AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749923638
Éditeur : Michel Lafon (28/05/2014)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 30 notes)
Résumé :
« J’ai été enchaînée, affamée, battue, violée, pourtant ce monstre n’a pas totalement broyé mon esprit. Je n’ai jamais cessé de croire en la vie… »

Le 6 mai 2013, le monde entier bascule dans l’horreur en découvrant l’affaire des séquestrées de Cleveland. Première des trois victimes d’Ariel Castro, Michelle Knight raconte ses onze années de calvaire.

En captivité, elle a subi toutes les humiliations dans des conditions inhumaines. Mais ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
sandy79
  26 août 2014
J'avais vu cette femme à la télévision pour raconter son histoire, elle m'a interpelée car je me rappelais de cette histoire de 3 jeunes filles kidnappée par Ariel Castro en Amérique pendant dix ans !
Quand j'ai vu qu'elle avait publiée son livre, son histoire j'ai tout de suite achetée le livre.
Au début du livre je commençais à m'impatienter car elle racontais sa vie avant avoir été kidnappée, malgré sa désastreuse vie j'attendais le moment du kidnapping car pour moi le livre c'est cette histoire.
Elle raconte avec émotion son histoire et sa volonté de retrouver son fils, elle se fait maltraitée, violée pendant dix ans, ce que toutes femmes auraient fait c'est penser au suicide voir le faire mais Michelle ne pense qu'à son fils et vie pour lui.
Je trouve son histoire très touchante et le titre reflète très bien son état d'esprit. Jusqu'à la fin elle aura vécue l'enfer mais elle croira encore au paradis et elle fait bien d'y croire !
C'est un livre que je conseille à tous ceux qui aiment les histoires vraies, touchante et très bien écrites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EstelleRokweel
  11 février 2017
Ce témoignage bouleversant de Michelle Knight m'a beaucoup émue.
11 années en enfer se sont ajoutées à une enfance et une adolescence déjà difficiles.
Je suis super en colère, car personne n'a recherché Michelle pendant toutes ces années ! Pas même sa mère, ni l'assistance sociale avec qui elle avait rendez-vous le jour de sa disparition.
Il aurait suffi de passer chez elle ne serait-ce qu'une semaine après ledit rendez-vous pour apprendre qu'elle n'était jamais rentrée chez elle. Comment a-t-on pu croire qu'elle abandonnait son fils adoré et fuyait ?
Je suis aussi super en colère que personne dans le voisinage de son bourreau n'ait jamais entendu ses hurlements ! C'est monnaie courante dans les quartiers défavorisés du monde ? Pas un pour au moins appeler les flics anonymement ? Cela me révolte et me dégoûte !
Si Michelle a tenu, c'est uniquement grâce à la seule pensée de revoir un jour son nounours, son petit garçon, son petit Joseph.
Et si elle a pu être libérée, je pense sincèrement que c'est uniquement car le psychopathe a kidnappé deux autres filles, et surtout Amanda Berry.
Elles étaient recherchées toutes les deux, contrairement à Michelle, et Amanda a eu "la chance" d'être considérée dans l'esprit tordu de Castro comme sa femme, et donc a pu garder l'enfant qu'elle portait.
Cet enfant est devenu le talon d'Achille du fou furieux qui ne voyait plus comment continuer à séquestrer et "entretenir" 4 otages.
Dans leur malheur, ces jeunes femmes et la petite puce ont eu la chance d'avoir un bourreau sans courage, car pris à la gorge, il aurait très bien pu les abattre froidement avant de se donner lui-même la mort.
Heureusement il a préféré partir en laissant la porte ouverte, et Amanda a sauté sur l'occasion pour les libérer toutes les 4 ce 6 mai 2013.
J'espère sincèrement que la vie ne leur réserve plus aucun coup dur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gaoulette
  23 septembre 2015
Ame sensible s'abstenir. Ce livre est émouvant, tragique et il vous prend aux trippes tellement qu'il est dure à lire.
Au début je n'étais pas emabllé par le début du l'histoire surtout que la victime commence par parler de son enfance et je ne comprenais pas pourquoi au lieu de parler de son kidnaping directement.
Aprés j'ai compris, cette jeune femme a baigné dés son enfance dans l'horreur, comme un effet boule de neige. J'ai été horrifiée par ce qu'elle a vécu et dés le départ personne ne l'a aidé (l'école, l'église.....) je ne dis pas que c'est de leur faute loin de là mais on a envie de hurler tellement qu'on a de la peine pour elle.
Elle raconte trés bien ce qu'elle a vécu et elle n'a pas besoin de rentrer dans les détails car on ressent son malheur. QUand elle parlait de l'odeur de son boureau, j'avais l'impressionn de sentir son odeur tellement que j'avais de l'empathie pour elle.
La fin m'a un peu déçu car je trouve dommage qu'elle n'a pas su plus pourquoi sa famille ne l'a pas recherché (que je trouve horrible), que se passait il avec Amanda en fait?. Je me suis même posé la question si les filles du Type n'était pas complice car j'ai trouvé étrange qu'elle montrait la photo du père au copine et comme par hasart elle se faisait enlever. Mais bon je pense que la victime a du avoir toutes ses réponses et je l'espère. Nous n'avons pas besoin de rentrer plus dans les détails. Je ne souhaite que bonheur dans le futur pour cette femme car j'ai rarement lu un livre sur une victime aussi courageuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Laeti355
  02 octobre 2015
Ce témoignage est vraiment très dur! Je me dis que parfois la vie s'acharne sur certaines personnes et ici c'est clairement le cas. Une enfance ponctuée de maltraitant, une partie de sa vie adulte passée sous la torture, et pourtant elle a trouvé la force de s'en sortir grâce à son fils auquel elle n'a pas cessé de penser. Ça me rend triste pour cette femme qui s'est battue pour retrouver son fils de se dire qu'elle ne le reverra sans doute jamais, qu'elle ne pourra plus avoir d'enfants,...Je lui souhaite tout le bonheur possible!
Commenter  J’apprécie          50
Hekahm
  30 décembre 2015
J'ai lu, et je lis toujours, beaucoup de témoignages dans cette thématique. Et honnêtement, je crois qu'il s'agit de celui qui m'a le moins touché. Alors je ne vais pas me faire des amis, mais, à mes yeux, cela manquait d'authenticité, sûrement la faute au style d'écriture et donc aux "nègres littéraires" de cet ouvrage.
1/3 du livre concerne "l'avant-kidnapping". Par les faits énoncés, on comprend que sa vie n'a pas été rose (enfance pauvre et malheureuse, adolescence désastreuse, etc.). Mais j'ai lu les mots ; je n'ai pas été happée, je me répète : il manque l'authenticité, l'éclat de la sincérité, les mots qui font choc et qui font mal. J'ai eu du mal à percevoir sa douleur même si, évidemment, je ne remets pas du tout celle-ci en cause ; c'est le style d'écriture ...
Finalement, c'est le chapitre concernant sa libération qui m'a le plus touché ; là, on la sent VRAIMENT heureuse et spontanée. Je n'ai pas beaucoup aimé non plus les nombreux passages sur son enfant (il avait environ 2 ans quand elle a été enlevée, et elle n'en avait pas la garde). On va me prendre pour une méchante mais j'ai trouvé que cela faisait très Plaidoyer pour les Services Sociaux, et du coup, le trop, ne rime pas non plus avec sincérité ...
Bref encore un témoignage de l'horreur mais son histoire nécessitait peut-être plus de recul, de profondeur ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
SigurRosLSigurRosL   30 janvier 2016
J'imagine à quel point on peut souffrir lorsque son enfant a disparu. Ne pas savoir où il est, quelles choses horribles il est en train de subir... Savoir qu'on ne peut pas le consoler, le protéger... J'imagine qu'il est possible d'avoir la force que j'ai désormais pour surmonter cette douleur, après toutes ces années, sans s'écrouler. Personnellement, je me trouve incroyable d'avoir le courage de croire qu'il existe encore quelque chose de mieux qu'une existence vouée au désespoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
HekahmHekahm   30 décembre 2015
Il m'est aujourd'hui encore très pénible de repenser à ce qui se déroula durant les trois heures qui suivirent. Il ne se contenta pas de me violer comme il l'avait fait un premier étage ; il détruisit totalement mon cœur, du moins le peu qu'il en restait après ce que j'avais enduré durant mon enfance et mon adolescence. Il me força à faire des choses qu'il m'est trop douloureux de décrire, des choses que je n'avais jamais faites et que je ne referais plus jamais. (...) Le traumatisme fut tel que je ne fus pas en mesure de réagir autrement qu'en demeurant inerte, comme morte. En un sens, il me semble que l'on a pas d'autre choix que de laisser mourir une partie de soi pour traverser une telle épreuve. C'est la seule façon d'y survivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mimosa022Mimosa022   02 février 2015
Avant même de me trouver au mauvais endroit au mauvais moment,
j'avais déjà la sensation de ne pas être entendue.
Commenter  J’apprécie          100
HekahmHekahm   30 décembre 2015
Mais, après avoir été violé, humilié, battu et enchaîné pendant si longtemps, on prend l'habitude de faire ce qu'on nous dit. Notre esprit commence à se désagréger. On est plus capable d'imaginer que la situation puisse être différente. Et on a l'impression que son ravisseur voit tout et qu'il sait tout.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2015
Quand j’ai été à deux doigts de mourir dans cette maison, Dieu m’a gardée en vie pour une raison. Je crois que c’est pour que je puisse aider des personnes qui se sont trouvées dans la même situation que moi. Quand je ne sais pas trop où j’en suis, c’est l’objectif auquel je me raccroche. Devenir une voix pour ceux qui n’en ont plus, partager mon amour avec ceux qui m’entourent. C’est le seul moyen que j’ai découvert pour être en mesure de me retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michelle Knight (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michelle Knight
Le Parisien. Michelle Knight a été séquestrée et violentée pendant 11 ans par Ariel Castro à Cleveland (États-Unis). Nous l'avons rencontrée à l'hôtel Pulitzer, à Paris à l'occasion de la sortie de son livre "Traverser l'enfer et croire encore au paradis".
autres livres classés : séquéstrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
111 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre