AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350872076
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (04/10/2012)

Note moyenne : 2.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Lorsque le tueur en série qui lui a échappé toute sa carrière refait surface à Los Angeles, l’agent spécial Scott Houston est prêt à enfreindre le règlement du FBI pour le coincer. Et il sait exactement à qui s’adresser : l’Agence 32/1, spécialisée dans l’identification de personnes disparues, que dirigent la séduisante Jayne Hall et sa meilleure amie Steevie Lander. Il est loin d’imaginer que sa requête entraînera les deux femmes dans une poursuite à travers les Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  21 octobre 2012
Tout comme l'auteur de ce roman, Jayne et Steelie sont anthropologues-légistes. Après quelques années au Rwanda et au Kosovo passées à identifier des cadavres mutilés, elles ont créé une agence aux Etats-Unis pour retrouver des personnes disparues. Les voilà sollicitées sur une affaire : des corps démembrés ont glissé d'une camionnette accidentée. Il s'agit de contribuer à définir à qui appartenaient ces "morceaux", pour remonter jusqu'au(x) responsable(s) des crimes...
Oh là là ! L'intrigue de ce polar est reléguée très très loin derrière du remplissage. L'auteur s'appesantit sur des flirts entre enquêteurs, sur des anecdotes concernant leur vie, et les détails d'autopsie sont trop techniques pour être intéressants. Et, de plus, certains retournements sont prévisibles de loin, de très loin...
J'attends a minima d'un thriller l'un de ces ingrédients (tous, c'est l'idéal) : intrigue solide, tension, suspense, consistance et crédibilité des personnages. Je me suis donc ennuyée ici. le style est cependant suffisamment fluide et simple pour une lecture rapide, vite liquidée et donc pas trop pesante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Theoma
  01 décembre 2012
Jayne Hall et Steelie Lander dirigent l'Agence 32/1 spécialisée dans l'identification de personnes disparues. A la demande du FBI, elles intègrent une enquête impliquant un serial killer dont la spécialité est de démembrer ses victimes.
Que puis-je bien vous dire d'intéressant sur ce thriller ?
Freezing possède plusieurs similitudes avec la série télévisée Bones. La tension sexuelle entre la spécialiste des os et l'agent du FBI est pour le moins mignonne et l'enquête est divertissante.
Je peux certainement faire mieux.
L'unique intérêt de cette lecture réside dans le fait que la profession de Clea Koff est anthropologiste médicale. le point de vue d'une femme exerçant ce métier m'a intéressé et le fait qu'elle sait de quoi elle parle apporte une véracité qui ne peut être mise en doute. Malheureusement, le matériau est inexploité et le tout est largement insuffisant pour tenir le lecteur en haleine. Les ficelles sont grosses et les tournures maladroites.
Point qui a l'air positif mais qui ne l'est finalement pas, Freezing est le meilleur polar lu, à ce jour, pour la sélection du prix ELLE. Mérite-t-il autant le prix ? Non, car, à mon sens, il ne méritait même pas d'être sélectionné.
D'où mon interrogation. Y a-t-il un problème avec les polars ?
Lien : http://www.audouchoc.com/art..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aproposdelivres
  21 décembre 2012
Avant d'être écrivain, Clea Koff est anthropologue médicale, après des missions internationales au Rwanda, puis dans les Balkans. Elle travaille désormais au sein du MPID (Missing Persons Identification Resource Center), une association qu'elle a fondée à Los Angeles. Clea Koff s'est largement inspirée de son expérience professionnel pour écrire ce livre. le MPID est assez proche de l'Agence 32/1 du roman.
Cela commence très fort avec la découverte sur une autoroute de Los Angeles de corps démembrés tombé d'une camionnette accidenté…L'agent du FBI Scott Houston fait alors appel à l'Agence 32/1 et ses anthropologues Jayne et Steelie pour déterminer de qui sont ses restes humains. L'enquête mènera le lecteur en Californie, en Arizona et en Géorgie.
C'est un livre qui se lit facilement, un vrai « page-turner » plutôt bien construit, évidement très bien documenté. En lisant ce livre, j'avais l'impression de voir un épisode d'une série avec non seulement une enquête mais également en parallèle la vie privée de nos anthropologues et des enquêteurs. L'auteur n'hésite pas à faire réfléchir le lecteur sur les à-côtés de la profession. Les conséquences psychologiques qui peuvent troubler les professionnels en contact avec la mort. J'ai pourtant trouvé l'intrigue assez prévisible.
Lien : http://aproposdelivres.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zakfm
  06 janvier 2016
Si vous n'avez pas fait des études de médecine comme l'auteure, vous aurez un peu de mal à tout décrypter. Mais comme le scénario est plutôt basique, suivre cette histoire n'est finalement pas difficile. C'est "une révélation" pour Jonathan Kellerman. Je n'ai rien lu de lui, et je continuerai à m'abstenir...
Commenter  J’apprécie          00
JoyeuxDrille
  27 février 2015
Un premier thriller qui a des défauts mais a le mérite d'une certaine originalité dans le contexte qu'il nous présente, l'identification de victimes inconnues, et dans les questions qu'il pose. En particulier le contact permanent avec des morts qui, outre les souffrances qui ont précédé leur trépas, ont perdu leur identité. Jayne est un lien entre ces morts et les vivants qui les attendent, toujours.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   21 octobre 2012
(...) elle se surprit à repenser aux cadavres qu'elle avait contribué à exhumer des charniers autour de Srebrenica et sur les collines pentues de Kigali. Aux efforts que faisaient les assassins pour effacer l'identité des défunts. A la façon dont cela empêchait les survivants de faire le deuil, d'accomplir des rites apaisants, que ce soit la toilette du défunt, une cérémonie suivie d'une crémation ou d'un enterrement, ou le rituel thérapeutique qui consistait à aller se recueillir sur la tombe de leurs proches le restant de leur vie.
L'absence de ces rituels torturait les survivants - des personnes qui n'avaient peut-être jamais été en contact avec leurs bourreaux. C'était de cette façon que les tueurs semaient les germes de bouleversements qui se produiraient dans l'avenir.
(p. 162)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AproposdelivresAproposdelivres   01 janvier 2013
L'odeur vivifiante de l'eucalyptus chauffé au soleil s'intensifia avec la brise. Jayne contempla les arbres chatoyants en bordure de l'autoroute 101, puis se tourna vers l'agent de la California Highway Patrol. Pendant qu'il écoutait les instructions émises par la radio, son regard s'arrêta sur l'arceau de la Jeep décapotée, plongea sur les deux caisses à outils identiques rangées à l'arrière, puis remonta sur la silhouette menue de Steelie, une main sur le volant et l'autre posée nonchalamment sur le levier de vitesse, les yeux dissimulés sous la visière d'une casquette vieux rose.
- C'est vous les scientifiques ? demanda l'agent en faisant signe à leur escorte d'avancer.
Quelques mètres plus loin, une moto vrombit. Son conducteur s'approcha de la voiture, mit un pied à terre et se retourna, le bas du visage impassible sous son casque et ses lunettes noires. Steelie lui adressa un vague salut, puis le motard démarra.
Les deux jeunes femmes le suivirent en slalomant entre les voitures de police qui avaient transformé le parking de Sunkist en un véritable labyrinthe. La moto du CHP fila en trombe à l'angle nord-ouest et les abandonna devant un mur de Chevrolet Suburban bleu nuit. Steelie arrêta la Jeep. Les Suburban étaient garées en quinconce, moteur en marche et phares allumés. Les deux jeunes femmes patientèrent en espérant voir quelqu'un bouger derrière les vitres teintées. Rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheomaTheoma   01 décembre 2012
Je t'assure, c'est très bizarre quand ta propre mère ne te reconnaît pas.
On se demande qui on est.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Anthropologie légaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Clea Koff (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre