AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782820520944
384 pages
Éditeur : Milady Romantica (25/03/2015)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Sarah mène des recherches sur Luciana Giordano, une jeune Vénitienne du XVIIIe siècle, qui aurait été envoyée au couvent pour avoir écrit un livre scandaleux attribué à Casanova. Très vite, l'attention de Sarah est accaparée par Marco Donato, qui lui a ouvert les portes de sa bibliothèque privée. Elle noue avec lui une relation aussi intense que virtuelle, car il s'obstine à cultiver le mystère. Qui est cet homme et que cache-t-il ? À mesure qu'elle découvre la corr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LesFacesLitteraires
  11 septembre 2015
Cette lecture où le mélange d'érotisme, de mystère et d'historique s'assemble parfaitement ; est une découverte surprenante. En commençant ce roman j'étais très sceptique, le côté « érotique » je l'attendais avec appréhension. Mais tout compte fait, celui-ci m'a étonné. En effet, il est vraiment très subtil puisque c'est l'énigme de la mystérieuse Luciana et les secrets de Marco qui sont les bases de l'oeuvre. du moins c'est mon avis. le suspense et les rebondissements sont vraiment bien maîtrisés, tout comme la romance qui est raffinée ; captivant la lectrice que je suis, deux fois plus. de plus les révélations arrivent au compte goutte, j'ai essayé de comprendre les dissimulations pour réunir les pièces du puzzle ; mais même au dénouement certaines énigmes résident, me mettant dans une frustration insupportable.

Sarah Thomson est une jeune femme passionnée par l'histoire des femmes du XVIIIe siècle ; elle se rend donc à Venise pour enquêter sur la vie de Luciana Giordano. Et pour poursuivre ses recherches, elle étudie le journal intime de cette fille dans une bibliothèque privée d'un homme fantôme. Ensemble ils vont entretenir une relation virtuelle, où les sentiments prendront place. Sarah est intelligente, c'est ce qui m'a charmé chez elle. Autant j'ai eu l'impression qu'elle était un peu naïve, autant dans les dernières pages elle a énormément de caractère. Peut-être manque-t-elle de développement puisque sa quête d'information sur la Vénitienne est largement plus abordée. En tout cas j'ai été émerveillé par cette héroïne amoureuse d'une épopée différente et de ces dames cherchant la liberté. Brillante sans aucun doute, mais elle s'interroge beaucoup sur elle-même et ses sentiments pour deux hommes ; donne-t-elle une autre chance au garçon avec qui elle est restée plus de 7 ans ? Ou faire confiance à un inconnu invisible des yeux ? Franchement j'ai bien aimé Sarah, malgré qu'elle manque parfois d'approfondissement sur qui elle est elle-même.

Le récit de Luciana est plus que captivant, son histoire m'a coupé le souffle plusieurs fois. On en sait plus sur ce protagoniste des années 1750 que sur celle qui mène les investigations sur elle. Alors sincèrement j'ai adoré cette jeune fille qui a le coeur d'apprendre et de s'instruire, souhaitant découvrir le monde et peut-être bien le plaisir avec les hommes en trouvant l'amour. Elle a soif de liberté et de connaissance, difficile de l'en blâmer alors que son père lui interdit tout ça. Elle est naïve par sa faute, pourtant elle est très maligne surtout quand un prétendant l'a demande en mariage. Je me suis prise d'attendrissement pour Luciana, c'est un personnage saisissant.

Marco Donato est un homme à la réputation sulfureuse. Depuis 1999 plus personne ne l'a aperçu alors qu'il organisait des soirées mondaines et était entouré de femme plus belle les unes que les autres. Il autorise Sarah à entrer dans sa demeure pour consulter sa bibliothèque et le journal intime de Luciana ; ils vont échanger par email et plus tard par messagerie instantanée. Il ne souhaite pas se montrer, gardant le mystère sur son visage et sur ce qu'il s'est passé il y a plusieurs années. J'ai bien aimé ce personnage un peu étrange, étant mystérieux nous en savons pas suffisamment sur lui. Néanmoins quand il correspond avec cette jeune anglaise, il est très curieux et intéressant. Je considère que ce héros est unique en soit.

La synopsis est presque enrichissante, c'est loin d'être un roman érotique ordinaire. Il y a tellement plus que de la sensualité dans cette oeuvre. Entre suspense et originalité, j'ai été servi pour apprécier ce livre dans son ensemble. C'est un récit pas commun, en effet il y a deux points de vues ; celui moderne de Sarah et celui de Luciana venant de III siècle avant. Ces deux femmes ont des traits en commun dans la personnalité et des morceaux de leur vie s'assemble. D'ailleurs ce destin miroir entre ces héroïne est très prenant, voir même captivant. C'est aussi un roman d'amour, cependant ce n'est pas une histoire sentimentale comme les autres. Entre Sarah et Marco la liaison est virtuelle, pendant tout l'ouvrage ils ne se rencontrent pas et ne se touchent pas ; donc le désir monte et la suite de cette saga risque d'être explosive.

Par contre je suis vaguement sur la réserve par rapport aux émotions. Celles-ci ne sont pas tellement approfondis, l'étincelle n'y est pas ; du moins avec Sarah. En revanche Luciana est touchante et son existence l'est également. Les sentiments existent bel et bien dans ce roman, sauf qu'ils sont un peu trop atténués ; laissant le mystère planer sur eux aussi.

La plume de Stella Knightley m'a séduite, elle est délicate et fluide. Par la même occasion j'ai découvert certains mots, le vocabulaire est épuré. Son écriture est douce, de temps en temps elle devient naturelle ; tout dépend de la situation. Elle met en scène deux points de vues, dont un qui se passe dans ce siècle et l'autre au XVIIIe siècle. Il faut avoir du talent pour faire cela. Les scènes érotiques sont légères et sans vulgarité, alors c'est plaisant à lire.

Pour conclure ; je suis vraiment heureuse de m'être laissée portée par ce récit. J'ai voyagé dans Venise avec les personnages, un grand plaisir d'imaginer cette ville par lecture. Sarah, Luciana et Marco sont des héros incroyables et différents les uns des autres, même si Sarah et Luciana ont des similitudes ; rendant leur lien harmonieux. L'histoire est passionnante, les recherches que fait la belle anglaise sur l'Italienne du passé sont attrayantes. La romance n'est pas le centre de la synopsis et c'est aussi pour cette raison que ce livre ne m'a pas laissé indifférente. le mystère est bon, il est durable et extraordinaire ; même sur la fin du roman. D'ailleurs celle-ci est phénoménale alors qu'elle m'a mis sur ma faim. Ce n'est peut-être pas un coup de coeur, toutefois il en est que c'est un ouvrage dès plus charmant.
Lien : http://lesfaceslitteraires.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninie067
  19 mars 2015
Tout d'abord je tiens à remercier Aurélia et Milady dans le cadre du Ladies Club pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre du Ladies Club.
Vous me connaissez maintenant assez bien pour savoir que ce genre d'histoire est pour moi, le genre que je préfère. En plus d'après babelio, je suis quand même l'experte erotisme #1. Mais ce que j'ai aimé surtout c'est le fait que l'histoire se passe à Venise. Ça a complètement fait pencher la balance vers un énième coup de coeur pour moi.
L'histoire débute sur l'extrait que je vous offre plus bas. Et déjà mon cerveau est en ébullition. Venise en 1753, j'imagine les merveilleuses robes, les masques, les gondoles, les courtisanes, Casanova ...Enfin bref, vous vous imaginez où je veux en venir. Et hop, retour à notre époque avec Sarah Thomson, étudiante en histoire qui se rend à Venise pour rédiger sa thèse sur Luciana Giordano. Elle aura la chance d'étudier le journal intime de la demoiselle, dans la bibliothèque privée du Palazzo Donato. Elle fera donc la connaissance de son propriétaire par la voie virtuelle et entre eux se nouent une certaine intimité.
J'étais été complètement captivée par l'histoire, je l'ai d'ailleurs dévoré très vite, mais à un moment quand Sarah explique à Marco de quelle façon elle s'est mise à apprécier l'histoire de l'Italie. J'ai eu un moment de blanc. Je me suis dit : "Mince, j'ai déjà lu ça quelque part !".
Du coup plus moyen de me sortir de la tête cette impression de déjà vu, jusqu'à la fin de l'histoire et ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais vous le dire. Peut-être parce que j'ai regardé les films de "Casanova" (avec Heath Ledger) et "la courtisane" (avec Catherine McCormack)? Ou alors parce que j'avais lu une fanfiction ou un livre qui aurait eu le même sujet ou quelque chose d'approchant ? du coup, j'ai vu venir le clou de l'histoire des kilomètres avant, mais ce n'est pas grave, ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Toutefois est-il que j'ai beaucoup aimé les passages qui reviennent sur Venise en 1753. Je crois que mon esprit a apprécié s'évader bien au-delà des frontières.
En ce qui concerne le personnage de Sarah, je l'ai trouvé très charmante mais surtout très intéressante du point de vue de ses recherches, elle ne se laisse pas facilement abattre et même lorsque quelque chose vient se mettre en travers de son chemin, elle n'abandonne pas facilement, quitte à tenter d'obtenir ce qu'elle veut d'une autre façon. Bref, elle est prête à tout.
Quand a Marco Donato, il reste un personnage très mystérieux, l'auteur a très bien réussit à faire en sorte qu'on se pose des tonnes de questions sur lui. Enfin moi, je me pose surtout la question de savoir si ce que je pense est correcte.
Ce que j'ai aimé aussi c'est que pour une fois, les scènes de sexe ne sont pas réelles. Elles sont soient des flash-back de Luciana et de son amant ou alors des songes à Sarah. J'ai hâte de découvrir la suite maintenant, afin de savoir si l'essentiel de ce que j'ai en tête est ce que l'auteur a imaginé.

Alors dépêchez-vous d'aller à la librairie pour vous procurer ce livre qui sort demain. Moi je vais me lamenter en patientant jusqu'au 19 juin que sorte le second tome.
Lien : http://www.thereadinglistofn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
monparadisdeslivres
  27 avril 2015
Sarah Thomson a quitté l'Angleterre pour Venise pour continuer ses recherches sur Luciana Giordano, une jeune fille dont elle suppose être l'auteur d'un des livres du fameux Casanova. Et pour approfondir ses recherches elle aura la chance d'avoir accès à la célèbre bibliothèque Palazzo Donato de Marco Donato et au journal intime de Luciana. Chose que personne n'a jamais réussi à y avoir accès. Mais Marco est une énigme. Car il a disparu du jour au lendemain du monde de la célébrité et personne ne sait pourquoi il vit en reclus. Mais le plus surprenant c'est pourquoi avoir autorisé Sarah à poursuivre ses recherches dans un lieu aussi mystérieux ?
« Jeux de masques » de Stella Knightley est une romance hors du commun. Ce premier tome de la série Les Mystérieuses, raconte l'histoire de deux femmes différentes à deux siècles différents. On va suivre en parallèle leurs points leur histoire. Celle de Luciana est vue selon les écrits de son journal et celle de Sarah c'est de son point de vue.
Sarah est une jeune fit qui a eu le coeur brisé. Elle a attendu cet opportunité pour prendre du recul mais c'est surtout parce qu'elle veut prouver que Luciana est bien l'auteur « Leçons d'amour ». Mais depuis que le mystérieux Marco l'a autorisé à lire le journal intime, Sarah se sent attiré par lui. Elle se pose des questions sur lui. Car elle ne l'a jamais vu et le seul moyen de communiquer c'est via la messagerie instantanée. Ces échanges vont vite prendre un tour différent. Car Marco et Sarah sont attirés l'un par l'autre. Mais Marco trouve toujours une excuse pour ne pas venir la voir. On se demande quel secret il peut bien cacher ? Mais le fait de ne jamais voir Marco, Sarah se sent frustrée, et le soir ; seule dans son lit elle fait des rêves très érotiques et intenses.
Ensuite il y a Luciana, jeune fille de dix-sept ans surprotégée par son père et son chaperon Maria. On lui interdit toute sortie seule, elle doit porter un masque avant de sortir de la maison. Et surtout on l'interdit d'étudier sauf de lire la Bible. Mais le soir venu, elle arrive à s'échapper par la fenêtre de sa chambre et voir le monde extérieur. Elle fera la rencontre d'un homme mystérieux qui deviendra son « professeur ». Tous deux vont avoir une relation là aussi très intense. Mais Luciana a peur que son secret soit découvert. Car si son père l'apprend elle finira au couvent. Mais le plus surprenant c'est qu'elle ne sait pas l'identité de son professeur. Qui est-il ? Pourquoi garder l'anonymat ?
J'ai bien aimé les deux histoires, mais ma préférence va pour celle de Luciana. Car elle vit un amour interdit et elle veut vivre une vie autre que pieuse. Sarah est une jeune femme qui veut surmonter son échec sentimental. Et elle connaîtra la sensualité à travers sa relation virtuelle avec Marco.
Ce n'est pas un roman érotique typique. Car il y a certaines scènes qui peuvent choquer sans y avoir de vulgarité pour les lecteurs qui n'ont pas l'habitude de lire des romans F/F (lesbiens). Moi personnellement, cela ne m'a pas dérangé. Malgré quelques longueurs, ma lecture fut plaisante. Il me tarde de lire le tome suivant car le final des deux histoires nous promet une suite prometteuse.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-kF
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  11 mars 2016
3,5/5 sur le blog
« Jeux de masques », c'est deux histoires en une : une héroïne contemporaine qui part à Venise pour étudier l'histoire d'une jeune femme, elle vivant au XVIIIème siècle.
On est alors plongé dans la Venise du XVIIIème siècle avec Lucinana Giordano, jeune femme cloitrée chez elle par son père, qui va découvrir les plaisirs charnels auprès d'un « professeur » en s'échappant toutes les nuits. On y découvre la condition de la femme à l'époque, de celles qui n'avaient pas la possibilité de choisir leur avenir, mari compris… ou encore de ces femmes, que l'on appelait courtisanes, qui avaient choisis un style de vie qui leur permettait de vivre comme elles le souhaitaient. Luciana est une jeune femme à laquelle on s'attache, de par sa condition, elle n'a pas son mot à dire, s'en est désarmant surtout pour nous lectrices du XXIème siècle, on l'apprécie aussi car elle ose aller au bout de ses envies et on l'admire pour ça. Son « professeur » est envoutant, mystérieux mais quel est son secret ?
C'est fascinant de plonger dans cet univers, de découvrir une Venise si sensuelle. le port du masque de Venise prend tout son sens, et cette incursion dans ce monde est comme si on nous invitait à passer de l'autre côté du masque. J'ai trouvé ça très intéressant !!
En parallèle, on lit le récit de l'héroïne Sarah, qui fait une thèse sur Luciana Giordano, afin de découvrir si c'est elle l'auteur d'un récit anonyme de l'époque (que certain attribue à Casanova). Elle séjourne donc à Venise et a ainsi le privilège d'avoir accès à la bibliothèque de Marco Donato, personnage énigmatique qui a disparu de la circulation depuis plusieurs années. Avec lui, elle n'entretiendra qu'une correspondance virtuelle. Mais leur correspondance est captivante et on a envie de percer les secrets de ce mystérieux Marco !!
De Sarah, on en apprend énormément, de sa vie avant ce séjour à Venise : sa vie et sa rupture avec son ex petit ami et bien évident tout ce qu'elle va ressentir en lisant les écrits de Luciana ainsi que ses pensées pour Marco. C'est une femme agréable et sympathique.
Au début de ma lecture, j'ai eu un peu de mal à me mettre dedans, je pense avoir été gênée par les sauts dans le temps (on passe du récit sur Luciana au récit sur Sarah d'un chapitre à un autre), mais je constate qu'avec ce genre de lecture, il me faut toujours un temps d'adaptation… mais très rapidement j'ai été conquise par ses femmes, qui vivent des moments très attrayants.
Cette aura de mystère qui plane sur les personnages masculins rend la lecture que plus intéressante !! On a envie de savoir qui ils sont, pourquoi se cachent-ils, tous deux à leur façon.
D'ailleurs plutôt que « mystérieuses », peut être cela aurait pu être « mystérieux », car se sont les hommes qui se dévoilent le moins dans l'histoire !!
Je ne suis jamais allée à Venise, mais j'avais réellement l'impression d'y être, l'atmosphère toute particulière que dégage cette ville imprègne les pages de ce livre. C'est un dépaysement assuré !
Lien : http://www.livresavie.com/je..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesreinesdelanuit
  28 mars 2015
Sarah Thomson se remet difficilement d'une rupture. Depuis ses 21 ans, soit sept ans, elle vivait avec Steven, un homme intelligent et autoritaire, mais aux besoins charnels différents de ceux de Sarah.
Ses études vont lui offrir une porte de sortie et un divertissement bienvenu. Car pour finir sa thèse sur la représentation des femmes au XVIIIè siècle, elle doit quitter son Angleterre natale, pour se rendre à Venise, sur les traces de Luciana Giordano, l'amante du célèbre Giacomo Casanova. Sarah pense que Luciana est l'auteur "Des leçons d'amour", un livre sulfureux qui a fait scandale par ses nombreuses références lubriques.
Pour cela, elle demande à Marco Donato, un play-boy qui a défrayé la chronique plus d'une fois, tant par sa beauté que par sa richesse, mais qui, bizarrement, s'est retiré du monde people depuis 1999. Laissant derrière lui, nombre de rumeurs et de mystères... Bref, elle lui demande d'avoir accès à sa bibliothèque privée et aux carnets secrets de Luciana.
Marco accepte, à la condition qu'elle lui retranscrive par mails et sans censure, les écrits de cette dernière...
Commence alors entre eux, une relation à distance qui, au fur et à mesure des échanges et des découvertes des secrets de Luciana, devient de plus en plus sensuelle et passionnée...

Dans ce roman, nous suivons donc, par alternance - voguant entre passé et présent -, les premiers émois de Luciana et sa volonté de découvrir les plaisirs charnels qui lui sont interdits et celle de Sarah, cette jeune femme qui doute encore de sa sexualité, n'osant pas l'explorer par excès de pudeur, timidité ou éducation.
La superposition des histoires de Luciana/Casanova et de Sarah/Marco est, non seulement super bien faite et rend le récit attrayant et prenant mais, de plus, cela apporte une autre dimension au roman. Plus en mystère, volupté et sensualité.
Même si j'ai deviné très vite (trop vite) qui était Marco et pourquoi il s'était isolé de la société, j'ai beaucoup aimé ce personnage énigmatique.
Je me demande comment l'histoire entre Sarah et Marco va se terminer, les choses dans le tome 2 risquent de prendre une tournure bien différente et j'ai hâte de voir (lire) ça.
Quant à Luciana, c'est un plaisir de suivre son récit ! C'est très intense et encore une fois, la fin est assez surprenante. J'espère que nous la suivrons aussi dans le deuxième opus.
Lien : http://lesreinesdelanuit.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   19 mars 2015
Venise, février 1753

Il n’aurait pas été aisé à Luciana d’échapper à l’oeil acéré de son chaperon si, par chance, la femme que Gaetano Giordano avait choisie pour surveiller sa fille unique de dix-sept ans n’avait pas été tout aussi empressée de se divertir que la jouvencelle au visage d’ange dont elle avait la charge. La duègne était en effet en train de savourer un verre de vin en compagnie d’un prêtre, dans le salon situé au piano nobile – l’étage noble – tandis que Luciana, dans sa chambre monacale se trouvant juste en dessous, préparait une audacieuse escapade.
Amarrée sous la fenêtre de sa chambre, l’embarcation dans laquelle le prêtre était arrivé incognito oscillait doucement sur le canal. Revêtue des habits d’homme qu’elle avait volés à son frère, Luciana se laissa glisser à bord, recourant à un drap entortillé en guise de corde, et atterrit par chance sur la pile de couvertures que le prêtre avait collectées à l’intention des pauvres ; elle se redressa rapidement, et détacha la corde qui retenait la barque. Puis elle trouva sans peine les avirons négligemment dissimulés sous les couvertures et les passa dans les anneaux destinés à les recevoir. Rabattant son demi-masque blanc tout simple sur son nez, un tricorne sur la tête, elle s’engagea dans le canal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067Ninie067   19 mars 2015
Venise, février 1753

Il n’aurait pas été aisé à Luciana d’échapper à l’oeil acéré de son chaperon si, par chance, la femme que Gaetano Giordano avait choisie pour surveiller sa fille unique de dix-sept ans n’avait pas été tout aussi empressée de se divertir que la jouvencelle au visage d’ange dont elle avait la charge. La duègne était en effet en train de savourer un verre de vin en compagnie d’un prêtre, dans le salon situé au piano nobile – l’étage noble – tandis que Luciana, dans sa chambre monacale se trouvant juste en dessous, préparait une audacieuse escapade.
Amarrée sous la fenêtre de sa chambre, l’embarcation dans laquelle le prêtre était arrivé incognito oscillait doucement sur le canal. Revêtue des habits d’homme qu’elle avait volés à son frère, Luciana se laissa glisser à bord, recourant à un drap entortillé en guise de corde, et atterrit par chance sur la pile de couvertures que le prêtre avait collectées à l’intention des pauvres ; elle se redressa rapidement, et détacha la corde qui retenait la barque. Puis elle trouva sans peine les avirons négligemment dissimulés sous les couvertures et les passa dans les anneaux destinés à les recevoir. Rabattant son demi-masque blanc tout simple sur son nez, un tricorne sur la tête, elle s’engagea dans le canal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4029 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre