AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Julie Gerriet (Traducteur)
EAN : 9782849466841
190 pages
Éditeur : Soleil (24/01/2007)
3.78/5   37 notes
Résumé :
A 12 ans, Ritsuka découvre le message posthume de son frère ainé Seimei lui disant qu'il a été victime d'un meurtre. Accompagné du mystérieux Sôbi, il pénètre alors dans un monde sombre et magique à la recherche de la vérité sur ce meurtre et de vengeance. Mais dans un monde si cruel et différent du sien, il est difficile de garder toutes ses certitudes sur l'amitié ou encore de croire au bonheur, surtout lorsque l'on porte le nom de "loveless".
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
florencem
  19 mai 2021
Toujours dans une phase de relecture manga, je suis retombée sur mes tomes de Loveless, dont le dernier tome est sorti il y a maintenant trois ans de cela, et n'a toujours pas conclu la saga… Mais mon côté nostalgique a pris le dessus et je replonge donc dans la série.
Que dire… Vu ma note, vous vous doutez que je n'ai pas été emballée… Plusieurs points me dérangent beaucoup avec ce premier tome. J'en avais pourtant gardé un bon souvenir, mais j'avoue qu'ici, j'ai eu du mal à accrocher.
Déjà le côté brouillon de la présentation de l'univers. Que ce soit au niveau des personnages ou de cette notion de combattant/sacrifice, on a du mal à savoir sur quel pied danser. Beaucoup d'informations, dont certaines capitales, nous sont lancées à la figure. On comprend l'ensemble, certes, mais j'ai dû mal à concevoir l'acceptation de notre jeune héros Ritsuka face à tout ce qu'il découvre. L'idée de donner du pouvoir aux mots est par contre très intéressante. Surtout que ces combattants s'en servent de façon à blesser. J'espère que Yun Koga poussera un peu plus cet aspect, tout en nous expliquant l'existence de ces êtres qui sont dotés de pouvoirs.
Les relations entre les personnages ont aussi ce petit quelque chose d'étrange, voire de dérangeant. Ritsuka semble avoir une double personnalité. Il se montre grossier et antipathique, puis soudainement devient un enfant exubérant et solaire. On ne sait pas sur quel pied danser. Si l'amitié naissante avec Yuiko a un côté un peu mignon, même si le fait d'avoir créé un personnage féminin à grosse poitrine et pas très intelligent est limite, l'apparition de Sobi nous emmène à un tout autre niveau. Les « je t'aime » qui volent alors qu'ils ne se connaissent pas. Les baisers volés alors qu'il est adulte, les rapprochements… C'est dérangeant. On voit que Ritsuka a besoin de se sentir aimer et que retrouver un ami de son frère décédé et pour lui un moyen de se rapprocher de son aîné disparu mais… on ne peut absolument pas enlever le côté sexuel de certaines scènes.
Ce fait est accentué par les oreilles et les queues de chat ou chien que les enfants ont. Une idée assez étrange, mais pourquoi pas… sauf que l'on apprend que pour perdre ces attributs, il faut passer à l'âge adulte, et l'on entend par là avoir une relation sexuelle. On passe le fait qu'on se moque de la jeune enseignante qui a toujours ses oreilles, et qui est donc toujours vierge malgré le fait qu'elle est atteint l'âge adulte, et l'on y voit encore une vision assez étrange de cette société qui n'apporte rien à l'univers.
Je vais tout de même poursuive Loveless, car, comme je l'ai dit, j'en garde un bon souvenir, et je voudrais voir si j'arrive à passer outre ces points négatifs ou bien si Yun Koga pousse plus loin le concept de base de son histoire. Je suis intriguée par les Sept lunes, mais aussi par ces êtres dotés de pouvoir ainsi que la place de Ritsuka dans cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Marly
  28 août 2013
Un magnifique résumé, qui me donne envie à moi ...
Ce manga, je l'ai eu gratuit tout d'abord, pour les deux premiers tomes, puis mon amoureux m'a offert quelques suivants.
Loveless, ou le pouvoir des mots. L'importance des mots est capitale dans ce manga, puisque c'est yaoi à tendance sheinen. Yaoi car il s'agit d'une romance entre hommes, incluant aussi parfois des romanes entres femmes, et des romances hétéro sexuelles. Sheinen, car on y trouve des combats. Des combats par les mots. Ces combats se font par équipe de deux contre deux. Dans chaque paire on trouve un combattant et un sacrifié. le combattant envoie des attaques par des mots, et avec de la magie ce qu'il dit se répercute en dégâts physiques douloureux sur le sacrifice de son combattant adversaire. le sacrifice vous l'aurez deviné, a pour rôle d'encaisser les coûts et les dégâts. le combat s'arrête lorsque le sacrifié est à terre.
Ces binômes sont très complexes. Ils sont sous le joug d'une association mystérieuse, mais surtout les relations qu'ils entretiennent entre combattant et sacrifié sont très particulières. Entre amour, amitié, respect, dégoût, haine, ou bien simplement maître et esclave, puisqu'on apprend vite que dans toutes les paires, le sacrifice est considéré comme la figure d'autorité et peut ordonner, faire, et infliger ce qu'il veut à son combattant.
Sobi et Ritsuka forment une paire de ce genre, Sobi étant le combattant de Ritsuka.
Des éléments à intégrer, et encore, si l'histoire était si simple !
Complexe, mystérieuse, si bien ficelée, si longue à venir, mais tellement délicieuse !
Les rapports entre les personnages gentils/gentils, méchants/gentils sont savoureux à lire et découvrir, les révélations sur l'intrigue se dégustent lentement...
Car Loveless est un petit bijou. Qu'il ne fait pas lire d'une traite. Qu'il faut apprécier.
L'histoire étant assez originale, et la romance entre deux hommes pouvant surprendre, il ne faut pas se canter au premier tome. Ce n'est presque pas un vrai yaoi, car il n'y a pas d'actes sexuels, ni montrés ni suggérés. Tout est question de sentiments. le premier tome peut paraître étrange, donnant quelques informations étranges à ingérer, mais justement ce premier tome est une scène d'exposition parfaite, montrant toute la complexité des personnages, toute la haine, la violence, la culpabilité, l'amour, la servitude et l'amitié...
Vous remarquerez surement les oreilles de nos jeunes héros. C'est une base du manga : les "enfants" qui n'ont pas encore eu d'acte sexuel ont des oreilles et une queue, soit de chien, soit de chat. Ainsi on retrouve des vieilles filles avec des oreilles ! Quant à ceux qui n'ont plus leurs oreilles, ils sont passé à l'âge adulte par cet acte physique.
Cela explique la fascination que nous même ressentant pour Sobi, car Ritsuka, encore à l'école, se sent lui même troublé par cet étudiant...
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chipoteuse
  14 décembre 2013
Un étrange histoire, qui n'en est pas moins compréhensible, agréable et même génial. ^^ On se prend d'affection pour nos deux héros, deux écorchés qui essayent désespérément de survivre, fuyant tout en cherchant la même chose. C'est un de mes premiers yaoi et je dois avouer que ça m'a donné envie d'en lire plus. le suspens est omniprésent, mais les sentiments n'en sont pas moins évoqués au contraire. Cette histoire peut en rebuter plusieurs, pourtant je peux dire que sans essayer vous perdez beaucoup.De plus, les dessins sont agréables et prenant, détaillant énormément de choses, des fois les bulles sont même inutiles, les expressions des visages parlant d'eux-mêmes. Il faut lire "Loveless" avec un esprit ouvert, sans préjugés, ou du moins avec assez d'intelligence pour se questionner sur ce qui vous déplaît réellement dedans. Un manga magnifique à ne pas rater !
Commenter  J’apprécie          11
yellowsuri
  09 janvier 2021
Une pépite ! ❤ J'ai adoré ce manga. Et c'est un peu sentimental entre lui et moi puisqu'il s'agit d'un des tous premiers manga que j'ai lu. Et j'ai accroché de suite, c'est ce qui m'a fait aimer les mangas. �'est une œuvre très subtile. Tendre. Drôle parfois. Émouvante. Sombre. C'est un genre inclassable selon moi. Même si certains la mettent dans les yaoi je ne suis pas du tout d'accord. À la limite c'est un Shonen-ai. C'est vraiment à part puisqu'il y a un côté shojo pour la romance, un côté Shonen pour les scènes de combats à couper le souffle, et un côté seinen pour toute l'intrigue du scénario... C'est vraiment une œuvre complète. Loveless a tout. En plus les graphismes sont juste magnifiques, c'est d'une pureté et d'une précision dans les détails et les émotions... Un très GRAND manga, trop peu connu à mon sens.
Commenter  J’apprécie          00
Asturiano8
  11 août 2016
J'ai découvert ce sublime manga grâce à son adaptation animée, qui est très belle avec une magnifique bande son ... seulement cette adaptation n'a pas de fin selon moi !
Voilà ce qui m'a poussé à acheter les tomes papiers ... et puis pour pouvoir les relire par la suite, car ce manga est d'une telle poésie qu'il faut les relire, on ne s'en lasse pas.
Néanmoins, ce manga est très critiqué, j'avoue ne pas torp comprendre pourquoi ... quoi qu'il en soit, certaines âmes sensibles et poétiques arrivent à l'apprécier, et c'est ce qui compte !
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
florencemflorencem   18 mai 2021
Tout le monde a le droit de vivre par lui-même.
Commenter  J’apprécie          120
HimesamaHimesama   05 avril 2019
Sans photo on oublie [...] sinon tu vas m'oublier.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1038 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre