AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916899855
Éditeur : Editions Chan-Ok (05/04/2013)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Il y a fort longtemps, dans les vastes jardins du grand empereur de Chine, vivait un rossignol gris. S'il était d'apparence ordinaire, la musique qui coulait de lui semblait venir du paradis. Charmé, l'empereur le convia à vivre au palais. Jusqu'au jour où il reçut en présent un rossignol d'or et d'argent...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  24 mars 2014
Une rivalité de deux rossignols le naturel et l'artificiel. Leurs chants, leur souffle et leur énergie sont mis dans une espèce de compétition par l'empereur et les habitants de l'empire. Alors que le naturel doit régénérer ses forces or l'artificiel n'a du tout besoin de rien car il est fabriqué pour ça. le rossignol naturel sera banni du palais et du royaume....
Mais la mort vient frapper à la porte de l'empereur, tout le monde s'éloigne de lui, le même le rossignol doré, épuisé, s'usant au fur et à mesure ne peut plus changer. Seul le rossignol bannit revient et chasse la mort avec ses chants.
Je ne sais comment en lisant ce conte j'ai vu le personnage du conte Monte-Christo dans ce rossignol banni...
Un merveilleux conte!
Commenter  J’apprécie          150
LoupAlunettes
  07 avril 2013
L'empereur de Chine ne souffre l'imperfection dans son royaume. Chaque détail inspire l'admiration, suggère la perfection et la grandeur. Des écrits nourris de la mémoire de voyageurs chantent sa magnificence. Ils vantent les toits rutilants et lumineux de son palais, les soies les plus fines qui habillent les encadrements de ces logis, les jardins habillés de senteurs diverses selon les saisons. Seul le Rossignol au coeur de ses forêts et dont chacun connaît le chant mélodieux et divin échappe à son regard.
Séance tenante, l'empereur fait mander cet oiseau dont la réputation dépasse sa légende et dont le chant « tirerait les larmes d'une pierre ».
L'oiseau chante pour le seigneur mais se retrouve vite en cage afin de lui accorder ce privilège autant de fois qu'il le souhaitera.
Les orfèvres du roi, afin d'éblouir le seigneur, lui assigne un oiseau mécanique d'or et de pierres précieuses au chant infatigable. le Rossignol s'échappe et reprend sa liberté.
Lorsque l'empereur tombe malade et seul l'authentique mélodie du Rossignol arrivera à le remettre sur pied.
Un conte très connu du collecteur Hans Christian Andersen que l'auteur Kochka choisit de réadapter dans la collection Collection Perle du Ciel avec le label « Chan-Ok » de chez Flammarion. « Aux contes qui ont bercé mon enfance et qui ont ouvert mon univers » dédicace t-elle. Tout est dit et le plaisir se retrouve dans cet album. L'histoire parle de l'essentiel, de l'authenticité et des petits bonheurs. le rossignol mécanique ne saurait surpasser l'émotion du chant du véritable rossignol. Malgré la fortune de l'empereur, seul ce petit chant plus précieux qu'un sou d'or arrivera à lui prodiguer le bien nécessaire à sa rémission. C'est aussi un conte sur le véritable amour et la générosité, le rossignol ne saurait être heureux privé de sa liberté. Malgré sa mésaventure avec l'empereur, l'oiseau revient et lui offre son chant avec tout la beauté du monde qui s'en dégage.
Le conte d'Andersen s'apparente finalement assez bien en conte zen.
Les illustrations de Qu Lan sont superbes et les lecteurs seront quittes pour un magnifique voyage vers l'Asie d'un autre temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Loucy
  23 avril 2014
Et revoici une petite chronique d'album avec un conte d'Andersen : le Rossignol et l'empereur de Chine. Si je connaissais le conte, je ne m'en souvenais pas et je l'ai donc redécouvert avec plaisir.
L'Empereur de Chine ne sort jamais de son palais et ne connaît donc pas les différentes faunes qui existent un peu plus loin alors que ses sujets les connaissent bien. Un jour, il entend le chant d'un rossignol et demande qu'on lui ramène, ce que font ses serviteurs. Puis, les Japonais décident d'offrir à l'Empereur un rossignol mécanique, qui chante – assurent-ils – aussi bien que le vrai. L'Empereur séduit par l'idée de garder un oiseau qui l'écoute et lui obéisse chasse alors le vrai rossignol. Jusqu'au jour où l'oiseau mécanique tombe en panne …

On retrouve alors la morale qui veut que personne ne peut s'approprier un talent qu'il ne possède pas. On retrouve aussi l'idée que personne ne peut garder en cage un aimé et qu'il faut le laisser libre pour qu'il soit heureux.
Les illustrations sont magnifiques, oui je vous avoue tout, je choisis mes albums en fonction des illustrations, c'est vrai ! La mise en couleur nous transporte en Asie, dans le palais de cet Empereur et les dessins du rossignol nous transmettent presque son chant. le format presque carré donne un côté original plutôt sympathique. Je ne connaissais pas la collection Chan-OK mais je vais regarder de plus près ce qu'ils ont édité !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MyaRosa
  16 avril 2013
Il y a fort longtemps, l'Empereur de Chine vivait dans un magnifique palais où tout était absolument parfait. On y trouvait les plus beaux tissus, les tableaux les plus rares et les porcelaines les plus fragiles. Lorsque l'Empereur entend parler d'un rossignol présent sur ses terres et qui chanterait magnifiquement bien, il exige qu'on le lui apporte et que l'oiseau chante pour lui. Emerveillé par tant de grâce, l'Empereur décide de l'enfermer dans une cage dorée afin d'en disposer à sa guise. Mais lorsqu'il reçoit en cadeau un oiseau mécanique bien plus beau que le vrai et qui chante merveilleusement bien, il en oublie le rossignol et celui-ci s'envole... Mais cet oiseau mécanique, peut-il vraiment remplacer le véritable rossignol au chant venu du ciel ?

Vous connaissez sans doute ce très beau conte d'Andersen qui parle d'espoir et de liberté. C'était l'un de mes préférés quand j'étais petite et je suis très heureuse de le redécouvrir dans une nouvelle version qui ne manque pas de charme. le texte a été adapté pour les plus jeunes et Kochka nous le fait redécouvrir avec beaucoup de finesse, en utilisant des mots tendres et poétiques. le tout est sublimé par les magnifiques illustrations de QU Lan, pleines de détails et de couleurs qu'on ne se lasse pas d'admirer. La mise en page et le format du livre permettent de s'immerger totalement dans l'histoire. On a l'impression de faire un saut dans le passé et un merveilleux voyage au coeur de la Chine impériale. A trop vouloir tout posséder, à trop tenter d'atteindre la perfection, le personnage principal de ce livre en oublie l'essentiel et court à sa perte... J'aime beaucoup les messages véhiculés par ce conte et je ne me lasse pas de le lire. Cette nouvelle version est vraiment superbe et permet, en plus, de découvrir un peu la Chine et ses traditions. Une merveille !
Lien : http://mya.books.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
IrishStew
  17 juillet 2014
Quoi de mieux qu'un conte d'Andersen repris par Kochka et illustré par Qu Lan? On avait déjà vu les talents d'illustratrice de cette dernière avec le Chat Bonheur, mais Kochka reste une découverte, et pas des moindres. Elle a adapté le célèbre conte d'Andersen afin de le rendre encore plus poétique et accessible aux jeunes lecteurs. La beauté se retrouve donc aussi bien dans les lettres que les illustrations. C'est avec plaisir qu'on découvre les jardins du palais impérial. le conte est une belle leçon sur la perfection, disant qu'à vouloir toujours être parfait et le meilleur, nous courons à notre perte. L'ascétisme sait se faire des ennemis jusque dans la littérature de jeunesse, apparemment, dis-je d'un air amusé. Et ce n'est pas un mal! Au contraire. Je ne saluerai jamais assez l'esprit qui a mis sur pied la collection "Perles du Ciel" et qui permet la redécouverte de ces histoires venues d'ailleurs, toujours remises au goût du jour par la façon dont elles sont contées et illustrées...
Lien : http://lesjeuneslettres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MyaRosaMyaRosa   16 avril 2013
La musique qui coulait de lui semblait venir du paradis. Elle chantait les éclaircies, la lumière après la nuit, le riz qui monte après la pluie.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Kochka (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Kochka
Kochka en rencontre à la Médiathèque de La Barre en Ouche, pour son roman "Un chien pour deux" sélectionné dans le prix des Dévoreurs de Livres.
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Citron, fraise et chocolat

Le grand père de Lucas fait le feu sans...

allumette
bois
journal
alluminium

7 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Citron, fraise et chocolat de KochkaCréer un quiz sur ce livre