AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330064241
Éditeur : Actes Sud (01/06/2016)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Sa vie parfaite est un parfait mensonge. Adolescente, TifAni FaNelli a connu, à la prestigieuse Bradley School, une terrible humiliation publique qui l’a contrainte à se réinventer totalement. Aujourd’hui, elle a un boulot glamour, une garde-robe hors de prix et un fiancé beau et riche. Elle est à deux doigts de cette vie parfaite qu’elle a tant travaillé à obtenir. Mais TifAni a un secret. Son passé, qui n’a cessé de la hanter, menace de resurgir et de tout détruir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  24 septembre 2016
Un titre accrocheur, une sublime couverture, et mes trois thèmes de prédilection: la chick-lit, la littérature pour ados et un peu de policier , et je suis comblée !
Et je ne suis pas la seule, véritable succès dans son pays d'origine , tant il montre le coté sombre que l'Amérique peut offrir à une Américan Girl, l'actrice et productrice , Reese Whiterspoon en a acheté les droits . C'est pour cette raison je pense que l'on compare ce livre à Gone Girl (en français: Les Apparences ) de Gillian Flynn.
[ En effet, l'actrice avait également eu du flair pour ce roman et voulait jouer le rôle principal . Hélas pour elle, son physique a été jugé trop "gentil" par le metteur en scène ... ]
Je ne m'explique pas autrement cette comparaison car l'histoire n'a rien à voir et notre "Américan girl" est nettement plus sympathique ...
Encore que, faut voir!
De l'extérieur , notre héroïne est juste parfaite
Ani [Prononcez : "Ah...niii"...], 28 ans, est journaliste dans un magazine féminin new-yorkais , chargée de la rubrique "sexe", qu'elle aimerait bien quitter pour quelque chose de plus prestigieux . Elle est sur le point de se marier avec un WASP des plus "racé" et affiche une énorme bague de fiançaille . Tout lui réussit .
Mais tout ça , c'est du flan!
En vrai , Ani est en proie à de terribles angoisses, ne se trouve jamais assez mince et c' est une authentique [ s..... ] garce .
Elle est de plus en plus stressée par sa participation à un reportage télévisé sur ses" années lycée "dont on comprend bien qu'elles n'ont pas été roses et ont conditionnées la femme qu'elle est devenue .
Car elle en a fait du chemin depuis ses 14 ans ... A l'époque , elle se prénommait encore TifAny FaNelli , c'était une adolescente naïve , de la classe ( très) très moyenne , prête à tout pour se faire accepter de ses camarades plus fortunés .
Alternant les chapitres entre la femme et l'adolescente, l'auteur réussit à créer un vrai suspens hypnotique.
Que va-t-'il se passer? Il s'est passé un truc . Il pourrait arriver quelque chose ...
Et même si j'avais deviné ce qui allait se produire (la faute à beaucoup de lectures pour adolescents et à un film magnifique ...) , j'ai savouré chaque instant .
J'ai aimé cette garce magnifique et fragile, émouvante et salope, manipulatrice et victime, superficielle et profonde.
J'ai adoré cette écriture piquante , crue, cynique, parfois drôle, et toujours addictive .
Quarante huit heures après avoir refermé ce bouquin , je suis toujours hantée par ce qui est arrivé et l'ai recommandé à déjà ,quatre personnes ...
Par hasard , je suis retombée sur la préface : " A toutes les TifAnis FaNellis du monde. Je sais ."
Après avoir lu ce roman , (cette phrase faisant référence à un autre "Je sais" prononcé par Ani ), je sais désormais, pourquoi elle sait , et ça c'est juste bouleversant ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          417
Nadouch
  30 mars 2019
Qu'on ne s'y trompe pas, ce roman n'est pas "Le diable s'habille en Prada". Au début, il y ressemble : une working girl sexy, dans un milieu branché, arriviste, anorexique, aux dents longues, obsédée par son image et par son mariage avec le beau Luke...
Mais en fait il s'agit bien d'un thriller psychologique bien ficelé, bien américain. Impossible d'en dire plus sans en dire trop... Simplement, Ani a vécu des choses terribles, qu'il va lui falloir assimiler au jour de son mariage et d'un reportage sur ces fameux événements...
Deux époques alternent, celle de l'adolescence d'Ani, celle de son âge adulte, prête à se marier. Sans temps mort, sans maladresse, un roman hypnotique et malsain, très bien écrit et bien amené. Belle découverte !
Commenter  J’apprécie          160
BOOKSANDRAP
  15 août 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/08/09/american-girl-jessica-knoll/

Avis : Une semaine que j'ai terminé ce roman. Une semaine que je ne sais pas comment aborder cette chronique. J'ai adoré. J'ai vraiment vraiment adoré cette histoire. Ce n'est généralement pas le style de lecture qui m'intéresse de base mais le contexte sombre et poisseux m'ont convaincue de lui donner une chance… Et putain que j'ai bien fait !
Je pense que je vais avoir beaucoup de mal à m'exprimer mais surtout à vous partager mon réel sentiment vis-à-vis de ce petit bijoux, mais on va tout de même essayer haha on est là pour ça après tout. Je tenais à remercier chaleureusement les éditions Actes Sud pour l'envoi de ce livre, ça a été un régal du début à la fin.

Alors alors alors, par où commencer ? J'avoue avoir eu peur au début de part la quatrième de couverture de lire un remake raté de Sex And The City, vous savez ce genre de bouquins typiquement féminin, réchauffé, mélangeant Carrie Bradshaw et un basique roman de chick-lit ? C'est ce que pouvait laisser croire les premiers chapitres… Mais méfiez-vous des apparences😉
En effet on fait la connaissance de TifAni, jeune, belle, fiancée, au top de sa carrière, on la suit dans son quotidien et dans sa vie en général qui se révèle beaucoup moins rose qu'il n'y parait.
J'ai adoré le fait qu'il y ait des bonds dans le temps. On va suivre dans un chapitre la TifAni que je vous ai présenté, au jour d'aujourd'hui, et le chapitre suivant on se plonge dans son passé, lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente et on va suivre sa vie de lycéenne jusqu'au drame qui a complètement bouleversé sa vie. J'ai adoré cette narration. Vous savez que je suis une grande fan d'histoires qui se déroulent dans un lycée, j'aime ces ambiances, j'aime ces personnages encore coincés entre les deux âges, plus enfants mais pas encore adultes. Je trouve que c'est un contexte qui est propice aux bonnes histoires si c'est bien fait.

La plume de Jessica Knoll est vraiment formidable. C'est fluide, c'est réellement hyper addictif. On a vraiment du mal à croire que c'est son premier roman tant c'est bien construit et bien abouti : une superbe découverte. Chaque fin de chapitre me donnait envie de lire le suivant, j'étais impatiente de retrouver la TifAni adolescente, je dois avouer que c'était mes parties préférées, je trouve que ça donnait un vrai rythme à l'histoire, un vrai suspense, on se serait presque cru dans un thriller tant le fond de l'histoire était noir et malsain.

Petit bémol qui n'en est pas vraiment un dans un sens : les personnages. J'ai adoré et à la fois détesté certains aspects de notre héroïne. J'ai vraiment eu beaucoup de sympathie et beaucoup de peine pour TifAni, pour ce qu'elle a vécu et ce qu'elle a dut traverser, c'est véritablement horrible et traumatisant pour une jeune femme qui se construit et ça ne devrait jamais arriver. Mais à la fois je l'ai trouvé vraiment naïve et stupide. Attendez que je m'explique. Ceux qui l'ont lu comprendront je pense mon point de vue. J'avais envie par moments de la secouer et de lui dire « Mais enfin à quoi tu joues réveille toi bon sang ! ». J'ai trouvé qu'elle cherchait des excuses aux personnes qui l'ont blessée, je n'ai absolument pas compris à certains moments du bouquin pourquoi elle agissait comme ça, on aurait dit qu'elle était d'accord et qu'elle approuvait le comportement de ces personnes là, juste parce qu'elle voulait se faire accepter elle ne se rebiffait jamais, ça m'a complètement mis en rogne, mais ça m'a surtout profondément frustré de pas réussir à lui faire faire ouvrir les yeux.

Pour résumer, je voudrais vraiment vous conseiller ce bouquin c'est une petite merveille, c'est surprenant, c'est sombre mais à la fois plein d'espoir. La plume est saisissante, il n'y aucune censure on vit à 100% les émotions qui nous arrivent dans la tronche et c'est ce qui fait à mon sens un excellent bouquin. Vraiment si vous avez l'occasion de l'acheter, foncez vous allez vous régaler à coup sûr, c'est un petit bijou qui vous tiendra éveillé toute la nuit ! Une excellente lecture qui restera dans ma mémoire:)

Pour la note : 17,5/20.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
sylvicha
  25 juin 2016
Attention pour pouvoir savourer ce roman il ne faut pas se fier aux apparences !!! Si dans les premiers chapitres on se croit dans « le diable s'habille en Prada » en beaucoup plus caustique (la vie d'un New-yorkaise dans le coup qui se gausse des fautes de goût des autres et sait exactement ce qu'elle veut dans la vie), peu à peu on découvre qui est vraiment « Ani » et ce qui l'a conduite jusque-là.
Les chapitres alternent entre le présent et les préparatifs du mariage d'Ani avec le très beau et très riche Luke et ses années lycée où celle qui s'appelait alors TifAni, jeune américaine de classe moyenne, intègre une école sur la « Main Line » repère d'ados friqués sur les conseils de sa mère qui rêve de voir sa fille entrer dans le monde dorée des gens fortunés. Ce passé qui, nous le découvrons peu à peu, va être une suite d'évènements trashs et traumatisants va nous éclairer sur l'armure de froideur et de calcul de notre héroïne...
Même s'il est difficile de s'identifier à l'héroïne, tant elle est hautaine et calculatrice aujourd'hui et vraiment naïve adolescente, son histoire nous interpelle et nous attire. L'évènement marquant de son enfance dont on parle dès le début et qui tarde à être expliqué m'a beaucoup surprise et ré éclaire toute l'histoire...
Un roman étonnant que je n'aurais sûrement jamais croisé sans cette masse critique Babelio. Je remercie donc vraiment Babelio et les éditions Actes Sud pour cette découverte intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
syssylle
  27 octobre 2016
Je ne suis pas certaine d'avoir aimé ni TifAni ni ce qu'elle est devenue sous le prénom de Ani; c'est à dire la moitié d'elle-même...
Mais j'ai apprécié ce roman, que j'ai pourtant bien failli ne pas terminer tant le début m'a semblé trop cliché, trop américain , trop new-yorkais. J'ai bien fait de continuer, car le passé de cette fausse Cruella , s'il n'explique pas forcément ce qu'elle est devenue,donne cependant un regard intéressant sur le petit monde adolescent d'une société narcissique et coupée des vraies valeurs.
Le personnage qui m'a le plus impressionnée n'est pas l'héroïne, mais celui qu'elle sera amenée à tuer :Arthur.Fascinant ce garçon , le parfait
pervers en construction.
Jessica Knoll nous offre des portraits de jeunes extraordinaires, et cependant si communs, avec leurs petites histoires de sexe, de déprime, de cours, de fumette...Ces jeunes que l'on côtoie chaque jour, que l'on a côtoyés lorsque nous faisions partie nous-même de cette catégorie, ces jeunes qui nous cachent tant de choses( que nous ne voulons pas voir) ces jeunes qui vivent des événements tellement forts sans en laisser rien paraître, et qui s'en sortent plus ou moins bien....Ces jeunes qui sont nous, devenus adultes, à l'instar de Monsieur Larson qui a gardé son âme adolescente, ou pire,les parents de TifAni qui , eux fuient chacun à leur manière les états d'âme.
Un roman intéressant, qui parle de ces tueries de jeunes par d'autres jeunes dans les établissements scolaires, et ce, vu de l'intérieur; on touche de si près la fragilité et le sentiment d'insécurité affective dans lesquels baigne la jeunesse , américaine en l'occurrence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Telerama   01 juin 2016
American Girl n'atteint sans doute pas l'efficacité, le brio du roman de Gillian Flynn, mais l'étrange magnétisme exercé par sa narratrice comble aisément cette relative perte d'intensité.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   22 septembre 2016
" J'ai toujours su que tu deviendrais une femme comme ça ."[...]
J'aurais pu exulter mais je suis restée de marbre .
" Une fille facile?
- Pas du tout . "Il a fait un geste dans ma direction ." Ce genre de filles que les gens admirent dans la rue et se demandent qui elles sont , ce qu'elles font dans la vie".
Mon verre est apparu et j'en ai avalé une bonne gorgée . J'en avais besoin , de peur de ne pas mener à bien ma prochaine réplique .
" Ce que je fais dans la vie ... J'écris pas mal de conseils pour de bonnes fellations ."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
iris29iris29   24 septembre 2016
Une cavalerie de filles de Long Island en spartiates dont les lanières s'enroulaient le long de leurs mollets hâlés comme des plantes grimpantes sur un tronc d'arbre . Elles ont regardé Luke . Elles m'ont regardée . Elles n'ont pas tiqué . J'avais travaillé vite et dur pour devenir la rivale parfaite , la Carolyn de mon JFK junior .
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   23 septembre 2016
" Je suis plus très sûre de vouloir faire ça". Ça y est : c'était dit . Haut et fort . Comme ce petit caillou qui se détache de la montagne , qui dévale la pente , et qu'on croit trop insignifiant pour engendrer l'avalanche destructrice qui suit .
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   23 septembre 2016
J'ai toujours trouvé que voir quelqu'un de dos, observer sa démarche à mesure qu'il s'éloigne, met au jour une intimité déconcertante . C'est peut-être parce que, de dos, on est moins sur ses gardes que de face : les épaules courbées et les dorsaux relâchés sont l'image la plus honnête que l'on puisse obtenir de quelqu'un .
Commenter  J’apprécie          100
iris29iris29   21 septembre 2016
En pensant aux efforts que j'allais devoir faire pour atteindre ce poids - et il allait vite falloir s'y mettre - , j'ai eu une de ces faims . Je me sentais comme un ours détraqué qui fait des réserves avant de devenir anorexique .
Commenter  J’apprécie          120
Video de Jessica Knoll (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jessica Knoll
American girl, de Jessica Knoll
autres livres classés : anorexieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jessica Knoll (1) Voir plus




.. ..