AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375060040
Éditeur : Taïfu Comics (15/07/2016)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Une histoire d'homoparentalité qui nous fera vibrer ! Au-delà de la simple romance, l'auteure nous livre un véritable récit de vie au thème évocateur !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
01 octobre 2016
Ce manga ne plaira pas à tout le monde, parce qu'il est un yaoi, cette catégorie de manga qui met en scène des amours entre deux hommes et parce qu'il parle d'un sujet qui dérange : l'homoparentalité.
Yaoi, oui, mais les dessins restent pour l'instant assez mignons, aucune scène n'est véritablement très osée – peut-être dans le tome 2, pour les amateurs du genre. Puis, les deux personnages principaux ne sont pas (ou presque pas) certains de leur orientation. Prenez Kentarô : il est divorcé, il a la garde de son fils, il ressemble donc à un père célibataire des plus ordinaires, si ce n'est qu'il a divorcé à cause de son orientation sexuelle. Il peine à joindre les deux bouts parce qu'il ne gagne pas très bien sa vie. Il est obligé de mettre son fils à la maternelle – tout comme monsieur Asakura qui, lui culpabilise de laisser son fils ainsi, alors qu'en France, presque tous les enfants sont scolarisés en maternelle. Autre pays, autre point de vue. Prenez monsieur Asakura : il est veuf depuis peu, il se montre très strict avec son fils fort jeune, ce qui n'étonnera pas les lecteurs de romans japonais, il fait ce qu'il peut pour se montrer à la hauteur de son rôle de père – et ce n'est jamais facile. Surtout…. il découvre avec Kentarô des sentiments ou des situations qu'il n'avait jamais envisagées. Il est attachant, parce qu'il est un homme qui occupe une bonne position sociale, et qui est complètement largué dans sa vie personnel. Il est naïf aussi, puisqu'il ne connaît rien à l'univers dans lequel évolue Kentarô et son frère, le très direct Kaoru.
Ce manga prend son temps – l'histoire entre les deux « papas » prend son temps et dédramatise le sujet de l'homoparentalité. Oui, un homme peut s'occuper de son enfant, quel que soit son orientation sexuelle. Il fera comme tous les autres : de son mieux. Les illustrations « en extérieur » – ah, amener les enfants en vélo à l'école, ou au parc, quelle galère – quel bonheur ! sont à mes yeux les plus réussies. Il nous montre aussi la réalité de l'enfance – l'apprentissage de la propreté, les gros chagrins bien baveux, les amitiés indéfectibles, et tant pis si votre papa prend votre meilleur ami pour une fille.
Ikumen after est un manga sympathique, à faire découvrir aux amateurs du genre.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lilylelfe
28 avril 2017
Aujourd'hui, laissez-moi vous parler d'un manga qui m'a vraiment émue.
Bon, tout d'abord, soyez prévenus (remarquez, l'image est sans doute claire là-dessus!), il s'agit d'un yaoi (pour les non-initiés: romance homosexuelle). MAIS c'est le type de yaoi qui pourrait parler même à des gens qui n'aiment pas ce style, car ici, pas de scènes "trash", une histoire toute douce, émouvante, qui avance une réelle problématique d'une manière joyeuse, lumineuse, touchante.
Quand deux papas solos se rencontrent et deviennent amis, réunis par leur propre solitude, dépassés par les tâches quotidiennes qui les font lutter pour rendre leurs bout'chous heureux, les nourrir, prendre soin d'eux. Les deux garçons, Mitoki et Hiromi, sont immédiatement devenus amis (avec un peu d'humour, Mitoki croit au départ que son nouvel ami tout mignon est une fille... lol), et ils permettent à ces deux pères solitaires et débordés de faire connaissance. Touchante amitié qui démarre par le biais des deux bambins...
Kentarô est gay, et tout de suite attiré par monsieur Asakura. Son ex femme est partie, et lui a laissé la garde totale de l'enfant, il l'assume tout seul, en bossant dur pour la survie de sa petite famille. Malgré leur pauvreté, Kentarô et Mitoki sont joyeux, heureux, désinvoltes. Evidemment, derrière ce miroir, c'est pas tous les jours facile pour le papa solo...
Monsieur Asakura a perdu son épouse trois mois auparavant dans un accident de voiture. Il est dépassé, malheureux, ne parvient plus à sourire, et il voit avec désarroi son fils, Hiromi, avoir cessé de sourire lui aussi, et être devenu incontinent. Nerveux, confus, perdu, il ne sait plus comment gérer sa situation, et comment rendre le sourire à son fils.
Deux hommes totalement différents, avec deux modes de vie à l'opposé (monsieur Asakura vit dans un bel appart, il a pas mal d'argent), qui pourtant se rencontrent face à une même problématique, et deviennent très proches, se soutenant, s'épaulant, trouvant ensemble la force d'avancer et de reprendre confiance en la vie. Mais évidemment, petit à petit, leur relation se couvre de sous-entendus, de flou, alors que Kentarô tombe amoureux de son nouvel ami et n'ose pas lui avouer de peur de se faire rejeter... Et si monsieur Asakura, perdu dans le flot de sa vie, n'attendait qu'un geste de lui?
Un big up pour le personnage d'Haru, le maitre d'école, qui est dans ses "temps perdu" un "slutty gay" et plein de surprises. Il est l'ami de Kentarô, et son rôle de confident est vraiment drôle, et inattendu de la part de celui qui veille sur les enfants de l'école... Ce qui ne l'empêche pas d'être génial avec les enfants, d'ailleurs, aussi! ^^
J'oubliais, les dessins sont vraiment sympa, jolis, agréables, les personnages sont beaux et bien faits... Un manga comme je les aime, quoi ;-)
Il y a deux tomes. Il n'y aura apparemment pas de suite, hélas :'( Un petit manga court, tout doux, tout mignon, plein d'amour, d'humour, d'émotions, à découvrir, vraiment. A part des baisers échangés, pas de scènes érotiques (si, on voit sur l'écran de l'ordi de Kentarô un porno mais la scène est cachée par les bulles, c'est vraiment pas le sujet de ce manga que de montrer du cru ^^).

Allez, filez lire ça! Et enjoy! Dans le monde dans lequel nous vivons, un peu de douceur et d'amour, ça fait chaud au coeur, même si ce n'est pas, ici, un amour très "commun".
Gros coups de coeur pour ce manga.
Lien : http://lalivrothequeblog.wee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DarknessLolita
27 décembre 2016
Je remercie tout d'abord l'opération Masse critique et les éditions Taïfu Comics pour m'avoir permise de lire et découvrir ce manga.
On parle souvent des Shojos assez nais mais certains Yaoi sont pas mal non plus dans le genre et celui-là n'échappe pas à la règle, cela dit certaines scènes ou situations sont vraiment très drôles et c'est ce qui m'a permis d'apprécier un peu plus ce manga. de plus, l'homoparentalité est un sujet très rare, il me semble que c'est la première fois que je vois le sujet être évoqué dans une oeuvre japonaise. Ikumen After a une bonne histoire et un bon style graphique, je le conseil, comme moi, au adepte du genre, rien que pour la curiosité.
Commenter  J’apprécie          50
Kurel
28 octobre 2016
En partenariat avec Taifu Comics et grâce à Livraddict, je viens de découvrir un nouveau genre de manga.
Il raconte l'histoire de deux papas célibataires Asuka et Kentarô, un peu débordés par leur situation. Leurs enfants respectifs les fait se rencontrer et l'entraide va rapidement faire son apparition entre ces deux hommes. Une profonde amitié les lie rapidement puis quelque chose d'autre ! A vous de le découvrir ...
L'histoire est très belle. Elle est toute choupinou et les dessins ne font que mettre ça en valeur. Harmonieux, le dessin assez simple mais il est parfait pour raconter cette relation très touchante. Je trouve un peu dommageable que ce soit un peu attendu. Je m'attendais à ce que ça arrive un peu lentement.
Les deux adultes sont radicalement différents l'un de l'autre. Asuka est un travailleur acharné, ordonné, introverti et inquiet de ne pas être à la hauteur pour son fils. Kenturô est un réveur, un peu dragueur et extraverti, travaillant dans un restaurant. Mais ils se ressemblent par certains points. Ils sont tous les deux gauches, et ne savent pas toujours gérer cette vie compliquée qui s'est imposée à eux. Cependant leur complicité va leur permettre de naviguer plus paisiblement dans des eaux parfois troubles. Leur enfant sont juste .... adorables. Ils sont tellement mignons qu'on ne peut que fondre devant eux. Ils avancent dans la vie sans se soucier de ce qui les entoure.
Ce manga fait partie du genre Yaoi (relation homme/homme) que je ne connaissais pas du tout. L'homosexualité est traitée tout en douceur et en tendresse. le livre n'est pas à mettre en toute les mains en particulier les plus jeunes, mais la relation entre les deux adultes est tellement touchante qu'on en oublie que ce sont deux hommes. le thème présent mais l'auteur n'en fait pas trop, c'est décrit tout en retenue et rien n'est vraiment montré, juste esquissé peut-être afin de préparer le second tome. C'est un sujet sensible et l'auteur l'aborde de la bonne façon. Certains des aprioris tombent, car c'est avant tout le thème de la paternité et de la quête d'amour qui prend le pas dans ce manga.
En conclusion, j'ai dévoré littéralement ce manga et le tome 2 est sur le point d'être lu ! Je le recommande à tout ceux que ce genre ne repousse pas et à tous ceux qui veulent un peu de douceur. Je lui donne un 17/20.
Lien : http://kurelfaitunepause.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zaphrina
31 août 2016
C'est trop mignon...Les graphismes sont bien faits même s'ils ne sont pas non plus exceptionnels. Néanmoins, ils sont expressifs et font sourire par moment. L'histoire est simple et sans fioriture. On ne tourne pas autour du pot pendant cent sept ans et tant mieux. Monsieur Asakura est un homme blessé un peu dépassé par sa situation et l'éducation de son fils. Il n'est pas perfectionniste mais a peur de tout rater. Il tient à son fils plus que tout au monde au point de s'angoisser pour un rien. Son fils, Hiromi, est mignon comme tout en adoration devant son papa pour qui il s'inquiète. Kentarô est la bonne humeur même. Il sourit tout le temps et contamine les autres. Il n'est pas parfait, fait son possible pour combler son fils malgré ses difficultés financières. Rien que pour ça, on l'adore. Son fils, Motoki est juste tordant. Il oublie vraiment de se taire par moment et il a une énergie débordante. Son père doit être épuisé de temps à autres. Enfin, Haru, l'un des employés de la maternelle, est à lui tout seul l'humour et le sarcasme incarné. le nombre de fois ou il remet les deux pères à leur place...Limite, il les éduque et les dispute comme des enfants. Par contre, pour les enfants, c'est du pain bénit. Ils l'adorent et le lui rendent bien. Haru est franc et direct. Il dit les choses comme il les pense que ça plaise ou non.
Petite précision : le thème de ce manga n'est pas seulement l'homosexualité mais également l'homoparentalité. Je suis ravie que ce thème soit traité en sachant qu'au Japon, c'est un sujet tabou et qu'un homme élevant son enfant seul est déjà pointé du doigt. J'espère qu'il fera bouger les mentalités un minimum. Certes, on pourrait reprocher deux ou trois petites choses vis-a-vis des enfants mais la pudeur des deux papas est aussi importante. le plus drôle dans l'histoire concerne la réaction des enfants. Les parents pensent pouvoir cacher ou ignorer la situation mais leurs enfants leur disent plus ou moins ce qu'il va se passer. C'est vraiment marrant.
En bref, ce manga est vraiment mignon et rafraichissant dans un genre qui a du mal à se renouveler. de plus, cette thématique est très peu traitée à ma connaissance que ce soit en roman ou manga. Je continuerais avec plaisir cette série. D'ailleurs le prochain tome sort fin septembre.
Lien : http://lafetedesmots.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
SharonSharon29 septembre 2016
Plutôt que d'essayer de le convaincre avec des mots.... embrasse-le une bonne fois pour toute et on n'en parle plus.
Commenter  J’apprécie          50
DarknessLolitaDarknessLolita27 décembre 2016
Beaucoup de personnes me plaignent mais peu d'entre elles savent vraiment ce que je ressens, c'est la première fois que je sortais ce que j'avais sur le cœur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : HomoparentalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
658 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
. .