AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Baptiste Bernet (Traducteur)
EAN : 9782811200237
448 pages
Éditeur : Milady (05/09/2008)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 138 notes)
Résumé :
Au plus profond d'une caverne, dans les montagnes, naît une couvée de dragons. Les quatre petits appartiennent à une espèce en voie d'extinction : ils sont le dernier espoir de survie de leur peuple. Mais des nains font irruption et sèment la mort dans la caverne.
Seul le jeune Auron parvient à s'échapper. Spécimen rare de dragon gris sans écailles, uniquement armé de son esprit, de ses griffes et d'un instinct de survie sans limite, il décide de partir en qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  12 juin 2016
J'ai acheté le premier tome de "L'âge du feu" sans vraiment lire la quatrième de couverture, car le livre n'est pas cher (offre Milady à 3,99 euros). de plus, j'avais envie de lire quelque chose de fantastique avec des dragons. Une fois l'ouvrage arrivé dans ma boîte aux lettres, j'ai été étonnée de constater que le narrateur/héros était un dragon. Voilà un point de vue qui change de ce que l'on a l'habitude de lire ! Surprise, j'ai lu doucement mais sûrement cet ouvrage mettant en scène AuRon, un dragon gris sans écailles...
On le suit dès sa naissance, puis on le voit grandir. Au début, il ne se passe pas grand chose en terme d'action. Sur une cinquantaine de pages, on se familiarise avec la portée de dragonnets qui permet de se mettre dans le bain et d'appréhender ce monde loin d'être tendre avec ces majestueuses créatures... Par exemple, les nouveaux nés mâles se mangent entre eux. Il n'y a pas de place pour les faibles... C'est la vie, tout simplement. Malgré mon appréhension (j'avais peur de ne pas m'attacher à ce surprenant narrateur), E. E. Knight a très bien su planter son décor.
Suite à la trahison de son frère, le pauvre AuRon voit une partie de sa famille mourir sous ses yeux. Il est alors contraint de quitter son foyer et de partir à l'aventure. Dès lors, le rythme de l'ouvrage s'accélère : entre la découverte du "dehors", les mauvaises rencontres, les moments de solitude et d'espoir, les conspirations et les scènes de guerre, le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer ! C'est un univers assez complet où nains, humains, dragons, loups, elfes et garnes évoluent.
Finalement, j'ai fini par m'attacher à AuRon. Il est loin d'être idiot. Ses réactions et ses idées m'ont plus d'une fois surprise ! C'est stupide d'avoir eu un tel jugement hâtif, cependant je ne pensais pas qu'un personnage comme lui serait si malin... Malgré les situations dans lesquelles il se trouve, il s'en sortira plus d'une fois avec panache ! Par ailleurs, son duo avec Hieba, une gamine qu'il prend sous son aile, est très touchant.
AuRon ne se contente pas de vivre et de découvrir son univers. Il suit une quête... En effet, il a pour but de découvrir la grande faiblesse des dragons. Ainsi, notre jeune héros souhaite que les dragons reprennent leur place dans le Monde... Un objectif louable qui sera certainement développé dans la suite de la série...
Malgré mes préjugés, j'ai trouvé ce roman original, prenant et divertissant. D'autant plus que l'on plonge dans un monde cruel où les morts ne manquent pas... C'est intéressant et ça bouge pas mal ! On ne s'ennuie pas. Ce fut une belle surprise ! Je pense acquérir la suite plus tard. Mais pour l'heure, j'ai du Gemmell à rattraper ! E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
LesFantasydAmanda
  15 octobre 2020
--- Une passion dragonesque ---
Comment résister à cette saga alors que les couvertures de chaque tome illustrent un magnifique dragon, créature si chère à mon coeur. Et pourtant… J'ai honte, car L'Âge du Feu prend la poussière dans ma bibliothèque depuis plus de 5 ans. Aïe ! Heureusement, j'ai fini par sortir le premier tome qui fut un pur régal.
--- Un univers de fantasy pour le moins classique ---
Si, comme moi, vous êtes féru d'imaginaire, alors vous vous êtes déjà plongés dans des histoires mettant en scène des nains, des elfes et des dragons. Il suffit, pour cela, d'avoir lu Tolkien. Ce sont donc devenus des clichés que j'évite habituellement, car je m'en suis lassée.
Néanmoins, l'univers a beau être commun, le découvrir à travers les yeux d'un dragon, eh bien, ça change tout ! Et puis, l'auteur n'a pas fait les choses à moitié ; il a développé le contexte social et géopolitique de son monde avec habileté. Ainsi, l'histoire de chaque peuple nous est contée au fil des chapitres, ce qui nous permet de nous familiariser avec leurs us et coutumes.
--- le point de vue d'Auron, dragon gris sans écailles ---
Pour une fois, et c'est appréciable, les dragons ne sont pas des montures, des machines de guerre ou des ennemis sanguinaires. Non, ce sont des êtres libres et doués de sentiments, capables de penser, de parler. En outre, ils redoutent les autres espèces qui n'hésitent pas à les traquer pour de multiples raisons !
Mais, même si l'on se sent proche d'Auron, il n'en reste pas moins vrai qu'il raisonne comme un dragon. Or, un dragon n'a aucun scrupule à tuer son frère à la naissance ou à dévorer une petite fille lorsqu'il est affamé. Ces moments sont déroutants, mais ils prouvent que l'auteur s'est véritablement approprié le mythe du dragon. de cette façon, le quotidien devient une formidable aventure que l'on a hâte de poursuivre.
Et puis, Auron est un héros attachant. Bien qu'il soit capable de tuer sans remords, on le découvre tendre et aimant à d'autres moments de l'histoire.
--- Des amitiés éphémères ---
Au cours de son périple, Auron rencontrera bien des créatures – elfes, loups, nains, humains et garnes. Parce qu'il se sent seul, il tentera d'établir des liens… avec la certitude de voir ses amis mourir avant lui, dragon à l'espérance de vie extrêmement longue. Malgré cela, j'ai adoré voir ces amitiés se nouer et faire fi des différences !
Croyez-le ou non, mais cet aspect de l'histoire m'a particulièrement émue. J'ai l'impression d'avoir ressenti la solitude et le désespoir d'Auron, peut-être parce qu'il est facile de s'identifier à lui.
--- L'épopée d'Auron ---
Quand j'ai débuté Dragon, j'ignorais quels chemins l'intrigue allait emprunter. Il faut dire que le synopsis demeure très vague, et à raison puisque le récit relate l'existence d'Auron, tout simplement. Cela aurait pu se révéler barbant, toutefois il s'en passe des choses !
L'auteur a vu grand, s'attardant sur chaque étape de la vie de son héros. Cela commence dès sa naissance, tandis qu'Auron brise sa coquille pour découvrir le monde extérieur. Mais, comme je l'ai dit plus haut, la longévité d'Auron est incroyable, ce qui explique quelques lenteurs ici et là. Heureusement, E. E. Knight insère des ellipses temporelles à intervalles réguliers. En quelques lignes, il peut ainsi se passer plusieurs années. L'environnement dans lequel vit Auron change alors du tout au tout, et ceci est particulièrement perturbant. Mais rassurez-vous, on s'y fait très rapidement, d'autant plus que cela relance généralement l'action.
--- Un final épique ---
Comme toute créature consciente, Auron cherche le bonheur. À plusieurs reprises, il se fourvoiera sur la manière d'y parvenir. Mais qu'importe, ses errances, ses erreurs sont tout aussi importantes que l'objectif final : retrouver ses semblables !
Alors que je m'étais habituée à un rythme relativement constant, voilà que tout s'accélère dans les 100 dernières pages ! À partir de cet instant, impossible de m'arrêter. J'étais littéralement passionnée par les aventures de notre cher dragon, même si j'ai trouvé la fin un brin précipitée.
Vous l'aurez donc compris, je compte poursuivre la saga très prochainement !
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Parthenia
  01 août 2016
Moi qui adore les dragons mais ai très peu, voire pas du tout, lu sur le sujet, j'ai été ravie de sortir ce livre de ma PAL. D'autant que nous voyons l'histoire à travers le point de vue d'un jeune dragon, Auron, auquel est consacré ce premier tome. Auron est le troisième mâle d'une couvée de cinq oeufs, et comme la tradition l'exige, se bat avec ses deux frères dès son éclosion. Malgré son absence d'écailles, qui est considérée comme une faiblesse chez les dragons, il devient le champion de sa fratrie, après avoir dévoré l'aîné et estropié le cadet qui est banni de la famille. La vie est, comme on le constate, bien cruelle pour les dragons mâles... D'autant que suite à la trahison d'un des siens, Auron va être obligé de se réfugier dans le monde d'en-haut, en compagnie d'une de ses soeurs, bien avant d'avoir acquis l'expérience nécessaire pour survivre...
J'ai beaucoup aimé suivre les aventures de ce petit dragon arrogant et sûr de lui, mais, curieux, futé et observateur, il a la faculté de s'adapter à son environnement et aux ressources qu'il prodigue. On le suit donc de sa naissance à l'âge adulte, à travers ses découvertes, ses maladresses, ses réflexions de dragon sur le monde qui l'entoure et les rencontres enrichissantes qui rythment sa vie. Les amis qu'il se fait, malgré sa nature draconique menaçante, sont tous très attachants et très différents les uns des autres : une elfe chasseuse de dragons bienveillante, un loup seul survivant de sa meute, un nain forgeron, un mercenaire humain, un chef garne, le plus vieux dragon au monde... Chacun va lui apporter sa vision du monde, le faisant réfléchir sur la destinée et la place des dragons dans cet univers qui les rejette de plus en plus...
C'était en outre intéressant de découvrir les moeurs des dragons, leur morphologie, les différentes étapes de leur croissance. D'autant que nous voyons l'histoire à travers les yeux d'un dragon, et qu'un dragon n'hésite pas à croquer un hominidé de temps à autre, n'épargnant même pas les enfants ! ^^
On découvre l'univers de Knight en même temps que le petit dragon : les légendes des différents peuples, le bestiaire, les croyances, et j'ai trouvé cela très intéressant... Les animaux ont un langage commun, et un autre existe pour les hominidés, le parl, que comprennent certains dragons.
C'est un roman de fantasy très classique, on retrouve les mêmes créatures surnaturelles que dans tout récit de base : les elfes, les nains, les hommes... L'auteur y a ajouté le peuple des garnes , créés sur l'ordre de la Lune pour tuer les créatures du Soleil, ce qui provoqua en réaction la création des dragons... Enfin, ça, c'est que ce racontent les dragons !! ^^
Bref, j'ai beaucoup aimé toutes ces légendes et ces mythes qui s'imbriquent les uns dans les autres. La destinée des elfes est joliment trouvée également, qui se fondent dans la terre après leur mort pour devenir des arbres ; d'ailleurs, feuilles et racines s'entremêlent à leur chevelure pour rappeler leur fusion à venir avec la nature...
Malgré ces trouvailles originales, je déplore que l'intrigue suive un schéma un peu trop linéaire où tout s'enchaîne un peu trop rapidement, donnant un sentiment de manque de profondeur. de plus, tout au long de la lecture, on éprouve un sentiment de facilité : Auron affronte une succession presque ininterrompue d'épreuves, mais il fait à chaque fois les rencontres déterminantes qui l'aident à se tirer de situations inextricables.
En dépit de ces réserves, Dragon a été une lecture fort agréable, parsemée de notes d'humour. On suit le récit initiatique d'Auron avec beaucoup de plaisir ainsi que sa quête pour découvrir la faiblesse des dragons menaçant leur survie et révélée en partie par une elfe compatissante... Ayant le tome 2 dans ma PAL, je le lirai avec beaucoup d'intérêt, surtout qu'il reprend l'histoire depuis le début mais du point de vue de la soeur d'Auron que nous avions perdue en cours de lecture.
Concernant l'édition (ePub Milady), celle-ci contient quelques coquilles, et parfois il manque des mots.
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiseronDHiver
  01 août 2015
A la base, l'univers dans lequel se situe L'âge du Feu n'est pas extrêmement original puisqu'on retrouve un monde de medieval-fantasy avec les races classiques : nains, elfes, humains et surtout : Dragons. L'avantage, c'est que c'est un univers qui nous est relativement familier, mais la grande originalité de cette saga est surtout le rôle des dragons, puisqu'ils sont les héros de l'histoire. Personnellement, j'adore les dragons depuis que j'ai découvert Smaug quand j'étais toute petite, alors forcément, un livre où les dragons sont les héros… J'ai foncé.
L'avantage de suivre le dragon et non les autres races, c'est que même si l'univers en soit ne brille pas par une originalité éclatante, ce seul changement de point de vue suffit à nous faire voir les choses d'une manière bien différente, c'en est presque dépaysant, si j'ose dire (oui j'ose le dire, finalement. C'est dépaysant. Voilà. ). Bien que plus fragile que ses congénères, Auron, le héros, est du genre malin. Plusieurs fois, j'ai été surprise par ses réactions ou par la façon dont il parvenait à se sortir d'une situation compliquée. Et force est de constater qu'il en voit de toutes les couleurs, le pauvre.
J'ai trouvé très intéressant de découvrir non seulement ses aventures, mais également de quoi est fait le corps d'un dragon. du stade de dragonnet à celui de dragon, en passant par le drake, le corps d'Auron change, nous permettant de voir de quoi est fait un dragon : D'où vient leur feu ? Comment apprennent-ils à voler ? Et leurs écailles, alors ? Ces quelques précieux détails sont distillés au cours de l'histoire et m'ont permis de vraiment me plonger dans la vie d'un dragon. Les descriptions renforcent également cette immersion, mettant en avant les sens différents, plus aiguisés du prédateur qu'est Auron. Pas d'anthropomorphisation, ici. C'est un dragon, un vrai. Avec des réflexions, des réactions et des envies de dragon.
Au cours de toutes ses péripéties, il apprend, et on le voit grandir et évoluer. Cette évolution constitue la majeure partie de l'histoire.L'arc final (qui arrive donc assez tardivement) permet également de reprendre différents éléments disséminés au cours des errances d'Auron, de les relier en leur donnant plus de poids et en apportant de nouveaux enjeux. J'ai été agréablement surprise de voir que l'intrigue se construisait réellement sur plusieurs décennies, impliquant des évènements auquel le héros n'assiste pas. Ceci m'a donné l'impression d'un monde vraiment vivant, qui n'attendait pas le lecteur pour avancer de son propre chef, permettant de développer des intrigues longues. Quant à la conclusion, elle ne laisse que présager du bon pour la suite de la saga !
Question personnages, j'ai trouvé Auron très agréable. Plutôt curieux et gentil, intelligent, il a un vrai don pour se sortir de drôles de situations, et il est capable de nouer des liens avec tout un tas de personnages différents. Bien qu'ils ne soient pas tous longuement développés, ce qui n'est pas tant étonnant quand l'histoire est basée sur une longue errance, ils ont chacun leur rôle, et aucun personnage ne m'a laissée indifférente. Chacun d'entre eux a sa place dans l'intrigue, parfois d'une façon inattendue !
Petite mention spéciale pour Oeilnoisette, très très peu présente mais qui m'a fait une forte impression.
Lien : http://liserondhiver.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fleurdusoleil
  10 septembre 2011
Premier tome d'une saga qui met au premier plan les légendaires dragons, Dragon, l'âge de feu nous conte l'histoire d'AuRon, un dragonnet séparé très tôt de sa famille par des nains sanguinaires.
Tout au long du périple de ce jeune mâle, nous voyageons au travers de ses yeux. Vision très originale et bien différente de ce que nous connaissons. L'univers propre à la Fantasy est bien respecté, les différents peuples et décors sont présents : elfes, nains, hominidés, forêt magique...Mais ils ne seront que secondaires dans cette aventure. le dragon, animal mythique souvent présent mais trop longtemps survolé, va prendre le devant de la scène.
De la sortie de l'oeuf au grand passage à l'âge adulte, nous vivons les premières impressions, les premiers instincts, la première corne, le premier feu et les premiers sentiments d'AuRon. Quel plaisir de voler dans le ciel et de voir défiler les magnifiques étendues de terres sauvages. Quelles émotions de ressentir les premiers signes d'un feu qui nait aux plus profond de ses entrailles. Quelle étrangeté de sentir monter une faim animale que seule la chair pourra combler. AuRon réveille en nous notre instinct primaire animal. Son monde est, pour quelques heures de lecture, le notre. C'est très déroutant au début. D' une première plongée dans un pays inconnu avec ses coutumes étranges et sa langue incompréhensible, nous apprenons le dialecte propre aux dragons, leur vision du monde et leurs comportements.
" Et l'histoire! " me direz-vous?. Auron mène une quête pour retrouver ses semblables. Il a été séparé très jeune de ses parents et n'a pu recevoir l'apprentissage nécessaire pour appréhender le monde. Ses premiers pas dans cette terre inconnue, il devra les faire à l'instinct. Il n'est pas dépourvu d'esprit ce petit dragonnet, il va se forger une existence hors du commun. Ses rencontres diverses qu'il fera dans son voyage sur le chemin des siens lui apportera une force encore insoupçonnée chez ses pairs : l'intelligence. Il mettra ses atouts aux services d'alliés de fortune pour prouver sa détermination à sauver sa race.
Comme dans tout premier tome, il est important de placer correctement le décor et les différents personnages. Ce qui peut, en général, donner une impression de longueur au récit. Mais E.E. Knight a su équilibrer son roman pour ne pas nuire à l'histoire d'AuRon. le récit s'installe au profit du monde dans lequel il évolue. Les descriptions sont fondues dans les différentes aventures que notre dragon va vivre. Ce qui donne au récit un rythme très régulier et le rend agréable à lire.
Voici donc un roman fantasy d'un nouveau genre ! le Dragon a enfin une place d'honneur et c'est avec beaucoup de plaisir que l'on suit son périple. Originalité et divertissement sont les piliers novateurs de cette saga que j'ai bien l'intention de lire dans son intégralité.
Lien : http://lacaveauxlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TeaSpoonTeaSpoon   25 mars 2012
- A quoi ressemble le monde d'En-Haut? C'est dangereux? demanda Auron.
- C'est grand et magnifique. La vie est partout et chante de mille façons différentes pour les Quatre Esprits. Tu pourrais voler toute ta vie, tu n'en verrais qu'une partie. En ce moment, tu ne perçois que la musique de la neige fondue qui traverse notre caverne. Dans le monde d'En-Haut tu entendras la pluie tomber, le vent dans les arbres, dans les prairies, le fracas de l'océan qui frappe sans cesse la terre à la recherche de son point faible. L'éclair illuminera un lieu pour que son amante, la foudre, le visite. Et loin, loin au-dessus, le Soleil et la Lune voyagent en silence et écoutent cette musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lasourisgalaklasourisgalak   07 juillet 2015
"La création des dragons? (NooMoakh baillât et dévoilât des dents jaunâtres). Je suis peut-être vieux, mais pas tant que ça. Non, quand je suis sorti de mon oeuf, le monde ressemblait beaucoup à ce qu'il est maintenant. Les homme utilisaient le silex à l'époque, ils n'avaient pas encore appris des nains comment fondre le métal. Il n'y avait pas autant de bébé elfes morts-nés et les forêts dans lesquelles les vieux elfes avaient pris racine chantaient autour de chaque cascade et de chaque lac de montagne. Les royaumes garnes d'Uldam et de Gomrothe régnaient sur l'axe du monde ; les autres hominidés fuyaient comme des lapins devant leurs chariots. je t'assure pourtant que les montagnes n'ont pas changé. J'ai vu la banquise fondre dans les plaines du nord. Les forêts ont pris sa place puis sont parties elles aussi, emportées par les années dans un nuage de poussière."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
loulou162003loulou162003   26 juin 2015
Ce premier tome d'une saga basé sur les dragons raconte l'histoire d'un petit dragonnet, obliger à survivre seul après la mort tragique de sa mère et de l'une de ses sœur. Il commencera son périple en compagnie de Wistala ( son autre sœur) avant de se séparés, auron persuadé de faire face au danger, tandis que sa sœur va partir à la recherche désespérée de son père AuRel ( voir tome 2).
Le petit auron deviendra vite grand et commencera pour lui sa lutte contre l'extinction de son espèce...

Je recommande ce roman et tant qu'a faire, toute cette saga MAGIQUE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CamethystaCamethysta   07 décembre 2016
Oui, mortes. Les trésors ne sont rien de plus que ce qu'ils sont. Voici la connaissance. Philosophie, histoire, poésie. La connaissance est une chose étrange, Auron. Plus tu en remplis ta tête, plus elle peut en contenir. Elle se multiplie toute seule. Tu ne sais jamais ce que ta prochaine lecture fera, les idées avec lesquelles elle s'accouplera dans ton esprit. Tu serais surpris de savoir le fruit de l'union entre, par exemple, un traité sur les arbres et la description d'un naufrage au cours d'une bataille navale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   12 juin 2016
AuRon donna de grands coups de pattes arrière et arracha sa queue au niveau de l'arrière-train. Les chairs se déchirèrent en un flot de sang. Sous le coup de la douleur, il tendit le coup et emporta en même temps l'articulation d’Étoile.
- Meurs ! Meurs ! hurla Étoile en lâchant la queue arrachée.
AuRon avait déchiqueté le bout d'une de ses ailes et détruit l'autre. Étoile tournait rapidement sur lui-même en battant de son unique aile, incapable de se rétablir. AuRon se laissa flotter et regarda Étoile s'écraser contre une montagne puis dégringoler le long de la pente avec les roches qu'il avait délogés dans sa chute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : dragonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dragon banni

Comment nomme-t-on ce dragon au Lavadôme ?

Rugoort
Curasse
Le cuivré
Rugaard

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : L'âge du feu, Tome 3 : Dragon banni de E. E. KnightCréer un quiz sur ce livre

.. ..