AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Baptiste Bernet (Traducteur)
ISBN : 2811201556
Éditeur : Milady (21/08/2009)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 54 notes)
Résumé :
« Je suis désolée, dragonnet. Tu es banni. Tu devras apprendre à survivre seul. »

Tel est l’accueil réservé au jeune dragon cuivré à peine sorti de l’œuf. Privé de nom, estropié tandis qu’il combat son frère pour devenir le champion de leur nichée, le voici abandonné par ses parents. Sous la menace de nains appâtés par l’or, il sauve sa propre vie en trahissant ceux qui l’ont rejeté… et paiera pour cela un prix qu’il n’aurait jamais pu ima... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  21 novembre 2012
Ce livre traînait depuis quatre ans sur mes étagères et je ne me décidais pas à le lire, n'ayant pas envie de suivre les tribulations du dragonnet banni.
Bien que selon la dure loi des dragons il ait été estropié en combattant son frère pour devenir le champion de leur nichée, abandonné par ses parents et privé de nom, je n'avais aucune sympathie pour ce jeune dragonnet..
Pourquoi ?
Parce qu'il avait trahi les siens en donnant l'adresse de leur grotte aux nains, contre de l'or, entrainant la mort de ses parents ainsi qu'une de ses soeurs et l'exil de des deux autres dragonnets.
Tout cela parce qu'il avait été banni du nid, son frère Auron ayant gagné le combat, mais, le cuivré ayant survécu et étant personna non grata dans le nid, il avait la rage sur ce frère qu'il avait nomme le Rat Gris... Non mais !
Erreur fatale de l'avoir laissé traîner autant dans ma PAL !
Dans le tome un l'auteur nous racontait la vie de Auron, dragonnet gris sans écailles, sa naissance, sa victoire sur ses deux frères, l'estropiage du cuivré, la mort de ses parents suite à la trahison du frère banni et la manière dont il avait survécu dans le monde d'En Haut.
Lors de cette lecture, je dois avouer que j'avais la haine du cuivré banni.
Dans le tome deux, qui reprenait le tout mais du point de vue de la dragonnelle Wistala, mon point de vue sur le cuivré avait un peu évolué, ayant droit à des révélations dans ce tome qui ne se trouvaient pas dans le premier.
Raconté par la soeur, on en apprenait un peu plus puisqu'elle ne le pourchassait pas pour le tuer, elle.
Ici, c'est la version racontée par le cuivré et j'avoue que je bat ma coulpe.
Chassé, blessé, obligé de survivre seul, il fut fait prisonnier par les nains qui le torturèrent durant des jours.
Là où apparaît toute la "vicioserie" (néologisme de mon cru) de l'humain, c'est quand, après vous avoir battu à mort, on sort du chapeau le coup du "gentil" qui vous cajole et vous sort les vers hors du nez sans même que vous vous en rendiez compte.
Non, le cuivré n'est pas coupable, Votre Honneur, on l'a honteusement torturé, cassé en deux, sans que les droits du dragon aient été respectés.
De plus, la contrat était bancal vu qu'il est entaché de tromperies visant à inciter le cuivré à passer contrat. C'est un dol, Votre Horreur. Les nains n'ont pas respecté leur parole, il n'en avait pas l'intention, d'ailleurs, voulant juste tuer les dragons.
C'est sous la menace de nains qui étaient appâtés par l'or du dragon AuRel que le cuivré a, pour sauver sa propre vie et celle de sa soeur Jizara, trahi ceux qui l'avaient rejeté… et il paiera pour cela un prix qu'il n'aurait jamais pu imaginer même dans ses pires cauchemars.
Mais avant de parler, il a souffert, Votre Grandeur ! Une sii (patte avant) brisée à la naissance, une queue martyrisée par les coups incessants occasionnés par les nains de jardin, et ce, durant une semaine !
Ajoutons aussi un oeil rendu aveugle suite à cette séance de bastonnade reçue par des types tellement petits que, quand ils se mettent un suppositoire dans le c**, ça leur fait mal à la tête...
Sans oublier la suite des maltraitances avec une future aile foutue en l'air par un dragonneur sans scrupules.
Innocent, Votre Glandeur ! Nous ne pouvons pas lui en vouloir. de plus, son père avait lui même entubé les nains en ne respectant pas sa parole. La vengeance étant un plat qui se mange froid... les nains se vengèrent.
Le cuivré banni ne fut que leur instrument.
Ah, durant ma lecture, j'ai souffert pour lui, surtout lorsqu'il découvre qu'il a été berné et que sa soeur préféré, celle qu'il voulait protéger, est tuée par les nains.
La lecture m'a encore plus entraînée que celle avec Auron.
Suivre le cuivré dans sa lutte pour survivre, dans sa fuite, sa rencontre avec des chauve-souris et ensuite son arrivée dans le Lavandôme, antre des dragons, était des plus palpitantes.
Il a dû lutter pour survivre et s'imposer, ce qui n'était pas facile vu son handicap.
Là, j'avoue, j'ai un gros faible pour le cuivré et j'attends de suivre ses aventures, surtout sa rencontre avec son frère AuRon et sa soeur Wistala.
Ma seule critique ira au combat qui a lieu en fin d'ouvrage et qui fut trop bref et pas assez détaillé à mon goût.
En ce qui concerne les intrigues de cour, j'aurais aimé avoir quelques éclaircissements sur la mort du Premier, si sa compagne était de mèche ou si mort naturelle...
Et le traître, jouait-il un jeu quand il faisait le crétin juste intéressé par se mirer et s'admirer ?
J'aurais bien aimé aussi quelques explications sur le fait que celle qui disait aimer le cuivré se rétracte subitement alors que lui avait refusé l'alliance avec une petite-fille du Tyr (Ze big boss). Elle dit qu'elle l'aime pas puis revirement ensuite... Pourquoi ? Est-elle droite dans ses bottes ?
Hormis ces quelques détails, c'était une lecture très agréable et une découverte sur le cuivré qui a remonté tellement haut dans mon estime qu'il est haut dans le ciel.

Lu dans le cadre du challenge "Totem" de Lili Galipette, dans le cadre de l'objectif "PAL Noire à Zéro" de George et de "Vingt mille lieues sous mes étagères" de moi-même.
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
althea21
  23 avril 2015
J'ai lu les deux tomes précédents il y a bien longtemps, plusieurs années même. Je garde en tête des histoires originales et sympathiques mais parfois un peu difficiles à se représenter, pour certains passages.
Je retrouve ici les mêmes points, à savoir originalité, puisque le héros de l'histoire est un dragon, une histoire sympathique, même plus que les deux premiers selon moi, et une écriture parfois confuse et qui m'a obligée à relire certains paragraphes pour visualiser la chose.
Quelques difficultés aussi avec le vocabulaire technique des dragons, j'ai eu du mal avec les Griff, Saa et Sii, bien qu'un lexique soit disponible à la fin du livre. Mais je n'ai pas réussi à retenir les termes bien longtemps, et couper sa lecture pour vérifier à la fin à chaque fois est passablement ennuyant.
A part ça, j'ai passé un très bon moment avec le banni, dragonnet qu'on a déjà rencontré dans les premiers tomes, puisqu'il est le frère d'Auron et Wistala. On les retrouve d'ailleurs au début de l'histoire puisque celle-ci débute par la naissance du cuivré. On va ensuite le suivre dans ses premiers moments: rejet, indifférence, faim, peur sont le fil conducteur de ses premiers mois de vie. Jusqu'à ce que l'impensable se produise.
On vit en fait l'envers du décor avec le cuivré, tout ce dont on se doutait dans les premiers tomes trouve ici confirmation. Malgré ça, je crois l'avoir plus apprécié qu'Auron ou Wistala, du fait de son infirmité qui le rend attachant, et surtout de son innocence frôlant la naïveté.
L'intrigue aussi m'a un peu plus intéressée, et j'avoue m'être bien amusée lors de certains moments. La fin me laisse penser que le tome 4 va être encore plus prenant et j'ai hâte de pouvoir le lire. Heureusement, je le reçois demain ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
S-aureus
  01 janvier 2014
Nous suivons cette fois-ci le cuivré, dragon sans nom, vaincu par Auron et chassé de la famille. Laid et atteint de multiples invalidités, il va fuir dans le monde souterrain jusqu'à arriver à un royaume de dragons occupés par les guerres et les intrigues pour atteindre le pouvoir.
Encore une fois, tout l'intérêt de ce livre est de le lire par rapport aux autres. On y découvre comment le cuivré va trahir sa famille et les aventures qui vont suivre. Après une séquence d'aventure souterraine qui change des aventures d'Auron et de Wistala, on entre dans un monde d'intrigues où les personnages sont troubles et les surprises nombreuses... à la fin, il semble même que des mystères resteront à jamais non résolus.
Encore une fois, on va retrouver des éléments des histoires précédentes, tel que les fanatiques combattus par Auron ou l'enfant humain que Wistala avait sauvée. Ce livre aurait pu mériter une note supérieur pour l'intérêt et la plus grande complexité de l'histoire. Hélas, les mêmes problèmes de clarté de narration interviennent. On se perd dans les noms de tous les dragons et les relations qu'il y a entre eux. Dommage...
Mais bon, j'ai quand même envie de savoir la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
XS
  26 novembre 2016
Une saga qui tire son originalité du narrateur : chaque tome reprend le point de vue d'un dragon issu d'une fratrie dispersée. Si le procédé est intéressant car les protagonistes ont des tempéraments très différents, j'ai trouvé que ce troisième tome montrait des dragons aux attitudes très...humaines. Cela laisse l'impression d'un procédé un peu artificiel, ce qui avait été moins le cas des deux tomes précédents. L' histoire est cependant distrayante et agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          70
LiseronDHiver
  28 octobre 2016
Après deux tomes plaisants malgré quelques problèmes de rythme, j'avoue avoir été agréablement surprise par ce troisième épisode.
Celui-ci place le Cuivré - troisième dragon survivant de la fratrie d'Auron - au centre de l'histoire. Et pour lui, tout commence mal et rien ne s'arrange… J'ai trouvé ce tome plus dur et violent que les précédents tant le héros est souvent en mauvaise posture. J'ai eu peur pour lui plusieurs fois, d'autant plus que les séquelles des combats sont visibles et importantes… le Cuivré va de Charybde en Scylla tout au long de l'histoire ! Mépris des siens, peuples hostiles, guerre… Tout. Tout y passe, et le pauvre dragonnet se retrouve au coeur de tout ceci. Au final, j'ai trouvé ce tome mieux rythmé que les deux précédents, plus haletant.
J'ai également apprécié que le Cuivré aie un parcours très différent de ceux de Wistala et Auron. Cette différence est développée, cultivée tout au long du récit. Cela permet de découvrir tout un nouveau pan du monde, loin des peuples hominidés. J'ai vraiment apprécié cet aspect, comme si tout un autre univers était dévoilé, au delà du premier. Ce tome a vraiment confirmé et relancé mon intérêt pour cette série alors que je craignais de m'ennuyer comme dans le second tome.
J'ai eu aussi l'impression que ce tome permettait de mieux faire comprendre au lecteur que des événements de grande ampleur se mettent en place, que l'intrigue ira au delà du simple récit de vengeance. La conclusion en particulier laisse imaginé un futur mouvementé que j'ai hâte de découvrir.
Et puis j'ai aimé retrouver le style efficace de l'auteur, fluide et addictif. Il sait emmener le lecteur dans son monde et faire croire à ses elfes et ses dragons. J'aime cette aisance et sa façon d'amener les évènements.
Ce dernier tome a vraiment relancé mon enthousiasme pour cette série après un second tome un peu faible. A mes yeux, c'est clairement le meilleur volume de cette série pour l'instant, de part son côté plus violent, où les conséquences sont bien plus lourdes tandis que l'intrigue semble enfin prête à vraiment prendre de l'ampleur !
Lien : http://liserondhiver.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
massilia71massilia71   20 novembre 2013
A mes yeux, le meilleur de la saga.

Avec son chemin de croix, un dragonnet banni et sans non, arrive à devenir de lignée royal et de très grande importance malgré ses plaies du passés (physiques et morales).

Tant les deux premiers dépeignait plus une chemin moralisateur avec une avancée interieur pour chaque protagoniste; celui ci me donne un sentiment d'expiation des fautes (enfin d'une seule: avoir perdu à la naissance) pour renaitre et arriver au firmament des dragons.

Il est aussi le plus bestial à mes yeux. Tant auron et wistalia seront plutôt humain dans leurs façon de faire et d'avancer, tant notre dragonnet, lui, devra souffrir et se battre tel un fauve pour chaque étape de son avènement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
XSXS   26 novembre 2016
Ne te bats pas si tu ne sais pas comment faire.
Commenter  J’apprécie          60
fantaisiste462fantaisiste462   14 juillet 2015
Colère, douleur, peur - son sternum se souleva et un jet de flammes surgit de sa poitrine.
Commenter  J’apprécie          10
Lakanal3eme6Lakanal3eme6   01 mai 2013
La solitude, ma seule alliée
Dure comme l'écaille, le coeur gelé....
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : dragonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dragon banni

Comment nomme-t-on ce dragon au Lavadôme ?

Rugoort
Curasse
Le cuivré
Rugaard

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : L'âge du feu, Tome 3 : Dragon banni de E. E. KnightCréer un quiz sur ce livre