AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226245946
136 pages
Éditeur : Albin Michel (01/02/2013)
4.29/5   61 notes
Résumé :
Avez-vous déjà entendu parler du MIASME ?
Le Mouvement International Autoritaire pour la Sauvegarde Morale de nos Enfants, dirigé par le désolant Dick Tatter, a décrété que Lester ne pouvait plus rester sans ses parents au manoir Vranstock. Ignace tente tout pour convaincre Tatter que le jeune garçon et lui y vivent parfaitement heureux et en sécurité, avec le fantôme d'Adèle. Mais le MIASME est bien décidé à séparer cette famille beaucoup trop étrange à son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 61 notes
5
11 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

murielan
  02 juin 2013
Tout allait pour le mieux dans le manoir du 43, rue du vieux cimetière. Mais c'était sans compter sur l'intervention de Dick Tatter, président du MIASME (Mouvement International Autoritaire pour la Sauvegarde Morale de nos Enfants), décidé à enlever Lester de cette "famille" recomposée. Ignace et Adèle vont devoir agir avant qu'il ne soit trop tard...
Ce second volet est toujours aussi drôle, impertinent et met en avant les excès d'un moralisateur dictateur au détriment du bien être et du bonheur des gens...
Les liens entre le jeune Les délaissé par ses parents, Ignace l'écrivain bougon et Adèle le fantôme de la maison se resserrent et on sent l'attachement et l'amour qui unit ces 3 personnages.
J'adore cette série pleine d'humour et je trouve que le style épistolaire donne du rythme et facilite la lecture.
A partir de 9 ans.
Commenter  J’apprécie          160
MaiteBravo
  08 juin 2014
Bravo bravo bravo!
Mais que c'est bon quand le deuxième tome d'une série est aussi réussi que le premier!
Je suis évidemment bien placée pour connaître la difficulté de maintenir une série, et quand je m'attaque à la lecture d'un tome 2, que ce soit en Jeunesse ou en Adulte, c'est à la fois en tant que lecteur et en tant qu'écrivain que je souhaite de tout mon coeur que ça marche. Quand ce n'est pas le cas, je suis un peu déçue en tant que lecteur, mais surtout, j'ai mal pour le confrère ou la consoeur. Et ne croyez pas que je dise ça pour avoir l'air bienveillante. Non non, c'est très égoïste de ma part. Pour être tout à fait franche, quand un confrère ou une consoeur s'écrase en vol, ça me fout un peu la pétoche, si vous me permettez ce langage parlé, parce que si Untel ou Unetelle, dont j'ai tellement adoré le tome 1, s'est planté, pourquoi ça ne m'arriverait pas à moi?
Enfin bref, assez avec les angoisses d'auteur, revenons 43 rue du vieux cimetière, où on rit, on sourit, on s'émeut. Retrouvez y sans crainte Les, son chat, l'écrivain Ignace Bronchon, et le fantôme Adèle. Cette fois, c'est le MIASME qui s'attaque à leur bonheur tranquille. le Mouvement International Autoritaire pour la Sauvegarde Morale de nos Enfants. Il est dirigé par Dick Tatter, qui veut supprimer Halloween parce que ça donne des caries, les histoires de fantômes parce qu'ils n'existent pas, et surtout, qui veut séparer cette petite famille recomposée.
Comment expliquer le charme? Les dessins y sont pour beaucoup, bien sûr. Et puis le scénario est peut-être simple, mais 1), faire un roman épistolaire, c'est déjà casse-tête, 2) savoir comment distribuer les éléments de l'histoire entre les lettres des personnages principaux et ces fameux dessins, c'est du boulot aussi. Les soeurs Klise ne sont pas magiciennes, elles ont dû bosser. Et le résultat, c'est qu'on ne voit pas les angoisses d'auteur dont je parlais plus tôt, on ne voit pas les moments de découragement et les moments de jubilation, on ne voit pas le travail quotidien pur et dur. Ce qu'on voit, ce qu'on sent, ce qui nous rend tout léger, tout heureux, tout reconnaissant, c'est le charme.
Bon sang, pourquoi ne suis-je pas partie en week-end avec le tome 3?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbe
  18 février 2013
Le calme du vieux manoir est bouleversé par un moraliste qui souhaite rendre le jeune Lester à ses parents. Comment le fantôme Adèle et Ignace l'écrivain ronchon arriveront-ils à contrer cette nouvelle menace? Face à la morale bien pensante, la fantaisie et l'amitié devront se livrer à une lutte rude...

Cette suite reste fidèle par sa construction et ses personnages au premier tome http://0z.fr/v7UBB. C'est par un échange de lettres que nous découvrons l'avancée de l'intrigue. L'apparition du personnage du moraliste permet de renouveler l'intérêt du récit et de faire évoluer les liens entre nos héros. Une série attachante, originale, et facile à lire.

Lien : http://0z.fr/jzMlV
Commenter  J’apprécie          150
Biancabiblio
  23 mai 2014
J'avais découvert et adoré le tome 1 de cette série, 43, rue du vieux cimetière : Trépassez vote chemin, et c'est avec grand bonheur que j'ai retrouvé dans ce deuxième opus les habitants de cette grande maison victorienne : Les Perrance, le jeune illustrateur abandonné par ses parents, Ignace Bronchon, l'auteur à succès victime du syndrome de la page blanche et Adele I. Vranstock qui hante la maison.
Malheur à eux, ils sont dans le collimateur de Dick Tatter, le président du MIASME (Mouvement International Autoritaire pour la Sauvegarde Morale de nos Enfants), une association censée défendre les enfants. Alerté par une lettre anonyme, Tatter trouve intolérable que Les ne vive pas à ses parents et qu'il ne soit pas scolarisé.
Et comme si un malheur ne suffisait pas, Dick Tatter annonce l'interdiction et l'abrogation d'Halloween et déclare que le 31 octobre, tous les possesseurs de livres sur les fantômes devront les brûler dans un grand autodafé.
C'est la panique à bord au 43 rue du Vieux-Cimetière de Livid City ! Non seulement nos trois héros sont séparés : Ignace envoyé à l'asile de fous car il est amoureux d'Adele, une fantôme ce qui est bien sûr inconcebable, Les, à l'orphelinat, en attendant le retour de ses parents actuellement à Paris. Leur petite entreprise est également mise à mal du fait de leur éloignement respectif et de l'annulation d'Halloween et de la condamnation de leur livre : leurs lecteurs veulent être remboursés, Bree O'Shoffour, la boulangère, et Gemma C. Vossoux, la banquière, en tête.
Nos compères vont devoir faire preuve d'ingéniosité et d'intelligence pour se sortir de ce mauvais pas et combattre Dick Tatter et son étroitesse d'esprit pour former à nouveau une famille et continuer d'écrire leurs romans.
Lire la suite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lolzgrave
  27 novembre 2018
J'avais tellement hâte de le lire quand j'ai reçu ce cadeau. Moi et ma soeur nous nous sommes "lancés" dessus et nous l'avons "dévoré''. Des bonnes blagues vous attendent. Bonne lecture!
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Ricochet   22 mars 2013
Le mode de lecture épistolaire, parsemé aussi de dessins, de détails qui tous contribuent à faire avancer l'action, saura plaire aux lecteurs les moins motivés et convaincre l'adulte prescripteur par sa finesse inventive – et puis, on parle sans cesse de livres !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
pandarouxpandaroux   10 octobre 2021
A bientôt, bonhomme. Oh, et ne compte plus sur Bronchon pour sauver ta peau. Ce crétin est enfermé chez les toqués - là où il aurait toujours dû être.
Commenter  J’apprécie          00
orbeorbe   12 février 2013
Nommé Comité Mondial des Enfants qui Aimeraient Bien que leurs Parents se Calment un Peu et Arrêtent de s'Inquiéter pour le Moindre Petit Truc (CMEABPCPAIMPT, le groupement demande aux enfants d'aider leurs parents à se détendre en leur faisant des compliments, en leur rendant spontanément des services et en leur donnant régulièrement du chocolat.
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   12 février 2013
Brûlez vos calories, pas vos livres !
ceci est un message de la Bibliothèque de Livid City
Commenter  J’apprécie          110
orbeorbe   12 février 2013
Si vous me demandez si je crois aux fantômes, la réponse est que je ne sais pas, nous a-t-il confié. Tout ce que je peux dire, c'est que je crois au droit de lire des histoires de fantômes.
Commenter  J’apprécie          20
chouquettes73chouquettes73   22 mars 2018
Attention!
Ce livre contient des éléments plutôt étranges.
Certains lecteurs essaieront aussi sans même l'avoir ouvert.

Si, en lisant cet ouvrage, vous vous sentez
irrité,
dérouté,
insulté,
offensé,
choqué,
scandalisé,
menacé
et/ou inexplicablement victime de démangeaisons,
veuillez accepter nos excuses.
Ayez la gentillesse de reposer ce livre sur l'étagère la plus proche afin que quelqu'un d'autre puisse profiter de
L'AUTHENTIQUE HISTOIRE DE FANTÔMES
qui va commencer
dès que vous
aurez tourné
cette page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

43, rue du vieux-cimetière

Comment s'appelle le fantôme de la maison ?

Monique
Adèle
Ignace Bronchon

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : 43, rue du vieux cimetière : Trépassez vote chemin de Kate KliseCréer un quiz sur ce livre