AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211212271
Éditeur : L'Ecole des loisirs (17/01/2013)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Puisque personne ne veut jouer avec lui, Anton décide de jouer à faire le mort, bientôt suivi par ses amis.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
jeranjou
  17 octobre 2013
Si vous passez à coté de cette critique, il n'y a pas mort d'homme… quoi que…
Il y a très longtemps dans un village angevin, un petit garçon perdit l'équilibre et tomba d'une cabane en bois dans la cour de l'école. Etalé de tout son long, il ne donnait plus signe de vie quand la maitresse, morte de peur, vint s'enquérir de son état.
Quelques secondes plus tard, l'enfant se releva mort de rire très content de sa blague. Comme punition mortelle, la maitresse ne trouva pas mieux de l'envoyer au lit tout l'après-midi. le soir venu, l'enfant jura à ses parents qu'il ne ferait plus jamais le mort.
Pourquoi je vous raconte cette histoire vraie ? En fait, cet album d'Anton m'a immédiatement fait penser à l'anecdote de ce garçon qui était mon petit frère à l'époque. Rassurez-vous, il l'est toujours aujourd'hui.
Ainsi, après avoir aimé les aventures d'Anton le magicien, je découvre Anton jouant la mort dans l'âme à faire le mort. Oui, oui. L'auteur allemand ou l'éditeur français (L'école des loisirs) ont préféré ne pas effrayer les parents en éditant cet album sous un titre plutôt abscons : «Anton et les rabat-joie».
Je vous rassure, même après la lecture, je ne comprends toujours pas le titre.
Pour résumer l'histoire, Anton est un petit garçon très gentil voulant partager ses gâteaux et son jus de pomme avec ses camarades. Malheureusement, ses amis sont trop occupés à bécher, ratisser, biner,…le jardin et le pauvre Anton se retrouve seul et triste dans un silence de mort.
A partir de ce moment-là, il décide de s'allonger par terre et de faire le mort…
Mais que vont faire ses amis ? le petit Anton va-t-il craquer ? A vous de le découvrir…
Des textes courts, des dessins clairs et expressifs, un récit cohérent et drôle.
Quelques passages même géniaux avec notamment le coup de la pelle pour creuser une tombe (voir la citation).
Bref, une recette gagnante pour captiver les enfants, signée d'un auteur et illustrateur allemand Ole Konnëcke.
A découvrir impérativement ! Un album mortel évidemment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
jo75
  08 mars 2016
C'est un grand plaisir de retrouver Anton dans un quatrième album aussi drôle que les précédents. LesAnton enfants qui ont lu Anton et les feuilles, Anton et les filles ou Anton est magicien, le reconnaîtront tout de suite à son grand chapeau. Il arrive, tout fiérot, avec sa remorque chargée de gâteaux et jus de pomme (comme dans Astérix, les histoires d'Anton se terminent par un festin). Il en propose à ses amis, Nina, Greta et Lukas, toujours la même bande, en leur précisant que pour en avoir « peut-être », ils devront lui demander « très gentiment ». Mais il n'obtient pas le succès escompté : ses trois copains ont mieux à faire, ils ont du vrai travail : bêcher, biner, râtisser, pas le temps de goûter. Anton voudrait bien les aider, mais il n'a pas d'outil. Pas d'outil, pas de travail…Vexé, il s'en va et ne reviendra pas, qu'on se le dise, parce qu'il sera MORT. Et le voilà allongé par terre, « Parfaitement mort ». Arrive Lukas, qui veut lui creuser une belle tombe. Mais Nina et Greta ne l'entendent pas de cette oreille : Lukas leur a pris leur pelle. Dispute. Puisque c'est ça, Lukas fait le mort aussi. Nina revient, fâchée, c'était sa pelle et Greta l'a prise. Elle s'allonge et fait la morte. Puis c'est au tour de Greta. Tout le monde est mort, jusqu'à ce que…
Aucun doute pour l'enfant lecteur : le sourcil froncé d'Anton,son souffle pour se débarrasser d'une feuille morte prouvent qu'il s'agit d'un jeu. Surtout qu'Anton, même mort, n'arrête pas de parler : « Tu vois bien que je suis mort » répond-il à Lukas. Il faut se concentrer, surtout ne pas bouger, ni sous la pluie, ni quand le chien veut jouer, ni quand une fourmi arrive, ni quand une armée de fourmis… Au secours !
Le décor minimaliste (une ligne d'herbe) laisse toute la place aux personnages de cette petite comédie humaine. le dessin simple de Konnëcke est toujours aussi efficace et quelques traits suffisent à exprimer la palette des sentiments. La répétition des mêmes postures et des mêmes phrases souligne la durée et le sérieux du jeu (on n'est pas là pour rigoler, on joue), jusqu'au coup de théâtre final, où la disposition quasi géométrique des quatre enfants, allongés en ligne sur les doubles pages, est bousculée par l'arrivée des fourmis. Les dialogues sont très justes, indifférence, dépit, colère, accusations, mensonges, incompréhension : tout y passe et c'est à mourir de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jumax
  30 janvier 2013
Anton a tout préparé, il arrive avec son goûter à partager avec ses amis, seulement ses derniers ne lui jettent pas un regard et ne veulent rien faire avec lui par ce qu'ils TRAVAILLENT. Anton est très énervé, il s'allonge par terre ferme les yeux et ne bouge plus, il est mort ! Non, ça ne sert à rien de lui poser des questions, il ne répondra pas puisqu'il est MORT on vous dit ! Et ses amis... que vont-ils faire ?
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          150
Bazart
  16 mars 2013

Dans ce 4ème épisode des aventures d'Anton ( je n'ai pas lu les 2 autres, mais je dois vite rattraper mon retard) , Anton et les rabat joie ( le titre n'est pas forcément le plus adéquat), publié en ce début d'année, toujours à l'école des Loisirs, notre petit héros arrive, tout heureux, avec sa remorque chargée de gâteaux et jus de pomme .
Le décor minimaliste (une ligne d'herbe) laisse toute la place aux personnages de cette petite comédie humaine. le dessin simple de Konnëcke est toujours aussi efficace et quelques traits suffisent à exprimer la palette des sentiments
Les dialogues sont très justes, et dévoile toute une palette des sentiments tels que les enfants peuvent les ressentir d'une seconde à l'autre : indifférence, dépit, colère, accusations, mensonges, incompréhension.
Bref, si vos enfants ne connaissent pas encore ce petit diable Anton, cet album là, que vous pourrez trouver dans les bonnes librairies jeunesses est une très bonne occasion de le découvrir.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          41
Butterflies
  17 mai 2015
Sur le thème de la mort mais tout en légereté. une façon d'évoquer ce thème avec de jeunes enfants sans dramatiser la chose. Ce livre est bien écrit avec de belles illustrations. Comme toujours dans les albums de Könnecke avec Anton, on retrouve une note d'humour et on prend beaucoup de plaisir à lire et relire ces albums à nos enfants. Dommage qu'il n'y en ai pas plus.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   18 avril 2013
Les aventures d’Anton sont toujours d’une remarquable drôlerie. [...] Ole Könnecke réussit à faire rire et sourire, il n’y a ici rien de macabre ou de triste, non ! C’est plein d’humour et très espiègle, bravo monsieur Könnecke !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
jeranjoujeranjou   17 octobre 2013
« Qu’est-ce que tu fais comme ça ? »
« Tu vois bien que je suis mort » dit Anton.

« Vraiment mort »
« Absolument »

« Super ! » dit Lukas. « Ne bouge surtout pas, je reviens tout de suite »
« Je ne peux pas bouger, espèce d’idiot,
PUISQUE JE SUIS MORT ».

(et Lukas débarque avec une pelle…)
Commenter  J’apprécie          250
JumaxJumax   29 janvier 2013
Arrive Lukas.
"Qu'est ce que tu fais comme ça ?"
" Tu vois bien que je suis mort", dit Anton.
"Vraiment mort ?"
"Absolument !"
"super !" dit Lukas. "Ne bouge pas, je reveins tout de suite."
"Je ne peux pas bouger, espèce d'idiot, PUISQUE JE SUIS MORT !"
Commenter  J’apprécie          160
BazartBazart   14 mars 2013
Voilà Anton. Anton a dans son chariot du jus de pomme et des gâteaux.

Et voilà Greta, et Nina, et Lukas.
«Si vous le demandez très gentiment, vous aurez peut-être un peu de jus de pomme et un petit gâteau», dit Anton.

«Merci», dit Greta, «mais on n'a pas le temps.»
«On est en plein travail, tu vois», dit Nina.
«On ratisse, on bêche et on bine», dit Lukas.
Commenter  J’apprécie          20
BazartBazart   15 mars 2013
Tu vois bien que je suis mort!!!
Commenter  J’apprécie          30
Video de Ole Könnecke (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ole Könnecke
Anton et les filles d'Ole Könnecke
autres livres classés : colèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15069 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre