AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de althea21


althea21
  23 avril 2015
J'ai lu les deux tomes précédents il y a bien longtemps, plusieurs années même. Je garde en tête des histoires originales et sympathiques mais parfois un peu difficiles à se représenter, pour certains passages.

Je retrouve ici les mêmes points, à savoir originalité, puisque le héros de l'histoire est un dragon, une histoire sympathique, même plus que les deux premiers selon moi, et une écriture parfois confuse et qui m'a obligée à relire certains paragraphes pour visualiser la chose.

Quelques difficultés aussi avec le vocabulaire technique des dragons, j'ai eu du mal avec les Griff, Saa et Sii, bien qu'un lexique soit disponible à la fin du livre. Mais je n'ai pas réussi à retenir les termes bien longtemps, et couper sa lecture pour vérifier à la fin à chaque fois est passablement ennuyant.

A part ça, j'ai passé un très bon moment avec le banni, dragonnet qu'on a déjà rencontré dans les premiers tomes, puisqu'il est le frère d'Auron et Wistala. On les retrouve d'ailleurs au début de l'histoire puisque celle-ci débute par la naissance du cuivré. On va ensuite le suivre dans ses premiers moments: rejet, indifférence, faim, peur sont le fil conducteur de ses premiers mois de vie. Jusqu'à ce que l'impensable se produise.

On vit en fait l'envers du décor avec le cuivré, tout ce dont on se doutait dans les premiers tomes trouve ici confirmation. Malgré ça, je crois l'avoir plus apprécié qu'Auron ou Wistala, du fait de son infirmité qui le rend attachant, et surtout de son innocence frôlant la naïveté.

L'intrigue aussi m'a un peu plus intéressée, et j'avoue m'être bien amusée lors de certains moments. La fin me laisse penser que le tome 4 va être encore plus prenant et j'ai hâte de pouvoir le lire. Heureusement, je le reçois demain ^^
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus