitrine peut-être... Et elle attend elle attend elle attend (comme le chantait Axel Red). Comble de tout, elle bosse pour une maison d'édition nommée Olympus (ça ne s'invente pas). Vous avez remarqué comme toutes les héroïnes de chick lit bossent dans l'édition, la presse ou la mode ? Moi, je bosse dans un bureau qui, malgré l'air conditionné bien utile en ce moment, est aussi glamour qu'une espadrille à demi rongée par un bouledogue français, c'est dire. Enfin soit, c'est la dure réalité de ma vie.
Mais on n'est pas là pour parler de ma vie, je sais, on est là pour parler de Pénélope, oups non, de Stéphanie, qui vit l'existence de Pénélope. Et ce qui semblait l'amuser un temps, elle qui se passionne pour la mythologie et a l'habitude de comparer ses collègues et amis aux dieux de l'Olympe (et d'ailleurs peut-être, chais pas trop, chuis pas spécialiste en mythologie moi), va finir par la lasser, la désespérer, la saouler grave de chez grave. Même si elle compense sa solitude par des séries télé à gogo (tiens ça me rappelle quelqu'un), quand y'en a marre, y'en a marre... d'autant qu'un événement va venir bouleverser sa vie...
Voilà un roman hyper drôle, à lire sur le sable. Même si je ne me suis pas reconnue dans toutes les facettes de personnage, je n'ai pu que m'y attacher, car son attente et sa tristesse n'ont d'égales que son humour et sa vivacité. Sans oublier le chien, Télémaque, que l'on a la fois envie de jeter par la fenêtre et d'embrasser fougueusement... comme le mec de Stéphanie tiens, si je puis me permettre de comparer, quoique le mec de Stéphanie, j'opterais catégoriquement pour la fenêtre. Que du bonheur que ce livre à mettre en toutes les mains, chaque femme ayant un jour attendu quelque chose d'un homme sur cette planète, hein oui, avouez avouez avouez...
Lien : http://www.le-celibat-ne-pas..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
faelys
  21 août 2010
ce roman pur chick-lit aux accents mythologiques m'avait intriguée...j'ai vite déchanté!
4ème de couv: "Certaines histoires se répètent à travers les siècles et, Stéphanie en est convaincue, elle est elle-même victime de «la malédiction de Pénélope». Elle a beau être une jeune femme bien de son temps avec un job dans une grande maison d'édition, une thèse à terminer et des amies adorables, un fil mystérieux la relie à une ère plus lointaine où une épouse modèle attendit patiemment le retour de son héros. Car oui, comme bien d'autres amoureuses, Stéphanie passe son temps à attendre son cher et tendre. Et depuis la reine mythique, seuls les accessoires ont changé. Scotchée à son téléphone jour et nuit, passant et repassant les épisodes de séries TV cultes comme Pénélope aurait fait et défait sa tapisserie, Stéphanie revit la tragédie de la femme soumise avec pour seule compagnie son insupportable petit chien baptisé... Télémaque."
A part quelques rares sourires, je me suis embrouillée dans les personnages tous bien caricaturaux, je me suis ennuyée à force de deviner ce qui allait arriver, je me suis même sentie assez frustrée voire flouée par une promesse alléchante d'intertextualité qui fait un flop dans ce pur produit de consommation qui tire sur des ficelles trop connues et semble prendre ses lectrices pour de simples midinettes..
J'oublie vite, donc!!

Lien : http://petitesmadeleines.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
iris29iris29   20 octobre 2015
Je t'imagine très bien devant ton grand cadre de broderie , à planter ton aiguille. Et que je passe mon fil dans un trou en versant une larmiche , et que je la replante en faisant une grimace , et que je la lâche au bout du centième en même temps que je hurle : "Mais qu'est -ce qu'il fout, Ulysse, putain?"
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : ulysseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Lisa Klimt (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
135 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre