AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226255068
144 pages
Éditeur : Albin Michel Jeunesse (03/03/2014)
4.41/5   23 notes
Résumé :
Le producteur Phil Massuxay veut adapter 43, rue du vieux cimetière au cinéma et promet d en faire un succès. Aveuglés par les sunlights et les paillettes, Ignace Bronchon, Adèle I. Vranstock, Lester Perrance font leurs valises.
Mais une fois à Hollywood, Adèle est effrayée de découvrir combien la célébrité fait rapidement tourner la tête d Ignace et de Less. Pire encore, Adèle a été effacée du scénario « Ce que l Amérique désire est un fantôme terrifiant, no... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  23 mars 2014
Une nouvelle lettre arrive au manoir Vranstock et bouleverse le quotidien de ses habitants. Phil Massuxay, un célèbre producteur de cinéma, souhaite adapter le roman "43, rue du Vieux-Cimetière". Direction Hollywood et la gloire ! A moins que le succès ne monte à la tête de Les et Ignace...
J'ai beaucoup apprécié l'originalité de ce cinquième tome : pour une fois, on change de décors et notre trio se fait une nouvelle amie en la personne d'Ellora Sonoskar, une actrice de quatre-vingt-douze ans.
Je suis toujours fan de cette série de romans épistolaires. Je trouve cette famille atypique très attachante, j'adore les jeux de mots dans les noms des personnages, l'histoire est divertissante et pleine d'humour.
A partir de 8/9 ans.
Commenter  J’apprécie          110
Noctenbule
  03 avril 2014
En me baladant dans ma librairie, je n'ai pas eu le choix de prendre le chemin au 43, rue du Vieux-Cimetière, surtout lorsque les cinq étoiles brillent sur la côte du livre. D'un regard hésitant je regarde le livre et tous ceux qui m'entourent. Puis un deuxième coup d'oeil et hop, comme par magie il atterrit dans mes mains. Je n'ai plus le choix de l'acheter et le lire alors.
Quel plaisir de retrouver ce fameux trio : Ignace Bronchon, Adèle I. Vranstock et Lester Perrance pour une nouvelle aventure. Afin d'aller tourner leurs aventures, ils quittent Livid City pour Hollywood. Mais bien entendu, l'histoire n'est pas aussi facile. Adèle n'est pas reconnu comme personne active des histoires du 43 rue du Vieux-Cimetière et en plus, on ne lui a même pas réservé une place ni dans l'avion et ni à l'hôtel. Il n'en fallait pas plus pour la contrarier. Grâce à cela, elle va rencontrer la personne censée l'incarner à l'écran : Ellora Sonoskar et se lier d'amitié avec elle. Surtout lorsqu'elle va apprendre quel sort lui réserve la direction.
Encore une très jolie histoire avec des échanges de lettres, des interventions d'Adèle et des bons mots. Ce fameux Lester va apprendre à mieux se connaître tout comme M. Bronchon, qui va apprendre à s'aimer comme il est, du moins un peu plus. de l'aventure, des rencontres, des dangers, voilà ce qui ponctuent ce nouvel opus qui ne manqua pas de panache. Je n'ai qu'une hâte c'est pouvoir lire la suite avec ce nouveau personnage qui devient la grand-mère de Lester, Ellora. Elle va devenir une égérie de la nouvelle maison de production de film qui s'installe à Livid City.
Bref encore une bien agréable lecture au rayon jeunesse que je vais de plus en plus fréquenter. Alors, si en vous promenant vous croisez sa route, saisissez l'occasion d'un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lolzgrave
  21 janvier 2019
Celui-là, je l'ai moins aimé mais c'est tout de même un bon chef- d'oeuvre. Il y a des bouts où j'ai moins compris (comme dans les transitions). Des fois, il y a des moments où c'est irréaliste. J'ai su la fin juste en lisant les deux premières pages. C'est quand même un bon livre qui vous attend!
Commenter  J’apprécie          91
darko
  02 mars 2014
Encore un tome qui se dévore, c'est toujours aussi drôle, touchant et décalé. Cette fois-ci direction Hollywood !
Une série intelligente et qui donne le sourire.
Vivement la suite !
Commenter  J’apprécie          72
Sharon
  01 février 2015
Revoilà les habitants du manoir Vanstrock, particulièrement en forme. Oui, même Adèle ne manque pas d'énergie, de joie, surtout quand elle reçoit une magnifique proposition pour que son livre soit adapté au cinéma. Certes, il n'est pas seulement le sien, il est aussi celui d'Ignace et de Les, et il est nécessaire que deux d'entre eux au moins soient d'accord pour que le contrat soit signé. Mais… On peut être un fantôme, et aimé le cinéma, non ? Voire même rêver de faire du cinéma.
Ce qui est fort drôle, dans cet univers fantastique, est la capacité d'Adèle a vivre sa vie de fantôme le plus normalement du monde, en écrivant, en voyageant, en faisant abondamment comprendre ce qu'elle pense – et aussi en reconnaissant ses erreurs. le lecteur notera au passage la satire teinté d'humour noir du milieu du cinéma, tout en apparence, profit et faux semblant. A croire que quelqu'un a déjà voulu acheter des droits d'auteurs à Sarah et Kate Klise pour qu'elles sachent si bien à quel point un contrat peut lier totalement les mains qui tiennent le stylo ou tapent sur un clavier, et faire à peu près n'importe quoi du livre original. Il n'est pas besoin de se creuser beaucoup la tête pour trouver des exemples.
Tous les producteurs n'ont pas un fantôme comme adversaire, et c'est bien dommage. Toutes les actrices en difficultés n'ont pas un fantôme comme alliée précieuse. Et si vous trouvez certaines situations rocambolesques, rappelez-vous l'opinion d'Adèle à ce sujet :
« – Honnêtement, avez-vous déjà entendu quelque chose de plus ridicule de toute votre vie ?
– Non. Et de toute ma mort non plus, d'ailleurs. »
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JangelisJangelis   07 juin 2014
Oh, là, là. Cela m'ennuie beaucoup d'avoir à vous annoncer cela, mais elle se trouve juste ici, à la page 547 du document.
Je l'ai entièrement lu hier.
La cause de décès dit ceci : "Par la présente, le ou la signataire - c'est à dire vous - accepte de mourir , de manière naturelle ou autre, durant la fabrication du film, afin d’apporter à ce dernier un immense succès commercial et le statut d'oeuvre culte."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NicolasFJNicolasFJ   04 mars 2014
Êtes-vous sûr qu'il est bien judicieux d'annoncer que ça sera la toute dernière apparition à l'écran de Mlle Sonoskar ? Bien entendu, c'est la vérité.
D'ailleurs, c'est moi qui ai inclus dans son contrat une clause de décès qui l'oblige à mourir pendant le tournage de son film.
Mais puis-je vous suggérer d'attendre qu'elle soit bel et bien morte avant d'utiliser sa disparition pour vos campagnes marketing ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   02 janvier 2015
- Y a-t-il un rapport ?
- Entre le rire et la vie ? Évidemment. Le rire a toujours été mon meilleur secret de beauté.
Commenter  J’apprécie          50
SharonSharon   02 janvier 2015
- Honnêtement, avez-vous déjà entendu quelque chose de plus ridicule de toute votre vie ?
- Non. Et de toute ma mort non plus, d’ailleurs.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

43, rue du vieux-cimetière

Comment s'appelle le fantôme de la maison ?

Monique
Adèle
Ignace Bronchon

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : 43, rue du vieux cimetière : Trépassez vote chemin de Kate KliseCréer un quiz sur ce livre